Jump to content

jgricourt

Membre
  • Posts

    7,219
  • Joined

  • Last visited

Recent Profile Visitors

8,406 profile views

jgricourt's Achievements

  1. Avec l'expérience je préfère nettement les ressorts sous tension uniforme que le principe du serrage qui pose systématiquement problème comme sur les Orion plus haut de gamme par exemple et je suppose le GSO également car un serrage n'est pas constant ni homogène (friction) il peut se modifier facilement et on passe vite son temps à resserrer le tout à chaque changement d'oculaire. Pour la problématique de l'équilibrage lorsqu'on charge le haut du tube (chercheur optique + point rouge, gros oculaire) cela fait longtemps que j'ai résolu le problème avec les contrepoids magnétiques de la marque Orion. Un investissement vite rentabilisé à l'usage.
  2. Oui le graphique dit que tu as déjà un CPL de 31/32mm avec le secondaire actuel, c'est déjà beaucoup tu couvres sans soucis la surface de ton APS-C.
  3. Tu as quasiement toute les infos, il te manque 2 mesures : "Diagonal to focal plane distance" C'est la distance de l'axe optique au plan focal, tu peux le déduire en mesurant la distance du primaire au secondaire : Dps = focale - Dpf "Eyepiece field diameter" Le site se base sur l'oculaire ayant la plus grande ouverture dans le cas du visuel, en photo tu te bases simplement sur le diamètre de l'ouverture du porte oculaire donc 2.5" dans ton cas sinon mesures le avec une règle. Sur le graphique le champ pleine lumière correspond au plateau de la courbe.
  4. Il y a une perte minime de lumière en raison de l'obstruction mais la répartition de celle ci sur le capteur sera plus uniforme on appel cette zone le champ pleine lumière et c'est ce qui est aussi très recherché en photo justement, il faudrait déjà voir si avec le secondaire actuel tu couvres bien la surface de ton capteur d'où le calcul pour le savoir. Les lunettes ont plein d'avantages mais celles qui permettent en particulier d'approcher le Newton en terme d'absence d'aberration chromatique coutent plusieurs fois le prix de ton instrument donc c'est surement vite vu à moins que l'argent n'est pas un sujet dans l'affaire Attention la taille des étoiles sur le capteurs dépend surtout de l'échantillonnage et de la turbulence atmo !
  5. Sans repasser par la case calcul tu peux déjà t'attendre à avoir une meilleure illumination du champ et donc couvrir une surface de capteur plus grande. Mais dans le même temps l'obstruction va augmenter et en théorie (je précise) tu aura une baisse de résolution en planétaire mais ce sera insignifiant dans ton cas. La focale de l'instrument et la position du capteur quant à eux resterons inchangés. Si enfin tu comptes en profiter pour déplacer le secondaire vers le bas et reconfigurer la sortie du faisceau alors tu pourra profiter d'un backfocus plus important (le top en photo).
  6. M1 est une nébuleuse fascinante même si en visuel elle ne casse pas trois pattes à un canard mais avec les moyens de capture ultra sensibles dont ont dispose maintenant celle-ci révèle sa vraie nature. Je me permets aussi en complément de poster quelques extraits des publications mémorables de XS_MAN que je considère comme étant LE photographe spécialiste de cette grande nébuleuse 😍 (2012) Image impressionnante il y a 10 ans déjà M1 et son pulsar - Page 3 - Astrophotographie - Webastro (2016) Image ultra détaillée de M1, Hubble est bon pour la casse ... M1 encore plus fort : résolution + grand champ au T300 + QHY 174 M + QHY5III 290 M - Astrophotographie - Webastro (2017) Les ondes de chocs en mouvement ! Evolution des ondes de choc du pulsar de M1 en 2 mois et demi - Page 3 - Astrophotographie - Webastro (2018) La même vidéo mais par EXAXE cette fois ci M1, un pulsar qui se voit! - Astrophotographie - Webastro Enjoy !
  7. C'est cool de mettre un peu en avant ce langage génial au travers de ce pas à pas super bien réalisé ! Et oui Java c'est multi-plateforme et multi-support, c'est plus simple à aborder que le traditionnel C++, il est 100% modulaire, il n'y pas la mémoire à gérer, il est très facile à débuguer (on navigue directement dans le code source que l'on comprend) ainsi on peut se concentrer pleinement sur les fonctionnalités et puis on a accès à un vaste écosystème très mature qui permet de résoudre efficacement 99% des problèmes posés ! Par exemple le coeur de la plateforme de Netflix repose sur Java (microservices) et beaucoup de scientifiques l'utilisent aussi. Eclipse c'est très bien comme IDE, je peux en parler j'ai bossé 15 ans avec mais je suis depuis passé à Intellij (gratuit lui aussi) nettement plus performant et offrant plus de fonctionnalité pratiques pour le développeur. 😀
  8. Effectivement si ton budget est trop juste c'est peut être plus sage, il ne faut pas se saigner parce que les autres insistent pour que tu signes un chèque tout de suite
  9. Bon il y a plus trop d'ambiance ici ces derniers temps couvre feux oblige ? 😃 Un vieux souvenir d'ado ... les papis ont la pêche ! 🤘
  10. La focale n'est pas un critère important dans un instrument sauf bien sûr en astropho. Ce qui compte c'est le diamètre surtout pour le ciel profond, le diamètre apporte aussi al résolution mais dans ce domaine c'est plutôt la turbulence du ciel qui bride les instruments. La aussi tu peux ignorer totalement le verre utilisé dans les miroirs (tu parlais de BK7) car en dessous de 300/400 cela n'a pas d'importance et puis tous les instruments chinois utilisent des qualités de verres suffisamment performantes pour ne pas t'inquiéter. La qualité du polissage compte en revanche mais encore sur du chinois c'est difficile à départager même si on a nos préférences ... Pour moi indiscutablement les dobsons Orions avec le système de ressorts en tension, j'ai déjà eu l'autre système à friction (on serre un grosse vis) c'est complètement nul on n'a jamais la bonne friction et puis il y a du collage au démarrage, le ressort lui c'est fluide quelque soit la charge au porte oculaire ou le mouvement engagé. Le crayford démultiplié ça en jette c'est sûr et puis c'est aussi certain un confort mais sur des dobsons chinois ouvert à f/5 en général on peut discuter de son utilité moi je n'en ai jamais eu besoin en revanche sur un f/4 oui il faut ça Encore une fois tous les dobsons chinois proposent 2 oculaires, le 10mm et le 25mm ce sont des formules optiques éprouvées de type Plossl donc 52° de champ c'est pas énorme de nos jours mais ça permet de débuter, le 25mm est de loin le plus qualitatif. Renseignes toi bien avant car un 300 en tube plein c'est monstrueux et à transporter donc c'est pas pour tous le monde (moi je peine déjà avec mon petit 250). Mais on te dira surement le contraire (le syndrome de celui a à la plus grosse), juste va en voir un en vrai tu me remerciera En matière de matériel ce qui freine les astrams c'est certes le budget mais aussi très souvent c'est l'encombrement, le poids, la complexité/temps de montage ou réglage des instruments convoités. Un instrument aussi lourd qu'une batterie de DCA il y a de forte chance qu'il finissent au fond d'un garage et soit revendu plus tard sur LBC ou WA . C'est pas folichon tu trouvera les dernières discussions sur ces modèles ici.
  11. Je sais pas mais à choisir je fuirais comme la peste des formules optiques exotiques nécessitant un certain soin dans la réalisation et qui plus est fabriqués en Chine et donc pas cher pour prendre des formules tout de même plus populaires (et oui il y a des raisons à cela) comme le SC, la lunette ou le Newton qui auront plus d'avantages que d'inconvénients en visuel et même en astrophoto.
  12. Changez de banque ... la mienne me fait les virement Europe et Hors Europe gratuits quelque soit le montant.
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.