Astrosaurus

Membre
  • Compteur de contenus

    11
  • Inscription

  • Dernière visite

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Astrosaurus

    Question Champ

    Ah, voilà super çà, merci pour les formules de calcul !
  2. Astrosaurus

    Question Champ

    Merci beaucoup à tous pour vos éclairages; bon ciel.
  3. Astrosaurus

    Question Champ

    Si je comprends bien, le passage à 2" permet de "potentiellement" ouvrir l'angle de l'oculaire, donc. Après, c'est affaire de budget et de poids pour déterminer jusqu'où l'on va, n'est ce pas ?
  4. Astrosaurus

    Question Champ

    Alors il s'agit bien de champ supplémentaire, en définitive ! Je pose donc à nouveau ma question initiale, de combien de degré ° de champ supplémentaire peut on bénéficier en passant de1,35 à 2" ?
  5. Astrosaurus

    Question Champ

    Ah, d'accord. Mais alors à quel niveau se trouve l'avantage, la surface visible sur l'oculaire ? la luminosité ? Quel est l'intérêt du 2 "?
  6. Astrosaurus

    Question Champ

    Bonjour, j'aurais voulu savoir combien le passage de 1"35 à 2" donne de champ supplémentaire pour des oculaires à focale égale, svp .
  7. Astrosaurus

    Réflexions de débutant

    Bon ben merci encore pour vos points de vue, çà fait une bonne dose d'infos à digérer ! En essayant de faire une synthèse de tout çà, je pourrais dire pour l'instant: - le dobson apparaît comme l'instrument idéal: rapport qualité prix/performance, etc. - me connaissant un petit peu, il restera malgré tout un investissement ultérieur: il a quand même ses contraintes de volume et de mise en place (mise en température, colimatation, nécessité de conditions d'observation de qualité...) et pour les débuts, je ne me sents pas de gérer ces contraintes. - la simplicité reste de mise: adage que j'évoquais en tout premier et auquel je ne souscrivais pas dans mon premier projet (deux instruments) - mon premier instrument devrait être simple, rapide à mettre en place et suffisament compact pour un transport facile. - je vais donc insvestir dans un petit "cul de bouteille" Je ne sais pas encore lequel, mon budget ayant une certaine flexibilité, il faut que je l'imagine en fonction d'un futur dobson.
  8. Astrosaurus

    Réflexions de débutant

    Merci pour vos retours d'expérience. j'ai parcouru les forum au sujet de la 120 ed et il semble en effet qu'elle fasse la quasi unanimité. mais une question se pose à moi par rapport à ses histoire de diamètre et d'observation du champ profond: il semble qu'il faille absolument privilégier le diamètre pour voir le plus de chose et que par contre les apos sont nettement appréciées pour leur piqué, leur absence de chromatisme et leur capacité à accepter un plus fort agrandissement qu'une acro. Donc est ce qu'une acro de fort diamètre (150/750) + une apo de 100edf9 qui valent à elles deux le prix d'une 120ed n'est pas un meilleur investissement pour du visuel en spécialisant les lunettes selon les cibles (champ profond et planétaire) car de ce que j'ai pu lire, l'aberration chromatique n'est pas catastrophique pour du champ profond à faible grossissement. C'est quelque chose que j'ai du mal à cerner. @ norma: j'ai pu essayer un petit dobson 150/750 et je n'ai pas du tout apprécié sa manipulation; le goto ne m'inspire pas vraiment à cause de sa logistique d'alimentation électrique et le fait de chercher mais sans trouver immédiatement n'est pas pour me déplaire. Un MAK est certainement un très bon choix mais je priviligie l'observation grand champ et il me semble que sa longue focale n'est très favorable à ce type d'observation. Au plaisir de vos comentaires
  9. Astrosaurus

    Réflexions de débutant

    Merci beaucoup pour vos remarques. Et en considérant la 120ED, je constate qu'elle vaut pas moins du double de mon délire bicéphale (je ne compte pas trop sur le marché de l'occasion tant il est aléatoire dans ses disponibilité). J'imaginais donc qu'avec une lunette dédiée au grand champ, avec faible grossissement et forte luminosité (et avec donc une distorsion chromatique mesurée) accompagné d'un Mak concentré sur les forts grossissement avec un bon piqué, on pouvait accéder à un éventail d'images complet et globalement de qualité équivalente à une lunette APO de même diamètre pour un prix bien moindre et avec plus de modularité. Je pensais aussi que c'était d'autant plus intéressant par rapport aux oculaires, c.à.d que vu leur coût dans les extrêmes, autant jouer sur la focale de deux types d'appareils porteurs (i.e lunette/mak). Cela aurait peut être permis de couvrir des ouvertures de champs et des grossissements de manière plus complète et homogène en tirant parti des qualités optiques radicalement opposées des deux types d'optiques et notamment en ce qui concerne la dimension de la pupille de sortie. Il me semblait qu'avec deux optiques, l'une à f/5 et l'autre à f/12, on pouvait avoir un éventail de point de vue plus complet avec moins d'oculaires et avec des pupilles de sorties plus homogènes (> plus de confort visuel), qu'avec une seule optique à f/7,5. Un autre aspect qui me semblait intéressant était que la lunette à champ large pourrait servir de chercheur au MAK (je souhaite rester sur un monture az). Tout cela n'est à prendre en considération pour un diamètre donné et dans cadre d'optiques de type lunette/MAK, j'irai Newtoner et Dobsoner en club, avec du 400 ou plus, qui sait. Alors voilà, mon petit topo n'est il qu'une vue de l'esprit d'un débutant sans expérience (ce qui est le cas) ou bien, pour le coût, est ce une option car un doublet APO me semble quand même au moins deux fois plus cher (600 € pour ma solutions double-120-multifocale vs 1400 € pour une 120ED) ? NOTA : une 150/750 (réservée au champ large), également 600 € Peut être auriez vous l'impression que j'insiste, mais en fait l'argument du coût de revient ne m'a pas vraiment convaincu. Quand à la qualité d'une APO , je n'arrive pas à m'en faire une idée sur le grand champ / achro ni sur les forts grossissements / MAK. Ma future fréquentation d'un club et de ses membres et de leur matériel me donnera j'espère l'opportunité de me rendre compte par moi même de cela, mais en attendant, je profite de ce forum pour tester mes divagations. Merci pour l'intéret que vous pourriez porter à mes préoccupations.
  10. Astrosaurus

    Réflexions de débutant

    Bonsoir la communauté, je suis suis débutant. Après avoir épluché les forums et la remarque la plus judicieuse que j'ai noté c'est qu'un bon télescope amateur, est celui dont se sert le plus souvent. A propos du choix de matériel et être passé à la moulinette Newton, il en ressort, que le (les) instruments d'observation qui me conviendraient le mieux seraient lunette/mak. Mes objectifs, si je puis dire, d'observation sont essentiellement tournés vers l'observation (pas de photo) du ciel profond avec quelques excursions en planétaire tout cela dans une configuration assez légère. Je m'en tiendrait donc à des diamètres autour de 120cm. Au delà, je verrai avec le matériel du club d'astronomie auquel je vais adhérer à la rentrée. Pour l'heure j'envisage d'investir dans une monture double du genre az twin qui porterait un lunette SW 120/600 pour le ciel profond en champ large et un mak 127/1500 pour le champ serré. Leurs poids respectif sont assez proches pour maintenir l'équilibre de la monture double (me semble t il). La première servant également de chercheur au second. Le budget global (lunette+ mak+ monture) représente environ 900 € (je sais, à ce prix là on a un bon dobson mais non, trop lourd, trop de maintenance et ma morphologie n'est pas adaptée.) J'imagine que cette configuration double serait un bon apprentissage pour jouer avec les différents oculaires, les différentes focales et les différents comportements optiques d'une lunette et d'un mak. Ma question dès lors est: ce choix vous parait il une bonne stratégie ou bien serait il préférable d'opter pour une seule lunette plus grosse, de type 150/750 en vue (décidément) d'avoir un plus grand diamètre pour le grand champ, mais au détriment de la variété d'approche optique; (je laisse tomber les newtons et les dobsons que j'ai testés et qui ne m'ont pas du tout emballé de par la gestuelle et les manipulations qu'ils impliquent; je reste dans une approche de l'instrument de type frontal c.a.d lunette/mak). Merci de vos observations (on n'en sort pas, c'est terrible).