Jump to content

Ludo J.

Membre
  • Content Count

    9
  • Joined

  • Last visited

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Bonjour à tous ! Je souhaitais avoir votre avis sur un projet associatif que j'aimerais porter. J'aimerais installer pour une ou deux journée un planétarium en extérieur. Pour se faire, deux choix s'offrent à moi : - Soit j'arrive à convaincre le planétarium de la ville de me prêter/louer le sien pour quelques jours. - Soit je décide de construire un planétarium… l'idée peut paraitre un peu saugrenu, mais en me renseignant, je me rend compte que d'autres personnes ont déjà eu cette idée et l'ont réalisé. Ci-dessous une vidéo qui présente la construction de l'un d'eux. La construction ne doit pas couter plus de 700-1000 euros. La question que je vous pose est axé surtout sur le rendu d'un tel planétarium. A votre avis, la qualité est-elle bonne ou est-ce plutôt un jouet ? Pour acquérir un projecteur de qualité satisfaisante combien faut-il débourser ? Merci à vous !
  2. Bonjour ! J'aimerais bien proposer une activité astro pour un public de 20-25 ans. Du coup j'ai regardé un peu la fabrication de télescopes avec des matériaux recyclables. Je souhaiterais avoir votre avis sur la performance de cet outil… Alors bien sûr, je sais pertinemment que ce genre de jouet est une hérésie pour un astram, mais la qualité est-elle quand même suffisante pour voir au moins un petit peu la lune grossie ? L'exemple à la fin de la vidéo est contractuel vous pensez ? Ou bien ne verrons-ils absolument rien ? Bonne journée à vous !
  3. merci à vous, popov et Clouzot, pour le temps que vous prenez à m'aider. C'est très important pour moi de recueillir l'avis d'experts de l'astronomie amateur 😀 Le système VA peut-être effectivement intéressant. Mais si tu chiffres ça vers les 10 000 euros ça risque d'être plutôt compliqué ! Même si j'ai pas encore commencé, j'ai l'impression que ça risque d'être chaud une telle somme (je miserais plutôt sur 2 ou 3000 euros de budget vu les projets précédents). Sinon, il me reste la solution de ne pas réaliser un outil pérenne et autonome, même si c'est justement ce qui me tenais à cœur. En faite, on peut imaginer utiliser le système VA et proposer une sorte d'exposition sur le campus avec deux ou trois (voir plus ?) télescope en VA qui projetteraient chacun une image différente sur une toile/un écran. Ca serait assez intéressant, puisque ce serait en même temps une exposition de quelques télescope (c'est toujours joli un beau téléscope non ?) Et à la fois une sorte de galerie d'image vivante. Car les gens verraient des images produites au moment même ou ils regardent l'exposition. On perd le côté autonomie et constant, mais je crois que je n'ai pas trop le choix. Petite question encore, Popov tu parles de CP en ville ? En VA c'est possible ? Car ça serait un vrai plus ! Je pense que mon projet se déroulera debut 2020, alors on aura orion et sa nébuleuse entre-autre... Pour diminuer le prix du matériel, je pourrais être en collaboration avec le club astro de ma ville (qui est un gros club de 150 membres) Vous en pensez quoi ? Ludo.
  4. Merci encore une fois pour vos réponses ! Clouzot : La solution du VA est effectivement intéressante. (VA c'est bien un télescope qu'on dirige à distance c'est bien ça ?) Je vais m'y pencher. Quelques petites questions, la première est le prix, j'ai peur que tout ce matériel finisse par couter bien plus cher que ce que je comptais faire… ou bien je me trompe ? La deuxième chose, je trouve ça un peu redondant, car justement le fait de pouvoir le contrôler à distance fait que le public pourrait aussi très bien contrôler un télescope à l'autre bout de la France, et bien plus puissant… quelle valeur ajouté ce télescope aurait ? Ca marche vraiment bien face au public ce genre de chose ? Les gens peuvent repartir avec leur photo dans leur smartphone ? popov : Je suis en service civique dans l'accessibilité de la culture chez les jeunes/étudiants. Chaque année, ils mettent en place des groupes de musiques. J'ai pas envie de reproduire ce qui a été fait 1000 fois et j'aurais justement souhaité toucher ce public avec l'astro. Et je n'ai aucune envie de proposer une n-ième soirée d'observation sur le campus, pas que ce soit inintéressant, mais je ne vois pas ce que j'ai à produire comme projet puisque des soirées types observations existent déjà…je cherche à faire quelque chose de nouveau. Pour l'instant je sèche encore sur ce que je souhaite proposer, soit c'est une idée géniale mais trop contraignante, soit je trouve que c'est surfait... Gerard33 A ma connaissance il n'y en a pas, parce qu'il y a un très gros club d'astro dans ma ville déjà. Mais je peux me renseigner ! Ludo 😀
  5. Rebonjour à tous ! Merci pour vos avis et votre expertise du problème, je commence à y voir plus clair ! Pour l'instant, je commence à me rendre compte de la non-faisabilité de ce projet. En faite, je me suis toujours demandé pourquoi je n'avais jamais vu de télescope autonome, je commence à comprendre pourquoi. Et effectivement, le budget ne sera pas débloqué sur une durée supérieur à 6 mois (je suppose) donc question entretient ça risque d'être difficile… Et le problème de l'électricité est un réel problème. Il reste cependant la proposition de Popov qui est une excellente idée. Proposer un emprunt de télescope, avec une zone de retrait des télescopes directement sur le campus universitaire (c'est ce public que je vise). Cela ciblerait effectivement un tout autre public étudiant, mais un public aussi intéressant, celui des personnes intéressés par l'astronomie mais n'ayant pas l'argent nécessaire pour se procurer un télescope et pas le temps pour rejoindre un club d'astro. Je pourrais d'ailleurs proposer une mise en relation entre les membres du club astro de ma ville et ces "emprunteurs de télescope". J'imagine également qu'une application pourrait être mise en place pour apprendre la base de la base pour se débrouiller, en quelques rapides vidéos/texte sur le montage/utilisation d'une lunette, sur le repérage des principales planètes, et enfin sur son observation. Merci de m'avoir montré les limites de mon projet, et d'en avoir fait fleurir un nouveau un peu différent mais tout aussi intéressant.
  6. Guillaume : Merci pour ton avis ! Alors effectivement l'accompagnement est le plus important dans la médiation, seulement ce télescope ciblerait un tout autre public. Les soirées d'astronomies existent déjà, et bien souvent les participants sont des néophytes déjà un minimum intéressés par l'astronomie (s'ils ont fait le déplacement…) et rare sont les gens qui tomberont par hasard sur cette soirée astro. Dans ce projet, je cible les personnes n'ayant aucun intérêt dans l'astronomie. Un télescope implanté au milieu d'un endroit de passage toucherait un public nouveau, de personnes d'abord curieuse de l'objet et ayant quelques minutes à tuer. De plus il y aurait un accompagnement. J'ai imaginé que sur le socle en béton, quatre grands panneaux d'explications seraient fixés, pour l'explication de comment observer la lune et pour expliquer ce que les gens verront. Le top serait d'avoir une tablette numérique pédagogique protégée pour permettre une interaction. Actuellement y'a pas mal de financement dans le numérique dans la culture. gerard33 : En effet, je ne vois pas trop de solution à ce problème qui monte largement en problème numéro 1. En pleine ville, on ne peut pas enlever l'observation du planétaire, il ne resterait rien à voir. J'irais effectivement me renseigné sur les lunettes terrestres. Après, on peut imaginer une solution d'un frein automatique sur l'axe du télescope afin qu'en journée il soit impossible de le bouger ? OU un clap de fermeture en journée ? Si je ne trouve pas de solution à ce problème, je pense que c'est voué à l'echec 😞 Ludo J.
  7. Merci pour ton avis ! Merci pour l'info du pare-soleil, je pensais pas que ça serait aussi important, j'ai déjà observé la lune plusieurs fois pas loin d'un lampadaire et je n'avais pas l'impression que ça génait tant que ça ! Pour la plaque de plexi je prend note qu'il vaudrait mieux se tourner vers du verre organique facilement changeable ! Par contre je viens de penser à une autre problématique. Comment limiter les risques d'une observation du soleil sachant que le télescope fonctionnera aussi en journée…
  8. Voici un schéma de ce que je proposais (pour la première solution la grille deviendrait une plaque de plexiglas)
  9. Bonjour à tous ami(e)s de l'astronomie ! Je suis actuellement en service civique durant 6 mois dans un pôle culturel. En tant qu'astronome amateur, je souhaiterais proposer comme projet la mise en place d'un télescope ou d'une lunette en libre utilisation, en plein milieu d'une grande ville. L'objectif ici n'étant pas d'obtenir une qualité d'observation parfaite pour faire des observations précises du ciel, mais simplement de permettre à des personnes n'ayant jamais eu le moindre contact avec le ciel de mettre leur œil dans un télescope et de pouvoir observer la lune (au moins) La grosse difficulté du projet : les besoins de solidité afin de palier aux éventuelles dégradations d'un tel télescope par des gens mal intentionnées. Je ne sais pas si ça a déjà été réalisé, ni même si c'est possible, c'est pour cela que je viens vers des connaisseurs tels que vous. - J'ai imaginé un télescope posé sur une base en béton, fixé par 4 gros rivets afin d'offrir une grande résistance. - Je pense qu'une monture équatoriale n'aurait pas d'intérêt, et n'est de toute manière pas assez intuitif pour des néophytes. - Le tube de la lunette pourrait être protégé par une sorte de grille qui l'entour entièrement, voir protégé par un autre tube autour du tube du télescope, et plus résistant. - La GROSSE difficulté est de réussir à protéger le miroir / la lentille. J'ai imaginé deux solutions (j'espère qu'elles ne sont pas trop ridicule…) 1) la première consisterait à poser une plaque en plexiglace la plus transparente possible et en évitant au maximum les effets de lentilles (pour éviter les déviations de la lumière). Cette plaque serait posé à l'entrée du tube sur le télescope. 2) La deuxième solution consisterait, pour le cas d'un télescope, à poser une grille à l'entrée du tube. Etant donné que l'araignée est déjà présente à l'entrée du tube, j'imagine que rajouter une grille peinte de noire ne serait pas catastrophique pour la qualité de l'image (sachant que la lumière n'est pas un problème puisque ce télescope serait réservé exclusivement à du planétaire) Voilà, j'espère que vous pourrez m'aider. N'hésitez pas à me poser des questions sur des problématiques auquel je n'aurais pas pensé. N'hésitez pas à être cash avec moi si vous trouvez que ce projet n'est pas réalisable en m'expliquant pourquoi. Astronomiquement, Ludo J.
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.