Jump to content

Bohns

Membre
  • Posts

    94
  • Joined

  • Last visited

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

Bohns's Achievements

  1. Je vais peut-être (presque) vous suivre. Ethos 17 confirmé, et Nagler 7 d’occasion en cours. je pourrais effectivement temporiser pour les 10 et 5mm que je possède en Hyperion. A suivre… Merci à tous pour ces échanges pertinents et constructifs, qui ont fait évoluer mes perspectives 😃
  2. J’ai un triplet APO de la gamme Photo Line de TS. C’est une lunette de très bonne qualité optique. Merci pour ta participation éclairante. Elle ouvre une Option 6 (🙃) qui serait l’acquisition du DeLite 5 et du zoom 3-6… Donc, pour récapituler, je serais sur la panoplie Ethos 17 + Delos 10 + Nagler 7 + DeLite 5, en plus de mon Hyperion 36. Reste à décider si je m’arrête là dans un premier temps, ou si je complète avec une Barlow ou Powermate 2x, ou avec un DeLite 4, ou avec le zoom 3-6…
  3. Je dispose déjà d’un Hyperion 36 que je vais garder pour le très faible grossissement et en tant qu’oculaire équipupillaire (PS = 5 mm et G = 25x). Certainement moins bon que le Pentax XW, mais il passe très bien sur ma lunette. Cette possibilité sera peut-être pour plus tard 😉 Je suis de plus en plus convaincu par l’idée de « faire d’une pierre deux coups » en combinant le Nagler 22 et l’Ethos 13 en un seul Ethos 17. Je penche donc vers une panoplie Ethos 17, Delos 10 et Nagler 7 (pupilles de sortie respectivement de 2.4, 1.4 et 1 mm). La dernière question à trancher reste le fort grossissement. Option 1 : Powermate 2x seule, qui m’ouvre les grossissements d’un 5 mm (avec le Delos 10) et d’un 3.5 mm pour les très bons seeings (avec le Nagler 7). Avantage : pas d’autre oculaire. Inconvénients : poids et ergonomie. Option 2 : DeLite 5 seul. Avantages : coût, poids, degagement occulaire. Inconvénient : limité à G = 182x, un peu limite en planétaire avec un réfracteur 130 f/7. Option 3 : DeLite 5 avec Barlow 2x (pas Powermate) qualitative. Avantages : qualité optique optimale jusqu’à G = 182x, et accès au grossissement extrême du 7 mm barlowté. Inconvénient : une Barlow juste pour le 7 mm et redondante ou inutilisable pour les autres oculaires. Option 4 : zoom Nagler 3-6 mm avec Barlow 2x (pas Powermate) qualitative. Avantages : flexibilité, accès aux grossissements extrêmes pour les très bons seeings, possibilité de se rabattre sur le Delos barlowté pour un besoin de champ élargi. Inconvénients : champ serré du zoom, dégagement oculaire, coût, acquisition d'une Barlow pour un usage très limité. Option 5 : zoom Nagler seul. Avantages : flexibilité, accès aux grossissements extrêmes pour les très bons seeings. Inconvénients : champ serré du zoom, dégagement oculaire. Il y aurait une option 2bis (ou 5bis) qui donnerait les avantages du zoom en résolvant les problématiques de dégagement oculaire et de champ serré sans aggraver le coût global par rapport aux options 1, 3,4 ou 5, qui pourrait être d’acquérir le DeLite 4 en plus du DeLite 5 sans Barlow. A vos commentaires 😃
  4. Ma lunette est équipé d’un focuser rack & pinions 2,5’’, avec un renvoi coudé diélectrique 2’’, sensés supporter jusqu’à 5 kg. Ça devrait être assez rigide, malgré le moment de porte à faux rajouté par la powermate. Bon… Encore à murir tout ça…
  5. Merci Olivufu 🙂 ça, je l'avais. Ma question est plus relative aux lentilles supplémentaires, et tu y as aussi répondu. L'oculaire de 10 mm semble faire consensus pour ma lunette 130 f/7. Je vais creuser maintenant le "pour" et le "contre" du Nagler 22 vs. Ethos. 17. Les champs réels sont effectivement très proches, avec un avantage au grossissement pour l'Ethos. Cela va se jouer sur la pupille de sortie et le dégagement oculaire. Léger avantage au Nagler dans ce cas. Autant j'ai essaye le Nagler, autant l'Ethos m'est inconnu, mais 15 mm semble encore assez confortable pour le binoclard que je suis.
  6. Merci beaucoup pour cette réponse très détaillée. Je vais reposer mes équations en rajoutant tes suggestions de configurations. Je n’avais pas inclu l’Ethos 17 ou l’Ethos 10 dans mes hypothèses. Je vais creuser ça. Très intéressant… Même si l’idée de la Powermate 2x me bloque un peu. Ne perdrai-je pas en luminosité et en champ (pardon si la question est naïve) ? D’un autre côté, le coût du DeLite 5 et de la Powermate sont assez proches…
  7. Bonjour à tous. Je vous sollicite pour valider ou challenger la constitution d’une panoplie qualitative d’oculaires. J’ai commis l’irréparable en ayant l’occasion de tester un Nagler 22 et un Nagler 9 sur ma lunette lors de la nouvelle lune d’août… Je n’en dors plus… Je dispose aujourd’hui de 3 oculaires Baader Hyperion : le 36 asphérique que je compte garder, et les 10 mm et 5 mm que je compte remplacer (bientôt à vendre à bon prix sur ce site) J’ai essayé de suivre les conseils disponibles sur le site Televue, en classant par intervalle de grossissement, et par angle de champ réel en fonction de mes lunettes (principalement ma 130 f/7 pour l’observation). J’ai également été attentif au poids et au dégagement oculaire pour les focales supérieures à 8-10 mm (j’ai constaté que je retire mes lunettes pour observer avec l’Hyperion 5 mm, mais que je les remets avec les 10 et 36 mm). Je cherche la constitution d’une panoplie généraliste qui viendrait donc compléter l’Hyperion 36, en natif donc sans adjonction d’une Barlow ou d’une Powermate, chez un même fabricant pour des question d’homogénéité colorimétrique. J’ai choisi de m’orienter vers Televue pour la plus grande variété de gammes disponibles. Voici mes différentes options par classes de grossissements : Faibles grossissements : Hyperion 36 en oculaire équipupillaire (PS = 5 mm, G = 25x, champ réel 2.8°) ET Nagler 22 (PS = 3 mm, G = 41x, champ réel 2°). Peut-être qu'à terme je revendrai l'Hyperion en fonction des utilisations constatées. Grossissements moyens-faibles : hésitation et demande de conseils : Ethos 13 mm (PS = 1.9 mm, G = 70x, champ réel 1.4° !!!) ou Delos 14 (PS = 2 mm, G = 65x, champ réel 1.1°) ou Delos 12 (PS = 1.7 mm, G = 76x, champ réel 0.9°). L’Ethos me séduit évidemment, mais le champ qu’il apporte pourrait presque être redondant avec le Nagler 22 (nonobstant un grossissement plus élevé), et je pense donner mes faveurs au Delos 12. Grossissement moyen-fort : Nagler 7 (focale oculaire = f/D lunette, donc un grossissement = 1D = 130x et PS = 1 mm, champ réel = 0.6° = lune en entier sur fort grossissement) . Je viens de le réserver d’occasion sur ce forum. Grossissement fort à champ large : hésitation et demande de conseils : Delos 4.5 (PS = 0.6 mm, G = 202x = 1.6D, champ réel = 0.35°) ou DeLite 5 (PS = 0.7 mm, G = 182x = 1.4D, champ réel = 0.33°) J’envisage d’adjoindre à ce dernier oculaire de fort grossissement à champ large le Nagler Zoom 3-6 qui me fait de l’œil pour ses grossissements entre 4 et 6 mm de focale qui s’adaptent parafocalement aux conditions atmosphériques. Donc question : zoom seul à la place du Delos 4.5 ou DeLite 5, zoom en plus du Delos 4.5 ou DeLite 5, ou pas de zoom et seulement Delos 4.5 ou DeLite 5 ? Merci pour vos conseils. Stef.
  8. Bon… OK… Rien à voir avec la lune ou le choc subi par la lunette guide… Je viens de me rendre compte après le retournement au méridien (qui s’est très bien passé), qu’une led rouge de mon boîtier de commande des résistances anti-buée était dans le champ de la lunette guide. Quelle buse !!! J’ai réglé ce « petit détail », et tout est rentré dans l’ordre. J’ai pu faire une bonne map avec un gain habituel, et la calibration de l’autoguidage vient de se terminer correctement… La bonne nouvelle, c’est que tout le set-up reste fonctionnel après le choc de dimanche 😄
  9. Météo correcte ce soir. J’ai donc testé pour évaluer l’étendue des dégâts, malgré une lune très… envahissante. Verdict : 1) la mise en station assistée avec l’ASIAIR Pro a parfaitement fonctionné. 2) goto successifs sur Altair, Véga et Deneb réussis. plate-solves corrects et cibles parfaitement centrées. 3) goto sur NGC7023 (Iris) réussi, et plate-solve correct. 4) échec de calibration de l’autoguidage. Seul le mode looping a fonctionné. Pourtant, l’autoguidage fonctionne et est même presque plus stable qu’avec la calibration (???). Séquence d’acquisition de 30 lights de 300s sur l’Iris lancée, pour aussi tester le retournement au méridien et vérifier que la monture ne perd pas les pédales à sa suite. J’ai eu du mal à régler l’ASI224 pour le guidage. Je suppose que c’est lié à la forte lune du moment. L’image du guidage est assez claire, et peu d’étoiles y sont visibles. J’ai dû fortement baisser le gain. Je ne sais donc pas si l’échec de calibration du guidage est la conséquence de cette forte lune, ou le résultat du choc sur la lunette guide qui aurait affecté la caméra… J’essaierai une mise au point de jour demain pour voir. A suivre, mais je suis plutôt rassuré. Bien sûr, je n’attends pas de miracle de cette séance sur l’Iris, vue la forte lune
  10. Merci beaucoup. Je crois que je vais essayer. J’utilise mon ASI224 comme caméra guide, et d’après la doc ZWO, elle est juste à visser sur l’OAG avec une bague de 5 mm fournie. Donc, théoriquement, la map guidage est « automatique » du moment que la map caméra principale est ok et du fait que la distance entre le capteur de guidage et le prisme est fixe. Merci pour cette astuce. Elle permet certainement d’être plus rapide. Je présume que ce positionnement ne doit pas être trop compliqué à trouver avec le petit capteur carré de l’ASI533.
  11. Merci beaucoup à tous les deux pour vos réponses que je n’avais pas vues (Je n’ai reçu aucune notifications entre le 12 août et ce matin…). Merci du conseil. J’avoue que j’aurais pu me faire avoir…
  12. Il y a une 50 f/4 qui sert de lunette guide. L’idée était d’abord d’avoir la 130 pour des petits objets (type M101, M51, M27) et la 76 pour les plus larges (comme NGC7000, M31, M42) et de passer de l’une à l’autre sans démonter ni refaire l’équilibrage. Alternativement, il s’agissait d’équiper la 130 pour le planétaire (renvoi coudé, barlow 3x et oculaire) et la 76 pour la photo de CP (ASI533). Exemple : commencer par M16, basse sur l’horizon Sud, pour une séquence de 2h à 3h, puis enchaîner sur Jupiter. Oui. Vous avez certainement raison, et je vais suivre votre conseil. Persévérer dans mon idée est en fait incohérent : je devrais acheter un contrepoids supplémentaire de 5kg, à monter avec la rallonge et tous les risques de flexion de la barre de contrepoids. je devrais probablement dédier une batterie à la monture qui «forcerait» beaucoup plus, et donc demanderait plus de puissance. Cette batterie dédiée, je ne la possède pas plus que le contrepoids supplémentaire… l’équilibrage serait plus complexe à régler, avec tous les effets néfastes sur le guidage. le parallélisme entre la 130 et la 76 est également difficile à assurer. En clair, beaucoup d’efforts pour un objectif finalement futile, en comparaison du simple besoin de refaire un équilibrage et une simple vérification de la MES. J’avoue que j’y pense. Est-ce compliqué de gérer la map de la caméra guide avec un DO ? Et quel est le risque d’obstruer l’image ? Et puis… pour le prix d’un contrepoids et d’une batterie, je peux largement acheter le ZWO OAG 😉 Encore merci pour votre participation à mes réflexions 😃 Maintenant, j’espère que le choc de dimanche n’aura pas endommagé la monture…
  13. Merci à tous. Je n’avais pas reçu les notifs de vos réponses (bug ?)… Je pensais que mon fil était resté « vierge » ; pardon donc de ne pas vous avoir remercié plus tôt. Depuis ce premier fil, deux évènements sont survenus. J’ai finalement réussi à équilibrer correctement la déclinaison simplement en reculant légèrement la petite lunette. Ça, c’est fait ! En voulant évaluer le poids supplémentaire à ajouter avec des poids d’haltères pour équilibrer l’axe AD, j’ai fait une fausse manip (oublié de brider l’axe) qui m’a fait tomber le set-up en rotation autour de l’axe AD (autre fil dans le forum « débutant »). A priori pas d’autre conséquence que les anneaux de la lunette guide faussés, mais il me faudra tester ça en alignement, GoTo et suivi sur une cible CP dès que la météo le permettra (après-demain semble envisageable). Je crois que tu as raison. Mon objectif n’est pas d’imager « en même temps » CP et planétaire, mais d’enchaîner sans avoir besoin de refaire équilibrage et MES en changeant de set-up… Et surtout de me faciliter la MES automatisée avec l’ASIAIR, en supposant qu’elle est beaucoup plus facile avec un lunette grand-champ et l’ASI533, par rapport à la 130 f/7 avec barlow 3x et petit capteur de l’ASI224… En fait, je n’y ai jamais correctement réussi avec le viseur polaire de la monture (et j’ai des problèmes sérieux de dos).
  14. Superbe NGC6992 (et/ou 6995 d’après Telescopius ???) ! Je l’ai aussi captée avec une ASI533 la semaine dernière, mais pas encore traitée. Quant aux absences d’échanges ici évoquées, j’avoue que je ne suis pas surpris. L’accès à la facilité des boutons « J’aime », « Merci », etc. à la mode réseaux sociaux incitent à la paresse. Je viens d’un forum photo qui était très riche d’échanges et qui s’est très sensiblement étiolé depuis la mise en place de ces boutons il y a 3 ou 4 ans… Après, il faut aussi tenir compte de la période : les gens sont en vacances et (il faut espérer) moins connectés. Stef (un astram débutant qui essaye de participer et n’a pas peur de poser des questions « bêtes » 😇)
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.