Jump to content

astroim

Membre
  • Content Count

    69
  • Joined

  • Last visited

About astroim

  • Rank
    Membre

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Merci alaindutexas, Intéressant. On attend la suite avec impatience. Kenko en réalise toujours, voir sur Ama_on, mais plutôt type jouets .... Franck
  2. Bonjour alaindutexas, Bonjour à tous, Excellente initiative que voilà ! Ce serait bien d'en savoir plus si de facto la production n'a pas été très importante. Précieux ...., oui; vais aller à l'émission France2 "Affaire conclue" voir les experts commissaires priseurs...; je blague ! Franck
  3. Merci alaindutexas pour toutes ses infos. Le STS est merveilleux tout hérissé de ces projecteurs. Le NE III n'est donc pas un GOTO, on va dire que c'est un GOTO -like ;0) Franck
  4. Merci Skywatcher707, alaindutexas et Staffy. Je me suis amusé hier soir à faire une démo à ma femme, le jour et l'heure de sa naissance pour le ciel "au moment" de la venue d'icelle, puis une explication sur la précession des équinoxes et aller voir le ciel d'il y a 5000 ans, en gros le début des égyptiens .... Sympa tout cela. Quand les petits enfants seront plus grands je tenterai "l'aventure". Par contre un piédestal circulaire sera le bienvenu pour que cela soit plus commode qu'au bord d'une table. Dernière précision, au dos de la doc est apposé un autollant "la maison de l'Astronomie", bien connue de Paris. Il a donc été acheté à cet endroit, dommage qu'il n'y ai pas de date, ni de facture. Je ne sais quelle âge lui donner, disons 35, 40 années ?? Combien ont'ils été vendus en France ? Franck
  5. Allez, la suite et fin, vous êtes gâtés hein ! Le panneau de commandes éclairage allumé, bien pratique, Quelques constellation pour débutants, on a parfois du mal à se reconnaitre pour certaines d'entre elles, j'ai l'impression que tout n'est pas fidèle fidèle, mais que peut on reprocher à ce planétarium tel qu'il est ?, c'est déjà un bel outil pour expliquer pas mal de chose, les montrer en dynamique. Planétarium basique mais belle mécanique, ludique en plus et qui remplit ce dont pourquoi il est fait. La sphère éclairée sur Orion, Notez que l'on peut facilement faire des circumpolaires, bon, j'avoue, j'ai pas fait de flats ni de dark ...., je débute ;0) Nous voilà arrivé au terme de cette présentation, il fallait un jour que je le montre, ce post m'en a donné l'occasion, partager est le maître mot. Franck
  6. Bonjour Skywatcher707, et les autres, Oui, on peut bien dire inspiré d'un Goto E5. D'un autre côté une voiture celà a au moins trois roues, plus souvent quatre alors il n'y a pas quatre moyens de faire un planétarium (en dehors de ceux modernes à bas de PC et programmes). Allez, on continue la visite, le panneau de contrôle, on y retrouve tout ce qui permet de simuler "simplement" le jour, l'aube, le crépuscule, les mouvements en lent et rapide, d'allumer les planètes, le mériden, l'écliptique et l'équateur et les étoiles (les rhéostats règlent l'intensité lumineuse), On y trouve aussi les sorties pour le double projecteur et la "flèche lumineuse" (que je n'arrive pas à faire fonctionner, faut que je m'y penche un peu...), Les compartiments des piles (8 au total, modèle D); l'ancien proprio avait laissé quelques unes, ça a coulé il faudrait dans l'absolu remplacer un ou deux supports de piles, sinon en grattant un peu les contacts ça fonctionne, on le verra plus tard, Faisons un peu mieux connaissance avec "la mécanique", on voit ici non déployé, le système d'éclairage du jour (la "bougie"), en bas du cylindre, la fente qui simule l'aube (ou le crépuscule à l'opposé de la tête), et la plaque sur laquelle on insère une scène d'horizon, Disque des dates et cylindre de projection équateur-éclitique (en noir), le moteur de suivi diurne, Une autre vue, L'ensemble qui porte les mécanisme des planètes (on y trouve Mercure, Vénus, Mars, Jupiter et Saturne, ainsi que le Soleil et la Lune), Le cône du bas, (en caoutchouc), contient quand à lui l'éclairage des planètes et les miroirs de renvoi vers chacune d'entre elles, (à noter qu'on éclaire tout l'ensemble ou rien / ne pas tenir compte de l'étiquette "Mars", petite erreur des japonais ... les autres miroirs n'ont pas d'étiquettes eux), Gros plan sur les miroirs Jupiter et Saturne, chargées eux de projeter sur le dôme le faisceau lumineux (petit disque), l'on peut modifier l'inclinaison de ces miroirs pour par exemple positionner l'image de la planète sur le dôme, au N ou au S de l'écliptique), Gros plan sur l'ensemble mécanisme, on notera que chaque planète possède un filtre coloré dans le chemin optique, histoire de les reconnaitre, mais déjà à leur vitesse de passage on les reconnait !, Ici, le disque permettant les phases de la Lune, à tourner manuellement, Enfin, voici la sphère des étoiles; les petits disque blanc simulent eux la Voie Lactée , enfin du moins la trace de la Voie Lactée dans le ciel, c'est "très" discret, Ne reste plus qu'à assembler le dôme, L'habiller de sa bâche, le poser et verrouiler sur l'appareil l'ensemble et voilà !, La "boite de camembert" est le système de projection du méridien, Dans l'épisode suivant quelques images de la projection. Franck
  7. Bonjour à tous, Alors, voici le NE III que je possède, premier message pour son déballage et ce que l'on y trouve. Deux colis et un sac plastique, Dans le sac plastique se trouvent les pièces de montage de la structure du dôme, le dôme sous forme de demi sphère toile PVC, noir côté extérieur et blanc dedans, les quatre pièces pour la fixation du dôme monté sur le planétarium, On ouvre le gros colis, Tout est bien calé, Et voici l'animal encore endormi, Pas d'erreur sur la marque, On y trouve aussi la doc, quelques extraits, On ouvre à présent le petit carton, Un projecteur double et ses diapos de constellations, (perso je l'ai jamais utilisé) Un kit de maintenance, Et une boite de paysages à projeter sur l'horizon sous le planétarium, Le planétarium et ses accessoires semblent au complet. Toutes les ampoules fonctionnent, les motorisations aussi, reste plus qu'à l'utiliser. Voilà, la suite au prochain numéro. Franck
  8. Bonjour les amis, Planétarium Perl NE 3 ...., je crois bien que c'est ce modèle que j'ai dans son carton, acheté d'occasion il a quelques années. Faudrait que je lui fasse prendre l'air, mais faut vraiment une pièce dédiée et même faudrait un piédestal pour lui seul car sur une table de cuisine si on souhaite se mettre dessous à plusieurs c'est pas simple !, ça reste étroit, mais un de mes petits fils avait bien aimé. De mémoire, je m'étais dit qu'un jour il faudrait remplacer les lampes par des LED blanches (réglables) car je ne sais pas si on en trouve encore. Après c'est assez ludique je dois dire, mais simplifié bien sûr. C'est de visu un très bel objet, belle mécanique, qui mériterait à lui seul (sans le parapluie) d'étre mis en valeur sous globe de verre car lorsque l'on est pas amateur d'astronomie, avoir cela dans son salon ben, ça fait jaser comme on dit, en tous cas cela pose des interrogations au non initié ! Bon, il va faire chaud dans le sud ouest la semaine prochaine, peut être que je vais le ressortir pour vous montrer des images; si pas trop de vent car je le monterai sur la table de jardin. A suivre. Franck Vaissiere
  9. Bonjour, Norma, pas de souci 😉 Pour m'amuser un peu cette 150 me convient, et puis en occasion ce n'est pas très cher non plus (j'ai profité d'une bonne offre). Il me faudrait utiliser une barlow pour aller plus loin, je ferai des tests ... un jour. Bien sûr que le diamètre parle, mais il faut aussi optimiser le fameux ratio de Colmic "plaisir/emm---ent" et déjà une lulu de 150 et sa monture qui convient à sa taille, ben s'il faut installer celà à chaque fois, perso ça me limiterai .... (l'âge parle, surtout le dos !). La mienne est en poste fixe, image de mon avatar. Parfois à ces côtés je monte la lulu achro de 120/1000 PST _ filtre erf de 100 qui me permet de profiter du Ha. Voilà mon expérience pour partager en montrant qu'avec finalement un coût financier minimaliste en terme d'équipement, on peut faire de la LB solaire facilement. J'ai eu fait aussi de la LB Astrosolar au C8 et pour mon site pas vraiment eu des images ou je dis "whaou" ....; je sais collimater donc c'est bien plutôt mon site. Je ne parle que d'images issues de vidéo, en visuel on s'éclate tout de même mieux avec un plus grand diamètre pour revenir au sujet. Franck
  10. Bonjour à tous, Alors pour répondre rapidement, vu l'heure ;0) mon expérience, C'est fait avec achro 150/1200 Bresser Messier, vieil hélioscope simple, filtre neutre pour atténuer et filtre continuum, caméra T7C (traitement sous AS3 en NB, ça le fait bien). Pas de la haute résolution certes, mais de quoi se faire plaisir. Si Banjo passe par là il pourra en dire plus, il a finalisé le traitement final, l'image est le résultat de la somme de 10 images sur 1000. Franck Vaissiere
  11. J'étais pressé de rentrer 😉 En fait, c'est pas lourd et très aérodynamique. Cela aurait été très lourd, ou bien hors gabarit je n'aurai pas pris l'autoroute. Après c'est vrai que je ne connais pas les limitations de vitesse selon le type de remorque, enfin de poids autorisé. Il est certain que je suis prudent en général, mais là en plein mois d'août en milieu de journée y'a pas grand monde .... qui roule. A noter que ce type de remorque a des pneus petits en diamètre mais très large en fait comparativement aux remorques "normales", ce qui fait que ça ne louvoie pas (et quand ça louvoie on freine pas, on accélère pour calmer le mouvement). Certains qui ont eu des caravanes aux fesses comprendront. Après question prix c'est difficile de se prononcer, mais une petite négo doit être possible ce serait dommage qu'elle parte à la benne !! Proposer un petit millier d'euros + s'occuper de l'enlèvement c'est disons raisonnable. C'est introuvable ou presque car plus importé. Elle abrite soit ensemble lunette 150/1200 et 120/1000 pour le solaire ou un C11, la monture est une lxd650 sur pied colonne. C'était juste pour illustrer que l'on peut assez facilement déplacer ce type de coupole ED8. Celle en vente plus haut est je pense à ne pas laisser passer. Un bon coup de karcher et elle paraitra neuve. Franck Vaissiere
  12. Bonsoir les amis, J'ai la même, voir mon avatar. Je suis aller la chercher à St Maximin-la sainte Beaume (salut Sébastien). J’habite entre Montauban et Toulouse ce qui en fait des kilomètres d'autoroute ! J'avais loué pour l'occasion une remorque avec roues sous le plateau (on gagne donc en largeur "utile"), et ridelles amovibles ce qui fait que l'on se retrouve avec un plateau bien plat. Les murs démontables et l'huisserie+porte sont rangés, sanglés bien sûr, sous le dôme. Celui est sanglé avec deux grosses sangles plates bien solide (1 T.). Les deux cercles de base des murs et chemin de roulement coupole par dessus et zou ! En largeur on talonne la déclaration convoi exceptionnel, mais en resserrant un peu ça passe. Lors des péages je suis passé devant maréchaussée et motards, aucun souci cela les faisait même sourire ! Après roule ma poule, 130 sur l'autoroute sans vent latéral pour doubler les files de camions, sinon 110 tranquillou. Une photo de l'attelage pour montrer que c'est faisable. Un bon souvenir en fait. Je suis très satisfait de cet achat car comme me le disait Sébastien, c'est vraiment étanche. Ces coupoles Exploradome rotomoulées modèle ED8 en matériau imputrescible et durable c'est parfait. Seul reproche ce serait mieux avec 50 cm de diamètre en plus .... mais côté transport nous serions hors norme. J'ai monté la mienne sur pilotis, avec un plancher rajouté et ouvert pour passage du pied colonne, ce qui en fait un "abri démontable" donc pas de besoin d’autorisation à demander. L'air circule dessous, et dedans par la même occasion c'est parfait pour la ventilation naturelle. Voilà. Franck Vaissiere
  13. Merci Staffy, Oui, mais faudra pas être pressé ....., je n'ose pas montrer la pièce où tout est entass..., euh, ... rangé ! Faut dépiler comme l'on dit ! Après, tous ne valent pas la peine d'être présentés, mais oui, certains le méritent. Allez, ce sera "au fil de l'eau" que je les distillerai ;0) bon, entre deux coupes de champ's je repart vers mes hôtes. Bonnes fêtes de Noël à toutes et tous. Franck
  14. Merci Guilaume. jld37, désolé, je n'ai pas parcouru tous les posts..., donc cela en fait deux de connus ... et sauvés ! Franck edit: le chercheur, c'est pour montrer la direction vers laquelle on pointe, pas pour voir au travers ! / faut se faire à cette monture, sûr, mais après c'est tout bon / c'est - à mon époque - comme quant tu sais faire un créneau avec une 2ch, ben, ensuite c'est très facile avec n'importe quel véhicule ! (Tu remplaces "2ch" par "H-35" et "véhicule" par "télescope")
  15. Bonjour à toutes et tous, Sur les recommandations pressentes d'Ouki, et m'étant engagé à faire partie du Club Vintage çà c'est fait (que pour les instruments hein !), je souhaite vous faire connaitre une vieille connaissance: un télescope Newton atypique par certains aspects. C'est dans les années 1973-74 que celui ci fût acquis par mon ami Claude. Nous étions depuis le CM2 jusqu'au baccalauréat dans le même établissement. L'astronomie nous attirait alors, c'était l'époque de la fameuse comète de Kohoutek, jeunes membres de la SAPT à Toulouse nous nous rendions aux conférences que celle ci dispensait. Pour débuter je pus m'acheter une petite lunette de 40 mm (quelques années ensuite un T115/900). Claude lui acheta un télescope, un 90 mm ! Bigre quel gros instrument comparé à ma lunette ...., les séances d'observations se tenaient chez ses parents sur le balcon orienté Sud-Est en périphérie de Toulouse. Après nos baccalauréats, nous nous sommes perdus de vue et cela en est resté là. De bien longues décennies plus tard, un mail m'arrive en me demandant si j'étais pour son auteur "son Franck Vaissière". Alors certes des homonymes existent bien, mais la signature et les quelques éléments fournis ne purent que me pousser à réponde oui, c'était bien de Claude dont il s'agissait. Claude m'avait donc retrouvé en cherchant simplement "nom nom & astronomie" sur le net. Nous y laissons des traces, forcément, il est donc presque impossible de rester anonyme de nos jours. Quelques appels téléphoniques, puis entrevues sur son lieu de travail renouèrent le lien amical de notre adolescence. Claude ne fait plus d'astronomie au sens strict depuis très longtemps, mais est resté amateur d'astronomie, il a été pendant une période photographe professionnel. Quant à moi je n'ai jamais pu décrocher vraiment de cette pratique (SAP, AT60, AUDE, CLIMSO). Tentative de partager cette passion ancienne, Claude a offert à l'un de ses fils un T115/900 classique qui passa chez moi pour leur montrer, apprendre, comment collimater celui ci. Voilà donc conté cette histoire partagée si l'on peut dire de ce télescope qui est à présent mien car Claude m'en a fait cadeau lors d'un repas récent. J'avoue que lors de sa remise en route après un sommeil de près de quarante ans je suis reparti moi même dans les souvenirs et ce qu'il faut bien appeler notre jeunesse. Nous revoilà sur le balcon de ses parents dans une cité toulousaine en train de pointer Jupiter, Saturne, Lune et découvrir M42 ou M13 avec cet appareil, bref de "sentir" l'Univers à notre portée. Même si dans mes souvenirs je me souvenais d'un télescope modeste (je pensai plutôt à un 76 mm), ma surprise fut grande lorsque je le déballais de son carton d'origine. J'avais oublié quelques détails techniques qu'un jeune observateur ne regarde même pas car il veut observer avant tout ! Jugez en vous même, à la vue des images, l'emplacement du mouvement de hauteur est inhabituel, en général celui ci est de côté, ensuite le miroir secondaire est monté sur une lame courbe et non pas une araignée à trois ou quatre branches. Cela en fait donc un télescope atypique à mes yeux par ces deux aspects. Notons que la seule pièce plastique est le bouchon de fermeture du porte-oculaire, toute la visserie est en inox, cela respire la qualité d’antan. D'autre part, à ma connaissance je n'ai jamais vu ce télescope dans les colonnes vintage de sites amateurs. Après nettoyage des optiques et réglages, et malgré son âge, (je pense à l'aluminure), il donne toujours de belles images, certes petites, on ne peut grossir les planètes indéfiniment, mais fines et détaillées malgré les oculaires trou de serrure de l'époque comparativement à ce qui se fait aujourd’hui. Quelques recherches indiquent que le fabricant est EIKOW. Il apparait dans leur catalogue 1967 le même instrument avec petit chercheur, Ref 6TYH155, dans celui de 1972 ref STH1800 avec un chercheur plus gros, puis 1974 Ref STH900 et enfin 1977 avec la même dénomination. Cela démontre que cet instrument est resté 10 ans sur le marché. Sans compter les déclinaisons en terme de sous marque ou de marque d'importateur, le mien est noté Admiral H35. Voilà il est à présent sorti de l'ombre ! Vieille connaissance que cet Admiral H-35 avais je dit ! Franck EIKOW1967.pdf EIKOW1972No2Q.pdf EIKOW1974No7.pdf EIKOW1977.pdf
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.