Jump to content

mderomme

Membre
  • Content Count

    178
  • Joined

  • Last visited

About mderomme

  • Rank
    Membre
  • Birthday 05/08/1957

A propos

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Si un particulier est gêné par une lumière intrusive il est en droit de faire corriger le pb par la mairie, si cette dernière ne veut rien entendre après discussion et rappel de la loi il y a le tribunal administratif
  2. Oui quand le courant ne passe pas bien entre les politiques c'est plus compliqué mais faut essayer et pas seul de préférence Quand on est gêné par l'éclairage d'une autre commune c'est compliqué, il faut essayer de trouver des relais dans la dite commune qui interpelleront directement leur maire. Pour la plate forme collaborative merci de me contacter directement à michel point deromme at sfr point fr, je verrai si kje peux faire qq chose sinon je remonterai le pb Pour une lumière intrusive il faut contacter la mairie, photos de nuit et mesures à l'appui si possible, l'arrêté du 27/12/18 traite aussi de lumière intrusive, la loi, toujours la loi, ça peut paraître répétitif mais c'est le seul moyen pour avancer (faut pas être pressé parfois) Le texte de l'arrêté se trouve simplement en tapant sur un moteur de recherche "arrêté 27 décembre ANPCEN" ou sur le site de l'ANPCEN dans la rubrique actualités https://www.anpcen.fr/?id_rub=1&id_ss_rub=127&rub=decouvrir-l-association&ss_rub=notre-actualite , il faut parfois chercher un peu car le site est dense
  3. Eh oui ça ne marche pas à tous les coups, il faut parfois être très patient. Les entreprises doivent aussi respecter la règlementation et en plus elles peuvent réaliser des économies, c'est le travail du maire de réaliser le contrôle, et, s'il n'y connaît rien, il faut lui proposer de l'aide bénévole (proposer des pistes tels les détecteurs pour ne pas allumer tt le temps, ou une période de test pendant laquelle on éclaire moins longtemps). Ce dernier ne peut pas se mettre l'entreprise à dos, donc il faut encore une fois de la patience. Et si rien n'est fait ou si l'entreprise "s'assoit" sur la loi, il y a un représentant de l'état qui s'appelle le préfet. Même si par moments on a envie de péter les plombs il vaut mieux rester zen , s'appuyer sur la loi (maintenant qu'il y en a enfin), travailler de manière transverse avec d'autres associations (LPO, chiroptères, FNE ...) c'est comme ça qu'on avance
  4. Voilà un excellent résumé de la situation 🙂 Combien d'astram pestent contre cette pollution mais rechignent à nous rejoindre, c'est vrai que l'adhésion est hors de prix, combien d'années d'adhésion représente l'achat d'un petit tube (et en plus on déduit 66% des impôts, pas du tube)
  5. La polémique est stérile sauf si on agit et dans ce cas il est toujours possible de venir nous rejoindre 🙂; ça fait bientôt 20 ans que je suis adhérent(depuis 10 ans à fond de cale) et que j'essaye d'agir modestement sur 5 départements, effectivement l'ANPCEN fait ce qu'elle peut, avec ses moyens et avec les bénévoles qui peuvent consacrer un peu ou beaucoup de temps sur le sujet. Il y a 20 ans quand on allait voir un élu en parlant d'extinction ...on passait pour un allumé. Maintenant les communes nous contactent et demandent conseil (pas toutes hélas car un mauvais éclairage est là pour 10 ans mini, et heureusement car on passerait notre vie à ça et bénévolement en plus) Le député est un point d'entrée mais il a souvent autre chose à faire, au mieux sa permanence vous répondra et ça n'ira pas plus loin (expériences vécues) Le ministère oui nous avons des contacts et lui faisons remonter nos observations du non respect de la règlementation, nous ne sommes pas les seuls à le faire et en face il y a beaucoup de lobbying pro éclairage, de plus les ministres changent régulièrement et il faut toujours renouer des contacts Le(la) maire c'est la personne à rencontrer, à laquelle il faut parfois ou souvent rappeler ou faire découvrir la règlementation (car en France on est quand même champions du monde pour pondre des lois et ne pas vérifier leur application), c'est bien lui qui doit faire respecter la loi. Il faut de la pédagogie, de la persuasion, du temps La presse aussi, mais là faut saisir la bonne occasion, par exemple une médiatisation du sujet au niveau national, quelques photos du non respect de la loi au niveau local et ça peut résoudre des problèmes
  6. Pour votre info l'ANPCEN intervient au niveau national, voici le résultat de notre contribution des 10 dernières années https://www.anpcen.fr/?id_rub=1&id_ss_rub=384&rub=decouvrir-l-association&ss_rub= Nous intervenons aussi localement sur le terrain grâce à un réseau de correspondants bénévoles, mais nous n'arrivons pas à avoir un correspondant dans chaque département, car agir sur un département implique de dépenser beaucoup de temps et d'énergie, souvent au détriment d'autres loisirs (comme l'astrophoto par exemple), c'est ce qui explique que des correspondants arrêtent au bout d'un moment. Mais quand on s'implique vraiment ça vaut le coup, à titre perso j'ai contribué à labelliser plus de 50 communes du Limousin à être labellisées VVE et, par effet de bord deux à trois fois plus de communes sont passées à l'extinction partielle ou totale Nous essayons de mettre un max d'infos sur notre site, qui est dense, il faut parfois chercher l'info mais on trouve toujours, et il y a aussi d'autres sites très bien documentés. Quand on nous sollicite nous essayons de répondre mais pas instantanément. Pour Stellarhum le recours juridique : oui c'est possible mais ça prend du temps et de l'argent, et avant de sortir l'artillerie lourde (huissier, avocat, tribunal administratif) il vaut mieux privilégier la discussion, informer les élus des lois existantes (qui ne les connaissent pas forcément mais doivent les respecter et les faire appliquer...) donc pédagogie et encore (beaucoup) de temps
  7. Bonjour à tous (salut Denis) Si vous voulez interpeller votre maire voici une lettre type mise en ligne ce jour https://www.anpcen.fr/docs/20200331141026_opup36_doc279.docx Michel, ANPCEN
  8. Bonjour à tous Les inscriptions sont ouvertes depuis ce jour midi Michel, ANPCEN
  9. Bonjour Martial J'ai vu, c'est bien de l'avoir ouvert, il y aura une comm quand les inscriptions seront ouvertes. Je ne gère pas la comm de l'ANPCEN et nous n'avons pas un permanent qui pourrait en permanence intervenir sur Webastro et en face, sur Faceb etc... Par contre quand on me contacte je réponds avec plaisir. Michel
  10. Bonjour à tous sywatcher707 : - à quelle adresse as-tu envoyé ton mail relatif à ton problème de panneau ? sur tous les documents envoyés aux communes qui participent au concours il y a une adresse concours@villesetvillagesetoiles.fr qui arrose plusieurs personnes dont moi, et je réponds toujours aux mail. Les panneaux sont réalisés par une entreprise sérieuse (ns travaillons avec elle depuis qq années), mais il peut toujours y avoir soit un pb de mail non reçu ou en spam ou un problème de production comme dans n'importe quelle entreprise et dans ce cas il faut communiquer auprès du client - quand tu contactes info@anpcen.fr une personne dispatche le mail vers le correspondant concerné, qui ne répondra pas forcément hélas, dans mon cas je réponds toujours aux mail sauf si la demande est farfelue - tu as tout à fait raison de parler de la PL autour de toi en dépassant le domaine de l'astro, élus et de la population sont ceux qu'ils faut convaincre Leguenp : merci d'avoir à nouveau adhéré. Le compte Twitter est suspendu et on ne sait pas pourquoi, il est quasiment impossible de contacter qqun chez Twitter, on cherche... Non nous n'avons pas de compte Facebook Tu peux me pose ta question, je répondrai ou je transmettrai Charpy effectivement nous n'avons aucun permanent, tout est basé sur le bénévolat et ça prend énormément de temps et oblige à faire des choix si on veut vraiment s'impliquer. J'ai par exemple pratiquement arrêté l'astrophoto depuis 6 ans (depuis que je suis membre du CA) et l'ANPCEN me prend environ 800 heures de loisirs par an. Mais je ne suis pas d'accord quand tu dis que " ils négligent clairement les gens du terrain " c'est surtout une question de moyens, voir ma réponse à Skywatcher07, et effectivement travailler avec des politiques à haut niveau a amené avec le temps à des résultats. Et d'autres associations font aussi un super boulot sur le sujet. Membre de l'ANPCEN depuis 2003 VVE 2019 démarre en novembre...
  11. Bonsoir Si, il y a quand même des avancées importantes même s'il en faudrait plus, en faisant simple car il est important de se plonger dans cet arrêté un peu complexe : extinction des lumières patrimoniales à 1h au plus tard, des parcs et jardins 1h après fermeture, de l'éclairage direct des cours d'eau sauf pour le travail, parcs de stationnements clos ou semi-clos, limitation de la température de couleur (2400, 2700, 3000K selon les zones), règlementation du % au dessus de l'horizontale, interdiction des lumières intrusives mais hélas sans quantification, limitation de la "dotation" de lumière " flux lumineux total des sources rapporté à la surface destinée à être éclairée " avec cette fois ci un MAXIMUM alors que la norme EN13201 (c'est pas une loi hein), suivie par nombre d'installateurs, n'imposait que des niveaux minimum presque toujours dépassés. Ca va se mettre progressivement en place, selon les cas 1/1/20, 1/1/21 ou 1/1/25 pour les anciennes installations qui émettent >50% au dessus de l'horizontale Bien sûr il restera à contrôler tout ça... Michel, adhérent ANPCEN depuis 15 ans
  12. Les 2 associations d'astronomie de Limoges, ADAES et SAPL, lancent le projet OBSLIM. L'objectif est de créer un observatoire à 15 km de Limoges, avec un télescope pilotable à distance, des plate-formes pour installer son matériel et un planétarium pouvant accueillir 30 personnes. Situé au centre d'un triangle de 3 communes labellisées Villes et Villages Etoilés, cet ensemble permettra de contribuer à la préservation du ciel et de l'étendre aux communes alentour. Serge Brunier a accepté de parrainer notre projet. Plus d'infos sur https://obslim.org/
  13. until
    12ème Fête des Étoiles en Limousin Le 21 avril 2018 à Pierre-Buffière (Haute-Vienne) C’est sur le site de Chabanas de Pierre-Buffière que l’Association pour la Découverte de l’Atmosphère et de l’ESpace (ADAES) de Limoges organise le 21 avril prochain sa traditionnelle Fête des Etoiles. Cet évènement majeur des passionnés du ciel en Limousin a rassemblé plus d’un millier de visiteurs lors de la dernière édition. Dès 14h00 les portes seront ouvertes au public et de nombreuses activités sont proposées. Un planétarium. Une exposition «Comètes : aux origines des systèmes planétaires». Lancement d’un ballon stratosphérique muni de caméras. Plus de 20 stands, ateliers et animations ainsi qu’un espace jeunes. Observation du soleil, lutte contre la pollution lumineuse, mythologie, présentation et utilisation de matériel d’astronomie, spectroscopie, lancement de fusées à eau, détection de l’ISS par radioamateurs, démonstration de drones etc. Des conférences. 5 conférences se succèderont à partir de 14h45. Observation nocturne A partir de 21h00, à l’aide d’une vingtaine de télescopes, observation du ciel après extinction de l’éclairage public. En cas de mauvais temps en soirée, de nombreuses animations sont prévues en salle. Cette manifestation d’astronomie qui concerne un public de tous âges est gratuite. Pour vous y rendre, prendre la sortie n° 40 de l’A20 et suivre les panneaux Renseignements 05 55 35 21 83 http://adaeslimoges.fr/
  14. Bonsoir Patrick60 L'éclairage a-t-il été rétabli en milieu de nuit depuis cette pétition ? On peut trouver des études contradictoires, Quesnoy sur Deûle a, quant à elle, constaté une diminution des incivilités suite à la mise en place de l'extinction en milieu de nuit en 2015, confirmé par la gendarmerie. Cette commune a d'ailleurs été labellisée au concours Villes et Villages Etoilés en 2015. Pessac, plus de 61000 hab est elle aussi passée à une extinction en milieu de nuit en 2017. Globalement toutes les communes qui sont passées à une extinction reviennent rarement en arrière, d'abord pour des raisons économiques mais aussi pour le retour du calme qu'amène cette décision et aussi le bien être des citoyens qui peuvent dormir la fenêtre ouverte et dans le noir. Je ne parle même pas de l'intérêt qu'y trouvent les astronomes amateurs. Il faut que ces choix soient toujours présentés en amont aux habitants avec beaucoup de pédagogie, était-ce le cas pour Mouy ? Et oui il n'y a pas de correspondant ANPCEN dans l'Oise. Michel Deromme, ANPCEN
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.