Jump to content

montmein69_2

Membre
  • Posts

    1,861
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2

3 Followers

About montmein69_2

A propos

  • Résidence
    proche de Lyon

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

montmein69_2's Achievements

  1. Placer un appareil de prise de vues en plein dans la zone des fumées des EAP (et probablement de projection de poussières) ..... c'était inédit. 👎 Et pas d'autre appareil de prise de vues sur lequel basculer rapidement ???? @Mahou : ont-ils daigné répondre aux remarques (car tu ne dois pas avoir été le seul à fulminer) ?
  2. Les images de suivi du décollage ..... étaient ..... nullissimes.
  3. Le calendrier indiquant les "possibilités de lancement" sur la période courant du 23 août au 6 septembre. (nuances de vert) Avec les codes couleur utilisés : On attend l'annonce prévisionnelle de la date retenue.
  4. Lancement réussi. Les deux satellites ont été largués sur l'orbite de transfert. Ils rejoindront ensuite chacun leur position sur l'orbite géostationnaire. https://centrespatialguyanais.cnes.fr/fr/mission-reussie-pour-le-premier-lancement-ariane-5-de-lannee https://news.satnews.com/2022/06/22/arianespaces-va257-is-just-hours-til-the-second-launch-of-the-year/
  5. Après les remédiations réalisées dans le VAB (voir ci-dessus la tentative de WDR* en avril), le SLS 1 a effectué son retour sur le pas de tir pour reprendre complétement cette opération de remplissage en ergols de l'étage central, et de l'étage supérieur ICPS. Pas de gros problème d'après la NASA. Et annonce d'une réussite. *Wet dress rehearsal Titre : NASA completes fourth Artemis 1 Wet Dress Rehearsal attempt https://www.nasaspaceflight.com/2022/06/artemis-1-wdr-4/ Et aussi : https://www.upi.com/Science_News/2022/06/20/nasa-artemis-1-rocket-wet-dress-rehearsal-fourth-attempt/6711655749311/ Après analyse complète des données le SLS devrait retourner au VAB pour les préparations finales. Compte tenu des opérations et vérifications, le lancement pourrait (conditionnel de rigueur) survenir sur la période fin août / début septembre.
  6. Le business de création de myriades de satellites doit s'avérer juteux. C'est la société belge AeroSpaceLab qui mise sur le jackpot. sur le même sujet : https://tinyurl.com/26733mzp https://tinyurl.com/ycywpety
  7. Contexte géopolitique (arrêt des vols Soyouz), retards concernant l'entrée en service d'Ariane 6, retour en vol de Vega (version 2C en juillet) ... l'année 2022 est plutôt poussive pour le spatial européen. Pour rappel le précédent lancement VA 256 (pour le JWST) avait eu lieu en décembre 2021. On devrait donc avoir le lancement Ariane 5 VA 257 le 22 juin 2022. Un lancement double : MEASAT 3d et GSAT 24 https://www.arianespace.com/wp-content/uploads/2022/04/VA257-annonce-FR.pdf https://centrespatialguyanais.cnes.fr/fr/save-date-lancement-va257 horaire annoncé fenêtre de tir : 21h03 à 22h43 UTC soit 23h03 à 00h43 heure Paris (nuit du 22 au 23)
  8. La partie positionnée sous la capsule proprement dite est son "module de service" Effectivement elle contient des motorisations, notamment les moteurs permettant une extraction rapide lors d'une anomalie au décollage (pad abort), et comme tu les cites les moteurs directionnels. test de qualification du système d'extraction du Starliner Les reliquats d'ergols (ou leurs résidus) sont toxiques. Et il faut s'assurer que la teneur résiduelle de ces composés est très faible (je ne connais pas cette valeur voisine de zéro) avant l'ouverture de l'écoutille. Tenue de protection de rigueur pendant cette phase.
  9. La désorbitation et l'atterrissage se sont bien passés. C'était la deuxième fois qu'une capsule Starliner effectuait une rentrée et un atterrissage, puisque cette phase avait été une des rares réussites de la mission test OFT 1. Dans l'ensemble cela parait donc réussi pour OFT 2, même s'il faut attendre le dépouillement des données pour avoir confirmation, et la prise en compte des corrections à apporter. On devrait donc s'orienter vers la préparation de la mission test suivante CFT (Crew Flight Test) où un équipage* sera du voyage. Tout cela sous réserve de "feu vert" de Boeing et de la NASA comme c'est la règle. * 2 ou 3 astronautes : Butch Wilmore, Mike Fincke and Suni Williams
  10. Le "séjour" de la capsule sur l'ISS est prévu pour une durée de quatre jours. L'atterrissage aura lieu sur la zone militaire de White Sands Missile Range, (avec plusieurs sites disponibles sur la zone) . Tout doit être prêt pour sa réception. Il s'agit d'une collaboration entre l'armée et la NASA : https://www.army.mil/article/256871/white_sands_missile_range_preps_for_the_landing_and_recovery_of_the_cst_100_starliner_spacecraft Le planning prévu sous réserve de problèmes (notamment liés à la météo)
  11. Approche, puis amarrage réussi. Puis ouverture du sas de la capsule Starliner . Un astronaute de l'ISS (Bob Hines) nous fait une petite visite de la capsule (avec les mannequins qui ont participé au voyage)
  12. Aspect un peu anecdotique des ennuis de "valve" qui ont plombé le fonctionnement du Starliner 1 et ensuite nécessité un gros travail d'enquête ainsi que de remédiation pour préparer le vol OFT 2.... c'est la bisbille entre Boeing et son fournisseur de valves Aerojet*. * Aerojet Rocketdyne est une société américaine spécialisée dans la conception et la construction de moteurs-fusées. Né de la fusion en 2013 des motoristes Aerojet et Pratt & Whitney Rocketdyne, elle est détenu par Aerojet Rocketdyne Holdings. On sait que Boeing a pris à sa charge la mission OFT 2 .... mais aussi qu'ils ne veulent pas endosser seuls la responsabilité du fiasco d'OFT 1 (notamment pour préserver leur réputation de sérieux).. et donc ils veulent faire reconnaitre que les valves fournies par Aerojet n'étaient pas conformes au cahier des charges. Et ils souhaitent qu'Aerojet prenne en charge la modification de design de cette valve , que Boeing estime indispensable pour garantir leur fiabilité ...... https://tinyurl.com/38vx9z39 A n'en pas douter .... une armada d'avocats de l'une et l'autre société vont avoir du travail.
  13. Assemblage de la capsule Starliner avec le core de l'Atlas 5 dans le VIF (Vertical Integration Facility) https://blog.ulalaunch.com/blog/oft-2-atlas-v-and-starliner-joined-for-launch on croise les doigts ..... que ce vol test ..... décolle enfin et rejoigne l'ISS afin de franchir cette étape de qualification.
  14. La capsule Dragon de Crew 3 vient de se désamarrer de la station spatiale ISS. Les astronautes américains Raja Chari, Kayla Barron et Tom Marshburn, ainsi que le spacionaute allemand Matthias Maurer sont à bord. L'amerrissage est prévu au large de la cote de Floride vendredi 6 Mai 18h 43 heure Paris Retransmission continue sur NASA TV et sur YouTube
  15. Le sujet (en rapport avec le titre de ce Fil) avait été abordé dans la partie Astronautique (sans aborder l'ensemble des aspects et questionnements discutés ci-dessus ..... qui débordent le sujet initial) à l'occasion du lancement de la mission DART de la NASA. La sonde DART doit impacter la petite lune Dimorphos (surnommée Didymoon) du système double Dydimos. Donc un événement limité, qui ne perturbera que très faiblement le système et qui se déroulera à plus d'une UA de la Terre. Avant l'impact, un mini-satellite (type 6U cubesat) baptisé LICIA sera largué ..... il observera l'événement (notamment le cratère d'impact) et collectera des données qui seront transmises vers la Terre. Aucun effet catastrophique à craindre de cette expérimentation. La masse de la sonde à l'impact est d'environ 550 kg, le diamètre de la lune Dimorphos/Didymoon est estimé à 160 m (le matériau qui la constitue est estimé à 2200 kg/m^3) si on l'assimile à une sphère .... le rapport des masses de l'impacteur et de la Lune ... doit être calculable. A noter que l'ESA lancera une autre sonde HERA (fin 2026 ?)qui rejoindra le système pour l'observer plus tard (là encore collecte de données) https://www.esa.int/Space_in_Member_States/France/Les_defenseurs_planetaires_la_mission_Hera_de_l_ESA_suivra_la_mission_DART_de_la_NASA Pour le moment ..... les scientifiques ne disposent pas de données (ni de moyens crédibles) pour protéger la Terre si un astéroïde devait croiser la terre et l'impacter.
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.