Jump to content
  • Guest
    Guest

    Dobson Orion Optics 250

    Sign in to follow this  
       (0 reviews)

    Je viens d'investir dans un telescope Orion Optics 250mm F4,8 sur monture dobson Téléskop Service. 
    Voici mes impressions après quelques jours d'utilisation.
    Déja parlons du service de téléskop service : le dialogue, trés cordial, s'est passé en anglais, ceci ne me posant pas de problème.
    Les délais annoncés ont été respectés et le téléscope est arrivé fort bien emballé et sans problème trois jours après la date d'envoi.
    Je vous parlerais ici principalement de la construction et qualité de fabrication plutôt que de l'optique, car je n'ai encore pas eu beaucoup d'occasions d'observer et les premières séances furent plutôt des réglages, mise au point et organisation, et comme le ciel est assez changeant en ce moment je n'ai pas encore pris la peine de sortir de la ville. Cela va venir, et en attendant vous pouvez voir un petit CROA  ICI
    La monture d'abord est magnifique, c'est le modèle "deluxe" de chez TS qu'ils sous traitent à un fabricant local. Cela coute un petit supplément mais je ne le regrette pas.
    En contreplaqué multiplis fins c'est vraiment un bel objet, finition vernie trés agréable au toucher et sans aucun défaut de collage ou montage.

    tsd01.jpg

    La rotation en azimuth se fait sur un roulement large à 8 ou 10 billes genre plateau de Télé et elle est vraiment parfaite.
    La rotation en altitude se fait sur patins de téflon et piste en formica rugueux comme conseillé sur les sites consacré aux dobsons.
    Elle est un peu plus dure que le mouvement en azimuth, un peu trop même, un petit collage se faisait sentir à la mise en mouvement et était relativement gênant.
    Après examen, j'ai remarqué qu'il y avait un frottement bois sur bois à un endroit et j'ai donc repositionné deux patins de téflon ce qui a été trés bénéfique, mais je n'ai pas encore testé sur le ciel mais je pense ne plus avoir de problèmes de ce coté.
    Les ronds de bois servent aussi de poignée pour le transport du tube : trés pratique, sinon le tout est fort léger et pour faire quelques mètres j'arrive facilement à prendre le total sans problème par les ouvertures de la base.
    Les colliers sont apparement les modèles de chez Orion Optics. Après avoir desserré les écrous moletés laitons, il est trés facile de faire coulisser le tube d'avant en arrière pour l'équilibrer ou sur son axe pour orienter le porte oculaire.
    tsd02.jpg

    Sur le tube optique est monté le chercheur 8 x 50 coudé dont j'ai refais le  réticule et sur lequel j'ai monté mon telrad et son pare buée(sur une planchette collée au mastic deux composants sur le support du chercheur). 
    Le positionnement est parfait et je n'ai pas à bouger de ma chaise pour passer du chercheur à l'oculaire et inversement.
    Je dois me pencher un peu plus pour utiliser le telrad, mais sa position haute simplifie bien la tâche.
    tsd03.jpg

    Le porte oculaire crayford n'est pas celui proposé d'origine mais celui-ci m'inspirait plus(et accepte éventuellement quelques options pour l'avenir) et TS l'a monté à ma demande et sans supplément. Il est livré avec une rallonge montée ici et qui est nécéssaire. Le fonctionnement est trés agréable et sans problème.
    tsd04.jpg

    l'araignée est fort bien montée et est très classique. L'intérieur du tube est d'un noir mat velouté impeccable.
    J'ai changé les vis de réglage du secondaire par d'autres en laiton avec un écrou à oreille pour me simplifier la collimation.
    Pour collimater, j'ai eu un problème : Je n'arrivais pas à avoir un mouvement assez important sur le secondaire pour bien centrer le primaire. Soit la vis centrale du suport du secondaire n'avait pas assez de jeu dans son logement, ou le secondaire n'était pas collé tout à fait en place. J'ai donc démonté cette vis et l'ai tourné sur ma perceuse à colonne pour lui enlever un peu de matière et tout est rentré dans l'ordre et j'ai pu effectuer la collimation comme je le désirais. mais c'est un mauvais point pour Orion Optics et je n'ose pas imaginer un débutant ou non-bricoleur, ou les deux, face à ce problème. Déja que la collimation n'est pas toujours facile à comprendre, alors avant de trouver la source du problème huh.gif 
    tsd05.jpg

    Le tube est livré avec de grands caches avant et arrière en plastique qui s'emboitent parfaitement dessus et se retirent facilement.
    On trouve le support du primaire avec ses vis de réglage. il y a les vis inox à tête creuse qui sont là pour bloquer le système en place mais le réglage se fait à l'aide des boutons molletés uniquement car il y a des ressorts derrière ceux-ci. Après réglage on resserre les vis inox "à la main uniquement" est-il précisé.
    Le miroir n'est monté que sur trois points, mais cela semble suffisant pour un 250, d'après ce que j'ai pu en lire...
    tsd06.jpg
    Pour ce qui est de la qualité optique le miroir est un L/6 aluminé avec un traitement Hilux donnant 97% de reflectivité.
    Il est livré avec un bulletin de contrôle qui fait peur à un non initié comme moi. 
    la surface ressemble à celle d'une piscine dans laquelle un gros bestiau vient de plonger. 
    Mais en fouillant le net on finit par comprendre qu'il est pas mal ce miroir.
    Lors de la collimation (j'ai quand même eu la chance d'avoir une soirée assez calme) j'ai pu constaté que si cela ne se comportait pas comme dans mon SC102 meade(ouverture 4,8 oblige)il n'y avait par ailleurs rien à redire pour l'instant de ce coté.
    L'expérience me permettra peut-être de vous en dire plus plus tard.
    Eh bien voilà, il n'y a plus qu'à...

    Sign in to follow this  


    User Feedback

    Join the conversation

    You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

    Guest

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.