Elbarbudo

Membre
  • Content Count

    10
  • Joined

  • Last visited

About Elbarbudo

  • Birthday 04/10/1945

A propos

  • Résidence
    Près de Strasbourg
  • Intérêts
    Astronomie (évidemment), Photographie, Informatique libre
  • Occupation
    Retraité
  • Matériel
    Lunette Manent 70x1000 des années 20
    Skywatcher 150x750 sur EQM 35 Goto Synscan

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. @ouki Ne te décourages pas trop vite....Ma méthode n'est effectivement pas pour toi, puisque je fais tout "à la main" en ne gardant que ce dont j'ai besoin... Par contre, j'ai cru voir que tu avais une PI3 qui est assez puissante pour faire tourner l'image de la NAFABox. Donc tu peux simplement flasher l'image de la NAFABox sur une carte SD et roule ma poule. Moi j'ai une PI2 que je ne veux pas surcharger d'où ma démarche.
  2. Bonjour à tous. Je ne sais pas s'il faut rester dans ce sujet ou en créer un autre, mais je tenais à partager mon expérience. Comme vous tous, je désirais automatiser le pilotage de ma monture. Les diverses solutions rencontrées ne me plaisent qu'à moitié, surtout à cause de la quantité de logiciels installés sur la Raspberry ou la Tinkerbox. J'ai un Raspberry PI 2 (donc pas très puissant, pas de WiFi intégré) sur lequel j'ai installé la version minimale de Raspbian (pas de bureautique, pas de Kstar) Je la démarre par défaut en mode "console" (pas de gestionnaire de bureau, mais il y a un serveur X) J'y ai installé la suite INDI à partir du fichier tar.gz (fourni par https://indilib.org/download/raspberry-pi/download/6-raspberry-pi/9-indi-library-for-raspberry-pi.html ) en phase de configuration : dongle wifi sur mon réseau local, clavier souris et écran (ma télé en HDMI) et gestionnaire de bureau lancé par "sudo service lightdm start" Ou alors entièrement en ssh depuis une autre machine sur le terrain : câble ethernet croisé entre mon pc portable et la raspberry, ce qui me laisse libre les 4 ports USB. 1 pour mon vieux GPS Garmin Etrex via un adaptateur USB RS232 1 pour la monture via un autre adaptateur USB RS232 1 pour mon appareil photo Canon EOS 1000 (Rebel) Il m'en reste un pour un futur focuser ou camera de suivi Dans cette configuration, je n'ai pas besoin de hub USB, chacun de ces appareils fournissant sa propre alimentation Je préfère utiliser "indistarter" plutôt que web indiserver (ça fait un serveur web de moins à installer). Pour cela je fais " ssh -Y pi@astropi indistarter " depuis mon PC portable (sous linux) et je récupère ainsi toutes les possibilités de choix de pilotes sur mon pc de commande. Une fois le serveur INDI lancé, le bouton "INDI client" me donne accès à l'interface sans avoir à lancer Kstars Pour les tests, ça diminue le nombre de fenêtres ouvertes sur mon pc portable de commande et c'est plus clair. Évidemment, tout ça est un peu plus délicat à installer, mais ainsi je n'ai pas toute la "surcharge" de VNC, du gestionnaire de bureaux etc.... et le petit écran de mon pc de contrôle n'est pas envahi de multiples fenêtres. Je ne démarre K stars sur le PC de contrôle que pour lancer les observations. Évidemment, je suis prêt à partager mon expérience avec ceux que ça intéresse.
  3. Cette lunette était celle de mon père quand il était jeune homme. J'ai effectué ma première observation à l'âge de 5 ou 6 ans sur Saturne.... Elle a accompagné un certain nombre de soirées chez mes grand-parents où elle était rangée. (près de Dijon) Pendant mon adolescence, cette lunette a été apportée sur l'arrière côte Dijonnaise (au dessus de La Bussière) où mes parents avaient acquis une maison. Je m'en suis servi comme téléobjectif avec un vieux reflex Canon. J'ai pris une photo d'un clocher à une dizaine de km (de l'autre côté de la vallée) et un pouvait lire l'heure au clocher. À la mort de mon père, j'en ai hérité. Elle m'a servi lors de l'éclipse totale de 1999 en France puis à celle de 2006 en Cappadoce. Je m'en suis servi occasionnellement dans mon jardin pour montrer la Lune, Saturne et Jupiter à mes enfants. J'ai également observé les taches solaires (en projection) ainsi que le transit de Vénus de 2004 sur le parking de mon entreprise : j'ai eu pas mal d'amateurs pendant les pauses café. Depuis que je suis à la retraite, cette lunette est de toutes les sorties des Nuits des étoiles et des Nuits de l'Astronomie où elle a toujours beaucoup de succès. Photo a été prise à travers la lunette avec un reflex Canon argentique, pellicule au foyer. Ce sont des cheminées de fées de la Vallée Blanche en Cappadoce. La lunette au Champ du Feu
  4. C'est bien celle là.... Sauf qu'elle dispose de deux oculaires : 7,5 et 5 mm (enfin, je crois : les inscriptions ne sont plus très lisibles)
  5. Lunette Manent datant des années 20 ou 30, héritée de mon père. Ici elle est en activité au Champ Du Feu dans les Vosges lors d'une "Nuit de l'Astronomie"
  6. Elbarbudo

    Pilote ASCOM pour Windows et Indi pour Linux ??

    Bonjour, je découvre ce fil après l'acquisition d'une monture motorisée Skywatcher EQM-35 PRO SynScan GoTo. Étant idéologiquement allergique aux systèmes (informatiques ou autres) fermés et propriétaires, je n'ai que des machines sous Linux, ce qui élimine ASCOM, Prism et consort. Sur un petit portable, tournant sous Linux Mint Tara, j'ai installé KStars et XEphem qui fournissent tous les deux une interface de pilotage des équipements gérés par INDI. Pour mes tests unitaires, je lance Kstars sur ce PC, je branche le matériel en USB (éventuellement via un convertisseur USB-RS232) et j'utilise le serveur INDI lancé par KStars en local. J'ai ainsi pu tester : le pilotage de la monture, le raccordement d'un vieux GPS ETREX et la récupération de ses indications, (pas besoin d'acheter un GPS dédié astro) et mon vieux Canon 1000D qui "officiellement" selon Canon ne peut pas être piloté par les logiciels Canon, mais qui l'est bien par la bibliothèque INDI. Ce portable n'ayant pas assez de ports USB pour tout brancher en même temps, je suis en train d'essayer un Raspberry PI 2 pour faire tourner la librairie INDI, je relie le Raspberry PI au PC par un câble Ethernet croisé et je pilote le tout avec le Kstars sur le PC. Pour ceux que ça intéresse, il y a une version complète sur RaspBerry PI3 (INDI + Kstars) sur https://www.stellarmate.com/ qui m'a donné l'idée d'utiliser un RaspBerry PI2 qui attendait de servir de plateforme de tests pour d'autres projets. J'apprécie beaucoup la modularité de INDI et de son architecture clients-serveur qui offre beaucoup de souplesse d’implémentation.
  7. Elbarbudo

    Sens de montage du tube

    Je me répond à moi même : je suis le roi des ânes! J'ai simplement zappé LA phrase importante de la position de démarrage telle qu'indiqué dans la notice : Monture de niveau Axe AD pointant vers le pôle Barre de contrepoids pointe vers le bas Le tube optique pointe vers le pôle céleste J'avais démarré la raquette après avoir effectué la mise en station "à vide" ce qui satisfaisait les 3 premiers points, puis j'ai installé les contre-poids et le tube. Dans ce cas, le tube reste à l'horizontale, sans indication de la position droite ou gauche du miroir. Et évidemment, le pointage est quelque peu farfelu.
  8. Elbarbudo

    Présentation

    Merci albireo_oc J'espère que le ciel d’Occitanie est plus clair que celui d'Alsace et surtout moins pollué. Strasbourg est un vrai phare qui oblige à aller se cacher à 60km au Champ du Feu.
  9. Elbarbudo

    Sens de montage du tube

    Bonjour, J'ai une monture Skywatcher EQM-35 PRO avec une raquette Synscan. J'ai eu l'impression, en essayant de calibrer ma monture que cette dernière pointait non pas l’objectif mais le miroir vers les étoiles choisies. J'ai donc retourné mon tube pour que tout rentre dans l'ordre. Par contre, existe-t-il un moyen d'indiquer à la raquette dans quel sens est monté le tube. Le mode d'emploi de la raquette est muet sur le sujet et le mode d'emploi de la monture l'ignore, puisqu'en manuel, on pointe comme on veut. Merci de votre aide
  10. Elbarbudo

    Présentation

    Bonjour, Je suis un astronome amateur qui a commencé très jeune (vers 5 ou 6 ans) avec la lunette Manent de mon père et ses conseils... Les études, les enfants, le travail ont fait que je n'ai observé qu’occasionnellement les planètes avec cette lunette (70mm x 1000mm) En prenant me retraite, j'ai acquis un Newton 150x750 d'occasion que j'ai utilisé sur une monture Kepler K5 vieillissante. Je viens de m'offrir une monture Skywatcher EQM-35 PRO et je me lance dans les joies et affres de la commande GoTo.....