Jump to content

jgricourt

Membre
  • Posts

    7,219
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by jgricourt

  1. Intéressant tout ce que vous dites, juste pour rappeler qu'on appelait même cette période de production de l'oxygène sur Terre la Grande Oxydation ayant eu lieu il y a 2.4 milliards d'années et merci les cyano pour l'air qu'on respire maintenant !
  2. Le résultat que tu mentionnes je n'en connais pas les fondements car il provient d'une discussion d'après Don Pensack sans donner plus de détails, ce qui est sur c'est que selon le type d'observation on doit être plus ou moins tolérant sur la colim., le planétaire étant probablement le type d'observation le plus critique de tous. source 1 : Vic Menard http://www.catseyecollimation.com/Newtonian Axial Tolerances.pdf source 2 : Nils Olof Carlin http://web.telia.com/~u41105032/kolli/kolli.html Aussi dans le post de Don Pensack précise que l'erreur PAE ne change pas avec le Paracorr. Effectivement Don le dit aussi dans la discussion il faut nécessairement utiliser un Catseye car la tache du laser étant trop grosse elle ne permet pas d'apprécier ces niveaux d'erreur. Le Catseye detecte des erreurs de l'ordre de 0.025 mm, il agit comme une loupe grossissante en exploitant les réflexions multiples de l'image de la pastille de collimation (erreur x4 par le premier trou et x8 par le second si je me rappelle bien).
  3. Je ne connais pas la formule de Altaz (je n'ai pas retrouvé en cherchant sur leur site) en revanche je connais celle de E. Everheart mentionnée dans pas mal de bouquins (et les forums US ) qui dit que la tolérance de l'erreur PAE (primary axial error) sur le plan focal est de : PAE = 0.005 x (f/D)^3 et que l'erreur FAE (focuse axial error) sur la surface du primaire est de : FAE = 0.03 x (f/D)^3. Donc pour ton exemple : PAE = 0.23mm et FAE = 1.40mm et il faudra diviser par 6 cette dernière valeur avec l'emploi d'un correcteur de coma ! Le miroir d'un télescope de débutant D'après moi il est surdimensionné alors que pour une perte de mag n'excédant jamais 0.4 un 89 ou un 100 aurait suffit à moins qu'il était destiné à faire de la photo aussi ? (j'en doute) https://www.bbastrodesigns.com/diagonal.htm
  4. Si tu vois ce genre d'image alors jettes ces tutos à la poubelle le gars qui l'a écrit n'y a surement rien compris lui même donc il y a peu de chance qu'il arrive à faire passer le message à d'autres Ce que tu dois voir c'est bien l'image postée par Sixela.
  5. Le champ est donné par : TFOV° = 57.3 x fstop/f et sachant que AFOV/TFOV = f/foc = G on obtient : AFOV x foc/f = 57.3 x fstop/f et en simplifiant : AFOV° x foc = 57.3 x fstop. Par ailleurs sur un oculaire en 2" = 50mm on peut considérer que le diaphragme de champ max est de 46mm compte tenu de l'épaisseur du métal et d'autres contraintes de construction donc : AFOV x foc = 2636 Donc si comme dans l'exemple AFOV = 82° alors pour profiter du champ max la focale de l'oculaire sera : foc = 2636/82 = 31mm, cet oculaire de coulant 2" existe c'est le Nagler 31 mm de Televue. Evidement on va me dire que pour la Nagler 31 le fstop mesure 42mm et pas 46mm oui c'est vrai mais pour des raisons de simplification on ne prend pas en compte les éventuelles distorsions angulaires des oculaires dans le calcul la différences de champ (en %) est la distorsion angulaire, la plupart des TV Nagler en ont très peu en réalité car ils ont été conçu en ce sens. On peut faire le même raisonnement avec le coulant 1.25 et fstop = 29mm et on obtient : AFOV x foc = 1662
  6. C'est vrai pour des causes externes mais aussi pour bien d'autres causes : hégémonie territoriale, guerres (religions, ethniques), luttes de pouvoir politique, changements de paradigme économique / technologique, crise financière etc ...
  7. Ce document avait été discuté en 2015 ici : Attention certains résultats sont à prendre avec des pincettes, autant certains calculs bien connus sont rigoureusement exacts et donc indiscutable au regard de la science autant d'autres sont purement des règles empiriques imaginées par son auteur Par exemple la perte du au chromatisme ne peut pas être imputé sur la perte de lumière comme dans le tableau mais directement sur le Strehl. Pour les lunettes et l'impact du chromatisme, le tableau de Conrady ref 1 sera plus utile dans ce cas. De manière générale le contraste ne se calcul pas comme pour les pertes de flux donc les calculs présentés sont faux, un autre exemple l'obstruction intervient comme un facteur 1+CO^2 ref 2 sur l'augmentation de la figure de Airy (extension longitudinale) et non comme 1-CO comme dit sur sur le document. Je trouve toutefois l'initiative intéressante, je suis moi même adepte des formules lorsque celles ci peuvent se justifier par l'optique appliquée. Après pour sortir des résultats théoriques on simplifie nécessairement les conditions initiales et donc on s'éloigne de la réalité, il faut juste en avoir conscience et ne pas tout prendre au pied de la lettre pour faire ses choix d'instrument J'ai aussi relevé des coquilles dans les calculs mais je pense que je referai ma propre version pour mes besoins car je crois que c'est une synthèse qui peut être utile malgré ces limitations (erreurs de calcul et simplifications).
  8. Rien de plus vrai, des perdants et des gagnants c'est ce qui arrive depuis l'aube de l'humanité à la faveur de changements de toutes nature et pas seulement climatique.
  9. C'est vrai que c'est étrange ces traces on dirait de la colle ? Les patins ne sont pas mous n'est-ce pas ? Normalement ils doivent aisément glisser pour ne pas contraindre le miroir.
  10. Une fois LBC m'a refusé une annonce car j'avais posté 2 ventes de 2 objets en apparence similaires mais photo très différentes et prix différents bien sûr, en revanche les arnaqueurs il ne semble y avoir aucun contrôle dessus, c'est pas très grave en soit mais il vaut mieux être averti.
  11. Le réducteur de focale ne change pas la collimation car elle est faite avant car on n'a pas vraiment raccourci la focale du primaire dans ce cas même si optiquement l'effet est similaire une fois passé le réducteur
  12. Ah justement dans la ma boite j'y avais mis des feutres autocollant aux points de contact du miroir pour plus de sécurité, après dans ma solution de support, le secondaire se retrouve à l'intérieur il suffit de rajouter des parois si l'on est frileux et rien ne peut le télescoper si je puis dire ... Après tout cela est théorique je n'ai personnellement jamais vu mon secondaire se dérégler d'une quelconque manière au transport et je crois que ce sera la même chose pour d'autres structures concurrentes.
  13. Effectivement pas bête de le retourner, avec un autre support moins haut que le mien on peut encore diminuer la hauteur de l'empilement (notez le grand espace que j'avais laissé entre le secondaire et la boite à miroir) pour être bien plus bas qu'avec une cage double anneau pour ceux qui ont des petits coffres Ben alors tu peux utiliser le support que j'ai montré en photo il me sert à la fois au calage de la cage du secondaire pendant le transport mais aussi au moment du montage où je peux le laisser dessus le temps de verrouiller les barres sur la structure. L'ancien proprio ne t'a pas fourni la boite en bois justement ? Si c'est bien fait je ne suis pas certain que tu y perdrai question rigidité mais bon ... (tu as constaté un soucis sur ton 355mm ? Et quel était le diamètre des barres ?) Sinon tu n'a pas essayé de les mettre sur des barres de toit ? C'est vraie qu'à partir d'une certaine longueur sur de très gros diamètres comme le tien cela pose un soucis de transport.
  14. Ok c'est plutôt la longueur des barres qui te poses problème Tu peux les couper (ou les faire couper par DF) pour y installer un système à vis ? comme ci-dessous L'araignée pyramidale n'a pas beaucoup été adoptée chez les fabricants car celle ci pose des problèmes de rigidité justement (pb pour tenir la collimation). Au fait moi aussi le mistral de la Drôme j'ai connu ça lorsque j'y résidais encore, je sais donc très bien de quoi tu parles
  15. Alan-astro f/4 pour faire de la photo c'est déjà pas mal en dessous tu vas tomber sur des problèmes plus compliqués à résoudre (collimation, rigidité, map etc ...) mais avant ça le principal soucis c'est de trouver une monture pour supporter ton tube de 254mm convenablement. Pour faire de la photo sérieusement, beaucoup ici s'arrêtent à 200mm à cause de cela.
  16. Juste une remarque concernant l'inconvénient du mono anneau mentionné par spica2000, pour le transport j'avais bricolé un support à partir de 6 planchettes en bois récupérées déjà prédécoupées chez IKEA et de 4 pieds de liaisons pour meuble chez Leroy (2 € je crois), des pièces de bois collées sur le dessus empêchent l'anneau de bouger pendant le transport c'est hyper stable. Au final ça prend pas plus de place que la cage double anneau qui repose aussi sur le dessus.
  17. Je vais te sauver la vie, tu peux envoyer ta bino à Denis Levatic en Croatie sur la côte Adriatique il sait réparer, collimater, optimiser toutes les binos, il m'a réparé et recollimaté une bino TV l'année dernière.
  18. Mais ça c'était avant ... Pierre travaille actuellement sur un proto en Nida aéronautique qui fait 7kg tout mouillé PS: tiens je me rappel le nida certains ici avaient tenté l'expérience en 2014, ici.
  19. Attends je n'ai pas précisé une chose importante, en passant de f/5 à f/4 cela va augmenter la coma dans le champ, c-a-d que à mesure que l'on s'éloigne du centre les étoiles vont avoir un aspect allongé vers l'extérieur. Je n'y ai pas pensé au départ car j'observe tout le temps avec un correcteur de coma, ceci dit la gêne occasionnée est vraiment à l'appréciation de chacun, cependant pour l'observation lunaire je recommande vivement un correcteur cela permet d'avoir d'emblée la meilleure résolution sur tout le champ.
  20. A même diamètre et à même grossissement mais à focale éventuellement différente on obtient les mêmes images question détail et lumière, il faut cependant s'assurer que les oculaires utilisés ont bien le même champ apparent pour être plus rigoureux mais cela ne change rien sinon. Le diaphragme de l'oculaire n'est pas là pour faire perdre en luminosité mais pour délimiter le champ.
  21. Pareil le diamètre c'est l'unique facteur qui permet d'augmenter la résolution d'un instrument quel qu'il soit, on construit des instruments toujours plus gros aussi pour mieux voir les planètes qui pourtant sont suffisamment lumineuses pour être observées avec une petite lunette de 60mm.
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.