Jump to content

montmein69_2

Membre
  • Content Count

    1,451
  • Joined

  • Last visited

2 Followers

About montmein69_2

  • Rank
    Membre
  • Birthday 02/16/1951

A propos

  • Résidence
    proche de Lyon

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. La sonde a parcouru un peu plus de la moitié de la distance. https://www.sciencesetavenir.fr/espace/systeme-solaire/mars-le-rover-perseverance-est-a-mi-chemin_148790 On peut suivre la progression de la sonde sur le site de la NASA: https://eyes.nasa.gov/apps/orrery/#/sc_perseverance cliquer en bas de la page sur SPACECRAFT LOCATION On attend avec impatience que le rover arpente le sol martien.
  2. Salut joule2021, bienvenu dans le forum. Quand tu dis : Tu entends par "les organismes vivants" et "les vivants" , les humains et leur cargaison de micro-organismes, qui viendraient visiter la planète rouge et peut-être tenter s'y installer (dont Elon Musk qui veut y installer des implantations de colons et à terme coloniser la planète avec une présence permanente) ... ou bien .... des formes de vie, différentes de ce qu'on connait sur Terre, qui se seraient développées sur Mars à un moment de son histoire, et qui n'auraient pas survécu aux changements (disparition des océans, de l'essentiel de l'atmosphère, température très basse, etc ...) Note : si tu cites des travaux qui ont été publiés, il est utile de citer la source et si possible donner un lien. Ce qui étaye la discussion et permet aussi d'apprendre des choses sur un sujet : comme par exemple un article qui en parle : https://www.quebecscience.qc.ca/espace/vie-sur-mars-en-avoir-le-coeur-net/ où on peut lire : ou même une étude publiée par des chercheurs (généralement avec des explications de spécialistes et plein de graphiques ... çà secoue les neurones 😜) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5500590/
  3. Pour en revenir "on topic" sur les prototypes et en ce moment le SN 8, il devrait y avoir après le static fire (avec 3 moteurs Raptor) de mercredi, des avancées vers le saut à 15 km dans la semaine à venir. Il est par ailleurs annoncé qu'une "évolution" du Starship est envisagé à partir du SN 15. Cela veut dire que de nombreux essais auront lieu sur les prototypes depuis le SN-9 ..... et jusqu'au SN 14, soit 6 engins, sans intégration de ces améliorations. La méthode itérative a des subtilités qui m'échappent .... mais le travail à la chaine est lui en plein boum !
  4. Il serait intéressant d'avoir des informations sur la mise en oeuvre des techniques qui doivent améliorer la "furtivité" des satellites de la constellation Starlink, et donc limiter la "pollution du ciel" pour les astronomes professionnels et amateurs. La peinture (dark coating) est-elle réellement efficace ? Y-a-t-il d'autres solutions testées ? source (datée de 01/2020) : https://www.sciencefocus.com/news/controversial-spacex-starlink-satellites-trial-dark-coating/
  5. Cela fait un moment que Space X est devenu une entreprise ayant pignon sur l'espace et bénéficiant des contrats de la NASA. L'orbite basse a été entièrement concédée au privé. Les deux gros contrats CRS suivi de COTS (Le COTS a trait au développement des véhicules et le CRS aux livraisons réelles de fret), concernent : - le ravitaillement en fret de la station internationale (avec d'abord deux "lauréats" : Space X avec son cargo Dragon, et Northrop-Grumann - cargo Cygnus), et Sierra Nevada qui a été sélectionné plus tard et ne commencera qu'en 2023 si son cargo DreamChaser est prêt. avec une aide au développement des cargos et des lanceurs et un nombre de missions achetées. https://fr.wikipedia.org/wiki/Commercial_Orbital_Transportation_Services D'autres missions de ravitaillement ont été "achetées" à la fin de COTS par renouvellement/extension de contrats - le transport d'équipages avec le Commercial Crew Development (pour développer une capsule man-rated) puis achat de missions de transport d'équipage. (Commercial Crew Program) Il y a deux "lauréats" : Space X (qui a effectué sa première mission il y a une dizaine de jours) avec sa capsule Crew-Dragon, et Boeing qui a pris du retard et n'a pas encore terminé les vols d'essais de sa capsule Constellation (leur première mission devrait avoir lieu au second ou troisième trimestre 2021) Il faut rajouter aussi des contrats pour des vols pour le compte des militaires (DOD - Space Development Agency) qui sont plutôt "largement" payés. Space X a obtenu sa "qualification" et a rejoint Boeing et Northrop-Grumann. Il y a aussi des contrats institutionnels obtenus pour des lancements de satellites scientifiques. https://spacenews.com/spacex-wins-nasa-contract-to-launch-earth-science-mission/ https://spacenews.com/spacex-wins-launch-contract-for-nasa-space-science-mission/ Les lancements de satellites commerciaux sont aussi une source de revenus. (bonifiés si la technique de récupération/remise en état est rentable) Et dans le cadre du programme Artemis de retour sur la Lune, , Space X a été sélectionné pour fournir un HLS qui transportera des équipages entre la Gateway (station spatiale lunaire) et le sol lunaire (Aller-Retour). https://spacenews.com/nasa-selects-three-companies-for-human-landing-system-awards/ Je suppose que c'est plutôt dans les business des voitures Tesla, et de la constellation Starlink qu'E. Musk investit ses propres fonds. Et aussi pour le développement du système SuperHeavy/Starship adapté pour Mars (qui sera dérivé du modèle prévu pour la Lune)
  6. Mission lunaire très importante puisqu'il n'y a - sauf erreur - que les missions habitées Apollo qui ont rapporté d'importantes quantités d'échantillon (385 kg de matériau lunaire en tout). La technique choisie par les chinois prévoit le transfert des échantillons collectés qui auront décollé de la Lune, dans l'orbiteur qui gérera ensuite le véhicule de retour vers la terre (appelé reentry capsule ou returner). Comme le montre la vidéo du lien twitter indiquée par jackbauer Une technique qui sera probablement reconduite quand ils feront une mission de retour pour des échantillons martiens (Mars sample return).
  7. E. Musk aura peut-être les 100 exemplaires de sa SuperHeavy- Starship lorsqu'on lancera le JWST du CSG européen avec Ariane 5. Mais pour l'instant, on en est à l'étape d'un prototype qui doit voler à 15 km d'altitude. Chaque chose en son temps. La route est encore longue ...... et le contrat de la NASA demande un Moon-Starship opérationnel pour 2024. (Quoique le changement d'administration US va peut-être rallonger un peu les délais ???)
  8. Toute construction notamment scientifique a une fin de vie .... La dégradation qui avait commencé depuis longtemps sur l'installation d'Arecibo en est arrivé à un point où il faut se résoudre à la détruire. C'est bien triste ... mais 57 ans d'activités et les travaux scientifiques effectués resteront un actif appréciable. C'est un peu pareil lorsque certains télescopes spatiaux ou satellites d'observation arrivent en fin de vie. Idem pour des sondes, des rovers qui explorent des planètes. Il arrivera aussi un jour ou le télescope Hubble sera désorbité .... Pour se consoler ..... une image d'ALMA dans le désert d'Atacama (66 télescopes sub-millimétriques avec participation de l'ESO) source : https://www.eso.org/public/teles-instr/alma/ Et celui dont on attend le lancement par Ariane 5 depuis si longtemps ..... Le James Webb Telescope (si, si , çà viendra)
  9. On va quand même attendre les résultats de la commission d'enquête. La cause invoquée est pour le moment "probable" ... attendons la confirmation source : https://spaceflightnow.com/2020/11/17/arianespace-traces-cause-of-vega-launch-failure-to-human-error/ Si la cause qui a été annoncée est effectivement une erreur dans le câblage commandant l'orientation de la tuyère du moteur de l'AVUM ( thrust vector control actuators)..... Avio va devoir se poser quelques questions sur la fiabilité de son service de contrôle qualité. "L'erreur humaine" implique tout le système de contrôle censé dépister de telles erreurs. Un peu sidérant qu'après intégration du moteur dans l'étage ..... les tests n'aient pas détecté une anomalie. Avec deux échecs en 3 tentatives ..... le retour en vol sera-t-il "très rapide" ? Je n'en sais rien. Mais la perte de confiance de clients ... lui, peut-être dévastateur pour le carnet de commandes. D'autant que sur ce créneau de petites charges, la concurrence internationale est déjà rude, et cela va encore s'amplifier.
  10. Qu'ils aient intégré les enseignements des anomalie/accidents précédents pour faire des progrès c'est indéniable. Cela dit on peut dans le cas du SN-8 invoquer un peu de chance ..... car des éclats qui volent ..... s'ils ont sectionné des câbles seulement .... sans conséquence majeure .... et que le moteur ait fondu "assez tranquillement" ..... ouf ! Il y a toute l'alimentation du pas de tir qui arrive par le sol . C'est certes moins complexe que de prévoir des ombilicaux placés plus en hauteur et éloignés du souffle des moteurs. On comprend que ce soit un risque accepté sur un pas de tir de prototypes. Le lancement avec 3 puis 6 moteurs Raptor .... va complexifier la phase de décollage .... il faudra du béton survitaminé et/ou se résoudre à creuser un carneau. On verra ce qu'il en sera sur le pas de tir du modèle final (s'il devait être utilisé seul pour certaines missions)
  11. Un article qui relate le vol et le docking : https://spacenews.com/crew-dragon-docks-to-iss-on-first-operational-mission/ Une petite anomalie (mineure et vite corrigée) dans un moteur Dracos y est relatée. Mais ce fut un vol nominal. Avec plus d'américains à bord, les activités scientifiques (côté US) vont pouvoir retrouver plus d'ampleur. Ceux qui sont à bord actuellement :
  12. BNn sera la dénomination officielle des prototypes du lanceur Super Heavy (Booster qui devra assurer la première partie du lancement d'un Starship devant atteindre l'orbite terrestre). Le premier prototype BN1 ..... voit sortir des ateliers ses premières "sections" (état des sections au 15 novembre)
  13. On va attendre l'analyse de ce qui s'est passé. La modification de l'alimentation (coupure de l'arrivée depuis les "réservoirs principaux", suivie de l'ouverture de l'arrivée des ergols en provenance des "header tanks" ) a dû mal se passer avec un effet domino sur le moteur (et fusion de certaines parties) ?? Un nouveau moteur (SN 42) est déjà préparé pour remplacer celui qui a été endommagé. Il est rapporté qu'un "disque de claquage" (burst disk) a bien fonctionné sur le header tank d'oxygène (logé dans le cône supérieur du protoype), ce qui a empêché la pression de trop augmenter et de provoquer l'explosion du prototype ..... ouf !!!! source : https://www.nasaspaceflight.com/2020/11/sn8-speedy-return-testing-vehicles-line-up/ Il va sans doute y avoir un peu de travail de remise en état (et peut-être des modifications ?) avant de refaire un static fire et le réussir.
  14. Il y avait déjà un Fil "général" pour indiquer sur l'année les lancements de capsules habitées vers l'ISS*. Et le vol du crew-Dragon pour sa première mission (après ceux de test) y était annoncé depuis jeudi. * AMHA les Fils qui sont attribués à chaque mission glissent ensuite et changent de pages, ce qui ne facilite pas les recherches ultérieures. Cela dit, lancement réussi ! En route pour l'amarrage à l'ISS 👍
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.