Jump to content

ZeSly

Membre
  • Content Count

    860
  • Joined

  • Last visited

1 Follower

About ZeSly

  • Rank
    Membre

A propos

  • Résidence
    Voreppe, Isère
  • Intérêts
    Randonné, photo de paysage et puis astronomie bien sur !
  • Occupation
    Développeur informatique
  • Matériel
    FSQ-106ED, EM200, Canon EOS 1000D défiltré, Strock 250
  • Site Web

Recent Profile Visitors

343 profile views
  1. Désolé Colmic mais on ne soustrait pas du bruit par du bruit. Le bruit n'est pas reproductible, c'est un phénomène totalement aléatoire. Donc je reprend : Une image contient : - du signal (qu'on veut le meilleur et le plus propre possible) + du bruit photonique - du signal + bruit thermique - du signal + bruit de lecture Pour faire un master dark, on "empile" un certain nombre d'image de dark brut. On fait la moyenne ou la médiane des dark brut. Ceci va réduire le bruit finale sur le master dark. Plus on empile de dark brut, plus le bruit sera réduit. Si on pouvait en empiler une infinité, on n'aurait plus de bruit du tout et le master dark ne contiendrait QUE le signal thermique. Pareil pour les offset. Avec le master offset, on calibre les flat : on soustrait le master offset ce qui revient à retirer le signal d'offset des flat. Puis on empile les flat calibrés ce qui va diminuer le bruit sur le master flat. On calibre les images du ciel avec le master dark et le master flat. Donc ou soustrait le signal thermique contenu dans le master dark et on divise par le flat qui contient des défauts optique comme le vignetage ou les traces de poussière dans le train optique. Les images calibré contiennent toujours autant de bruit, si ce n'est plus. A ce stade, tout ce qu'on a fait c'est retiré du Signal indésirable. Le bruit est toujours là. Je ne saurais dire dans quelle mesure il augmente mais s'métonnerait qu'il diminue beaucoup. C'est pourquoi on peut lire sur les forums que cela augmente le bruit. Pour diminuer le bruit, c'est comme pour les autres master : il faut empiler le plus d'images calibrées possible. En résumé : On calibre les images bruts individuelle par soustraction (dark, offset) ou par division (flat) : cela retire du SIGNAL indésirable On empile des séries d'images : ceci diminue le BRUIT. Pour être plus exacte, on augmente le rapport signal sur bruit. A propos de la moyenne et de la médiane : - la moyenne est le meilleur algorithme pour augmenter le rapport signal sur bruit mais cela ne supprime pas les défauts qui apparaissent sur une seule image comme un rayon cosmique ou un passage de satellite. - la médiane supprime tous les défauts de type rayon cosmique ou un passage de satellite mais n'est pas aussi efficace pour augmenter le rapport signal sur bruit D’où les algo de réjection de pixel a la sigma-clipping.
  2. Il y a déjà des éphémerides de passages sur heavens-above.com. Il y en a à toutes heures de la nuit et les plus limuneux sont a une magnitude de 3 quand même ! Ok pour les photos de paysage nocture ça va rajouter des traces. Surtout pour ceux qui comme moi fond du one shot. Mais on a déjà les avions qui fond plein de trace plus lumineuses.
  3. Les traces de satellite disparaissent toutes seules a l'empillement. J'ai même empiler une série de poses avec une grosse trace d'avion, on ne la voyais plus du tout sur l'image empilée. Donc bon...
  4. Pour le DO, je ne sais pas encore justement. Au départ j'était partit sur le QHY OAG-M mais je crois que je vais pas pouvoir faire la MAP avec ma SSAG dessus. Je regarde chez Teleskop-Express, le TSG-OAG. C'est pour mettre sur une FSQ106-ED avec le réducteur de focale. Il y a un backfocus bien précis a respecter et c'est pas simple de trouvé les bonne bagues. Je suis pas sur que la SSAG soit suffisamment sensible pour guider au DO non plus... donc je vais peut-être laissé de côté l'idée du DO dans un premier temps
  5. Salut, J'ai aussi un Nikon Z6 tout neuf et je me pose aussi la question des bagues a utiliser pour avoir le bon backfocus sans trop de vignetage. J'en profiterais pour mettre un diviseur optique. La bague FTZ offre une solution simple en permettant d'utiliser une bague T2 à monutre F qu'on trouve un peu partout et donne le bon backfocus mais elle génére un vignetage énorme. Et j'ai aussi du tilt. Si tu l'as déjà, essaye avec, mais ne l'achète pas pour ça.
  6. Cette M81 avec toutes ces couleurs est de toute beauté !
  7. C'est très beau, plein de détails et de jolie couleurs
  8. Bien joué, c'est très réussi ! Moi aussi j'ai attendu des année avant de pouvoir la faire celle là alors je comprend ta satisfaction.
  9. Ben... a première vue , ça a l'air sympa mais quand y regarde bien... Déjà, ça manque de détails dans les nébulosité et le bleu des étoiles et très diffusé comme si le ciel était voilé. Ensuite sur la full on remarque tout de suite que les étoiles on une sale tronche au centre et autour ça part dans tout les sens. J'ai le sentiment que le correcteur ne fait pas bien sont boulot sur le capteur FF. Par contre pour le centre, je me demande s'il n'y aurait pas un problème de map ou de tilt. C'est d'autant plus rageant que connaissant tes compétences en traitement, tu pourrait sortir quelques choses de magnifique.
  10. ZeSly

    M45

    Très belle Pléiades. Elles mériteraient un peu plus de contraste et de couleurs. Et je rejoint l'avis de Tromat, la désaturation des basses lumières est trop brutale. Ca passe brutalement du beau bleu au gris.
  11. Merci gglagreg d'être passé. Ben oui moi aussi je suis surpris de pas avoir un fond de ciel propre avec 38 poses de 5 min. D'habitude c'est propre même avec seulement une vingtaine de poses. J'ai augmenté la saturation avec un masque pour avoir de la couleur seulement sur la galaxie et les étoiles. C'est que j'aurais pu désaturé le fond de ciel pour tué le bruit de chrominance. J'avais surtout peur que mon débruitage ne se voit trop.
  12. Certains utilisent ce même genre de capteur a petit pixel, camera ou APN, avec des téléobjectif de moins de 200mm de focale. Question sous-échantillonnage, ils sont pas mal... Ça ne les empêchent pas de faire de belles images, bien au contraire ! A mon avis, ne vous occupez pas trop de l'échantillonnage. Sauf en cas de sur-échantillonnage, auquel cas les plus petits détails serait plus gros que la taille du pixel sur l'image et donc la résolution serais grande pour rien L'important est de savoir quel type photo vous voulez faire sur quels objets. Et pour ça, c'est le champs qui va vous guider. Donc calculez le champs du setup que vous visez, reportez le dans un logiciel planétarium et voyez si l'objet que vous visez rentre dans le champs comme vous voulez.
  13. Bonjour, Je ne comptais pas la présenter, n'étant pas satisfait du résultat, mais après une ultime tentative de traitement j'aimerais avoir vos avis. Les acquisitions ont été faites dans la nuit du 13 au 14 octobre depuis le Serpaton à1500m d'altitude près de Gresse-en-Vercors. Le ciel n'étais pas très transparent, diffusait pas mal le PL pourtant limité la-bas, et dans la nuit, des voiles nuageux sont passé devant la lunette. Et il y avait aussi pas mal de vent qui m'a fait perdre une ou deux poses mais qui a au moins évité l'humidité. Voyez plutôt : J'ai fait 51 poses de 5 minutes et en ai gardé 38. Au début elle était trop basse et le fond de ciel était trop élevé. Ensuite c'est les passages nuageux qui ont gâché quelques poses. Après empilement, il y avais beaucoup de gradient et du bruit. C'est pas le dernier traitement. Je pensais faire mieux en le reprenant cette après midi mais non. Donc je vous montre le traitement que je préféré et je ne compte pas revenir dessus. J'ai été surpris de trouver relativement peu d'image de cette galaxie. C'est pourtant une très jolie spirale. Comme c'est du grand champs, on découvre d'autres choses, en particulier une faible trace de poussière en haut a gauche. J'ai épluché tout les catalogues du centre de donnée astronomique de Strasbourg, cette nébuleuse sombre n'est pas répertoriée. On la devine sur les images du Sloan Digital Sky Survey et sur d'autre fond d'image, notamment en infrarouge. Donc ça existe bel est bien. Ce n'est pas un artefact de traitement. 38 poses de 5 minutes FSQ-106ED sur EM-200 électronique fait-maison Canon EOS 1000D partielement défiltré Guidage par SSAG sur WO Zenithstar 66SD, MaximDL Température extérieur : 10°C. Température capteur : 12 à 13°C SQM : 21,3 Logiciel : autoguidage avec PHD2, acquisition avec APT, traitement avec PixInsight. Site : Parking du Serpaton, Gresse-en-Vercors Crop 100% sur la galaxie Version annotée avec toutes les petites galaxies et les quasars. Le plus lointain a un redshift de 3.63 Et puis il n'y a pas que les nuages qui sont passé devant la lunette. Il y aussi des astéroïdes, une étoile filante (je pense), une satellite américain et un Boeing 737 ! Cette est un empilement sans réjection de pixels et sans traitement. Ça vous permet de voir au passage le gradient et le bruit. Merci pour votre attention
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.