sylwa37

Membre
  • Compteur de contenus

    10
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de sylwa37

  • Rang
    Membre

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. sylwa37

    Dobson Sky-Watcher FlexTube

    Merci pour ce feedback. @Fredjel : oui, 18 points, désolé par la typo. En fait, je m'inspire du projet de N. Outters et son Newton SV400 (http://www.astrosurf.com/ubb/Forum3/HTML/043186.html & http://www.astrosurf.com/ubb/Forum3/HTML/043978.html ). 16" ouverts à 3.8, la focale reste raisonnable même si la collimation devient pointue et la stabilité / précision mécanique essentielle. Mon expérience est modeste. Je possède un observatoire fixe, une AP1200 qui a porté un Newton 12"F/4 et qui porte aujourd'hui une TOA150B. Le setup TOA150B fonctionne très bien et permet des poses de 30min sans sourcillé. J'utilise theSkyX et focusmax le tout géré par MaxPilot de Laurent Bourgon que je félicite au passage. Je voudrais repasser à un tube Newton ouvert pour faire des objets très faibles dans des temps d'intégration raisonnables. @Staffy et Yves : Le poids d'un tube carbone équipé en 16" est compatible avec une astrophysics 1200, la monture qui supporte ma lunette actuellement. Effectivement, je parle de cette config dans le cadre d'une utilisation en poste fixe. Bien Cordialement
  2. sylwa37

    Dobson Sky-Watcher FlexTube

    Bonjour, merci pour vos réactions. @Popov : Non je ne comprends pas ce que tu entends par "contraintes" ? Encombrement ? déformations du miroir ? @Fredjel : Cela signifie-t-il que ce type de miroir n'est pas fait pour être soutenu par un barillet classique 19 points ? Cordialement
  3. sylwa37

    Dobson Sky-Watcher FlexTube

    Bonjour, Sauriez vous si la qualité du miroir primaire de ce genre de produit serait suffisamment bonne pour le réutiliser dans un tube Newton et faire de l'astrographie de Galaxies ? : http://www.optique-unterlinden.com/catalogue/produit/m/24/p/SW0067 Bien Cordialement Sylvain
  4. sylwa37

    Filtres étroits et optique apochromatique

    @Wolfan : merci pour cette remarque et ce pointeur @Moot : merci pour cette précision. Qui pourrait me suggérer une explication ou une ressource biblio qui montrerait l'aberration qui empêche d'atteindre la limite de diffraction pour toutes les longueurs d'ondes du visible à formule optique fixée ?
  5. sylwa37

    Filtres étroits et optique apochromatique

    MERCI à tous pour vos réponses très passionnantes. @Fred_76 : Je conclus que mon raisonnement semble bon au premier ordre. @AstroFilDu76 : Effectivement, l'assemblage et la qualité des optiques doivent jouer. S'agissant du focus, le soft s'en charge automatiquement entre chaque pose grâce à maxPilot. Je fais en effet de longues poses unitaires (entre 20 et 30 minutes). @keiserx : voilà un paramètre qui m'échappait totalement... @olivdeso : merci beaucoup pour cette synthèse très précise et détaillée. En substance, dois-je comprendre que la réponse impulsionnelle d'un système optique réfracteur achromatique dépend suffisamment sensiblement de la longueur d'onde pour rendre le stacking médiocre comme le suggère keiserx (car la taille des étoiles est différente pour chaque filtre ) ? Sylvain
  6. Bonjour, dans quelle mesure l'utilisation conjointe de filtres étroits et d'une optique a(po)-chromatique est-elle pertinente ? Autrement formulé, à diamètre constant, n'obtiendrait-on pas un piqué équivalent avec une lunette non corrigée en aberration chromatique si on utilise un filtre à bande étroite ? L'idée derrière cette question naïve est que la coupure drastique du spectre opérée par le filtre me laisse penser que l'aberration chromatique est "invisible" pour le capteur. On pourrait donc faire de la photo SHO de grande qualité avec des réfracteurs non achromatiques de grand diamètre bon marchés ... Merci pour vos commentaires d'opticiens éclairés. Bien Cordialement Sylvain
  7. sylwa37

    Flat : mauvaise correction des poussières

    Merci beaucoup pour vos réponses. Je vais nettoyer mon capteur et aller voir dans le forum sur le matériel. Pour info, j'ai trouvé une solution "médiane": j'ai remarqué que l'efficacité du flat sur les spots dépendait de l'heure de la prise de vue. Or, j'utilise une apo dont le focus doit être ajusté régulièrement en fonction de la température au cours de la nuit. Par ailleurs, mes flats sont pris à un focus donnée. En faisant des masters flats à des focus différents, et en appliquant le flat à l'unitaire dont le focus est le plus proche, je finis par venir à bout de mes spots sur toutes mes unitaires. Donc en effet, avec une poussière près du capteur et une focale de 1m10, je suppose qu'on a des spots contrastés dont la taille varie très sensiblement avec le focus. Bien Cordialement Sylvain
  8. Bonjour, l'application de mon flat sur ma brute corrige le gradient mais laisse les spots de poussière visibles. Mon capteur est un KAF 8300 mono et j'utilise une optique apochromatique. J'ai tenté plusieurs gammes de flats :entre 10 et 20 kilo ADU et entre 30 et 40kilo ADU, rien ne change. J'ai déposé une brute, mon dark, mon bias et mon flat ici : https://www.dropbox.com/sh/dlpmfl6ylnq3umi/AAA_b3z85E3LIYoBg-vd-CGIa?dl=0 au cas où une bonne âme voudrait bien jeter un coup d'oeil et me donner la main. A noter qu'avant, j'utilisais un Newton 300F/4, le même capteur et que tout se passait bien ... Amicalement Sylvain
  9. sylwa37

    Auto-guidage - MaximDl - logs

    Bonjour, j'ai un fort taux de perte de poses unitaires. Pour comprendre, j'ai fait le graphe du log de l'autoguidage mené par maximDL. Voici un extrait pour l'axe RA : et pour l'axe DEC : Je ne comprends pas pourquoi les corrections ont tantôt le même signe que l'erreur, tantôt le signe opposé. Je m'attends que la correction aille toujours dans le sens opposé de l'erreur. Pour info, j'utilise une AP1200 qui porte un newton 12"F/4. Le guidage se fait par un chercheur monté en piggyback de 60mm au foyer duquel j'ai une CMOS QHY5II. Pour le guidage, je fais des poses de 20s avec une agressivité de 60%. Mon alignement polaire produit 20as de dérive moyenne par 10minutes (RA et DEC). L'erreur périodique de l'AP1200 avec PEC activée est de +/- 1 as. Dans le passé, j'utilisais la même architecture mais j'avais une apo 111F/7 au lieu du Newton pour imager et cela fonctionnait parfaitement. Je n'avais donc jamais eu l'idée de regarder les logs de guidage. Il semble que faire du guidage parallèle avec un tel tube est une hérésie. Néanmoins, j'aimerais comprendre pourquoi les corrections de guidage apportées par maximDL ne semblent pas cohérentes. Merci pour vos avis avertis. Bien Cordialement Sylvain