Jump to content

Frédéric Mathias

Nouveau Membre
  • Content Count

    11
  • Joined

  • Last visited

A propos

  • Résidence
    Bordeaux
  • Intérêts
    Astro. Dessin. Jardin.
  • Occupation
    Libraire.
  • Matériel
    Tube C8 monté sur EQ-6R Pro
    Tube 114-900 Mizar.
    Autres montures: Altazimutale Nexstar et table équatoriale
    Star-Adventurer.
    Réflex eos 550d.
    Caméra ZWA ASI 224mc.
    Autoguidage: Bresser 90-500mm

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Pour un comparatif: Et un petit zoom, parce que j'aime bien aller près:
  2. Bonjour à tous! Voici la suite! Je viens d'imager à nouveau Bode en suivant les conseils que vous m'avez généreusement donnés: Les problèmes résolus ont évidement laissé la place à de nouveaux problèmes, mais voici le détail: J'ai imagé M81 pour avoir un bon comparatif, je vous passe les dizaines d'essais foireux sur d'autres cibles. L'objectif principal était de me débarrasser des pixels chauds et des traînées dues à l'autoguidage. De ce point de vue, ça a été efficace, le fond de ciel a considérablement gagné en homogénéité. C'est plus simple à traiter (ou plutôt ça va le devenir, car un autre problème a fait son apparition). Il se trouve qu'en fin de confinement j'ai reçu ma nouvelle caméra, l'ASI 294MC Pro, ainsi que mon tout premier filtre, un UV-IR Cut. Je rêvais depuis un moment de faire des images en beaucoup plus haute résolution que l'ASI 224, je suis servi. Le refroidissement me permet également de voir disparaître le problème des pixels chauds, c'est formidable! Mais la grande révélation, c'est incontestablement la couleur! Si vous comparez avec ma photo précédente, ça ne devrait pas vous échapper. Je ne suis pas affirmatif avec ça, mais j'ai utilisé le filtre UV-IR et je pense que c'est à lui que je dois ça. Je ne pourrai cependant le confirmer qu'en renouvelant l'expérience et en changeant de caméra. En effet, avec la 224 montée sur l'hyperstar, rien à faire: l'histogramme partait sans cesse vers le bleu malgré mes tripatouillages incessants (ou à cause d'eux). En revanche, pas de doute sur le signal: il est moins bon. Avec 1h10 de pose sur l'hyperstar avec la 224, les bras spiraux de M81 sont nettement mieux définis qu'avec 1h30 de la 294 au foyer avec le réducteur 6,3 et le filtre. Je vais bien sûr renouveler l'expérience avec l'hyperstar, le dithering et le filtre: je pense toutefois que je resterai sur la 224, car les pixels de la 294 risquent de foirer un peu sur l'échantillonnage avec le champ de l'hyperstar. Les problèmes nouveaux qui sont apparus m'étaient jusque là inconnus mais on en trouve des pages et des pages sur tous les forums: le vignettage et la coma. Mes flats étaient ratés (ce qui m'a l'air pire que de n'en avoir pas fait) et j'ai bien vu à la mise au point que les étoiles sur les bords de mon cadre avaient l'air mal collimatées (or, au centre, la collimation était nickel). Mon backfocus est sûrement médiocre, j'y réfléchis. Du coup mon image est croppée. Voilà. Je continue le travail. C'est toujours passionnant!
  3. Traité ce soir, voici Clavius et ses voisins, shootée comme les précédentes hier (nuit du 03 au 04 Avril). Pour la première fois, je suis assez satisfait, compte tenu de mon année d'entraînement!
  4. Bonjour les amis, C'est comme ça que je l'appelle depuis que je la prends en photo. Mothermoon, c'est comme une bonne série, qui arrive à me surprendre à chaque fois alors que je connais tous les épisodes. J'ai commencé à la photographier l'an passé: j'étais alors sur la monture altaz Nexstar du C8, et je shootais avec mon eos550d. Je l'utilise encore pour les plans larges, mais pour les cratères détaillés j'utilise désormais l'ASI224mc, et la monture a changé (EQ6-R Pro). Je centraliserai ici toutes mes photos de Mothermoon depuis le début, ce qui vous permettra de suivre mes progrès et mes échecs. Je la travaille avec la même passion que le ciel profond. Pour commencer, et avant de mon montrer aussi le parcours précédent, voici tout simplement celles de cette nuyit du 03 au 04 Avril: Sinus Iridum, my favorite place, et Copernic déjà bien éclairé.
  5. Voilà bien des informations précieuses, qui ne tomberont pas dans l'oreille d'un sourd. Je précise toutefois que M81 n'est pas prise à l'APN mais à l'ASI 224: dans la mesure où c'est aussi un capteur CMOS, je suppose qu'elle souffre du même problème que mon APN au sujet de ce que tu dis. J'attends prochainement la ASI294 mc Pro: elle est refroidie, je peux donc espérer qu'elle souffrira moins de ce problème. Je vais travailler à tous ces aspects. Tu es très didactique, merci beaucoup! Fred
  6. Merci beaucoup Colmic! J'ignore ce qu'est le dithering, je vais me renseigner à ce sujet. Il se trouve que cette photo est bien autoguidée, c'est même une première puisque je n'avais encore jamais monté ma lunette guide avant cela. J'ai utilisé PHd2 Guiding. Déjà une sorte de révolution, il faut songer que j'ai passé une première année à photographier le ciel avec une monture altaz montée sur table équatoriale, je suis complètement certain d'être extrêmement patient (record de capture sans filé avec cette configuration: une minute 30). Quant à Siril, je vais prendre le temps de le découvrir, je vois en effet qu'il est cité partout. Pour ce qui est des couleurs, il est probable que le problème rejoint celui des darks: j'ai fait du livestacking, donc l'image se construit en direct... le traitement couleur avec, et mon ASI 224 étant une cam couleur, je pense que les réglages de départ sont imparfaits, et je me suis un peu amusé avec la balance des couleurs en cours de capture hum...
  7. Oui, j'opère comme cela habituellement et je vais suivre ton conseil. Il se trouve que charger les darks avant la première capture est une obligation pour faire du livestacking, et c'est bien normal puisque le stack est fait en temps réel: je suis bien d'accord que c'est un procédé un peu inverse, c'est pour cela qu'à ma connaissance c'est utilisé pour le visuel assisté de préférence. Mais cela permet de travailler en temps réel sur une acquisition, bref d'avoir déjà une idée solide de ce que ça peut donner à la fin. Je reconnais sans peine que c'est sûrement pour éviter les déceptions du lendemain "merde tout a foiré". Dans tous les cas, j'essaie de faire le tour de cette technique, si c'est inefficace j'abandonnerai.
  8. Merci beaucoup! On va continuer. Hello Tromat, C'est bien le souci que j'essaie de corriger sur ce type de photographie ces jours-ci. Il faut dire que je n'utilise pas la ZWO ASI 224 comme j'utilise le réflex: dans le cas de celui-ci, DOF, plus les brutes sur DSS et ça roule. Avec l'ASI je fais du livestacking pour le moment, je pense que c'est un outil incroyable. Or pour le livestack, il est nécessaire d’intégrer les darks à l'avance. Sharpcap les utilise sous forme d'un seul fichier qui compile 10, 20, 50 ou combien de darks tu veux. Or c'est là que ça pèche, je pense que j'en n'en ai pas mis suffisamment: des essais désastreux sur M101 m'ont prouvé que 20 darks étaient bien insuffisants, mais que 100 darks étaient bien trop, puisque l'objet restait invisible même après 20 minutes de pose. Sur la photo présente, j'ai tenté 50 darks, c'est déjà mieux, et je vais monter à 70, pour voir si je peux balayer les derniers points rouges et bleus que je vois s'étirer en direct sur mon livestack sans rien pouvoir y faire. Ce que j'ignorais, c'est que Sharpcap permet de conserver les brutes séparées même en cas de livestacking, je vais donc prendre cette précaution, et j'empilerai sur DSS en cas de livestack raté. Voici ma M101 avec darks insuffisants: J'ai aussi refait des darks en prenant quelques autres précautions, notamment en les faisant à l'avance, mais à la même température que la saisie, j'ai pensé que ça pouvait jouer. Et j'ai maintenu la balance des couleurs en R50 et B50, j'ai lu quelque part sur un forum américain que sans ça l'ASI 224 faisait des darks capricieux.
  9. Merci beaucoup pour cet accueil! Impatient de partager l'univers.
  10. Bonjour à tous! Après les présentations d'usage, voici donc mon tout premier post sur le forum! Je travaille en autodidacte depuis fin 2018, et j'avance pas à pas, tranquillement et passionnément, en essayant de résoudre les problèmes les uns après les autres. Chaque découverte est une aventure, chaque contrainte un apprentissage. Enfin, vous savez tous cela: je vous propose donc pour cette première... ma dernière! Il y a un an et demi de photographies avant celle là, mais autant commencer par le travail actuel! C'était cette nuit. Voici donc M81 avec mon tube orange C8, monté sur l'EQ-6 R Pro et l'ASI 224 montée sur l'hyperstar. Il y a 70 minutes de pose cumulées: poses unitaires de 1 minute, compilées en livestacking avec 50 darks. Le traitement, c'est photoshop CS2. Je suis content: jamais je n'ai eu autant de finesse. Merci à la collimation de l'hyperstar et au focus (encore imparfaits s'entend, mais on avance). Je ne suis pas content: il y a toujours des traînées de grain sur le livestack. La couleur n'est pas la bonne. Zut, il faut tout recommencer! Quel dommage, je vais devoir ressortir cette nuit. Bien à vous, Fred.
  11. Bonjour à tous, Je suis Frédéric Mathias, illustrateur, infographiste et au civil libraire. Je pratique régulièrement l'astronomie depuis 2016. C'est en réalité un retour de flamme, car j'ai découvert Ciel&Espace à l'âge de 9 ans, et j'ai regardé notre ciel à l’œil nu pendant toute mon enfance. Après quelques années citadines sans ciel, la mouche m'a piqué de nouveau (le spectacle d'Alexandre Astier n'y est pas étranger). Je pratique l'observation régulière, et la photographie de façon un peu forcenée. Toujours insatisfait, sans doute brouillon, pas toujours objectif, mais totalement investi! Alors, le setup! Tout a commencé à cause de ma famille, qui m'a offert le bon vieux 114-900, celui de chez Mizar. Je passe sur les émotions irremplaçables de la première observation de Jupiter ou M42, avec une monture dont je me servais comme un singe découvre une passoire. Les précieux guides du magasin d'astronomie bien connu de Bordeaux m'ont ensuite piégé en me dirigeant vers le Nexstar 8SE. A la question "Voulez-vous faire de la photo?" j'avais répondu non. Puis un copain est venu regarder dans la bête et m'a donné l'ordre de faire de la photo. Je lui ai obéi. C'était en septembre 2018, depuis je ne dors plus. Voici donc tout mon matériel: *Télescopes et montures: Le tube C8. La monture d'origine Nexstar, augmentée de la table équatoriale Celestron. J'ai posé jusqu'à une minute avec cette configuration. Je l'aime et la garderai toujours. La monture EQ6-R Pro depuis cet été. La monture Star Adventurer pour les grands champs. Le tube Mizar 114-900 sur sa monture d'origine. Je ne l'ai pas encore installé sur l'EQ-6. *Les imageurs: Réflex eos 550d. J'ai travaillé avec lui la première année. Plusieurs objectifs classiques et le Samyang 135 mm. Zwo asi 224. Bientôt l'Asi 294. *Les réducteurs: Hyperstar (ce qui évidemment donne une toute autre tonalité à la réputation "sombre" du C8) Correcteur 6,3 Celestron. *Autoguidage: Je commence juste juste. Je ne voulais pas y aller tant que je n'avais pas fait des mises en station correctes avec l'Altazimtutale et l'équatoriale. Le kit est le Bresser 50-900mm de chez Pierro Astro. *Aucun filtre à ce jour. Depuis un an et demi de pratique, j'ai fais des centaines de photos: des moches, des ratées, des imprécises. Toutes m'ont enchanté, toutes m'ont passionné. J'ai décidé de tout montrer depuis le départ, en d'autres termes d'afficher mon parcours, mon apprentissage en autodidacte (augmenté de quelques précieux conseils), car le temps me manque cruellement pour m'inscrire en club (les enfants tout ça...), mais ça viendra. Mes cibles favorites sont: toutes. Et je ne ferai pas de choix, j'y arrive pas. Je vous montrerai donc tout cela en restant dans cette démarche: je montre les brouillons, et un jour, dans 15 ou 20 ans, il y aura une bonne photo. Là tout de suite, je vous mets ma toute dernière (c'est M101), elle date d'hier, et j'ajoute un tableau qui récapitule mes cibles de la première année. Merci d'avance pour votre accueil, et vos conseils bien sûr, à très vite. Frédéric https://www.facebook.com/frederic.mathias
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.