Jump to content

Ollem

Membre
  • Content Count

    41
  • Joined

  • Last visited

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Merci pour cette confirmation. Initialement emballé par l'achat d'un RC8 dont j'avais proposé l'achat pour mon club astro, je me ravise donc. Mes lectures ont modéré cet élan innocent. Je pense donc me rallier à mes clubistes et proposer d'investir dans un C8 edge, voir un C9.25 edge qui, paraît-il est pas mal du tout, si nous obtenons la subvention attendue. Nous ferons principalement du visuel et peut-être du visuel assisté d'un ici un an. Ainsi, nous pourrons aborder la photographie planétaire et le CP petit champs. Pour le CP grand champs, nous verrons avec les outils de chacun.
  2. Puisqu'aucune objection n'émerge de mes questions provocatrices je suppose donc que les réponses sont : oui, trois fois. 😁
  3. Au départ intéressé par le RC 8, après lecture des différents retours, mon sentiment progresse de plus en plus vers un célestron edge ou meade acf, car plus faciles à utiliser semble t-il. L'utilisation serait aussi plus polyvalente au départ. En effet, ce sera le premier télescope de l'association dont je fais partie et je reconnais avoir été le plus motivé de tous pour le RC, la majorité plutôt par un SC. Je pense donc que ce sera un SC. Nous ferons quelques soirées ouvertes au public. Pour cela ce sera parfait. Nous irons fouiller un peu plus loin entre nous. Pour cela nous souhai
  4. Bonjour, C'est dommage que ch_porchet n'ai pas apporté son expérience de son rc8. Je suis moi-même en pleine réflexion sur l'achat d'un instrument de ce type.
  5. Ok, donc si je comprends bien, il faudrait se méfier du Omégon pro RC 203/1624 OTA, par forcément au regard de l'optique, mais au regard des équipements mécaniques qui le composent (système de mise au point, porte-oculaire, système de collimation . . .) ? En somme, il faut avoir une bonne expérience de l'observation instrumentale et aller sur place manipuler le télescope.
  6. Bonjour, M'intéressant au sujet, je suis tombé sur votre discussion . . . 10 ans après ! J'ai notamment trouvé qu'en effet, le L/4 est dans le rouge comme indiqué dans ce document : https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=&ved=2ahUKEwiBr8acjOLuAhUNzYUKHR8qATkQFjACegQIAxAC&url=http%3A%2F%2Fwww.astrosurf.com%2Fheidemann%2FTEST%2079_ASTRONOMIE%2079.pdf&usg=AOvVaw1dOqHOJp6whIcRdgBORiJX Je profite donc de ce déterrage velu pour poser trois questions à ceux qui depuis, auraient expérimenté sur le terrain, les caracté
  7. Effectivement, il faut donc avoir confiance dans son vendeur. Si lui même vérifie ses instruments ça doit être bien. Existe-t'il une méthode simple pour vérifier la qualité d'un télescope, du moins pour déceler les gros soucis ? Je ne parle pas bien-sûr des tests poussés réalisés par des spécialistes dont il est question dans ce post : Mais de petites vérifications avec des outils légers qui permettent par exemple de tester un télescope dans le magasin ou chez le particulier qui revend le sien.
  8. Cette loterie pour le non initié n'est pas pour rassurer. Exemple: dans un magasin spécialisé breton, on trouve un RC 8 de chez Orion à moins de 1100€ au lieu des 1300€ habituels. Il faut donc se méfier de ce stock ? En même temps, dans un magasin parisien, on trouve le même tube de chez Kepler gso, mais carbone au même prix. Que doit-on alors en conclure ? Dans le même temps, un C8 edge hd à 1600/1700€ dans tous les magasins indique t-il que cette loi qualité n'est pas de mise chez celestron, ou cela indique t-il que ceux qui achètent des lots de moins bonne qualité les reven
  9. Bonjour, Dans notre association nous possédons une paire identique sous la marque paralux. Nous l'avons au départ achetée pour de l'observation ornitho à marée basse (oiseaux très loin), et en sommes très satisfaits. Depuis l'année dernière, nous sommes plusieurs à être aussi astronomes amateurs et avons du coup commencé à faire quelques observations du ciel. Nous avons utilisé les jumelles, notamment pour regarder la comète neowise. Et là, stupeur, il y avait deux comètes dans le champs. Il semblerait donc qu'il y ai une collimation à faire, mais peut-on la faire soi-même ?
  10. Bonjour, Je viens de lire vos échanges et je crois en déduire que Omégon est une marque qui a démarré en mettant trop en avant des produits médiocres afin de rentrer rapidement dans le marché du matériel amateur. Elle achète des produits à des fabriquants selon une négociation qui, maintenant, entraîne une offre pour l'astronome amateur dont la nature est similaire à celle d'autres marques, c'est à dire des produits d'entrée de gamme jusqu'à du haut de gamme que l'on peut assez bien identifier. Cela me rappelle l'arrivée de skywatcher sur le marché, je vous avoue avoir encore
  11. Pour l'instant on fera à l'ancienne, un oculaire et plein d'yeux avides de cligner sur une belle du champs. Après, si le succès est là, pourquoi pas.
  12. Oui tout à fait, voilà le produit que nous pourrions envisager. Hélas, notre budget est fixé 2000€ pour l'ensemble. C'est pour ça qu'on cherche plutôt en occasion. Après si on en trouve une à ce prix avec un tube dessus, ça va forcément nous harponner.
  13. Il est vrai que cela n'a pas été notre principal sujet d'échange. Notre soucis était surtout de trouver un compromis entre diamètre et transportabilité. Pour l'instant le 8" l'emporte. Perso j'hésite encore entre un 6" ou 8" car je n'ai pas idée de la différence, visuellement entre les 2 (à système optique égal). d'autant qu'il y a un RC omegon pro 154 à vendre pas loin et pas trop cher. D'un autre côté, nous avons nos instruments perso. moi j'ai un comet-catcher sur eq5, un autre a un perl-vixen 150-750, notre ainé a un dobson de 300mm. Mais oui en effet, les gros objets seront
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.