astroshaolin

Membre
  • Content Count

    43
  • Joined

  • Last visited

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. astroshaolin

    50 galaxies aux 10x50: c'est le "TOP 50 GAL"

    Bonjour, voici quelques nouvelles... Après quelques séances de recherche supplémentaires fin mars, je suis enfin parvenu à distinguer très legerement en vision décalée M65 et M66 et encore plus faiblement M104. Je vois clairement les limites de mon instrument et de mes yeux pour le ciel que l'on a ici. Du coup j'envisage serieusement d'acheter un Dobson GSO 250 Deluxe pour Noel pour completer ma lulu 90 et me regaler en CP. Je continuerai bien sûr à chercher des galaxies aux jumelles et a la lunettes grace aux infos de ce fil mais j'avoue que ce n'est pas facile quand meme. A bientot
  2. astroshaolin

    Nettoyage de Newton

    Bonjour et merci à tous pour vos réponses, cela m'a rassuré sur la pénibilité et la fréquence des nettoyages de miroirs de telescope. Du coup j'envisage de m'acheter un Dobson 250 GSO Deluxe d'ici l'anée prochaine pour completer ma lulu 90. Bon week end et Bon ciel. A bientot
  3. astroshaolin

    Nettoyage de Newton

    Ok merci c’est Noté 🙂
  4. astroshaolin

    Nettoyage de Newton

    Ok, merci HP73 pour ce retour. Est-ce imaginable de passer un leger coup de chiffon anti poussiere sec genre swifter pour eviter de le demonter ? ou bien est risqué pour le miroir ?
  5. astroshaolin

    Nettoyage de Newton

    Bonjour et merci pour vos premiers retours, je vais regarder les liens que vous m'avez conseillés. En fait je nettoie l'objectif de ma lunette 1 ou 2 fois par an, ca me prend 3 minutes et il n'y a aucune difficulté technique ni réglage à faire. Mais pour un tube Newton, meme protégé avec un cache lorsqu'il n'est pas utilisé, il se remplit un peu de poussière et cela altère forcement un peu la clarté et le contraste donc ma première crainte est de devoir le faire plus souvent et aussi que cela prenne à chaque fois 1h entre le démontage, le lavage, le séchage, le remontage et le reglage, bref une mini purge quand meme non ? Du coup meme si j'aimerais partir sur un Newton 200, idéalement superpoli si j'en trouve un d'occase , le salissage inevitable et le nettoyage regulier qui en decoule me parraissent rédhibitoire...
  6. astroshaolin

    Nettoyage de Newton

    Bonsoir, Je me permets d'ouvrir ce sujet pour aborder une problématique que je ne vois quasiment jamais dans les discussions que je lis: le nettoyage des miroirs des tubes Newton Je suis débutant++ en astronomie (j'ai commencé il y a 3 ans), je possède une lunette 90/900 sur EQ3-2 et je pratique l'astronomie en visuel uniquement, un peu les planètes et beaucoup le ciel profond. Je vis à la campagne au sud de Grenoble et j'observe depuis mon balcon ou mon jardin au dessus des maisons et des montagnes Je suis très content de ce matériel pour le moment car il est léger, rapidement operationel, d'un bon rapport qualité/prix et très stable avec sa monture. Cependant, étant un peu frustré de voir les amas globulaires (au moins quelques-uns) comme des boules de coton pas résolues, et ayant beaucoup de mal à distinguer les galaxie (hors M31), j'envisage de monter en gamme et en diamètre d'ici 1 ou 2 ans, pour au moins 120mm et au plus 250mm de diametre pour conserver un matériel pas trop gros dans la chambre et pas trop lourd à transporter sur quelques mètres avec porte-fenetre pour des courtes séances. Entre 150 et 200mm de diametre serait l'idéal de poids et d'encombrement et mon budget prévisionnel étant de 1200 maximum avec monture. Préférant un instrument rapide à utiliser, avec un bon contraste et un bon piqué et sans avoir à le régler régulièrement, j'étais parti dans ma tete sur une APO de 120 à 130 d'occasion, mais j'ai peur de rester frustré en terme de luminosité pour les AG et les Galaxies. Du coup je me suis intéressé aux mak et SC et j'ai emprunté un Celestron SC8 à quelqu'un, mais je trouve la mise en temperature pas pratique, le piqué n'es pas à mon gout (je prefere meme celui de ma L90) et on perd l'immersion grand angle à faible grossissement. Je commence maintenant à réfléchir à un Newton 200/800, ou à la limite un Dobson 200/1200 Flextube peu encombrant. Je dis "à la limite un Dobson" car je prefererais rester sur monture EQ pour suivre facilement les planetes avec la molette un fois mis en station, et aussi pour pouvoir observer plus facilement au dessus des maisons qui m'entourent le tube à l'horizontale sans etre ennuyé par les bareaux de mon balcon. Et c'est là que je m'interroge sur un point qui me parait très important pour moi mais dont je ne vois jamais personne parler: le nettoyage regulier des miroirs des tubes Newton. Je m'explique: je suis quelqu'un de très soigneux et d'assez maniaque et j'aime pas voir mon écran d'ordinateur sale, ni mes lunettes de vue, ni l'objectif de ma lunette ou de mes jumelles (ne vous moquez pas svp 😛 ) et je trouve très pratique de pouvoir nettoyer rapidement et facilement l'objectif de ma lunette une fois de temps en temps avec un chiffon à lunette et un peu de buée. Je lis beaucoup de débats passionnés sur les forums entre les pro-lunettes et les pro-newton ou les pro-dobson, avec de nombreux arguments intéressants et des retours d'experience de part et d'autres, mais jamais personne ne parle du coté hermétique très appréciable des lunettes et des Mak/SC, ni de la contrainte de nettoyage des Newton qui se remplissent de poussière inévitablement, meme avec un cache devant. Donc voilà, je m'adresse aux possesseurs de Newton, à quelle fréquence nettoyez vous les miroirs (surtout le primaire) ? N'est-ce pas trop fastidieux et long de démonter, nettoyer et remonter ? Ne risque-t-on pas de l'abimer ? N'est ce pas pénible de re-collimater à chaque fois ? Ou alors si vous ne nettoyez jamais les miroirs, est-ce que cela ne rend pas le rendu dégueulasse, avec pleins de petits trucs qui polluent l'image ? Voila voila, Merci pour vos retours !
  7. astroshaolin

    50 galaxies aux 10x50: c'est le "TOP 50 GAL"

    Bonsoir Orion, oui tu as raison, j'ai pas pris les bons exemples dans la liste de Hibou, j'aurais du parler de M81/M82, M51et M63. Ceci dit, les tailles de M33 et M101 sont plutot grandes mais comme on voit surtout le noyau car le reste est peu lumineux et diffus ... ca reste globalement petit comparé à un amas ouvert qui est bien visible et étalé. Du coup j'ai retenté hier soir sans nuage et sans lune, un peu de pollution et ciel pas parfaitement clair mais plutot pas mal. J'ai cherché M101, M51, M81/82 et le triplet du Lion avec ma L90 et 24mm (x38) et je n'ai rien vu de flagrant ... Je m'attendais a voir des M31 en plus petit mais en fait je ne suis par du tout sûr de ce que j'ai vu. Je n'ai pu distinguer que qq points un peu flou et je ne sais pas si c'était mes cibles (les noyaux seulement) ou bien des étoiles peu brillantes... Je re-éssairai ce soir avec mes jumelles 10x50 mais bon je suis sceptique sur la qualité du ciel ou sur celle de mes yeux 😟. A bientot et bon ciel
  8. astroshaolin

    50 galaxies aux 10x50: c'est le "TOP 50 GAL"

    Ok, merci Hibou, je suis rassuré sur le matériel, je n'ai plus qu'à recommencer. Une fois qu j'en aurai discernée une ou deux correctement je saurais à quoi elles ressemblent sur mon matériel et je trouverai les autres plus facilement.
  9. astroshaolin

    50 galaxies aux 10x50: c'est le "TOP 50 GAL"

    Oui c'est ce que je voulais dire, j'ai écris trop vite mais je voulais dire ne pas balayer mais pointer. Bon dès que la lune ne gene plus la semaine prochaine je retente le coup. Juste pour me faire une idée, est ce que les petites taches floues de galaxies vues avec une L90 sont plus ou moins lumineuses qu'avec les jumelles ? Merci
  10. astroshaolin

    50 galaxies aux 10x50: c'est le "TOP 50 GAL"

    Ok, merci Bruno, du coup il faut d'abord "s'entrainer" aux jumelles et une fois qu'on connait leur position exacte et leur apparence lumineuse on essaie de pointer directement la lunette au bon endroit avec une carte ? Ensuite quand on est au bon endroit, combien de temps faut-il à l'oeil pour les distinguer ? plutot 30s ou plus d'une minute ? (je parle des galaxies faciles selon le classement de Hibou) Merci.
  11. astroshaolin

    50 galaxies aux 10x50: c'est le "TOP 50 GAL"

    Bonjour à tous, Merci beaucoup à Hibou pour cette liste de galaxies, c'est très instructif et ça donne envie de les traquer. En revanche je suis assez perplexe voire inquiet quand je lis que plusieurs d'entre vous trouvent facilement aux jumelles par exemple les petites cibles M33, M51, M101, M66, M81/M82, M63, M106. Personnellement j'ai essayé d'en trouver plusieurs ces deux dernières semaines à 2 ou 3 reprises avec ma lunette 90/900 + RC dielec + oculaire ES 24mm 68° et j'ai beau viser les zones et balayer lentement je n'ai rien trouvé... J'avais pu facilement trouver la plupart des Messier Amas Ouvert depuis Septembre mais pour les galaxies j'ai été bredouille et je me dis que j'ai dû rater qqch. Pourtant je ne suis pas si vieux (38 ans), J'observe depuis ma terrasse à la campagne de Grenoble, ciel plutot clair et dégagé depuis 15 jours, pas de lune ni de vent lors des phases de recherche, et pas specialement de pollution lumineuse dans la direction où j'observe NE-E-SE. Auriez-vous des conseils pratiques à me donner afin de réussir à voir qq galaxies ces temps ci ? Merci beaucoup.
  12. Salut, merci pour ton commentaire, c'est interessant de raisonner avec les magnitudes, je ne maitrise pas encore ce concept Apres, il me semble que 1 en magnitude represente x2.5 plus de lumiere émise (ou observee), donc 0.25 de magnitude en moins cela represente 0.25 x 150% = 37% de lumiere proprement dite captée, est-ce bien cela ? En fait plus que par passion des calculs mathematiques, j'essaie de me rendre compte de l'equivalence lunette / telescope en terme de diametre pour un achat futur. Perso j'ai une lulu 90/900 pour le moment et j'en suis content, mais j'envisage d'acheter dans quelques annees une APO 120, par exemple la 120ED, si possible d'occasion pour moins de 1000 euros. Et mes calculs me font conclure qu'outre le piqué, le contraste et la definition bien meilleurs sur une 120ED par rapport à un Newton <200, la lumière captée serait equivalente à un Newton 140 (120 x 1.18), donc un poil moins qu'un Newton 150. Evidemment cela restera bcp moins qu'avec un Newton 200... Est ce que mes calculs et mon raisonnement tiennent la route ?
  13. Bonjour, Du coup voici un petit recap, n'hesitez pas à me corriger ou à completer les données: * Pour une lunette grand public entree et milieu de gamme de diametre D, exemple SW 90/900, - la luminosité captée est facteur de D^2 - La perte de luminosité est de 2% par face de lentille, fois 4, cela donne 8% de perte soit 92% de transmittance - La perte de luminosité du renvoi coudé dielectrique est de 1%, soit 99% de transmittance => Au final, hors oculaire, la luminosité captée est facteur de 0.92*0.99*D^2 = 0.91 * D^2 * Pour une lunette grand public mileu/haut de gamme (par exemple les APO doublet ED SW) de diametre D, - la luminosité captée est toujours facteur de D^2 - La perte de luminosité est de 1% par face de lentille, fois 4, cela donne 8% de perte soit 96% de transmittance - La perte de luminosité du renvoi coudé dielectrique est de 1%, soit 99% de reflectivité => Au final, hors oculaire, la luminosité captée est facteur de 0.96*0.99*D^2 = 0.95 * D^2 * Pour un télescope entree et milieu de gamme avec miroirs primaire de diametre D et secondaire d (exemple ?), - la luminosité captée a l'entree est facteur de d^2 - L'obturation est facteur de d^2/D^2, avec d = 0.25D, soit 6% de perte donc 94% de transmittance - La perte de luminosité par miroir est de 15% (soit 85% de reflectivité), donc 28% pour les deux (72% de reflectivité) => Au final, hors oculaire, la luminosité captée est facteur de 0.94*0.72*D^2 = 0.68 * D^2 * Pour un télescope milieu/haut de gamme avec miroirs primaire de diametre D et secondaire d (exemple ?), - la luminosité captée a l'entree est facteur de d^2 - L'obturation est facteur de d^2/D^2, avec d = 0.20D, soit 4% de perte donc 96% de transmittance - La perte de luminosité par miroir est de 5% (soit 95% de reflectivité), donc 10% pour les deux (90% de reflectivité) => Au final, hors oculaire, la luminosité captée est facteur de 0.96*0.90*D^2 = 0.86 * D^2 Peut-on en deduire qu'un telescope milieu de gamme de diametre D (transmittance 0.68 D^2) a un pouvoir de captation de lumière équivalent à une lunette milieu de gamme de diametre 1/sqr(0.68/0.91) x D = 1.15 x D ? Ou bien qu'un telescope milieu de gamme de diametre D (transmittance 0.68 D^2) a un pouvoir de captation de lumière équivalent à une lunette milieu/haut de gamme de diametre 1/sqr(0.68/0.95) x D = 1.18 x D ? Ou encore qu'un telescope haut de gamme de diametre D (transmittance 0.86 D^2) a un pouvoir de captation de lumière équivalent à une lunette milieu/haut de gamme de diametre 1/sqr(0.86/0.95) x D = 1.05 x D ? Ou bien fais-je une erreur de raisonnement ? Merci
  14. Et pour les renvois coudé vous avez des infos ? Merci
  15. Super, merci jeap pour le lien, c'est clairement des infos que je recherchais. Et merci Bruno pour les données chiffrées. Je ferai un petit recapitulatif complet pour les personnes interessées. Concernant les lunettes, donc pour celles haut de gamme c'est plutot 1% de perte / face pour les haut de gamme du genre APO et plutot 2% / face pour les autres types SW 90/900 ? Quant aux Newton, quand tu dis "les taux de réflexion des miroirs sont de l'ordre de 85 % pour une aluminure normale, de 95 % pour une aluminure haute réflectivité", tu peux me donner des exemples de telescopes "normaux" et d'autres "haute reflectivité" ? Par exemple dans quelle catégorie sont les modèles Skywatcher N 200/1000 Explorer ? Merci