Jump to content

montmein69_2

Membre
  • Content Count

    1,356
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by montmein69_2

  1. Anomalie sur une ligne de capteurs concernant l'oxygène liquide. Cela a été détecté au cours de l'essai de remplissage des ergols (Wet Dress Rehearsal) https://www.popularmechanics.com/space/moon-mars/a33025732/nasa-delays-perseverance-rover-launch/ La nouvelle fenêtre de tir court du 30 juillet au 15 août
  2. Toujours pas de décollage 🤢 ..... et le dernier communiqué d'Arianespace : https://www.arianespace.com/press-release/vv16-update/
  3. Bon, du côté du CSG cela devient stressant. Des conditions météo défavorables n 'ont pas permis d'effectuer le lancement de VEGA cette nuit.. Il reste un créneau dans la nuit de dimanche à lundi ... donc on croise les doigts. Sinon, il faudra ramener le lanceur au hangar. Des interventions techniques devenant nécessaires vu les délais d'attente (notamment des batteries à changer). Et pour corser la situation .... l'épidémie de COVID 19 est toujours très active en Guyane Le lancement pourrait alors être reporté au-delà de la date qui est prévu pour le vol Ariane VA 253 (28/07/2020).
  4. Le sujet reste toujours hautement clivant ... donc donné pour info : Le lancement prévu hier a été reporté . La raison n'a pas été officiellement indiquée, une anomalie a été probablement détectée qu'il faut corriger. Le vol qui doit larguer 57 satellites Starlink et deux autres mini-satellites pourrait être reporté en juillet. https://eu.floridatoday.com/story/tech/science/space/2020/06/26/spacex-starlink-launch-scrubbed-friday/3265040001/ https://spaceflightnow.com/2020/06/26/spacex-delays-next-starlink-launch/
  5. Après réparation de la brèche, test destructif des réservoirs de SN7. Pas d'indication si la pression maximale qu'ils espéraient atteindre l'a été. C'est par le fond ... que çà a cédé
  6. C'est corrigé 👍 Un aperçu de l'enveloppe qui pourrait être votée pour finaliser ce programme HLS (donc s'ajoutant au ~1G$ déjà versé) et construire les premiers exemplaires* . * on ne sait pas encore précisément si un test complet en automatique - donc alunissage non habité - sera réalisé an amont d'Artemis III (genre répétition générale) seule précision trouvée : NASA didn’t require it, but all three prospective lunar lander builders plan to conduct unpiloted test flights of their moonships before astronauts fly them. (source : https://tinyurl.com/ych73cdx)
  7. Il semble qu'on puisse revenir "on topic" .... De l'argent dédié au retour sur la Lune .. les USA ont prévu d'en allonger. Pour ce seul secteur du Human Landing System presque 1 G$ seront distribués aux trois sociétés, afin qu'ils affinent leur projet d'atterrisseur lunaire et détaillent leurs plans dans les 10 mois à venir. La répartition de cette première enveloppe : The largest award went to the team led by Blue Origin, which received $579 million. A team led by Dynetics with more than 25 subcontractors received $253 million. SpaceX received the third HLS award, valued at $135 million source : https://spacenews.com/nasa-selects-three-companies-for-human-landing-system-awards/ Le complément pour le développement complet, accordé aux deux sociétés finalistes qui seront sélectionnées pour la construction du HLS destiné à la mission Artémis III atteindra plusieurs centaines de millions supplémentaires (cela sera précisé dans la demande de budget 2021 qui devra être voté par le Sénat Congrès)
  8. Les réservoirs destinés au SN-7 ont été testés en utilisant de l'azote liquide. Sage décision .... pour prévenir une explosion quand du méthane s'échappe ... et que cela peut raser la zone de test. L'essai visait à valider l'utilisation du nouvel alliage d'acier 304L. Et tenter d'atteindre la plus haute pression possible (il se dit qu'atteindre ~8,5 bar est ce qui permet d'avoir la tolérance de sécurité pour envisager un vaisseau "man rated"). Il a résisté jusqu'à 7,6 bar. Une brèche s'est produite sur le dôme (paroi du réservoir devant contenir du LCH4) avec une fuite importante mais sa propagation est restée circonscrite à une zone assez limitée. le moment où la brèche s'est produite avec le début de la fuite de l'azote liquide utilisé pour l'essai La video du déroulement de cet essai : Article commentant les résultats de cet essai (il inclut quelques tweets d'Elon Musk) https://www.tesmanian.com/blogs/tesmanian-blog/spacex-test-tank On n'aura probablement pas de vol du SN7 tout de suite . En attendant il y aura peut-être les tentatives de faire voler SN5 et SN6 (ceux faits avec l'ancien alliage 301).
  9. Conditions météo toujours défavorables
  10. Le lancement a été reporté au 21 juin même heure : - 01h51 UTC - 03h51 heure Paris
  11. Bien que l'épidémie de COVID 19 soit encore très active en Guyane, les préparatifs du vol VEGA 16 se poursuivent. https://www.arianespace.com/wp-content/uploads/2020/06/CDP-20-17-Annonce-VV16-FR.pdf La CU composée d'une cinquantaine de petits satellites a été encapsulée. Photo P. Baudon Le décollage du lanceur est prévu le jeudi 18 juin 2020 à précisément : >22h51min10s, Heure de Kourou, >01h51min10s, Temps Universel (UTC), le 19 juin, >03h51min10s, Heure de Paris et de Rome, le 19 juin
  12. Le choix d'un nouvel alliage métallique pour construire "certaines parties" des prototypes serait une nouvelle importante : Ce serait l'alliage inox 304L (avec un peu plus de Nickel) qui interviendrait dans la construction du SN 7 et probablement du Super Heavy Pour le moment .... reconstruction du pas de tir qui a été détruit par l'explosion. Avec des modifications importantes pour le nouveau.
  13. En préparation d'accords internationaux visant une participation à la construction et l'utilisation de la Gateway* (le genre féminin semble adopté dans notre langue) : * station spatiale lunaire orbitant sur une orbite NRHO https://www.nasa.gov/specials/artemis-accords/ https://presse.cnes.fr/sites/default/files/drupal/202006/default/cp072-2020_-_table_ronde_agences_spatiales.pdf Rappel : La construction de la Gateway ne commencerait qu'après la mission Artemis III Boots on the Moon, mais elle serait utilisée au moins en version minimale pour Artemis IV (puis complétée de nouveaux modules ensuite)
  14. Post transféré dans le Fil spécifique à la Gateway. https://www.webastro.net/forums/topic/184364-la-gateway-station-spatiale-lunaire-construction-participations/
  15. La zone dans laquelle opèrent ces "ombilicaux" transportant des ergols cryogéniques est plutôt risquée. C'est à la base du prototype SN et dans la zone où le (ou les) moteurs s'allument, ou au minimum sont encore très chauds juste après un static fire . Le problème serait aussi à envisager lors d'un décollage où la déconnexion est bien sûr obligatoire. C'est ce qui doit expliquer l'idée de procéder à ce test que Musk qualifie de "minor test of a quick disconnect" (ce qui veut minimiser l'événement ) La complexité de cette installation et son rôle démentent d'ailleurs le qualificatif utilisé. Alors fuite incontrôlable pour cause de vanne défaillante ? suivie d'un étincelle ? ou du moteur insuffisamment refroidi ? ... on ne le saura sans doute jamais;.... mais procéder à un QD sans en avoir évalué les conséquences possibles à ce moment ...cela me parait un tantinet osé. Les têtes pensantes (?) qui ont conçu ce système de remplissage et de purge de ces réservoirs pour les SN ont bien entendu décidé de valider leur concept. En tout cas c'est le parti de la simplicité (peut-être la facilité) au niveau de la plomberie qui a été choisi. Cela permet de s'affranchir du souci d'implanter une tour d'ombilicaux https://www.nasa.gov/sites/default/files/atoms/files/fs-2018-02-250-ksc-ml_umbilical_fact_sheet.pdf Pour la plupart des lanceurs, les ombilicaux ne sont pas connectés dans un endroit aussi risqué que la zone moteur du premier étage* (mais je ne prétends pas les connaitre tous). Pour l'Europe c'est le cas aussi bien d'Ariane 5 que d'Ariane 6. Pour ULA l'Atlas 5 etc ... Bien sûr à Boca Chica on travaille dans la rapidité et la simplification. Malgré cela on aurait pu s'attendre à l'étude d'une connexion au niveau de l'intertank (la zone où les deux réservoirs (LCH4 et LOX) sont séparés) ... mais cela complique le mécano et la plomberie. Enfin, c'est prévu pour fonctionner ainsi , et comme les SN5 et 6 sont quasiment construits .... le système a peu de chance d'être modifié en profondeur, il sera sans doute sécurisé. On verra bien ce qui adviendra.
  16. Capture ! En train de verrouiller (Hard Capture)
  17. Le pilote va effectuer quelques manoeuvres pour sortir de la trajectoire idéale (que suit le guidage automatique). C'est pour s'entrainer à reprendre un contrôle manuel si le besoin se faisait sentir.
  18. Bon .... le modèle SN4 a vécu. Le test d'allumage du Raptor (static fire) s'est terminé avec panache. Les fans de spectacle pyrotechnique ont du apprécier. L'événement avec commentaires de Scott Manley Evidemment cet événement n'est en rien lié avec le décollage de la Falcon 9 emportant un Crew Dragon et ses deux astronautes à bord de l'ISS (décollage qui est encore en attente de météo clémente). Mais pas sûr que la NASA apprécie ce genre de facétie en ce moment.
  19. Jim Bridenstein le boss de la NASA s'est senti obligé de monter au créneau pour expliquer .... que çà ne décolle pas encore. https://www.republicworld.com/technology-news/science/nasa-bridenstine-explains-why-aborting-crew-dragon-mission-was-best.html
  20. De nouveaux essais ont commencé sur le SN4. Une charge (lest) est à présent installée en haut de l'engin.
  21. Pour que le décollage puisse avoir lieu, il faut aussi que la météo soit OK sur les potentielles zones qui pourraient être atteintes par la capsule dans l'océan atlantique si un incident survenait après le décollage. https://www.nasaspaceflight.com/2020/05/examining-crew-dragons-launch-abort-modes-and-splashdown-locations/ Cela peut couvrir toute la zone atlantique jusqu'à proximité des côtes d'Irlande selon le moment où la capsule serait arrachée au lanceur.
  22. Après une longue période ... et un changement de nom de la filiale de la société Virgin Galactic en Virgin Orbit ce Fil reprend le suivi concernant le projet de lancement en orbite de faibles CU (300 à 500 kg) en utilisant le couple Boeing 747 (Cosmic girl) / lanceur Launcher One. Virgin Orbit (société de Charles Bronson) vient d'effectuer un vol test utilisant son Boeing 747 emportant sous son aile la fusée à 2 étages Launcher One. Il n'y avait pas de CU. Le "porteur" a bien monté sa charge jusqu'à l'altitude requise soit environ 11 500 m. Le largage s'est bien passé et l'allumage du moteur Newton 4 du premier étage a duré une poignée de secondes puis le moteur s'est éteint. Launcher One a fait plouf dans l'océan Pacifique. https://spacenews.com/virgin-orbit-first-launch-attempt-fails/ Bon courage aux équipes ... qui ont encore beaucoup de travail avant d'atteindre l'orbite.
  23. Les essais sur le SN4 n'ont pas pu se poursuivre comme prévu. Apparemment un incendie puis une fuite ..... et un délai important avant d'envisager de continuer. Peut-être même la retraite pour ce modèle.
  24. Un article sur la préparation du vol VEGA et la ré-ouverture du CSG. Il y a un reportage qui a été diffusé sur France Info (canal 28) jeudi dernier, sur la reprise des activités et les nouvelles contraintes qu'il faut respecter pendant les préparations (la vidéo est à la fin de l'article ... je ne sais pas si on peut l'intégrer dans un post du forum ?) https://la1ere.francetvinfo.fr/guyane/savanes/kourou/spatial-deux-nouveaux-lancements-prevus-juin-juillet-832520.html
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.