Jump to content

Tonyryu

Membre
  • Posts

    59
  • Joined

  • Last visited

About Tonyryu

  • Birthday 08/14/1980

A propos

  • Résidence
    Sud-Est de Nantes
  • Intérêts
    Astronomie, Monster Hunter, développement logiciel
  • Matériel
    Newton SkyWatcher 254/1200, Monture NEq6-pro GoTo, ASI120MM-mini sur chercheur, ASI294MC-Pro sur optique, boitier Raspberry avec Astroberry

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

Tonyryu's Achievements

  1. Tout dépend si tu veux juste faire de l'observation ou si tu veux passer plus tard sur de la photo, mais il faut également connaître ton budget, et également ce que tu t'attends à voir.
  2. Oui oui, j'avais tout à fait compris sa problématique. Qu'il fallait qu'il redresse uniquement l'axe qui est inversé par son renvoi coudé vi un prisme. Mais je réagissais sur cela en particulier, je n'arrive pas à trouver une utilité d'un prisme qui redresse les 2 axes.
  3. Oui, oui, je suis tout à fait d'accord, en terme de confort, le renvoi coudé n'est pas à retirer. C'est juste que je me posais la question de l'utilité d'un appareil optique qui redresse les 2 axes, vraiment en toute curiosité. Car, je n'arrive pas à en trouver l'intérêt immédiat.
  4. J'ai beau lire et relire, je suis désolé, mais il doit y'avoir un truc qui m'échappe. Si ce que l'on regarde est inversé haut/bas ET inversé gauche/droite, on est bien d'accord que c'est juste pivoté de 180°. Du coup, pourquoi venir jouer avec des prismes pour redresser dans les 2 sens, et qui risquerai d'altérer la qualité de l'observation ?? Pour la Lune, je peux comprendre que c'est génant quand c'est inversé sur un seul axe, et que l'on veut suivre avec une carte. mais si c'est inversé sur les 2 axes, cça ne devrait pas être si embêtant que ça, si ?
  5. Heeehhooo moi aussi je veux me faire insulter !!! J'avais parlé d'un problème de mise au point Jeudi à 14:32 !!!
  6. J'ai lu toute la pile de message, fiooouuuuu !!! @Eau2vie , il faut vraiment que tu prennes le temps de repartir sur de bonnes bases, en mettant dans un premier temps ton télescope dans une configuration simple : monture, Newton, oculaire. Et c'est tout !!! Car ce qu'il en ressort de ce topic, c'est que tu as simplement voulu mettre la charrue avant les boeufs. Tu confonds grossissement et mise au point, tu ne comprends pas la notion de distance focale, et tu partais pour te procurer un setup à 15000€ extrêmement complexe à mettre en oeuvre. Que ce soit pour du ciel profond, la Lune ou le planétaire, la mise au point sera à très peu de chose prêt identique, avec le même oculaire (ou la même caméra). Tu mets la mise au point en buté intérieur Tu mets un oculaire directement sur le porte oculaire, tu pointes la Lune, et tu tourne la molette tranquillement pour faire sortir le porte-oculaire et faire la mise au point. Si tu arrives en buté extérieur, tu replaces en buté intérieur, tu places la bague d'allonge et tu remet l'oculaire, et tu retournes la molette tranquillement, jusqu'à avoir une image NET. Si tu arrives à bien distinguer l'objet, mais qu'il n'est pas parfaitement NET. Là on parlera collimation ! Quand tu arriveras, à faire de l'observation juste lunaire parfaitement, en configuration simple, tu pourras commencer, a aller chatouiller les planètes, sans penser pour le moment à faire de la photo !!! Mon 254/1200, je l'ai pratiqué pendant prêt d'un an avant de commencer à mettre mon Canon EOS 1100D dessus, juste pour faire de simple pose longue sur M42 pour commencer. Et au fur et à mesure du temps, j'ai affiné la technique, ajouté un auto guidage, utilisé un masque de bathinov pour la mise au point, et je pratique, pratique et pratique encore pour m'améliorer, mais en aucun cas je ne changerai de tube pour le moment, je suis trop loin de lui avoir fait cracher tout ce qu'il avait dans le ventre. Tout simplement parce que je suis loin de le maitriser. Ne saute pas les étapes, car comme cela a été dit, plus on ajoute des surcouches de matériel et plus ça devient compliqué pour que tout ce petit monde fonctionne en harmonie. Pour une monture GoTo, tout dépend ce que tu comptes y mettent plus tard, mais avec ton setup actuel, je partirais sur une NEQ6 ou EQ6-R.
  7. L'achat d'un premier télescope pour un débutant est toujours assez compliqué, surtout avec un budget de 200€, car il faudra faire de grosses concessions. Et surtout nécessitera forcément un accompagnement pour gérer les diverses difficultés d'utilisation. Si vous avez un club astro proche de chez vous, essayer de prendre contact avec eux, voir de vous y inscrire. Mais pour ce budget, un petit dobson de qualité fera l'affaire.
  8. Comme indiqué sur la réponse apporté dans ton autre topic. Si tu te fies à la mise au point sur la cheminé de ton voisin, il est évident que tu ne verra rien la nuit. Il faut que tu fasse ta mise au point sur une étoile très brillante, peut-être qu'une rallonge sera nécessaire sur ton porte oculaire.
  9. Si tu ne vois pas d'étoile dans ton oculaire, c'est qu'il y a déjà un problème. Attention, la MEP sur la cheminé de ton voisin, ne sera forcément pas bonne pour le ciel. A faire sur une étoile bien brillante, il sera peut être nécessaire d'ajouter une rallonge à ton porte oculaire.
  10. Je réagi un peu tardivement à ta demande, je n'avais pas eu de notification. Alors, bon la matinée, fut assez pluvieuse, et l'après midi plutôt couvert, avec une annonce sur la soirée d'un ciel assez couvert et un peu de pluie sur les coups de 20h30... Bon, on se dit, c'est pas grave, on a prévu quelques animations en intérieur, donc on installe le tout quant même. On a fait l'événement sur un pole foot en périphérie de ville avec salle de convivialité de 50m² et une terrasse en hauteur de 50m² également orienté plein sud En extérieur : - Une cinquentaine de transats orientés sud/est sur un terrain de foot synthétique - Un espace zen au milieu du même terrain de foot, pour nos 2 conteuses d'histoires et mythologies autour des constellations - Des affiches pour représenter le système solaire à l'échelle, si le soleil faisait la taille d'un pamplemousse, positionnées autour du terrain de foot avec respect des proportions des distances pour chaque planète et un petit élément sous sachet représentant la taille des planète à l'échelle (merci les perles de toutes petites tailles), chaque affiche faisait un bref descriptif de l'astre. On a choisi de ne pas le faire en ligne droite, afin que les gens fasse simplement un tour de terrain de foot et revenir à leur point de départ sur Neptune - 1 Lunette, 2 Newton et 2 appareils photos sur la terrasse (montés au dernier moment vers 20h30 quant les nuages ont commencé à partir) En intérieur : - Un espace exposition astrophotographies qui nous a été prêté par le SLA astronomie de Cholet (https://www.sla-cholet.org/activites/sciences-physiques/astronomie) - Un espace réalité virtuel animé par l'animateur numérique de la médiathèque de la ville, une application permettant de se promener au sein du système solaire - Un espace dédié à une animation pour les enfant autour de l'espace, avec un animateur Captain Curious du club des curieux (https://www.leclubdescurieux.com/) - Un présentoir des livres parlant d'astronomie qui sont proposés à la médiathèque - Un espace Vidéo pour le passage en boucle de vidéos réalisées également par le SLA astronomie de Cholet On a eu une chance insolente avec la météo, le ciel c'est complètement dégagé à 21h30, ce qui nous a permis de pointer nos télescope en tout début de soirée sur Venus pas forcément simple à cette période. Puis Jupiter et Saturne on pu montrer le plus bel aspect sur le reste de la soirée. Malgré le manque de chaleur et la météo peu propice en journée, nous avons eu environ 150 personnes qui ont pu profiter de nos animations. et nous avons pus échanger avec bon nombre d'entre elle de notre passion. Beaucoup sont reparti avec des photos de saturne sur leur Smartphone. Nos conteuses avaient prévu de faire une seule séance, et elles en ont fait 2. J'était parti pour faire des conférences également sur l'initiation à l'astronomie, mais la mise en place tardive du télescope sur le temps des conférences, ne m'a pas permis de les réaliser. Pour une première édition, nous sommes super content du résultat, et l'on reconduit cela l'année prochaine, sur le même modèle, en espérant une météo moins capricieuse.
  11. Salut Zantas, j'ai du collimater le mien, j'ai pris un laser de gamme moyenne, j'ai eu le réglage qui allez avec. Pour collimater un laser, faut déjà être sur qu'il ne tire pas dans l'axe. Donc mettre le laser dans le porte oculaire sans le serrer mais en ayant le moins de jeu possible tout en pouvant le pivoter (j'ai ajouté une bande de scotch autour du manchon du Laser, une seule couche bien homogène). On allume, et l'on pivote le laser dans le porte oculaire, si le laser fait un cercle sur le primaire, c'est qu'il a besoin d'être collimaté. Pour cela, les lasers sont munis de 3 vis de réglage, cachées par des autocollants. le but est que le point sur le primaire reste fixe quand le laser est pivoté dans le porte oculaire.
  12. Oui, je me suis mal exprimé, et j'ai répondu un peu vite. Il ne faut pas s'arrêter au fait que le point rouge soit au centre du primaire, car tant que le laser passe par le centre du secondaire avec un plan à 45° tape le centre du primaire collimaté pour bien revenir au centre du secondaire, ça semble bon. Hors, si le secondaire pivote sur l'axe, passant par le centre du primaire et le centre du secondaire. Le laser tape toujours le centre du primaire, par contre, effectivement, il ne remonte pas à la cible du laser. Par contre, oui, il faut bien vérifier que le laser soit bien collimaté en le pivotant dans le porte oculaire. Si le point rouge sur le primaire se balade, c'est que le laser de collimation doit être colimaté. Mais j'avoue que je galère nettement moins avec l'oeilleton.
  13. J'ai un 254/1200 sur neq6, et je suis passé par les mêmes étapes que toi, avec apn canon eos 1100d. Je réalise ma colimation à l'oeilleton et avec un peu de pratique, ça se fait très bien. Le laser ne te permet pas forcément de voir si ton secondaire est correctement orienté. Comme dit plus haut, le planétaire, il faut une caméra dédiée pour faire des vidéos avec firecapture par exemple et les traiter ensuite par des logiciels comme autostakkert. Pour le ciel profond, il faut de l'entrainement et de la patience. Et soit une mise en station nickel ou un auto guidage. Et faire des poses pour avoir un total d'une heure de pose pour commencer, et des DOF dans un second temps. Pour le traitement, je te conseil SIRIL.
  14. Bonjour à tous, Alors voici mon premier essai de photo planétaire via FireCapture et autostakkert. Newton 254/1200 Barlow * 2 ZWO Asi 294 MC pro J'ai encore beaucoup à faire pour faire quelque chose de propre comme on en voit passer sur le forum, mais j'avoue que j'en tire une certaine satisfaction.
  15. J'ai eu également des soucis de mises au point sur jupiter ce 31 aout, mais j'avais beaucoup de turbulences atmosphériques est une petite brise qui faisait légèrement tremblé le télescope. Peut-être la même chose de ton côté.
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.