astroim

Membre
  • Content Count

    61
  • Joined

  • Last visited

About astroim

  • Rank
    Membre

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. astroim

    Achro 150 pour solaire en lumière blanche?

    Bonjour, Norma, pas de souci 😉 Pour m'amuser un peu cette 150 me convient, et puis en occasion ce n'est pas très cher non plus (j'ai profité d'une bonne offre). Il me faudrait utiliser une barlow pour aller plus loin, je ferai des tests ... un jour. Bien sûr que le diamètre parle, mais il faut aussi optimiser le fameux ratio de Colmic "plaisir/emm---ent" et déjà une lulu de 150 et sa monture qui convient à sa taille, ben s'il faut installer celà à chaque fois, perso ça me limiterai .... (l'âge parle, surtout le dos !). La mienne est en poste fixe, image de mon avatar. Parfois à ces côtés je monte la lulu achro de 120/1000 PST _ filtre erf de 100 qui me permet de profiter du Ha. Voilà mon expérience pour partager en montrant qu'avec finalement un coût financier minimaliste en terme d'équipement, on peut faire de la LB solaire facilement. J'ai eu fait aussi de la LB Astrosolar au C8 et pour mon site pas vraiment eu des images ou je dis "whaou" ....; je sais collimater donc c'est bien plutôt mon site. Je ne parle que d'images issues de vidéo, en visuel on s'éclate tout de même mieux avec un plus grand diamètre pour revenir au sujet. Franck
  2. astroim

    Achro 150 pour solaire en lumière blanche?

    Bonjour à tous, Alors pour répondre rapidement, vu l'heure ;0) mon expérience, C'est fait avec achro 150/1200 Bresser Messier, vieil hélioscope simple, filtre neutre pour atténuer et filtre continuum, caméra T7C (traitement sous AS3 en NB, ça le fait bien). Pas de la haute résolution certes, mais de quoi se faire plaisir. Si Banjo passe par là il pourra en dire plus, il a finalisé le traitement final, l'image est le résultat de la somme de 10 images sur 1000. Franck Vaissiere
  3. astroim

    Estimation observatoire

    J'étais pressé de rentrer 😉 En fait, c'est pas lourd et très aérodynamique. Cela aurait été très lourd, ou bien hors gabarit je n'aurai pas pris l'autoroute. Après c'est vrai que je ne connais pas les limitations de vitesse selon le type de remorque, enfin de poids autorisé. Il est certain que je suis prudent en général, mais là en plein mois d'août en milieu de journée y'a pas grand monde .... qui roule. A noter que ce type de remorque a des pneus petits en diamètre mais très large en fait comparativement aux remorques "normales", ce qui fait que ça ne louvoie pas (et quand ça louvoie on freine pas, on accélère pour calmer le mouvement). Certains qui ont eu des caravanes aux fesses comprendront. Après question prix c'est difficile de se prononcer, mais une petite négo doit être possible ce serait dommage qu'elle parte à la benne !! Proposer un petit millier d'euros + s'occuper de l'enlèvement c'est disons raisonnable. C'est introuvable ou presque car plus importé. Elle abrite soit ensemble lunette 150/1200 et 120/1000 pour le solaire ou un C11, la monture est une lxd650 sur pied colonne. C'était juste pour illustrer que l'on peut assez facilement déplacer ce type de coupole ED8. Celle en vente plus haut est je pense à ne pas laisser passer. Un bon coup de karcher et elle paraitra neuve. Franck Vaissiere
  4. astroim

    Estimation observatoire

    Bonsoir les amis, J'ai la même, voir mon avatar. Je suis aller la chercher à St Maximin-la sainte Beaume (salut Sébastien). J’habite entre Montauban et Toulouse ce qui en fait des kilomètres d'autoroute ! J'avais loué pour l'occasion une remorque avec roues sous le plateau (on gagne donc en largeur "utile"), et ridelles amovibles ce qui fait que l'on se retrouve avec un plateau bien plat. Les murs démontables et l'huisserie+porte sont rangés, sanglés bien sûr, sous le dôme. Celui est sanglé avec deux grosses sangles plates bien solide (1 T.). Les deux cercles de base des murs et chemin de roulement coupole par dessus et zou ! En largeur on talonne la déclaration convoi exceptionnel, mais en resserrant un peu ça passe. Lors des péages je suis passé devant maréchaussée et motards, aucun souci cela les faisait même sourire ! Après roule ma poule, 130 sur l'autoroute sans vent latéral pour doubler les files de camions, sinon 110 tranquillou. Une photo de l'attelage pour montrer que c'est faisable. Un bon souvenir en fait. Je suis très satisfait de cet achat car comme me le disait Sébastien, c'est vraiment étanche. Ces coupoles Exploradome rotomoulées modèle ED8 en matériau imputrescible et durable c'est parfait. Seul reproche ce serait mieux avec 50 cm de diamètre en plus .... mais côté transport nous serions hors norme. J'ai monté la mienne sur pilotis, avec un plancher rajouté et ouvert pour passage du pied colonne, ce qui en fait un "abri démontable" donc pas de besoin d’autorisation à demander. L'air circule dessous, et dedans par la même occasion c'est parfait pour la ventilation naturelle. Voilà. Franck Vaissiere
  5. Merci Staffy, Oui, mais faudra pas être pressé ....., je n'ose pas montrer la pièce où tout est entass..., euh, ... rangé ! Faut dépiler comme l'on dit ! Après, tous ne valent pas la peine d'être présentés, mais oui, certains le méritent. Allez, ce sera "au fil de l'eau" que je les distillerai ;0) bon, entre deux coupes de champ's je repart vers mes hôtes. Bonnes fêtes de Noël à toutes et tous. Franck
  6. Merci Guilaume. jld37, désolé, je n'ai pas parcouru tous les posts..., donc cela en fait deux de connus ... et sauvés ! Franck edit: le chercheur, c'est pour montrer la direction vers laquelle on pointe, pas pour voir au travers ! / faut se faire à cette monture, sûr, mais après c'est tout bon / c'est - à mon époque - comme quant tu sais faire un créneau avec une 2ch, ben, ensuite c'est très facile avec n'importe quel véhicule ! (Tu remplaces "2ch" par "H-35" et "véhicule" par "télescope")
  7. Bonjour à toutes et tous, Sur les recommandations pressentes d'Ouki, et m'étant engagé à faire partie du Club Vintage çà c'est fait (que pour les instruments hein !), je souhaite vous faire connaitre une vieille connaissance: un télescope Newton atypique par certains aspects. C'est dans les années 1973-74 que celui ci fût acquis par mon ami Claude. Nous étions depuis le CM2 jusqu'au baccalauréat dans le même établissement. L'astronomie nous attirait alors, c'était l'époque de la fameuse comète de Kohoutek, jeunes membres de la SAPT à Toulouse nous nous rendions aux conférences que celle ci dispensait. Pour débuter je pus m'acheter une petite lunette de 40 mm (quelques années ensuite un T115/900). Claude lui acheta un télescope, un 90 mm ! Bigre quel gros instrument comparé à ma lunette ...., les séances d'observations se tenaient chez ses parents sur le balcon orienté Sud-Est en périphérie de Toulouse. Après nos baccalauréats, nous nous sommes perdus de vue et cela en est resté là. De bien longues décennies plus tard, un mail m'arrive en me demandant si j'étais pour son auteur "son Franck Vaissière". Alors certes des homonymes existent bien, mais la signature et les quelques éléments fournis ne purent que me pousser à réponde oui, c'était bien de Claude dont il s'agissait. Claude m'avait donc retrouvé en cherchant simplement "nom nom & astronomie" sur le net. Nous y laissons des traces, forcément, il est donc presque impossible de rester anonyme de nos jours. Quelques appels téléphoniques, puis entrevues sur son lieu de travail renouèrent le lien amical de notre adolescence. Claude ne fait plus d'astronomie au sens strict depuis très longtemps, mais est resté amateur d'astronomie, il a été pendant une période photographe professionnel. Quant à moi je n'ai jamais pu décrocher vraiment de cette pratique (SAP, AT60, AUDE, CLIMSO). Tentative de partager cette passion ancienne, Claude a offert à l'un de ses fils un T115/900 classique qui passa chez moi pour leur montrer, apprendre, comment collimater celui ci. Voilà donc conté cette histoire partagée si l'on peut dire de ce télescope qui est à présent mien car Claude m'en a fait cadeau lors d'un repas récent. J'avoue que lors de sa remise en route après un sommeil de près de quarante ans je suis reparti moi même dans les souvenirs et ce qu'il faut bien appeler notre jeunesse. Nous revoilà sur le balcon de ses parents dans une cité toulousaine en train de pointer Jupiter, Saturne, Lune et découvrir M42 ou M13 avec cet appareil, bref de "sentir" l'Univers à notre portée. Même si dans mes souvenirs je me souvenais d'un télescope modeste (je pensai plutôt à un 76 mm), ma surprise fut grande lorsque je le déballais de son carton d'origine. J'avais oublié quelques détails techniques qu'un jeune observateur ne regarde même pas car il veut observer avant tout ! Jugez en vous même, à la vue des images, l'emplacement du mouvement de hauteur est inhabituel, en général celui ci est de côté, ensuite le miroir secondaire est monté sur une lame courbe et non pas une araignée à trois ou quatre branches. Cela en fait donc un télescope atypique à mes yeux par ces deux aspects. Notons que la seule pièce plastique est le bouchon de fermeture du porte-oculaire, toute la visserie est en inox, cela respire la qualité d’antan. D'autre part, à ma connaissance je n'ai jamais vu ce télescope dans les colonnes vintage de sites amateurs. Après nettoyage des optiques et réglages, et malgré son âge, (je pense à l'aluminure), il donne toujours de belles images, certes petites, on ne peut grossir les planètes indéfiniment, mais fines et détaillées malgré les oculaires trou de serrure de l'époque comparativement à ce qui se fait aujourd’hui. Quelques recherches indiquent que le fabricant est EIKOW. Il apparait dans leur catalogue 1967 le même instrument avec petit chercheur, Ref 6TYH155, dans celui de 1972 ref STH1800 avec un chercheur plus gros, puis 1974 Ref STH900 et enfin 1977 avec la même dénomination. Cela démontre que cet instrument est resté 10 ans sur le marché. Sans compter les déclinaisons en terme de sous marque ou de marque d'importateur, le mien est noté Admiral H35. Voilà il est à présent sorti de l'ombre ! Vieille connaissance que cet Admiral H-35 avais je dit ! Franck EIKOW1967.pdf EIKOW1972No2Q.pdf EIKOW1974No7.pdf EIKOW1977.pdf
  8. Bonjour à tous, Voilà, commentaire déposé à l'instant. Franck Vaissière
  9. astroim

    Occas' du Oueb

    Albéric, bonsoir, Très très belle la LXD750, sans compter trépied et T400.....; faut être voltigeur pour accéder à l'oculaire 😉😉 Réparer ces vielles électroniques est parfois compliqué, non que ce soit complexe les schémas existent, mais à cause de l'obsolescence de certains composants. Olivier Gadal m'a réparé une carte mère de LX200 Classic ayant commandé il y a longtemps quelques circuits en prévision, bien m'en a pris. Après côté maintenance juste un oscillo pour éviter les "runs away" histoire de (bien) régler les potards sur les cartes filles moteurs pour avoir les meilleures quadratures possibles. C'est tout de même astucieux de voir - à l'époque - comment ils sont arrivés à piloter les motoréducteurs.... simplement, tout cela pour contraindre les coûts et donc un prix final "abordable" pour le client. On a longtemps, et ça continue je crois, moqué Meade, mais sur certains anciens modèles faut reconnaitre que c'est pas mal du tout (pour le prix); faut juste connaitre les défauts mécaniques. Quel âge ont ces montures, trentaine d'années ? Ah, la vis sans fin bloquée ..., un grand classique ici, pas facile à régler/stabiliser, là on pourrait modifier la méca c'est sûr. Un post dédié, oui ce serait pas mal, mais il y en a combien de ces montures en service dans l'hexagone ? Franck
  10. astroim

    Occas' du Oueb

    Bonsoir Albéric, Oui, de belles montures d'antan qui m'ont fait rêver, ... avec surtout les grosses berthalulu Meade qu'elles portaient sur les pubs. Elles partagent les mêmes composants je pense, la tienne ayant plus de capacité de charge.. J'ai eu quelques problèmes avec la mienne, blocage de la vis sans fin et circuit de puissance alpha cramée ainsi que son moteur. A l'époque j'ai envoyé raquette, cartes et motorisations à Ron Sampson qui a pu me réparer toute cela, sympa Ron ! (mais avec du délai car il lui a fallu dégoter le moteur en occaz..., et ça court plus les rues même aux Us). J'en ai profité pour mettre des résistances bobinées plus costaudes et là plus rien cramé, la monture peut caler je pète plus rien ! J'ai aussi monté des ventilateurs sur la carte mère car en solaire ça chauffe pas mal sur la tôle où sont fixés les radiateurs des circuits de puissance, tôle qui dissipe les calories, ça protège un peu mieux aussi. J'ai aussi profité de l'attente pour tout démonter, dégraisser et tout remettre en ordre de marche, je peux équilibrer finement. Au passage j'ai adapté un viseur polaire SW. Comme je le disais plus haut, ma couronne d 'alpha est légèrement ovale (d'où le problème de blocage initial), j'ai passé pas mal de temps à régler la vsf, j'ai du backlash mais c'est une monture que je peux charger, et finalement je ne regrette pas de l'avoir acquise en occasion. Pilotable à distance via PC et CdC au chaud comme toute LX200, mais j'ai pas encore tenté l'autoguidage (je doute à cause du backlash). Voilà pour la mienne. Franck
  11. astroim

    Occas' du Oueb

    En fait, elle est à présent sous l'image de mon avatar 😉 sur pied colonne type Secretan, fin XIXième tu vois, le truc maousse costaud. On peut y monter ce que l'on veut, juste affaire de platine, équilibrage et en respectant ses limites de conception mécanique (laisser assez de jeu en alpha côté vis sans fin - ça m'a pris la tête çà - car sa roue est légèrement ovale et on ne peut l'échanger avec celle de delta). C'est en fait une LX200 à la mode allemande. Elle me convient c'est l'essentiel pour ce que je lui demande. Franck
  12. astroim

    Occas' du Oueb

    Popov, 😉 l'astronomie l'intéresse de loin, peu de risque, pardon, aucun risque que cela lui remonte aux oreilles. Eguzkiarte, à voir, mais j'en ai pas parlé autour de moi, mais y'a peu de collectionneurs d'anciens instrums. C'est pas bien grave, et puis je ne suis pas pressé. J'en trouverai bien une à moment donné, mais à tester donc pas trop loin tout de même (bientôt faire le plein coûtera aussi cher qu'un instrum !). C'est un peu un caprice ...., j'ai remis en route une monture Meade LXD650, et j'aimerai bien y voir une grosse lulu dessus, même si en ce moment elle porte une achro 120/1000/PST. Le must serait de trouver une vieille Meade152 d'époque ...., caprice comme j'ai dit. On dit qu'avec l'âge on s'assagit, c'est faux ! 😋 (pas terrible ces emoji) Franck
  13. astroim

    Occas' du Oueb

    Merci Guillaume. Oui, j'ai vu cette annonce, il a même une Bresser 150/750, un SW 300, et des oculaires (deux paires, à prix très sympas) en vente ! Il est probable que je ne trouve pas ce que je cherche, j'en ai conscience; pas grave j'attendrai un peu après l'achat du véhicule pour attendrir ma ministre .... 🙂, Noël va bien finir par revenir. La Perl est gentiment rangée dans sa valise à l'abri. Chaque fois que j'en monte une au Pic, c'est comment dire .. Whaou !! Franck
  14. astroim

    Occas' du Oueb

    Salut les amis, Oui, en effet, je pensais bien que le microcosme allait réagir et je reste zen car les arguments sont tous valables, ou presque 😉 Je signe de ma vrai identité si par hasard certains me connaissent. Simplement, je ne recherche pas une L150/1200 neuve, non, une occaze en bon état optique me conviendrait, cosmétique je m'en fiche un peu, je pensai naïvement que certaines traineraient dans les placards ou greniers ..., mais finalement non. Ouki que je remercie est la seule réponse reçue à mon annonce sur LBC. Comme je lui ai expliqué, je ne recherche pas des billets en euros, mais ce type de lulu achromat, enfin plutôt. Certains diront que je suis fou, un peu de folie rend ce monde plus vivable non ? Ayant un véhicule à changer, et mon ministre des finances (ma femme) le voulant neuf, (je sais c'est idiot mais les ministres hein ...), va me falloir vendre deux bras et un rein ...., d'où l'idée d'un échange si jamais ... Échange proposé à deux vendeurs récents de ce type de lunette pour des sommes allant de 200 à 250 euros. Eux préfèrent les euros ce que je comprend aisément mais surtout cela me démontre que mon idée n'est pas forcément farfelue. Par ailleurs, allant lire souvent sur le club vintage, on y trouve un pub d'époque pour un tarif de 3820 frs. Converti en euro sans compter l'inflation pour faire simple, c'est genre 580 euros. Si je la propose à 40 pour cent de ce prix c'est en gros la fourchette de mes deux vendeurs de L150. Pas déconnant me dis je, en tous cas je ne pense pas être dans le faux. Mais comme dans la vie courante les deux parties doivent y trouver avantage suffit de tomber d'accord. Bon, OK, la probabilité de trouver s'éloigne. Voilà, c'était pour être clair envers vous, et comme vous je pense que 350 euros c'est un peu abuser. J'ai deux Perl Halley 70 et je propose la plus clean des deux, j'espère ne pas être pendu pour cela ? 😉😉 Franck Vaissiere
  15. Moi54, Bonjour à tous, Faut pas psychoter sur le centrage de la lame. Un bon réglet au demi-millimètre c'est l'outil idéal. Au préalable tu mesures comment ton support de secondaire est centré sur la lame. Tu cherches par exemple le point le plus excentré et tu marques avec un feutre effaçable cette position sur le bord de lame. Puis tu marques par rapport à celle ci deux autres points à 120 degrés. Ensuite base de télescope posée sur une table ou mieux table basse, tube vertical (freiné bien sûr) et tu centres au mieux le support du secondaire sur tes trois marques à 120 degrés relativement au bord du tube. Probable que la lame soit un peu décentrée dans son logement et tu fabriques trois cales idoines pour maintenir celle ci en place. Ainsi le secondaire aura son axe proche ou confondu (on peut rêver) avec l'axe mécanique du tube et la sortie porte oculaire. Tu montes ensuite l'anneau de maintien de lame en serrant juste au contact les vis, et voilà. Restes plus qu'à collimater avec patience ton tube (étoile artificielle ou bien une vrai mais la météo en ce moment ....). Tu auras du shifting sur le primaire, chaque SC en a et selon les cas plus ou moins .... c'est mécanique, jeu du coulisseau sur son axe. Mais le jeu est l'âme de la mécanique. Pour voir le marquage du miroir secondaire, marque située à l'arrière du support métallique sur lequel il est collé, faut le démonter (les trois vis de collimation), pas d'autre solution. Franck