Jump to content

Mehelya

Membre
  • Content Count

    4
  • Joined

  • Last visited

About Mehelya

  • Birthday 09/29/1980

A propos

  • Résidence
    un trou paumé en Bretagne
  • Intérêts
    beaucoup trop de choses
  • Occupation
    Médiatrice culturelle
  • Matériel
    mes yeux...
    Upgrade en cours de réflexion
  • A propos de vous
    “HUMAN BEINGS MAKE LIFE SO INTERESTING. DO YOU KNOW, THAT IN A UNIVERSE SO FULL OF WONDERS, THEY HAVE MANAGED TO INVENT BOREDOM."
    Terry Pratchett, Hogfather

Recent Profile Visitors

58 profile views
  1. Déjà merci à vous deux pour vos réponses. Cependant soit je me suis mal exprimée, soit j'ai pris un trop gros raccourci et vous n'avez pas compris le but de ma démarche. Pas grave, on reprend ce point donc. Non je ne pense pas qu'on puisse improviser une séance astrophoto, pas du tout (soit dit en passant photographier la faune, si tu veux autre chose que du moineau, ça ne s'improvise pas non plus). Et je n'ai pas non plus l'intention de me taper des randos de 10km avec 25 kg sur le dos, mon genou ne tiendrait pas. En revanche j'ai indiqué avoir l'habitude des randos et de marcher en nocturne pour esquiver une question, à savoir "attention de nuit la forêt c'est pleins de trous" (ça merci je le sais, j'y fais régulièrement des guidages...). En revanche, comme dit cela fait des semaines que je réfléchis au sujet et aux différentes solutions (incluant au début me "contenter" d'une monture motorisée et d'un téléobjectif). Dans ma réflexion, je me suis posé la question du lieu d'observation. Chez moi ? non. Je suis en résidence dans un village, certes les lampadaires sont éteints de 22h à 6h mais ne serait-ce que les loupiottes qui s'allument dès qu'un chat passe devant une porte c'est mort. Du coup, où est-ce que je vais pour voir le ciel ? En haut d'une colline abrupte et pas évidente d'accès, parce que je la connais par coeur (pour avoir guidé des groupes à cet endroit). Ou en pleine forêt à coté. Ou au bord d'un lac accessible seulement à pieds. Soit dit en passant tous ces endroits ont l'avantage de me fournir un cadre top pour des photos grand champ, circumpolaires, Lune sur horizon etc (on est bien d'accord que pour le ciel profond on s'en fout). Donc j'ai besoin d'un matériel qui soit déplaçable dans les limites de ce que je peux porter. Oui j'avais pensé aux contre-poids, c'est bien pour ça que je me limite à l'EQ3 (la EQ5 seule fait dans les 22kg selon les sites que j'ai consultés, c'est mort...). La batterie, un peu moins parce que j'ai du mal à en estimer le poids. J'ai vu que la plupart des moteurs fonctionnent avec des piles mais je ne me fais aucune illusion sur la tenue desdites piles sur une séance de plusieurs heures. Par contre pour l'inadéquation du 150/750 avec une EQ3, je ne comprends pas. Sur tous les sites que j'ai consulté c'est la monture proposée avec et ce couple m'a été conseillé par deux vendeurs comme une bonne solution de départ ? Quant à l'échantillonnage, sans être spécialiste comme tu dis je m'étais déjà renseignée dessus et avant de m'orienter vers ce set-up j'ai commencé par regarder ce que les autres font comme photo et avec quel matos. Hors des photos faites au 1000D sur un 150/750 j'en ai trouvé, même sur webastro. Donc je considère (peut-être à tort mais bon...) qu'ils ne sont pas incompatibles.
  2. Je remonte un coup, déjà pour remercier tous ceux qui ont aggravé ma liste de lectures en retard déjà assez énorme. J'ai lu en diagonale et il me semble que personne n'a cité le Ringworld (en français l'Anneau-Monde) qui est le premier tome d'une série de 10 romans et nouvelles écrits par Larry Niven, qui est un auteur contemporain américain (de mémoire Ringworld a été publié dans les années 70). Certes il est moins connu que les grands classiques du genre, je l'ai connu via Pratchett (qui est juste mon auteur préféré et qui avait dit en interview que c'est le Ringworld qui lui a donné l'idée de son Discworld), et objectivement moins bon également (même si je l'ai personnellement bien apprécié), mais je le recommande en particulier aux fans de l'univers d'Alien, parce que je pense que les ingénieurs de Prometheus et Alien Covenant sont possiblement inspirés par l'univers de Larry Niven (ceci étant un avis perso, je peux bien sûr me tromper)
  3. Bonjour à tous ! Après les premiers signes de faiblesse de mon vieux bridge j'ai commencé à réfléchir à son remplaçant, et du coup à prendre un set-up me permettant de débuter en astrophoto. Avant tout j'ai quelques contraintes : - un budget limité. Pour le moment je me suis basée sur un total de 1000€ environ, mais je ne suis pas pressée à la semaine près et une attente raisonnable peut s'envisager, de même que l'achat de matériel d'occasion (déjà en partie prévu) - un poids total raisonnable. Certains de mes points d'observation préférés sont en pleine forêt, dont quelques uns en haut d'une colline un peu abrupte. J'ai certes l'habitude de randonner (y compris de nuit) mais j'ai un genou en vrac. J'estime pouvoir porter 20-25kg tout compris, pas plus. - je ne fais pas que des photos du ciel, je fais aussi des paysages et quitte à aller en forêt autant être équipée pour les animaux sauvages également. Du coup je ne suis pas certaine qu'un appareil défiltré soit le meilleur choix pour moi (ou à la limite un Astrodon ?) Niveau connaissances, en théorie je me débrouille. Je n'ai pas l'habitude d'utiliser un télescope mais je suis bien renseignée et sais à peu près ce qu'il faut regarder (rapport f/d, taille de l'oculaire, je sais à quoi sers une Barlow etc...) et les opérations de collimation et mise en station ne m'effraient pas. Niveau objectifs astro : Lune, planètes et catalogue Messier principalement pour le moment, beaucoup plus tard tâches solaires et transits de Venus et Mercure (quand j'aurais le matériel adéquat uniquement, je ne prendrais aucun risque donc ça attendra). J'ai donc concentré mes recherches plutôt sur les télescopes (peut-être à tort sur ce coup...) et plutôt sur un f/d autour de 5 à 7. Précision : j'ai déjà un trépied basique (qui sera surement remplacé mais bien plus tard) et j'ai déjà quelques applis pour m'aider à me repérer sur mon tél (Heavens above, ISS detector et Star Walk) ainsi que quelques livres Voici donc où j'en suis de mes réflexions. Appareil photo : Je pense m'orienter vers un Canon 1000D ou 350D d'occasion. J'hésite encore entre les deux mais le 1000D a pour l'instant ma préférence. J'ai bien noté qu'il n'y a pas de stabilisation mais l'appareil sera le plus souvent sur trépied. En accessoires j'ai noté : intervallomètre, quelques objectifs et filtres (pour les activités autres), pare soleil, bague adaptateur T2, une ou deux batteries supplémentaires + chargeur, carte mémoire avec une bonne capacité et un sac à dos à bretelles larges pour ranger un max de trucs dedans. Monture : équatoriale obligatoire, je pense partir sur une EQ3-2 motorisée double axe sauf si on me dit que l'AD suffit. Inutile de me conseiller d'attendre et de prendre la EQ5, je lorgne dessus mais elle est trop lourde. Télescope : Là je coince un peu plus. De base je comptais m'orienter vers un Sky-Watcher 130/900 (qui est souvent proposé sur EQ2) mais on m'a conseillé de l'éviter, déjà parce que la EQ2 est trop légère pour l'astrophoto et un vendeur d'astroshop à qui j'ai envoyé un tas de questions m'a répondu que "Il n'est malheureusement pas possible d'adapter un reflex sur un 130 900, vous n'aurez pas le focus au foyer." Des solutions qu'il m'a proposées, ma préférence va au Sky-Watcher 150/750 pour le moment. En accessoires j'ai noté : pare-buée et/ou résistance chauffante (en Bretagne je sens que la rosée va être une énorme plaie à gérer...), filtre lunaire (j'ai déjà testé sans...), un oculaire un peu plus pointu que celui livré avec le télescope, sac pour transporter le télescope, lampe frontale rouge pour remplacer celle qui vient de me lâcher, piles rechargeables et chargeur. Pensez-vous que ce projet soit réaliste ? Quels conseils auriez-vous pour l'améliorer ?
  4. Bonjour tout le monde, cela fait un moment que je traîne en sous-marin sur le site, principalement pour lire les articles, et j'en suis arrivée à réfléchir à un projet et du coup j'ai pleins de questions à poser. Je suis une ariégeoise qui a eu l'excellente (hum...) idée d'aller se paumer au fin fond de la Bretagne (et encore, niveau pollution lumineuse ça reste pas trop mal dans mon coin...). Passionnée par le ciel depuis l'enfance, je n'ai cependant jamais intégré de club d'astronomie, soit par manque de temps soit parce qu'il faut bien avouer que je ne suis pas super sociable. L'explosion des chaînes de vulgarisation scientifiques couplées à un engagement dans une asso remplie de guides me faisant passer pas mal de temps dehors (incluant des randos nocturnes pour faire du repérage) m'ont un peu ramenée à passer de plus en plus de temps dehors. J'ai donc un statut un peu bâtard, entre débutant (parce que soyons clair, je n'ai pas souvent mis l'oeil sur un télescope, même si je sais à quoi m'attendre - et à quoi ne pas m'attendre...) et quand même avertie (capable par exemple de se repérer un peu sans carte et de montrer quelques trucs sympas aux potes... et de contaminer tous mes collègues à lever le nez depuis que je leur ai montré Andromède, l'ISS et les flashs Iridium, malgré un énorme fail météo lors de la dernière éclipse de Lune). Sauf qu'en plus de regarder les étoiles et la Lune, je m'amuse régulièrement avec mon appareil photo, qui est un vieux bridge. Celui-ci donnant de sévères signes de faiblesse et n'étant pas du tout adapté à l'astro, je pense en profiter pour le remplacer par un set-up me permettant à mon niveau de passer moi aussi des nuits entières à faire des essais. D'où ma présentation avant d'aller poser quelques unes des questions sur lesquelles je réfléchis depuis quelques temps. A bientôt Mehelya
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.