Jump to content

Pedritto

Membre
  • Posts

    90
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Pedritto

  1. Bonsoir Capitaine Pizza, Pour la liste des start-ups du Luxembourg je t'invite à aller visiter le site de la LSA (https://space-agency.public.lu/en/talent/career-space/Luxjobopportunities.html) tu y trouveras pas mal d'entreprises (start ups ou plus grandes entreprises). Pour ce qui est des écoles je ne suis pas très bien placé pour te répondre, (j'ai étudié la mécanique et non la robotique et est finis mes études il y a plus de 10 ans donc les classements ont du changer). Un conseil néanmoins, ce qui manque je trouve aux filiales classiques c'est l'expérience en entreprise. J'ai pu côtoyer beaucoup de jeunes ingénieurs n'ayant aucune expérience industrielle avant leur dernière année d'étude. Si tu peux te faire une expérience supplémentaire (stage volontaire, alternance) ca sera un plus indéniable. Bonsoir Charpy, Je te rejoins sur tes commentaires, il est vrai que la France est très élitiste et que le nom de ton école vaut parfois plus que tes compétences réelles ce qui n'est pas forcément le cas dans d'autres pays européens... L'anglais est effectivement indispensable pour travailler dans le spatial, tous les projets sont européens et donc il faut bien une langue commune... l'expérience à l'etranger est un excellent conseil et je rajouterai que ça montre une certaine ouverture d'esprit et une volonté ( ou une non retissance) de sortir de sa zone de confort, ce qui est apprécié dans les projets spatiaux.
  2. Ca se développe beaucoup dans le spatial au Luxembourg, l'agence spatiale luxembourgeoise a été créée il y a quelques années et subventionne beaucoup de petite et moyennes entreprises. Et le bruit cour de plus en plus sur l'ouverture prochaine d'un centre de l'ESA.
  3. Hello, Effectivement suivant la taille de l'entrerpise dans laquelle tu travailleras les tâches seront plus ou moins variées. J'ai tarvaillé pendant des années dans une multinational, mon champs d'action était relativement faible (beaucoup de services specialisés (design, simulation, prototypage, industrialisation...) et donc un projet passe entre les mains de ceux-ci au fur et a mesure de son avancement) et ton "impact" sur les standards est negligeable (lourdeur administrative qui ralentis pas mal les changements). Je suis maintenant dans une startup ou PME (je ne sais pas ou se trouve la limite entre les 2) et mon travail consiste a géré le projet (mecaniquement pour moi) du concept a la fabrication, en passant par le prototypage l'industrialisation etc...) Pour ma part, j'ai un Master en conception mecanique (université de Metz) (avant ca un BTS maintenance et licence pro Genie thermique). Mon poste actuel est responsable du service mecanique et thermique au Luxembourg dans une startup (il y en a plein au Luxembourg) qui fabrique des panneaux solaires pour le spatial. Journée type dépend de la phase du projet mais en ce moment c'est beaucoup de conception (CAO, recherche de fournisseur, creation de plan, nomenclatures...) et prototypage (usinage/ assemblage, reglages, test et validation). voilà j'espere que ca va t'aider, a+ Pierre
  4. Pour le palpable ou concret il faudrait plus t'orienter vers le prototypage que la gestion de projet. Celle ci demande selon moi un minimum d'expérience de conception pour être bien réalisée afin de mieux comprendre les aléas du projet. Petite question ou habites tu au juste? Je dis ça parce que pres de chez moi il y a plein de petite startup qui réalisent des projets pour le spatial (je suis dans l'une d'elle) dont une qui ne fait que des bras robotique. Il ne faut pas confondre technicien et opérateur. On demande au technicien un retour d'expérience sur ces tests ou améliorations de prototype. Chez nous les techniciens font de la fabrication, test, entretien des machines mais aussi ils participent au revues de conception, donnent leurs avis, on leur donne même des petites conception de prototype (c'est bien pratique parcequ'ils s'occupent eux même de la conception au test en passant par la fabrication) Leurs avis comptent car ce sont les premiers acteurs du test, et comme ils manioules le plus ils se rendent compte des point non pratiques en premier, pour dire la vérité chez nous le technicien est même assez retissant a réalisé des modifications qu'il n'a pas proposé lui même mais ça c'est un autre problème 😄
  5. Sslut Nora, Je ne connais pas grand chose à l'exobiologie mais je pense que plusieurs spécialités y sont nécessaire liees a la SV- ST ou chimie. Il faut, comme te le disait solfra, contacter des chercheurs et leur demander leur quotidien et cela t'orientera naturellement par affinité. Par expérience les métiers de la recherche demande une spécialité (du moins il t'en faut une pour le doctorat, sujet a bien choisir car déterminant pour le reste de ta carrière). Il y a toujours des chemins parallèles pour participer à de tel projets sans être docteur, ca dépend du rôle que tu veux prendre dans ces projets.
  6. Salut Petille, Pour reboucler avec les infos ci-dessus il faudrait savoir ce que tu aimes et/ou voudrais faire exactement? Tu parles de projet ardunio mais ce qui te plaît c'est la programmation, le prototypage, la gestion d'ensemble du projet? bb98 a raison en te disant que pour participer a des projets de cette ampleur il n'y a pas que l'ingénierie, les techniciens participent eux aussi grandement. Le stage est une bonne façon de connaître l'environnement et oui dans le spatial, par tradition très internationale, l'anglais est très important. bb98, Si je ne me trompe pas le Master et l'école d'ingénieur sont de même durée après le bac. Et pour de la conception (basé sur mon expérience) le doctorat n'est pas indispensable. Si tu veux participer à un projet de startup dans le spatial (il y en a pas mal qui se développe en ce moment ) le doctorat est moins adapté que le Master ou école d'ingénieur. A+
  7. Salut Philippe, Félicitations à toi pour ta détermination à cet age. Comme le disent les amis au dessus il faudrait maintenant savoir quelle spécialité t'intéresse dans l'ingénierie (mécanique, électrique, automatisme, chimie, informatique...) Les métiers du spatial, en tout cas pour les métiers des entreprises partenaires de grandes agences gouvernementales ou grands groupes, ne sont pas différents des autres métiers de l'industrie. (J'ai fait pres de 10 ans en automobile avant de passer au spatial) Enfin pour compléter les orientations ci dessus, sache que le parcours qu'on t'a cité plus haut (bac S, prepa, école d'ingénieur) est la voie "normale", il en existe d'autres avec chacune leurs avantages ( parcours universitaire, validation des acquis, etc...) Pour ma part j'ai fait bac STI, BTS, Licence (2 mondes différents, faut s'accrocher) et Master ( plus techniques donc pour mon cas plus abordable). Tiens nous au courant.
  8. Hey salut, Un moment que le sujet était sous silence et je remarque que je n'avais pas donné de news, j'ai obtenu un poste d'ingénieur mécanique dans une startup près de chez moi (Luxembourg)dans le spatial. Ca fait 9 mois que j'y suis et ça se passe plutôt bien 😄. Bon on est pas encore a envoyé quelque chose dans l'espace mais on y travail. Merci pour vos info en tout cas.
  9. Ok je vois, et jusqu'à combien de temps de pose le refroidissement ne serait pas indispensable? On peut atteindre les minutes?
  10. Ok c'est ce que je me disais, ce n'est pas le rôle des fichiers de calibrations(dark/flat) d'éliminer ces bruits? J'imagine que c'est moins bien que de ne pas en avoir. En tout cas un grand merci pour tous ces conseils. Je suis à f/7 sur la lulu et f/5 sur le Newton, donc ça devrait allé pour ces rapports. Pour le monochrome, on peut remettre en couleur en se servant des bases de données de Siril par exemple?
  11. Et pour du non refroidi? Quel est l'impact sur le resultat final?
  12. Salut les astram, voila ca fait un an maintenant que je me suis lancé dans l'astrophoto et j'ai enfin une idée plus précise de ce qui me plait le plus: photographier les galaxies ( bien que j'apprécie les belles nébuleuses aussi) Du coup j'aurai voulu faire évoluer mon setup actuel ( lunette 80ED/560 + Neq5 motorisé 2 axes et un Canon 1000D refiltré Baader) pour un plus adapter à mes goûts. Le but premier est de passer sur une monture plus stable avec le Goto (j'adore chercher par moi même mais faut dire que c'est quand même long parfois 😅). J'aime bien la lunette mais ne suis pas figé la dessus, j'ai d'ailleurs un Newton 200/1000 que j'utilise en visuel pour le moment (la Neq5 est un peu légère en photo). C'est la que je demande vote aide, pour la photo de galaxie, quel serait le setup idéal? Quel "paramètre" privilégier?(focal- diamètre ?) Niveau budget, comme je ne suis pas vraiment pressé je n'y ai pas encore réfléchis, mais je sais que je ne pourrai pas partir sur du taka neuf 😜. Disons que je me fixe un budget de 2500€ max, si possible étalé sur l'année. Merci d'avance pour votre aide.
  13. Salut à tous, Je fais appel à vos connaissances pour savoir s'il existe toujours des entreprises qui font de la R&D ou fabrication de matériel astro en France? (Je parle ici de matériel mécanique/optique) J'explique pourquoi ce poste ici, je suis ingénieur en mécanique générale et le domaine dans lequel je travail actuellement (automobile) ne me passionne plus (il faut dire que ça n'a jamais vraiment été une passion), et donc je songe à me réorienter vers un domaine qui me passionne plus et ou (je pense) la qualité prime sur la vitesse d'exécution. Voila je vous remercie d'avance. Pierre
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.