Jump to content

AlphaAquilae

Membre
  • Content Count

    412
  • Joined

  • Last visited

About AlphaAquilae

  • Rank
    Membre

A propos

  • Matériel
    Télescope Newton SkyWatcher 150/750 NEQ5
    Jumelles Bresser 10x25
    Jumelles 10x50

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. C'est le même constat pour moi et pour beaucoup d'autres qui ont ce genre de matériel mais cela s'explique assez facilement: - Andromède restera toujours aussi avare en détail même dans de plus gros diamètres. - Andromède est grande ! Le grand champ des jumelles est plus agréable que le champ du télescope sur ce type d'objet, on en sort plus "satisfait" de voir la galaxie en entier. Je suppose que ton oculaire de plus faible focale est à 28mm sur ton 150, donc à ~27x de grossissement et à 52° de champ, c'est juste. En revanche avec un oculaire grand champs, cela change tout. Côte à côte, il ne faudrait pas exagérer, le 150 on montrera beaucoup plus. Sur la qualité des images, peut être. Là non plus, le cœur d'Andromède est tout de même plus lumineux dans un 150, ça saute au yeux ( en tout cas avec un ciel modérément pollué ). Le disque se révèle aussi plus facilement. Enfin ce n'est pas vraiment la saison. De toute façon il y a de plus belles galaxies à observer dans de petits diamètres, M31 ça restera qu'un truc flou quoiqu'il arrive. Il faut viser plus gros si on veut avoir accès à "un peu" plus de choses. Pas forcément, cela dépend de la qualité du ciel de ton lieu de résidence. Mais vu que tu t'es senti obligé de te déplacer et que tu avoues ne pas voir beaucoup d'étoiles je me doute bien que ce ne soit pas exceptionnel. Pour le ciel profond il serait donc préférable de faire le déplacement pour espérer voir les "tachouilles" un peu mieux. Pour le planétaire, ce n'est pas vraiment nécessaire de faire le déplacement à chaque fois, c'est surtout la turbulence qui va jouer sur la qualité des images mais il est vrai que c'est toujours mieux en altitude. Personnellement je ne suis pas assez objectif sur cette question car pas assez de recul. Je trouve pour l'instant que c'est de l'argent foutu en l'air et qu'il vaut mieux avoir en priorité un bon télescope et des oculaires qui conviennent. J'observe dans mon jardin, j'ai accès à un ciel de campagne de plaine, légèrement pollué sur une portion par une ville à plusieurs kilomètres. Classé entre le cyan et le bleu sur les cartes Avex, la voie lactée fourmille de détails, certaines constellations se confondent avec le reste des étoiles. Je ne m'en plains pas même si je trouve que ça s'est légèrement dégradé côté pollué par rapport à il y a quelques années. Mais il faut garder à l'esprit qu'un 150 restera ce qu'il est: un ticket d'entrée pour le monde de l'observation céleste. Le travail sera donc essentiellement mental si on veut être émerveillé, soit on est sensible ou on ne l'est pas ( que ce soit en visuel ou en photo, on peut aimer l'un ou l'autre ou les deux ) tout en restant rationnel face aux choses ( distance des astres, notre organe visuel un peu mal fichu ... ). De toute façon si la magie n'opère pas ce n'est pas la peine de continuer, peu importe l’instrument.
  2. De pas grand chose, 150mm c'est 30% de lumière en plus qu'un 130mm. Je n'ai jamais regardé dans un 130 mais je suis sur qu'il ne doit pas y avoir de différence flagrante. Par contre il y a de meilleures chance que la qualité d'image soit un peu plus belle dans le maksutov en planétaire, il paraît que les astres sont plus contrastés. Disons que le petit Dobson sera un peu plus facile à manipuler et sera moins pénible à la manutention ( surtout une version 150 ). De même pour le stockage, un trépied déployé occupe une plus grosse surface au sol ( à moins que le télescope soit stocké dans une malle ) alors que le Dobson se case dans un coin. Mais là bien entendu c'est surtout au choix, c'est une affaire de goût car le suivi est différent. L'avantage c'est qu'une équatoriale type EQ3 peut être par la suite motorisée avec une solution comme Onstep pour une somme modique ( à condition de vouloir bricoler un peu et d'avoir accès à un peu de matériel ) et ça c'est plutôt sympa d'avoir le Goto et le suivi automatisé.
  3. Un 5 ou 6mm pour le planétaire et ça sera beaucoup mieux. A voir par contre avec la focale du télescope, l'idée est d'exploiter le grossissement le plus souvent possible sinon c'est moins intéressant. Avec 1500mm de focale, le 6mm donne 250x, avec le 5mm c'est 300x. A voir en fonction de la qualité de ton ciel mais il y a des chances que le 6mm sert plus souvent. Par contre vu que tu as été déçu en ciel profond ( avec un 300 tout de même, je suis d'ailleurs un peu étonné et pourtant je suis un peu exigeant ... ), je ne sais pas si c'est judicieux de continuer de faire des frais. Seul toi auras la réponse et jugeras si c'est nécessaire et si tu souhaites continuer. Des oculaires à 5/6mm en revanche il en existe des pas trop cher et de qualité convenable.
  4. Un petit Dobson 150/1200 ça ne conviendrait pas ? Enfin si l'usage de l'equatoriale n'est pas dans ta priorité ... Je vois le mot jardin, donc je suppose que le déplacement se fera sur quelques mètres et un petit Dobson de ce calibre est pas bien difficile à trimballer.
  5. Je parle du télescope monté, au sol c'est encombrant et ça occupe une plus grosse surface qu'un dobson mais j'admets ne pas l'avoir précisé. Si le télescope sur monture est dans une mallette ou démonté évidemment que ça occupe presque aucun espace par rapport à un plus gros dobson ... Je parlais aussi de mon expérience mais je veux bien admettre que j'ai un peu trop tendance à m'emballer et oublier de faire davantage de précisions sur mon cas ... Je parlais du démontage ... Enfin pour ma part il sert "d'objet de décoration" donc si je veux le sortir je n'ai pas d'autre choix que de démonter le télescope, il ne passe pas entièrement la porte tout assemblé et étant encombrant avec un poids étant mal réparti je ne peux le porter que sur quelques mètres entièrement ( le déplacer dans le jardin par exemple d'un point à un autre ). Le télescope monté c'est d'ailleurs la meilleure solution de stockage pour moi. Après je ne peux pas couvrir toutes les situations sinon mon message serait interminable. J'ai principalement fait mon retour d'expérience avec cet instrument durant ces 5 dernières années et noté les points qui méritent selon moi de l'attention. Je n'avais pas le même jugement il y a quelques temps et il est vrai que je vois plus de négatif que de positif à présent. A chacun d'apporter sa contribution ou de titiller l'autre si besoin, c'est bien le but d'un forum non ? Donc dans mon cas je trouve que le transport est chiant au bout de quelques années. Finalement un dobson de 250/300 aurait été plus approprié car je n'ai que quelques mètres à faire pour rejoindre le jardin ( à porter ou à mettre sur un petit chariot ). Là par contre j'ai précisé que c'était mon ressenti. J'ai eu l'occasion de regarder dans un 200 par l'intermédiaire d'un ami qui s'est mit à l'astro ( plus ou moins grâce à mon 150 ) il y a pas très longtemps. Je trouvais globalement que c'était mieux que dans le 150 et accessoirement on a accès à un peu plus de "tâches" et à un peu plus de grossissement.
  6. Bonjour, Si l'astrophoto n'est pas quelque chose de vraiment souhaité, c'est une erreur de l'envisager. L'astrophoto c'est oui à 100% ou non car généralement le plus tard n'arrive jamais. J'ai moi-même fait cette erreur car finalement en plus de 5 ans je n'ai toujours pas croché dedans. Il faut bien se renseigner sur cette discipline car ce n'est pas aussi facile qu'on peut le croire et sa demande beaucoup de temps, c'est même assez "spécial". Pour cette raison que je n'ai jamais commencé. Si c'est juste pour immortaliser une planète histoire de montrer, ça vaut pas le coup car la plupart des gens n'en ont rien à foutre faire. Pour partager, il est préférable de montrer directement, ça vaut largement le coup de passer une soirée avec des amis. J'ai déjà fait l'expérience et résultat je n'avais presque pas pu jeter un œil à l'oculaire. Pas mal pour un 150 Enfin je m'en prends un peu à l'astrophoto mais l'inverse est aussi vrai. Il faut donc bien réfléchir afin de faire le bon choix. Avec 400€ il y a moyen de se faire plaisir en visuel avec un 200/1200 neuf voire un 250/1250 d'occasion et là le spectacle devient intéressant. Je ne veux pas jouer les rabats-joies mais 150 c'est un peu juste quand même pour du visuel, en tout cas c'est mon ressenti. Et la focale n'étant pas très longue, pour le planétaire ce n'est pas idéal. On a globalement le cul entre deux chaises avec cet instrument... Et là tu as le budget pour commencer sur du plus gros donc ça serait dommage de faire un mauvais choix juste parce que tu envisageais l'astrophoto mais que tu n'étais pas sur. C'est un pari risqué car on ne sait pas trop sur comment évolues nos envies... Pour ma part j'avais eu le choix, entre un 150 sur EQ5 ou un 250 Dobson. J'ai choisit le premier mais si c'était à refaire, je crois que je choisirais différemment. Erreur, un télescope sur monture équatoriale n'est pas moins encombrant, c'est tout le contraire. Le trépied occupe une surface très importante comparé à un Dobson qui lui peut se faire tout petit dans un coin sur des diamètres de l'ordre de 150-250mm. Choisir une équatoriale c'est aussi faire preuve de motivation, il faut enlever certains éléments, les remettre, la mettre en station... Puis faire le schémas inverse quand on remballe. Un "petit" dobson se porte en une ou deux fois et c'est plié. Il faut compter plusieurs aller/retour en tout cas dans le cas d'un télescope sur monture ( pour ma part c'est le cas avec mon 150 sur EQ5 de la chambre au jardin ). Je râle moins maintenant car je l'ai récemment motorisé avec Onstep et je dois dire que c'est le pied ! Plus besoin de tourner les molettes, plus besoin de chercher quoique ce soit ( surtout les petits objets, avec un 150 c'est plutôt source d'agacement ) et tout ça pour un prix très abordable.
  7. Si le PLA conviendrait, ça dépend de tes contraintes. Pour mon utilisation il me satisfait amplement mais pour toi, il faudrait que tu regardes les propriétés du matériau pour savoir si ça pourrait te convenir. Pour l'épaisseur d'une paroi "optimale" je ne peux pas donner d'estimation car je n'ai pas poussé les tests aussi loin. Je suppose que ça va dépendre de plusieurs facteurs notamment l'imprimante, le filament utilisé, le modèle de la pièce dont son remplissage, sa forme, sa taille etc... Sur quelques uns de mes boitiers j'ai des paroies de seulement quelques millimètres d'épaisseur ( peut être deux ou trois millimètres je ne me souviens plus mais je pourrai vérifier ) avec un remplissage plein et c'est très solide. C'est à adapter en fonction de la taille de la boîte. Vraiment faut pas s'inquiéter avec ça, le PLA c'est du costaud. Bien entendu il y a quelques limites, je suis sûr qu'en forçant beaucoup ou par le biais d'un outil il y a moyen de casser mais il faut quand même y aller pour briser une pièce. De même que si les paroies faisaient 1mm ou moins ça devrait sans doute être moins tolérant qu'à 2 ou 3mm c'est sur, mais je n'ai pas essayé. En tout cas ça résiste sans soucis à une chute violente, ça ne cassera pas. Après si ça préserve ce qui il y a l'intérieur, pas sur ! Si le PLA convient pas il y a pleins d'autres solutions ( ABS, PETG ... ), sinon comme énoncé plus haut choisir une solution plus "artisanale", à condition d'être outillé.
  8. Bonjour, Je me suis retrouvé dans la même situation il y a quelques mois. Étant donné que je souhaitais faire imprimer pleins de choses, je ne me suis pas cassé la tête et j'ai acheté une imprimante 3D directement. Je ne regrette pas et au moins je peux faire tout ce que je souhaite que ce soit pour de la réparation, faire des boitiers pour les montages électroniques etc... Les services d'impression 3D sont hors de prix et bien entendu il n'y a aucune étape de conception incluse ( du moins sur les estimations en ligne qui m'étaient affichées sur différents sites. Il fallait envoyer le modèle puis il y avait un calcul de fait ). A titre d'exemple je ne sais plus sur quel site ( il me semble que c'était un truc similaire à sculteo ), rien que des supports pour les moteurs d'une motorisation pour une monture ça coûtait facilement plus d'une cinquantaine d'euros à imprimer et c'était du PLA standard. Alors si j'étais un peu gourmand en suppléments et options, ça grimpait très vite. J'ai donc préféré rajouter les 110€ derrière pour avoir une imprimante, prix qui sera vite amorti. Résultat: quelques dizaines de gramme de PLA pour faire mes supports à moteur ... Avec une bobine à 20€ le Kg, j'ai de quoi faire ! Au moins j'ai également le droit à l'erreur, si je me plante dans mes mesures sur le modèle ou si le modèle sur thingiverse nécessite des modifications, je peux réimprimer la pièce à l'infini plutôt que de repayer une fortune. Ça aussi c'est à prendre en compte. Mais pour ça il faudra apprendre à s'en servir et apprendre à modéliser. En revanche, je conçois tout à fait si ce que tu recherches est un service, ce n'est pas tout le monde qui souhaite s'investir autant dans un truc, mais ça peut valoir le coup d'y réfléchir. Après il y a sans doute d'autres solutions comme aller dans des Fablab ou demander à des particuliers, ça ne coûte rien d'essayer...
  9. Je n'ai jamais fait de PCB moi-même, je n'ai d'ailleurs ni le matériel ni les connaissances pour ça. La sous traitance serait obligatoire dans l'éventualité où je devrais réaliser mon propre PCB. D'ailleurs mon expérience dans ce genre de chose ainsi qu'avec KiCad est très limité malheureusement. C'est bon à savoir merci, je ne savais pas que ce genre de solution pouvait fonctionner.
  10. Oui bien sur, c'était juste pour réduire la taille totale du bazar, en prenant le circuit de base il va y avoir pas mal de "trous" mais quelque part je pense que ça serait plus simple de l'accepter que de s'embêter à refaire quelque chose d'autre tu as entièrement raison. C'est vrai ça me conviendrait, avec le bluetooth ça serait même encore plus pratique via l'application. Je voulais simplement éviter d'utiliser un écran trop agressif pour éviter de flinguer ma vision nocturne. Même avec un rétroéclairage faible l'écran de mon smartphone est assez lumineux.
  11. ça me fait réfléchir du coup. En plus le bluetooth intégré c'est super, pas besoin du module Wi-Fi donc petite économie et un flashage en moins à faire Et l'ESP32 sur le papier a l'air bien mieux que la STM32. Le seul hic c'est que je n'ai pas besoin de toutes les options de la version MaxESP proposée par OnStep, j'ai juste besoin d'une connectique pour la raquette et les connecteurs pour les moteurs. Dommage qu'il n'y a pas de version Mini avec un PCB tout fait. J'étais justement parti sur la STM32 pour son minimalisme mais si la version ESP32 est aussi personnalisable, faut voir. Plus qu'à se documenter maintenant... Magnifique circuit imprimé, tu l'as réalisé avec KiCad ?
  12. C'est celle de la branche master du dépôt. Ce n'est pas explicitement indiqué, j'ai fouillé dans un fichier du code source pour le savoir ( fichier OnStep.ino après vérification, version 4.3 ). D'ailleurs c'est la seule branche qui évolue, les autres ne subissent que des corrections de bugs. Je suppose qu'elles sont encore présentes pour des raisons de compatibilité avec certains matériels.
  13. Ah c'est donc ça, sur et certain que je n'y suis pas dans ce cas !
  14. Oui les images s'affichent bien, que l'on soit connecté ou non. Mais le téléchargement en PDF, peu importe la langue, ne fonctionne pas.
  15. Bonsoir, Ce n'est pas accessible en public ? Il faut créer un compte visiblement. Edit: Même avec le compte ça ne marche pas, le lien redirige automatiquement vers la page d'accueil du projet. Il faut faire quelque chose en particulier ?
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.