Jump to content

Kastro

Membre
  • Content Count

    156
  • Joined

  • Last visited

A propos

  • Résidence
    Savoie

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Le ticket d'entrée pour de l'astrophoto en pose courte est à 350€ max (cam+réducteur de focal). Bien évidement, on est pas dans le haut de gamme de l'astrophoto. Mais pour s'initier, c'est un avis tout personnel (et c'est ma façon de fonctionner), ca peut être un très bon biais d'attaque ou même, à long terme, une façon de vivre l'astrophoto. Si ca prend et que tu veux monter en gamme, il est possible ensuite d'investir dans du lourd, et revendre ce matériel... ce qui fera une perte minime. Ca te permet, dans un 1er temps de consacrer une bonne part, voir tout ton budget au visuel (si tu décales la partie astrophoto pour plus tard). Pour les cams, tu auras un aperçu du matériel, des caractéristiques et des prix ici: (les formes bâtons 1,25" si tu pars sur les Mak / SC cités ) https://m.fr.aliexpress.com/store/v3/home.html?shopId=1918400&sellerId=225492317&spm=a2g0n.search-amp&pagePath=index.htm&gclid=null Mais je le répète, j'en suis juste à la recherche d'info. Je ne suis donc pas le mieux placé pour te donner des conseils. Si cette approche t'intéresse, je te conseille de te rapprocher de ceux qui utilisent ces techniques afin d'avoir leurs avis éclairés
  2. Oui j'avais compris que tu avais cramé un boîtier. sinon j'ai retrouvé le lien, c'était sur mon ordi de boulot: @sun avait raison, c'est bien Ubuntu. Sans suivi en poses courtes il y a de quoi faire des trucs vraiment sympa Le fil de discussion est super intéressant Et si j'ai bien compris, il utilise un réducteur de focal. Donc tu pourras augmenter le nombre de cibles en CP
  3. Je ne me souviens plus et impossible de le retrouver dans mon historique C'est un message de 2 ou 3 ans je crois, la personne reprenait l'astro... désolé, j'ai pas plus de détails en tête Vu que Raptor ne veut plus utiliser son reflex et si je n'ai pas l'impression qu'il souhaite investir dans la panoplie de suivi pour l'instant, Ca me semblait être un post à lire
  4. lecture intéressantes pour commencer l'astrophoto à moindre coût astrophoto ciel profond en pause courte avec un Mak Pour les objets étendus il y a les réducteur de focale et de coma... mais je n'ai pas encore de lien. Je commence seulement à m'intéresser au sujet en prévision de longue soirée et pour une durée indéterminée bloqué sur mon balcon 😀 Édit: dommage j'ai perdu le lien d'un membre qui se remettait à l'astro et qui utilisait un capteur imx connecté en USB3, il faisait des poses de 125 à 250 ms et avait bricolé un tube pour sa cam bâton (moins de 300€ pour sa config astrophoto) Les photos étaient impressionnantes et tout le monde lui demandait des photos de sa config (qu'il a poster). si quelqu'un voit de quel post je parle... ne pas hésiter à donner le lien
  5. Juste 2 questions d'ordre pratique... Voir en situation est peut être la meilleure option, non? Le dobson ultra light 254 fait tout de même 26kg... Quid du surcoût de transport? Si ajouté dans un container existant, quid de l'assurance en cas de casse... sure qu'il soit remboursé à hauteur du neuf? Mieux vaut pas directement se le faire livrer sur place (en passant par un vendeur plus proche: Asie, Océanie, US, Mexique...en fonction du lieu d'installation)?
  6. Il te faut choisir une cible. A te lire, j'ai l'impression que tu veux faire un blog exhaustif sur le sujet. Pour commencer adresse toi rien qu'au débutant en expliquant les bases avec le matériel que tu possèdes. Tu éviteras d'entrer dans des concepts que tu ne connais que théoriquement ou que tu ne peux appuyer par l"exemple. Ça te permettra de te créer une certaine autorité dans le domaine. De temps à autres, tu pourras faire des articles un peu plus poussé mais n'en fait pas trop... concentre toi sur une seule cible. Ensuite, au fil des mois et années, tu iras vers des tuto et articles plus adapté aux amateurs éclairés. Tu étendras petit à petit le cercle de ta cible, pour en avoir plusieurs par la suite. Tu te construiras ainsi un bon groupe de suiveurs, puis tu étendras ce cercle avec l’expérience. J'ai commencé ainsi avec mon blog (qui n'est pas dans le même domaine), qui à ses début et pendant plusieurs mois faisait 200 à 300 visites par mois. Maintenant, c'est entre 6000 et 8000 par mois.
  7. Bonjour, Je suppose que tu souhaites que ton blog soit lu et pourquoi pas soit en bonne place dans les recherches Google. A savoir que les 3 premières positions récoltent plus de 75% des cliques. Il faut donc travailler ton SEO, le nom de domaine en faisant parti. A une époque, mais c'est surement encore le cas, il y avait Google Trend Il permet de connaitre les occurrences de recherches sur des mots clés. Tu prends une liste de mot et groupe de mots en relation avec le contenu de ton blog (voici des ex. pris au hasard): astrophoto, astrophotographie, apprendre l'astrophoto, faire de la photo avec telescope, etc Et vois combien de fois ces mots clés (ou groupe de mots) sont recherchés. Ceux qui obtiennent le plus grand nombre sont à garder pour nommer ton blog. Attention: certains mots clés sont très concurrentiels et sont achetés pour apparaître en tète de page (généralement des liens "annonces") A éviter... il faut trouver le juste milieu. Après, ces mots clés sont à utiliser régulièrement dans tes articles pour travailler ton référencement naturel. Si ça peut t'aider (même si je l'ai fait courte).
  8. Je re précise... je parle des dystopies qui représentent quand même une belle part de la SF. On m'a fait remarqué, a juste titre, qu'il n'y avait pas que des dystopies dans la SF... Mais c'est minoritaire et je ne suis pas très fan. Les satires sont à mettre dans un autre répertoire. Apres, Mais c'est un autre débat il y a les univers qui font presque d'une saga un genre à lui tout seul (Star Wars, la planète des singes, Harry Potter , le seigneur des anneaux, games of throne...) Une histoire, ce n'est pas que la thématique abordée, c'est aussi l'univers créé par l'auteur. Mais partir la dessus... on va pas s'en sortir 😀
  9. Je ne connais pas les autres œuvres, mais pour la planète des singes, 2 des 4 thèmes dont je parlais sont bien abordé 1. L'eugénisme et la prédestination : Le chimpanzé sont l'élite, les gorilles sont les guerriers, les humains sont la sous race exploité. On peut aussi parler de la methaphore de l'esclavage. Et la planète des singes est quand même une sacrée dystopie. 2. Le contrôle des masses par le mensonge: la famille régnante connaît la véritable histoire de l'humanité : avant les singes, l'homme contrôlait le monde. Mais garde le secret pour contrôler les singes et les hommes. en cherchant bien, on retrouve les thèmes. Je ne connais pas toutes les références citées, mais si on lit les livres référents de ces thématiques, bien des choses sont abordés. concernant star wars, il y a une différence. Georges Lucas est un passionné de mythologie et a suivi un cursus d'anthropologie a l'université par passion des mythologies et religions. Lorsqu'il a écrit Star Wars, il est entré en contact avec Joseph Campbell qui a écrit le "le hero au 1000 visages ou le monomythe. Campbell est une référence en Étude narrative et storytelling. Campbell a étudié toutes les histoires mythologiques et en a tiré une conclusion: toutes les histoires qui traverse les âges sont écrite de la même manière (la mythologie grec, par ex). C'est ce qu'on appelle le voyage du heros. Star Wars est le 1er film qui suit cette trame. Le voyage du hero est d'ailleur le titre du livre de Christopher Vogler, ancien scénariste à Hollywood, puis sélectionneur de scenari pour les grands studios. C'est une référence mondiale dans le monde du cinéma et son livre est extrêmement instructif... vous ne verrez plus Le cinema de la même manière apres avoir lu son livre. Sa méthode est un résumé (ou simplification) du livre de Campbell et tous les scénaristes suivent depuis cette trame (d'où l'impression de déjà vu sur les blockbuster qui applique comme des bourrins la trame du voyage du hero). PS: le résumé de l'introduction du voyage du hero: - Le hero est dans sa petite vie tranquille, mais il trouve que le monde ne tourne pas rond - On lui propose une quête, qu'il refuse d'abord - Un événement va le pousser à accepter la quête - Il rencontre un mentor qui va lui expliquer la vérité du monde et le guider dans le début de sa quête - etc. Star Wars ou Matrix, pour ne donner que ces exemple, commencent ainsi. Mais prenez n'importe quel film blockbuster (SF ou non) d'après 80 et vous retrouverez cette trame. Pourquoi... Parce que Vogler avait une telle influence sur Hollywood (tous les films qu'il sélectionna faisait un succès monstre) que si un film ne suit pas la trame, il n'etait pas financé (hors ciné indépendant). Le voyage du hero et encore d'actualité et rien ne risque de le détrôner. Ca marche depuis des millénaires (Même Astier dans Kaamlot utilise les préceptes de Vogler... ca c'est pour la petite histoire). J'ai un peu, voir carrément divergé là, désolé. Fallait pas me lancer sur Star Wars 😀
  10. Dans ce que tu cites, je ne connais que Dune, et seule la version cinématographique. Le contexte: "C'est l'histoire de plusieurs familles qui se disputent le contrôle du marché de l'épice." Le contrôle des ressources est récurrent dans la littérature / cinéma... c'est une métaphore du contrôle des énergies fossiles (charbon puis gaz et pétrole) à nos époques. Ensuite il y a le combat technologie contre spirituel (la science sans conscience). Avec le mouaddib, qui représente le mythe prophétique (ou l'Homme providentiel, le sauveur) qu'on retrouve beaucoup dans la "mythologie américaine" que ce soit en business, en politique, en littérature ou au cinéma. Pour moi, mais ce n'est que in avis et je connais assez mal Dune (on m'en a parlé car j'avais des potes fan des livres)... c'est une histoire autour d'oligarques (les familles), pour le pouvoir (contrôle de l'épice) et avec une quête spirituel (le sens face à la technologie). Et j'avoue ne pas me souvenir de tout, c'était il y a longtemps. Ici la SF est un décorum... tu fais pareil dans l'héroïc fantaisie, le moyen âge, la fin du 19e, tu pourrais écrire le même genre d'histoire. En tout cas on est dans un monde en guerre ou la prise de pouvoir est le but... je le classerai dans la catégorie 4. mais comme je le dis depuis le début, ce n'est que mon interprétation. Mais pour l'instant, parmi les films que je connais, pas un seul n'est pas entré dans les 4 catégories que je citais (5 avec le satirique). Apres il y a des sous classes. Le but n'est pas de mettre dans des cases et être réducteur, c'est juste que je remarque que ce sont les mêmes thématiques, pour ce que je connais.
  11. Je rejoins @Orion38 et @Pyrene , pour ce budget il faut se tourner vers l'occasion pour avoir quelque chose de correct et avoir au moins mis les pieds dans un club ou observatoire. En neuf, tu risques d'être déçu. Maintenant, la situation en ce moment est particulière... l'occasion comme les clubs, c'est impossible. Et tu aimerais commencer le plus tôt possible avant de péter un plomb enfermé chez toi Donc si il n'y a plus qu'Amazon qui livre et que tu veux te soulager du confinement, l'idée d' @Orion38 me semble la plus judicieuse Le pack jumelle + livre + carte du ciel est dispo sur Amazon pour 138€ https://www.amazon.fr/Nikon-10x50-Jumelles-Lumineuse-Robuste/dp/B00BF8G5CS/ref=pd_bxgy_img_3/259-9913088-0321605?_encoding=UTF8&pd_rd_i=B00BF8G5CS&pd_rd_r=9c20d02f-166f-44c2-8e15-fa0b1f00ff7a&pd_rd_w=Snt5G&pd_rd_wg=f3jLk&pf_rd_p=b031f57b-20bd-4b82-b00e-5fc9390977bd&pf_rd_r=4PGANNAY9ETFGB3HZYT4&psc=1&refRID=4PGANNAY9ETFGB3HZYT4 (descend dans la page et vois: produits fréquemment achetés ensemble... tu auras le pack) - Jumelles Nikon A211 10x50 (très très bons retour sur cette paire... regardes les commentaires des apprentis astronomes, tous sont ravis) - Livre le ciel aux jumelles de Stelvision - Carte du ciel Stelvision Sur la page suivante, tu as des extraits du livre et comment se servir des jumelles pour observer: https://www.stelvision.com/astro/boutique/guide-le-ciel-aux-jumelles/#lightbox-gallery-1-12 Si c'est pour maintenant- toutdesuite, je pense que c'est le meilleur choix. D'autres confirmeront ou non ce conseil
  12. Un red dot pointer, tel que fourni de base sur des pack telescope pas chère, coûte moins de 13€ sur le web (si tout en plastique c'est surement ca). Si le telescope a été acheté sur le web, le renvoi en A/R pour preuve coûtera plus chère que le pointeur... pour avoir la même cochonnerie. La patte du pointeur n'est pas au gabarit du réceptacle, il y aura le même problème. Autant bricoler un truc, et s'en servir jusqu'à acquérir un red hot ou un telrad de qualité qui sera au gabarit. En plus si le support est une platine universelle à une seule vis (et pas 2, 3 ou 4), c'est mort. impossible de jouer sur l'angle sans cale ou alors il faut modifier la platine
  13. J'ai exactement le même problème. j'ai réglé le problème avec un cure dent. Obligé de mettre une cale dans mon cas. Essaye la même manip (pointer une cible) sans serrer les vis du maintien du chercheur. Une fois que tu as bien ton objectif dans ton télescope, bouge ton chercheur grâce au jeu laissé par le fait de ne l'avoir pas vissé à fond sur le telescope (donc non bloqué). Assures toi d'avoir les réglages du chercheur centrés. Tu mets une cale (j'ai utilisé un cure dent), tu vises ta cible et tu serres pour bloquer le viseur. Tu devrais pouvoir faire le réglage de ton pointeur. Ca doit être un viseur bas de gamme comme le mien, c'est pas bien aligné tout simplement. Edit: c'est peut être pas super clair ce que j'ai écrit, je résume: -Mets les réglages horizon/vertical du pointeur au milieu -desserres les fixations qui maintiennent le pointeur -cherches ta cible au telescope -une fois centré, grâce au jeu laissé par le fait de n'avoir pas serrer le pointeur, vise la cible au pointeur (en bougeant le pointeur, pas les molettes) -Ajoutes la cale, serre les vis de fixation -règle le pointeur voila en image ce que j'ai fait (en bas à droite) https://ibb.co/3pVgqVd
  14. Je connais très mal ces auteurs. Je n'ai lu que the murder in the rue morgue de Poe mais ce n'était pas de la SF. Pour Bergerac, j'ai entendu parlé des histoires comiques des états et de l'empire de la lune, mais je pensais que c'était une satire (mais effectivement c'est de la SF). Ce serait pas mal de nous parler des thématiques abordées quand vous donnez des auteurs car il semblerait que chaque époque est bien ciblé. Perso, ça m'intéresse (apres je ne sais pas si je lirai, mais au cas où). Il n'empêche, mais ce n'est que mon point de vue, que les 3 grands thèmes de la SF cinématographique moderne sont le cyberpunk, les dystopies et le satirique (soit satire du cinéma comme l'a fait Mel Brooks avec presque tous ses films, ou des Heslov avec par ex. les programmes alambiqués de guerre psychologique pendant la guerre froide)
  15. Tu te trompes dans les dates. Huxley c'est le début des années 30, Orwel fin des années 40, les 1er livres d'Asimov début des années 50, quant à Dick lui c'est bien les années 70. Mais tu as raison, il y a les utopistes (j'y ai fait allusion... en 3 mots 😀 ) Les utopistes ne sont pas du tout ma came quelque soit le style, j'ai toujours trouvé ça assez naïf (le terme peut paraître péjoratif mais ce n'est pas le cas). Raison pour laquelle je ne m'y intéresse pas du tout. Et a bien regardé, le cinéma et série TV SF moderne pour adulte (depuis les années 60, avant je ne connais que très mal) s'est surtout inspiré des dystopistes. A moins que je ne renifle rien qu'au titre les utopies et que je ne les regardent pas... pourtant dès qu'il y a SF dedans j'essaye de regarder d'où les erreurs comme Hunger game, Divergent, Labyrinthe et autres anneries débiles pour ados retardés que j'ai pu me manger. Mais oui, il y a les auteurs que tu as cité (que je connais très mal). Si tes affinités vont vers ce genre, je t'invite à faire la même chose que moi sur un message précédent (ou je parlais des 4 grands thèmes de la SF)... ça me permettrait de découvrir avec plaisir cette partie que j'ai occulté dans mon descriptif et dans ma vie de lecteur et de spectateur. Edit: il y a aussi le style delirium tremens et/ou sous LSD qui me font bien marrer et bien kiffer (mais là on est avant tout dans la comédie). Donc à part quelques titres donnés ici et là, j'en fais pas un style SF quand j'aborde sérieusement le sujet.
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.