Jump to content

Chris To

Nouveau Membre
  • Content Count

    7
  • Joined

  • Last visited

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Hello ! Merci ça fait plaisir ! Deux choses aident vraiment pour la voie lactée : un ciel ultra sombre, et un objectif à grande ouverture. Si tu n'as que le 18-55, trouve toi un endroit vraiment loin de toute pollution lumineuse, et ensuite voici comment je procéderais : Mets toi en mode manuel, ISO6400, 18mm, ouverture à fond (f/3.5 dans ton cas), 20s de pose. Indique aussi à ton appareil d'utiliser le format RAW, pas du JPEG. Ensuite, met la mise au point en manuel aussi. C'est important car dans le noir ton appareil ne saura pas où faire le focus, ensuite, mets le live view, vise une "grosse étoile" (j'utilise jupiter... Pas une étoile, mais bien visible et brillante !), et utilise les touches +et- pour zoomer dessus à fond. Fais ta mise au point pour que la lumière soit bien ronde et petite, et non pas une grosse tache floue, et n'y touche plus ! Enlève le live view une fois que c'est fait. Pose ton appareil sur un trépied ou tout autre support stable à ta disposition, et pointe le vers le centre de la voie lactée. Utilise l'appli Snapbridge pour déclencher, prends une série d'au moins 20 ou 30 clichés de 20s. Pour le traitement, empile d'abord tes clichés grâce à Sequator, ça te sortira une image déjà beaucoup plus intéressante que les raws ! Pour ton traitement lightroom, utilise le curseur de température pour avoir un ciel bleu foncé et pas orange, puis joue avec la correction de voile et les contrastes ! Tu devrais déjà avoir quelque chose de potable avec ça 😉 regarde aussi la vidéo sur la voie lactée de la chaîne Le Studio de Poche sur YouTube, elle est super bien faite et t'expliquera tout ça en détails !
  2. Tout est dans le titre! Ce soir j'ai sorti mon reflex dans le jardin (vu que ma commune a la présence d'esprit d'éteindre l'éclairage public à partir de minuit 😎) et je me suis lancé... ben... dans de ces chantiers mes pauvres amis! 🥴 D'abord la Lune, au 300mm f/6.3 1/80s, 100ISO (et salement recadrée, avec un coup de lightroom vite fait): Pour le coup, je suis assez étonné de la netteté, je m'attendais à bien pire! :D Si vous avez des astuces pour faire mieux, je suis totalement preneur! Ensuite, Jupiter et ses 4 satellites galiléens (300m f/6.3 1/13s ISO3200) Ici encore c'est fichtrement recadré (pensez-vous, avec un 300mm!), et j'ai juste réduit l'exposition sur la planète qui avait un halo multicolore complètement bizarre (mais en exposant moins lors de la prise, je ne voyais plus les satellites... arf, dilemme!) Et alors le dernier machin pour ce soir : M45 sans suivi, avec un temps de pose de... pas longtemps 😂 Mais sans suivi, en recadrant à la rotule toutes les 15s, c'est vraiment chaud! Je sens qu'une star adventurer va vite venir chez moi... Non, sans blaguer, 39 bruts de 1s au 300mm f/6.3 6400ISO, et une quinzaine de DOF empilés avec DSS Ben alors, ils sont où les jolis halos lumineux qu'on voit sur les internets? REMBOURSEZ! 😅 Bon, je blague, je blague, mais c'était fait du mieux que j'ai pu, néanmoins sans prétention... Je suis déjà étonné que DSS ait correctement empilé les pléïades tellement les prises avaient des cadrages totalement loufoques... Lâchez-vous, le pauvre hérétique que je suis a grand besoin de vos lumières! A+ Chris
  3. Petite mise à jour (j'apprends, alors les mises à jour viennent vite :D) : J'ai débouché le sol, et prononcé un peu les contrastes de la voie lactée. N'hésitez pas à critiquer!
  4. J'ai eu le même problème dans le même cas, justement hier Il faut rester appuyé sur la touche MAJ pendant que tu cliques, sinon le curseur se place sur le point lumineux le plus proche. En appuyant sur MAJ, il ira où tu souhaites!
  5. Salut à tous! Bon... je suis à la fois débutant en photo ET en astronomie... je me suis quand même lancé (depuis 2 semaines 😁) le défi d'obtenir une voie lactée regardable avec mon p'tit réflex, voilà ce que ça donne pour le moment : Bon, on est d'accords, la pollution lumineuse est violente... Il faudrait aussi que j'aille un peu plus loin des sources de lumière. Pourtant, le premier village ayant un éclairage public allumé était à 6km et la grande ville la plus proche à 30km quand même!)?? Voilà comment j'ai procédé: Matos : Nikon D3500 + Tokina 10-20mm F/2.8 Setup : 7x30s à 6400ISO, F/2.8, 10mm Empilement avec Sequator, premier traitement avec Exposure X5 puis avec GIMP pour remplacer la partie basse de l'image, que Sequator avait totalement dézinguée (j'avais du violet très vif à certains endroits, allez comprendre 😅) C'est ma première "vraie", personnellement j'en suis assez content! Bon, après, comme j'ai rarement l'occasion de faire des sorties astro, j'ai tendance à avoir la bougeotte et à photographier tout ce que je vois... La prochaine fois je me fixerai un objectif, je prendrai plus d'images, et également des darks/offsets... Si vous avez des conseils, lâchez-vous, je suis totalement preneur! A+
  6. Merci à vous pour votre accueil ! Vais me renseigner sur le club d'amneville, ça peut être sympa !
  7. ...et avec l'accent, s'il vous plaît! Salut à tous! Moi c'est Chris, je vis en Lorraine, pas très loin de Thionville, dans un coin où le ciel est beau, mais trop éclairé à mon goût (si des locaux me lisent, au passage, je suis preneur de spots sympas...) 😁 Développeur de logiciels le jour, guitariste le reste du temps et photographe quand j'ai mal aux doigts (ou à la nuque 😈🤘), j'ai toujours adoré m'allonger dans l'herbe une fois que la nuit tombe et que mes batteries et mon esprit sont vides. Là, je regarde le ciel, suit quelques constellations, laisse mes yeux s'habituer, et voir ce que les impatients ne voient pas. Je ne pense pas être pris pour un hippie ici en trouvant ça extrêmement relaxant et fascinant 😉 Quand le ciel est mauvais, insomniaque que je suis, j'en profite pour apprendre sur l'histoire de l'astronomie, et l'influence que ce domaine a eu sur notre compréhension du monde au fil des siècles, en me disant chaque fois quelque chose du style "mais quel genre de mec découvre une planète par calcul... franchement, SWAG!". Tout ça m'intéresse bien, tant pour le côté historique que scientifique. Faut dire que la physique a été la seule matière qui m'ait réellement intéressé à l'école avant que je découvre (très tard) le monde merveilleux des algorithmes... En terme d'équipement, pardonnez-moi l'expression, mais je suis pour ainsi dire à poil 😁 Gamin, mes parents avaient une très bonne paire de jumelles qui ont laissé leur empreinte autour de mes yeux, mais je n'ai jamais investi dans aucun instrument d'observation, faute de thunes, de place, de savoir quoi choisir, et bien forcé de constater que les lunettes qu'on trouve en solde chaque été chez Aldi sont quand même assez moisies... Du coup, pour l'instant, j'ai mes yeux, l'appli stellarium (mais je trouve ça pénible de regarder un écran qui éblouit... je devrais plutôt me fabriquer une carte du ciel), un reflex muni de quelques objectifs sympa et un trépied. Tout ça m'amène... à l'astrophoto! J'adore la photo de paysage, et depuis un an, je me suis fait une fixette sur la voie lactée. Faute d'occasions, je n'ai fait que quelques essais, plus ou moins fructueux, faute à la pollution lumineuse, à la lune, et à mon incompétence, mais depuis ça me taraude pas mal, alors je guette le calendrier lunaire et la météo... Je vous montrerai mes maigres résultats dans le forum dédié un de ces 4, j'ai grand besoin de conseils! Sur ce, c'est l'heure du casse-croûte... Me connaissant, vu la lecture que m'offre ce site, je vais encore finir avec des cernes le matin, avec ma femme et la banquière qui me coursent avec une fourche l'après-midi, soi-disant que j'acheté un peu trop de matériel 🤪 Allez, A+ 😉
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.