Jump to content

Stfcap78

Nouveau Membre
  • Content Count

    7
  • Joined

  • Last visited

About Stfcap78

  • Birthday 06/06/1979

A propos

  • Résidence
    78

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. C’est en effet ce que je compte faire au plus vite. Le confinement m’en a empêché jusqu’alors. Mais si tu me dis qu’aujourd’hui les clubs sont réouverts et que les rassemblements se font de nouveau, je vais regarder, merci !
  2. Je regardais aussi les TEC140 il y a pas longtemps. Une TOA 130 aussi excellente soit elle, reste à 12,5 de mag lim alors qu’un C11 dépasse les 13,5. Est-ce négligeable ? En visuel CP en tous cas, un C11 de 280mm en montrera toujours plus que la plus excellente des lunettes de 130. C’est l’ouverture qui prévaut non ?
  3. Même à 3200 euros la TSA120, cela reste hors budget. Par contre une TSA102s à 2000 euros, ça m’intéresse. Le C11 « classique » servirait au visuel. La lunette sera plus simple pour faire de l’astrophoto. Donc un C8 edgeHD me parait moins adapté à mes besoins. Même réflexion Pour le célèbre Mewlon210 qui m’en offrira moins en visuel que le C11. Il faudrait un 250 pour rivaliser, mais ce n’est pas le même prix. Un C11 classique se touche à 1500 euros. C’est pas mal comme combo, un C11 + TSA102 !
  4. Oui, les APM-LZOS 130 et TSA120 sont totalement hors budget car elles tournent plutôt autour de 4500 euros en occasion. Par contre la TSA102s semble intéressante, si elle justifie sa différence de prix avec la FS102nsv. Pas loin de 1000 euros quand même, soit 2500 euros en occasion. En l’occurrence, la lunette sortirait bien plus souvent que le C11, pour des observations rapides (visuel planétaire). Elle servirait plus tard aussi pour m’initier au CP en Astrophoto.
  5. Salut Colmic, je m’étais intéressé aux différentes versions de la TS130 il y a quelque temps et je me suis laissé dire que leurs lentilles pouvaient connaître des problèmes d’alignement à cause des vis de calage radial de mauvaise facture. Apparement, il semblerait qu’on puisse toutefois demander un rapport de test si on l’achète neuve chez TS. Mais je recherche un produit d’occasion. Je conçois que les Taka ne soient pas aussi pointues que les lunettes modernes, mais au moins à mon niveau, je réduis considérablement les problèmes éventuels. En ce qui concerne l’astrophoto, c’est un potentiel objectif futur, pour cibler le CP. Ce n’est pas mon orientation dans l’immédiat.
  6. Merci Norma pour votre avis. Ma réflexion a un peu évolué. Pourquoi pas un C9,25 ? Pourquoi une lunette ? Pourquoi pas un C11 edgeHD uniquement ? Pour commencer, comme je l’indiquais je souhaite m’orienter vers une azeq6 car elle dispose d’un mode AZ, agréable pour des promenades en visuel planétaire. Dans cette gamme de prix (1200 euros en occasion) je ne vois pas d’alternative qui fasse à la fois az et eq. Côté tube, c’est vrai qu’un C11 est lourd et imposant et qu’un C9,25 serait plus facile à manipuler. Mais il m’en offrirait moins en planétaire comme en CP. Sachant qu’à terme il ne sortira pas tous les jours, je privilégie l’efficacité à la facilité. Toutefois, l’azeq6 semble un peu légère pour un c11 en Astrophoto. Si c’est bien le cas, il ne serait donc pas pertinent d’opter pour une version Edge. La différence de prix avec un Classic, même en occasion, est importante : 1500 euros pour le Classic et 2500 pour le Edge (tube seul). Pour un usage visuel, j’économise aussi l’achat d’un réducteur de focale. Par conséquent, « ces économies » permettent d’investir dans une lunette qui fera très bien le job en astrophoto. Et qui en visuel se révèlera plus pratique au quotidien et plus efficace en ville. - Première config possible alors : c11 classique + lunette sur azeq6. Autre possibilité : accepter les compromis et opter uniquement pour un C9,25 Edge. Mais compte tenu de l’obstruction importante intrinsèque aux SC et du renvoi coudé qui ajoute un miroir supplémentaire (et une inversion gauche droite) ça commence à faire beaucoup de perte de lumière. Bref, dans mes conditions urbaines, pour un usage régulier et souvent rapide, j’ai un peu l’impression que la plupart du temps une fs128 (f/d8, pouvoir séparateur 0,94, magn lim 12,6) m’en offrirait quasiment autant en visuel qu’un c9,25. Tout en se montrant très efficace pour une utilisation future en astrophoto. Reste que... plus j’y pense et plus je me demande si l’azeq6 ne serait pas un peu limite en astrophoto aussi pour la fs128 (7,5 kg et focale 1040 mm). Elle me paraît un peu juste aussi pour une tsa120 (8,5 kg et focale 900 mm) mais de toute façon cette dernière est bien trop chère, même en occasion. En fait, plus ça va plus je me demande si la fs102nsv ne serait pas la seule Taka qui puisse me convenir. Elle récoltera bien moins de lumière avec son petit diamètre, elle est plus ancienne, moins performante. Mais c’est un doublet, plus léger et plus court (la version NSV a une focale de 820, son pare buée est rétractable et son tube est raccourci de 50mm face aux fs102n et ns). Elle se trouve à 1600 euros dans les PA si l’on attend la bonne affaire (actuellement la seule offre en cours est à 2200 euros). - Sur azeq6, la fs102nsv semble la lunette idéale pour épauler le c11 (classique). C’est la config qui m’attire le plus actuellement. Pourtant, le doute perdure. Un C11 edgeHD est un outil fantastique... Et si finalement c’était la monture qui posait problème ? Dois je renoncer au mode AZ ? Non je ne veux pas de Dob - Le choix rationnel serait-il donc de m’orienter vers un C11 edgeHD sur monture G11 et d’oublier la lunette ? Financièrement, ça devient compliqué d’ajouter une lunette à cette config. Mais suis-je prêt à y renoncer ? Pour mon usage, une fs128 est quand même fantasmatique... Et si c’était elle que je fixais à une monture bien stable ? En attendant l’achat de ladite lunette je ferais alors une concession sur le tube avec un Newton 250 pas cher pour le visuel CP. L’idée du chauffe-eau m’enchante peu mais bon... - ultime config donc : une FS128 + Newton 250 sur monture G11 ? Bref, je ne suis toujours pas fixé. J’ai bien une idée de mon orientation mais quel serait votre choix ? Merci d’avance Stéphane
  7. Bonjour, Trente ans après l’acquisition de ma première lunette (aussi performante qu’un cul de bouteille) et de mes premières jumelles 5x20 (dont je n’avais pas fait grand chose à l’époque), je m’intéresse à l’astronomie moderne. Après 6 mois de documentation et de réflexion, je pense enfin m’être décidé sur le matériel qui me conviendrait actuellement. Je souhaiterais donc m’équiper. J’ai commencé le mois dernier par l’acquisition d’une raisonnable paire de jumelle TS Optics 20x80 triplet, soldée à 199 euros (-100 euros). Agréable pour découvrir mon ciel, en ville (pas mal de chromatisme par contre). Je dois néanmoins la fixer sur une petite monture au regard de son poids (2,4kg). Pas très pratique il faut l’avouer. D’ailleurs je me laisserais bien tenter si je trouve en occasion une monture Orion Paragon-Plus. J’habite en pavillon dans le 78, assez proche de Paris. La pollution lumineuse ne me semble pas énorme apriori. Je suis également à 5mn en voiture d’une grande forêt et j’aimerais occasionnellement faire quelques sorties à la campagne. Mais pour le moment, mon usage principal sera @home sous forme de sorties rapides. J’aimerais pouvoir découvrir le ciel en me baladant à la main, simplement aidé d’une carte du ciel sur smartphone. Je souhaite néanmoins pouvoir de temps en temps cibler et suivre un point précis avec le GoTo. Pour le moment, je ne suis pas intéressé par l’astrophoto (et je ne suis pas convaincu par le concept de l’eVscope Unistellar, qui affiche des images basse définition dans un écran à l’oculaire). Mais c’est vrai que ça doit être sympa de voir apparaître en live les galaxies sur PC, avec l’empilement des photos. Je ne veux donc pas me fermer à cette éventualité, si un jour j’ai envie de m’y mettre. Je me suis donc arrêté sur une monture Az-eq6, histoire d’avoir de la marge en termes de charge admissible pour mon matériel futur, et qui reste une monture agréable en utilisation manuelle (sans GoTo). Je souhaite aussi que celle-ci puisse servir à plusieurs instruments, parfois même en parallèle. J’ai déjà loupé 2 ventes à 1200 euros. D’ailleurs, j’ai bien saisi que le matériel parfaitement polyvalent n’existe pas et que l’idéal est de disposer de deux instruments. Côté optique, compte tenu de mon ciel trop souvent turbulent qui me limitera en magnitude, je me suis donc intéressé tout d’abord aux lunettes. Relativement à mes moyens et mes goûts à l’oculaire, une Takahashi Fs128 semble un engin exceptionnel. Je regarde sans cesse les PA, en vain pour le moment. Mais entre 2200 et 2500 euros, je n’ai trouvé que des FC100dl et FS102 NSV. Du matériel fantastique, mais correspondant au budget que je souhaite allouer à leur grande sœur. Ne soyons pas trop pressé. J’attends la bonne occasion. Quoi qu’il en soit, restera à résoudre les objets du ciel profond à l’oculaire lorsque les conditions le permettront. En l’occurrence pour l’heure, je recherche donc en occasion un engin economique et polyvalent (à f/d moyen pour du visuel planétaire et CP). Il sera monté sur ma future Az-eq6 (je ne veux donc pas d’un Dob 300, même Flextube, qui en outre se révèlera incapable de viser l’horizon par une fenêtre). Je préfère la visée dans l’axe plutôt que latérale et je ne suis pas enchanté non plus à l’idée de manipuler un énorme Newton 250. Je préfère l’idée d’un C11 bien plus compact (et esthétique). Ou bien un Meade LX200 10 pouces à la limite si je tombe sur une bonne affaire (autour de 1200 euros avec quelques oculaires et une Barlow). Dans les deux cas, j’opterais plutôt pour une version basique, non Edge (ou non ACF) sachant que cela n’est pas crucial en visuel (et qu’à terme, le tube sera épaulé d’une bonne lunette). Je conçois néanmoins que je devrai apprendre la collimation mais ça fait parti du jeu. Je conçois aussi que l’obstruction de ce dernier le rendra moins performant qu’un Newton 250. Mais s’il m’en offre assez en visuel (détails planétaires et quelques galaxies), cela devrait suffire à me satisfaire. Ainsi, au début je pourrai m’en mettre plein les yeux au C11 moyennant quelques efforts et limitations. Puis à terme je pourrai sortir la Taka pour une observation rapide sous mon ciel urbain. Le C11 quant à lui ressortira pour récolter davantage de lumière, lorsque je n’aurai pas à me lever le matin pour travailler. Il aura alors aussi le loisir de prendre tout son temps pour se mettre à température. La Taka sera également parfaite pour l’astrophoto, pour en voir toujours plus. Ensuite, il me restera toujours une évolution possible via une tête binoculaire. Bref, même si mes envies évoluent, tout ce matériel acheté d’occasion se revendra avec très peu de perte semble-t-il. Que pensez vous de cette réflexion ? Pour résumer : AZEQ6 avec C11 pour commencer, épaulé par mes jumelles 20x80, puis ultérieurement par une Fs128. Est-ce que je me plante quelque part dans mes choix ? Peut-être que finalement une Taka FS102 NSV se révèlerait plus complémentaire au C11 que la FS128 ? C’est certain qu’elle serait plus pratique. Y a t-il alors un intérêt dans ce cas à investir dans un C11 edge plutôt que classique ? Si je pense à la revente j’imagine que oui, mais à l’usage ? Merci, Stéphane
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.