gklm

Membre
  • Compteur de contenus

    121
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de gklm

  • Rang
    Membre
  1. Merci pour ces précisions ! Si cela ne touche pas au bloc optique, c'est à considérer... Mais je vais d'abord voir comment mon Dob encaisse l'engin et réagit avant de me lancer dans un éventuel bricolage !!!
  2. Je suis sûr que ton oculaire adore être palpé dans le noir... ! Sinon, si je comprends bien, cela veut dire que l'on peut faire subir une cure d'amaigrissement au 24mm ? L'énorme gabarit n'est qu'un habillage inutile ? Cela m'étonne... Est-ce que ce déshabillage oblige à dévisser des parties qui maintiennent les optiques ? Dans ce cas, je ne m'y risquerais pas...
  3. C'est une transformation de Maxvision ? Je ne sais pas lequel me fait le plus peur : mon oculaire d'haltérophilie, ou ton bricolage en sparadrap...
  4. Quand j'écrivais deux fois ou trois fois plus, je parlais du poids bien sûr. Mais c'est évidemment le champ qui me fait de l'oeil : je te dirai si j'ai eu le vertige !!! Vivement un ciel clair ! probablement pas encore ce soir...
  5. J'ai reçu mon matériel : filtre PNB et Maxvision 24mm 82°... Ce dernier pèse son poids : 840 grammes sur la balance ! C'est plus de 2 fois mon oculaire-zoom Baader 8-24, et 3 fois mon Orion Superview 28mm !!! J'ai hâte d'essayer tout cela sur le ciel... quand la brume de mer présente depuis plusieurs jours aura décidé d'aller faire un tour ailleurs...
  6. Après avoir écrit mardi que j'envisageais des filtres en 1.25", j'ai finalement acheté... un 2" !!! Cela rejoint des arguments lus de-ci de-là, à savoir qu'en prenant un filtre 1.25", je m'obère toute possibilité de 2" pour des oculaires, l'inverse n'étant pas vrai ! J'ai donc commandé un "Omega/DGM NPB filter 2"" chez Okularum au Danemark : il ne devrait pas tarder à arriver. Et dans la foulée des échanges, je vais devoir manger des patates pendant un mois car j'ai aussi craqué pour un oculaire Maxvision 24mm, en 2" également puisqu'il offre 82° dont je veux pouvoir profiter. J'avais lu beaucoup de commentaires positifs sur cette série d'oculaires Maxvision, qui a désormais été remplacée par la gamme ES 82° si j'ai bien compris ; ils ne sont peut-être pas tout-à-fait de même niveau/qualité (?), mais je l'ai acheté 160€ chez Robtics aux Pays-Bas, où c'était apparemment un reste de stock. Pour comparaison, l'ES 24mm en 982° est vendu partout du côté de 260€... (et je n'ai rien trouvé en occasion). Pour les autres focales, je vais attendre un peu !... et me contenter de mon zoom Baader 8-24mm. Par la suite, j'envisage toujours du très grand champ mais je pourrai sans doute me contenter de coulant 1.25" car à part peut-être en terme de confort (ce qui peut être quand même rédhibitoire...), ce coulant ne limite pas le champ en-dessous de 24mm.
  7. Pour ma part, après moultes recherches, voici ce que j'envisage comme filtres pour mon Dob 400/1300. En filtre OIII, j'ai lu presque partout que le Lumicon dépassait tous les autres : donc plutôt celui-ci. En UHC, j'hésite entre plusieurs options : l'Astronomik qui est réputé bien compléter le Lumicon OIII, ou alors un NPB. Pour ce dernier, j'ai lu beaucoup de bien du NPB de DGM, mais il y a aussi un Omega NPB et (si j'ai bien compris), un Omega improved NPB qui rencontrent une large approbation. Donc je n'arrive pas à me décider entre ces quatre modèles... et des avis seraient bienvenus ! Je précise que j'envisage plutôt du 1.25" car il semble inutile de dépasser 6mm de pupille de sortie, surtout avec un ciel pas top ; je ne vais donc pas viser de grossissement inférieur à 70 fois, soit une focale d'oculaire de 26mm max. Vu que le champ maximum en coulant 1.25 est d'environ 70° à 24mm, je ne vois plus trop l'intérêt d'investir dans du 2", et ça me permettra de mieux rentabiliser mon argent au vu des prix notamment des filtres...
  8. Et j'en remets une couche : quelqu'un a-t-il un retour d'expérience ou un avis à partager sur les filtres UHC Farpoint (apparemment même fabrication que Lumicon, mais un poil meilleur sur la bande de l'H-béta...) ?
  9. Petit tour d'horizon des filtres disponibles : si je compare les UHC en 2", je constate de grosses différences de prix. Par exemple : 199€ en Astronomik, 75€ en ES, 99€ en TS Optics, 260€ en Lumicon... A quoi est-ce dû ? Ont-ils des propriétés différentes, par exemple plus ou moins adaptés pour la photo ou le visuel, coupant l'IR, plus sélectifs dans d'autres bandes passante (H alpha...) ? Merci par avance de vos éclairages non filtrés, et d'explications sur le NPB...
  10. Je poursuis donc ma réflexion en m'orientant désormais prioritairement vers les filtres. Si j'ai bien compris les explications des uns et des autres, notamment de Popov, les filtres les plus intéressants sont le UHC et le OIII. Le UHC est plus généraliste, moins "consommateur" de lumière car moins sélectif (il laisse passer à la fois les raies d'oxygène et de H béta) : mais il assombrit moins le fond du ciel et le rendu n'est pas forcément pétant. Le OIII se concentre sur la raie de l'oxygène, est très efficace sur les nébuleuses "rouges", mais laisse moins passer de lumière, ce qui est moins grave sur un diamètre comme celui de mon Dob400. Ils semblent donc complémentaires. J'ai lu par ailleurs qu'il existe aussi des filtres NPB : kézako ??? Quelle est leur efficacité, leur domaine de préférence ? A y réfléchir, mais vous me direz si mon raisonnement se discute, je pense plutôt investir dans des filtres 2" en me disant que "qui peut le plus peut le moins". Je pourrai les utiliser aussi bien avec du coulant 1.25" que du 2" , quels que soient mes investissements ultérieurs, alors que l'inverse ne sera pas vrai... sauf à limiter mon champ sur des oculaires en 2".
  11. Merci pour cet exemple de test, Popov : je vais imprimer et tester dès que possible. On est bien d'accord que c'est un test à l'oeil nu ? Là je sens que certains lecteurs vont rigoler... Ben non, patate, tu prends le 1m du pic du Midi et tu regardes si les étoiles du test apparaissent bien ! Question con sans doute, mais dans le doute... J'ai sans doute été trop catégorique à parler de mon mauvais ciel, Gordini : le ciel du Cotentin peut effectivement être très pur, bien dégagé. Il est en permanence lavé... et pas seulement par la pluie !... ça c'est pour anticiper les rigoleurs qui diront qu'ici, il pleut tout le temps ! Le problème c'est que je ne peux pas déplacer mon téléscope, sinon en quelques kilomètres on peut s'affranchir du gros de la pollution lumineuse. Ceci dit, cette pureté fait que même les zones de ciel trop illuminées diffusent très peu aux alentours, sauf quand il y a de la brume ou des nuages, bien sûr ! Mais là, on s'en fout pour l'astro ! C'est aussi pour cela que j'écrivais que cette pollution est ciblée dans une partie de mon ciel. D'où ma volonté de faire des tests comparatifs qui me donneront un avis objectif. Je vais donc tester la Petite Ourse, même si en l'occurrence, elle est plutôt située du côté de la zone polluée. Et puis l'idée est facilement reproductible sur une autre constellation à partir d'un atlas du ciel (même si je n'y avais même pas pensé avant : je croyais que les tests étaient plus compliqués que cela, mais je m'aperçois que ce n'est pas nécessaire). Comme je l'écrivais, je ne vais pas me presser : je crois que dans un premier temps, un achat de filtre, pour pouvoir comparer avec et sans, sera le plus judicieux. Il sera toujours temps d'en déduire ce qu'il me faut comme oculaire par la suite...
  12. Je n'ai aucune idée de la manière dont on fait un test de magnitude sur une étoile ! Qu'est-ce qu'on utilise comme référence ? Y a-t-il des documents pour s'aider ? Effectivement, CDLC, ce que tu dis montre qu'il n'y a pas UNE approche des optiques, mais bien autant qu'il y a d'utilisateurs et de conditions... Quand le champ n'est plus prioritaire, la question du choix d'oculaires se pose forcément différemment !
  13. De toutes les façons, je n'ai pas à me décider... dans l'urgence ! Je crois que je vais déjà attendre de pouvoir profiter pleinement de l'instrument lorsqu'il sera sur site, voir ce que je peux en tirer... Peut-être investir dans un filtre UHC (car plus polyvalent, si j'ai bien compris) pour voir ce que cela donne sur des cibles en ciel profond... Je n'ai pas vraiment d'expérience comparative sur la qualité de mon ciel : une partie est certes polluée, mais que vaut réellement le reste ? Avez-vous des tests à me conseiller pour évaluer la qualité réelle ?
  14. Un grand merci, Popov, pour toutes ces explications ! A vous lire, les uns les autres, je me demande si mon intérêt pour un oculaire de grande focale se justifie... En effet, sans indiscrétion, j'ai presque 50 ans et ma pupille de sortie (même si je ne l'ai pas mesurée !!!) ne doit pas excéder la norme, donc probablement dans les 6mm. D'autre part, mon ciel n'est pas vraiment top avec les éclairages industriels, et même si c'est ciblé dans une direction (nord-nord-ouest par rapport à chez moi), le site pollueur n'est qu'à 2 km à vol d'oiseau. Mais en raison de problème de santé, je ne peux pas démonter, déplacer et remonter mon téléscope dont la moindre partie pèse près de 30kgs. Il est d'ailleurs peu utilisé depuis plus d'un an car remisé entièrement monté dans un garage dont l'accès au terrain d'observation (mon jardin) est compliqué : partie en graviers, puis deux pentes dont l'une assez raide. J'ai beau avoir fabriqué un système de type brouette pour le déplacer, le poids reste là et dans les pentes, je n'y arrive pas. Bref ! J'achève actuellement la construction d'un petit abri (uniquement de remisage, pas d'observation) directement dans le jardin, d'où je n'aurai qu'à sortir et déplacer le Dobson en terrain plat sur 5m, et il viendra se caler sur une plate-forme parfaitement de niveau et avec des repères qui me permettront de lui faire facilement et rapidement la mise en station. J'utilise pour l'instant un unique oculaire : le zoom Baader 8-24mm avec un champ de 68° (à 8mm) à 48° (à 24mm). Si de plus grandes focales risquent de ne rien m'apporter au vu de mon ciel, alors peut-être vaudrait-il mieux rester dans les mêmes focales autour de 24mm et tenter du très grand champ : 90° à 100°, donc forcément en 2". Sinon, j'ai bien compris que je suis limité à 70° pour des raisons de trajet optique. Vous me direz que c'est déjà nettement mieux que le 48° du Baader... mais pour le coup, je suis loin du compte avec mes envies de grand champ ! Bon, après tout, c'était peut-être aussi une bêtise que de m'équiper d'un Dobson 400 sous un tel ciel...
  15. Non, je n'ai pas de Paracorr. Pour l'oculaire, je pensais mettre aux alentours de 200€.