Jump to content

COOPER168

Membre
  • Content Count

    165
  • Joined

  • Last visited

About COOPER168

  • Rank
    Membre
  • Birthday December 17

A propos

  • Résidence
    Var
  • Intérêts
    Photo
  • Occupation
    Ingénieur retraité
  • Matériel
    Jumelles
    Célestron SC 8'' sur monture Astro-Physiscs Mach 1
    Lunette EQUINOX 80
    Lunette TS 115/800
    TEC 140/980
    Caméra ZWO ASI 294MC pro

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Bonjour, Pour l'exemple de températures données, j'utiliserais des darks entre 20 et 25°C. Normalement le bruit augmente avec la température.
  2. Ma bibliothèque est constituée comme un meuble à tiroirs, par exemple: - ISO 800 + 60s 8°C à 28°C par paliers de 2°C (ce sont les températures extrêmes indiquées par BackyardEOS). + 120s 8°C à 28°C par paliers de 2°C + 300s etc.. idem pour ISO 400. Je n'ai jamais associé un dark à une brute, car cela double la durée de la séance et il vaut mieux faire plus de brutes lorsque le ciel est correct que de faire des darks (s'il est nécessaire d'en réaliser à une nouvelle température, cela est possible en commençant de remballer le matériel par exemple).
  3. Bonjour, On peut les réutiliser pendant des mois, sinon cela ne servirait à rien de passer du temps à créer une bibliothèque de darks. Pendant mes séances de photos (souvent des prises de 3 ou 5 minutes pendant 3 heures), la température indiquée par le logiciel variait de plusieurs degrés et je prenais un échantillon de darks avec les températures parmi les plus élevées. Depuis j'utilise une caméra refroidie et cela est beaucoup plus simple, mais j'utilise toujours une bibliothèque de darks (en fonction du temps de pose et du gain utilisé). Bon courage, Jean Louis.
  4. Bonjour, Lorsque j'utilisais mon Canon600D, je m'étais constitué une bibliothèque de dark par ISO, temps de pose et température du capteur (donnée par le logiciel de capture). Ensuite il suffit de choisir les darks dans la plage de températures indiquées sur les brutes lors de la prise de vue. Au bout d'un moment , j'avais toujours des darks disponibles sans en refaire à chaque fois. Logiciel utilisé BackyardEOS. Jean Louis.
  5. Bonsoir, Oui mais les poses sont limitées à 10s en astro avec mon D5100 donc peu intéressant. Je ai installé DigiCamControl 2 pour certains objets lumineux (amas), cela fait un second setup pendant que j'image avec une caméra ASI294 MC pro sur mon poste dédié astro.. Jean Louis.
  6. Bonjour, Je possède depuis 8 ans 1 Nikon D5100 avec un zoom Nikon 18/200 et un zoom Tamron 11/16mm que j'utilise en diurne. Des milliers de photos lors de mes voyages sans aucun souci. Mais pour l'astro j'avais un Canon 1100D (capteur chauffe beaucoup) puis 600D, défiltrés. Plus de logiciels pilotent les Canon en astro-photo (BackyeardEOS, APT...alors que pour pour Nikon il n'y a que BackyardNikon, le logiciel de Nikon est cher. Mais c'est un ancien appareil, maintenant je prendrais un D5600 en occasion (voir sur le site Nikon Passion). C'est un investissement à long terme. Bon Choix, Jean Louis HENOT.
  7. Bonjour, Depuis 6 ans, j'utilise PHDG1 puis 2 pour le guidage. Avec plusieurs lunettes guide de différentes focales, j'ai une caméra Orion Starshoot Auto Guider et jamais de souci dû à la caméra (parfois dû à l'utilisateur). Nous sommes plusieurs au club à utiliser la même, sans problèmes. Bon choix, Jean Louis.
  8. Bonjour, J'utilise Sharpcap pour la mise en station de ma monture. Pendant cette opération elle est parquée donc pas de suivi sidéral ou autre. Jean Louis.
  9. Bonsoir, j'ai une caméra refroidie (pas 533 mais 294MC, je peux l'utiliser en caméra non refroidie si je ne relie pas l'alimentation 12V. Le signal passe par le port USB relié au micro. Jean Louis.
  10. Bonsoir, Fab600rr En astrophoto, la monture est très importante. J'avais le choix entre une AP mach 1, une Losmandy G11 et une 10 microns1000. J'ai opté pour l'AP Mach 1 pour une question de poids '13 kg et 18 pour la Losmandy car je pratique en ''itinérant'' (démontage et remontage chaque soirée). l'AP Mach2 est plus lourde (18kg environ). La 10micron était à poste fixe et son propriétaire m'a expliqué qu'il fallait faire un modèle de ciel à chaque fois en nomade pour travailler sans autoguidage. Avec l'AP Mach 1 (sans viseur polaire RAPAS trop cher), je fais la mise en station avec la caméra et Sharpcap 2.9 (version gratuite), puis visée une étoile près de l'objet à photographier (2 en cas d'observations), synchronisation du logiciel de pilotage de la monture, déplacement sur l'objet, une photométrie pour centrer l'objet avec précision, PHDGuiding en guidage et c'est parti pour des heures de poses. Si tu trouves une Mach 1 d'occasion cela réduit le budget, ou en voit de temps en temps dans les PA, car il y a encore beaucoup d'accessoires à acheter (bagues, guidage avec caméra, réducteur de focale, filtre Ir cut pour la caméra (si couleur), les alimentions) et la facture monte vite. Daube-sonne: D'accord avec ce que tu dis. A la Sinne, le ciel est plus souvent à 3'' qu'a 2'' donc l'échantillonnage est correct. Malheureusement nous sommes tous tributaires du ciel surtout en ce moment dans le Sud! Comme tu es de Marseille passe à La Sinne (avec ton matériel) lors d'une soirée adhérents, il y toujours 5 à 6 astrophotographes avec des équipements différents et des expériences différentes, c'est intéressant d'en discuter pendant que le matériel tourne. Nous avons une bastide chauffée! Me contacter en MP. Bonne soirée, Jean Louis.
  11. Bonjour, L titre du post est ''Achat gros budget'', on a parléde TAKA, TOA 130,, AP puis TEC 140. J'ai relaté mon expérience et expliqué mes choix, sans parler de ma monture (AP Mach 1) qui est aussi surdimensionnée même pour la TEC. On n'investi pas dans un tel matériel (même d'occasion) sur un coup de tête. Je prend plaisir avec ce matériel comme avec la HEQ5 et les lunettes Equinoxe 80/500, TS 115/700 ou le C8 que je possède à coté, l'essentiel est d'utiliser ce matériel dès que la météo le permet. Au club (AAAOV à La Sinne sur la Ste Victoire), nous avons aussi des équipements N&B avec roue à filtre. Les astrophotographes ne se battent pas pour les utiliser mais la plus part ont des caméras couleurs Cmos (gamme de prix de 500 à1000€). Si Fab600rr veut une TEC, c'est son choix, l'essentiel est qu'il l'utilise fréquemment même si elle n'est pas exploitée à fond. Exploitons nous tout notre matériel (micros, logiciels, automobiles…) mais c'est une autre histoire? L'astro est un loisir, donc faisons nous plaisir sans modération. c'est ma philosophie.😀 Jean Louis.
  12. Bonjour, C'est ma 1ère caméra, avant j'utilisais des appareils photos. Au club nous en avons acheté 3 en même temps et passé quelque jours à trouver les réglages avec les logiciels de prise de vues nouveau aussi (APT et Sharpcap). Avant nous utilisions BackyardEOs, très intuitif. le plus gros problème a été qu'il fallait déclarer une matrice de Bayer GBRG (avec APT et la 294) dans SIRIL. Depuis, plus de soucis. Je ne voulais pas de caméra N&B avec jeu de filtres, donc il ne restait que la couleur, c'est un choix délibéré, le but étant le minimum de problèmes la nuit au froid. D'autres font le choix inverse. Nota: J'aurai préféré trouver une AP 130 GT qui est démontable en 3 parties pour avoir la possibilité de voyager avec en avion en bagage à main mais pas vu à ce moment. Je ne regrette pas la TEC! Jean Louis.
  13. Bonsoir, Bon choix la TEC 140, j'en possède une depuis plus d'un an, que du bonheur. La mise au point je bouge pas de la soirée (souvent 4 heures de photos). Pour la caméra, j'utilise avec une ZWO ASI 294MC pro que je possède depuis 2 ans. Ensemble relativement simple à utiliser. Avec la club, je fais des soirées publiques d'observation et la queue est longue derrière la lunette! Bon courage pour la suite et profites en bien. Jean Louis.
  14. Bonsoir, Si l'alliage d'aluminium contient du Cuivre, il faut le passer au ''blanchiment'' après le décapage pour enlever les traces noires d'attaque du cuivre par la soude, sinon cela n'est pas nécessaire. Bain acide nitrique à 50% + eau à température ambiante. La désoxydation de l'alliage est réalisée dans le bain de décapage (soude caustique + eau ) chauffé qui ''décape'' la couche d'oxyde d'aluminium qui se forme naturellement. Le bain le plus dangereux est celui de décapage car utilisation de soude chaude. Bon courage avec des protections (gants, lunettes et tablier anti acide). Jean louis.
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.