Flo500

Membre
  • Content Count

    674
  • Joined

  • Last visited

About Flo500

  • Rank
    Membre
  • Birthday 08/29/1974

A propos

  • Résidence
    74380
  • Occupation
    Technicien dessinateur en méca
  • Matériel
    T500 F/3,48 F=1740mm
    T500 F/4,00 F=2000mm (avec paracorr)
  • Site Web

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Allez j'dépoussière... Salut Catluc, Je suis en train de modifier la position de mon porte oculaire pour qu'il ne vignette plus... et l'on peux rien faire sans ce fameux "Champs de Pleine Lumière" (CPL) CALCULE DU CHAMP DE PLEINE LUMIERE (CPL) ma technique perso. 1: Prendre son oculaire grand champ. Pour moi c'est le Nagler 16mm car il me donne ''pupille de sortie" de 4,6mm Rappel: ''La pupille de sortie'' ne dois pas être plus grande que son œil (pupille dilatée au max). Je pense que 5mm est un grand maximum... Dans mon cas [16/ 3,5 = 4,6mm] soit [focale oculaire / l'ouverture du télescope] l'ouverture c'est le rapport F/d 2: Calculer le champs apparent avec cet oculaire: [champs apparent de l'oculaire / grossissement] Pour moi ça donne 82°/110x = 0,75° (1,5x la pleine lune) 3: Le CPL est tous simplement la tangente de ce champ. Soit pour moi Tg de 0,75 = 22,8mm = CPL! 4: Il faut encore mesurer la hauteur de son Porte Oculaire (PO) Privilégier les PO avec une hauteur faible de 50mm pour ne pas éloigner le point focal du miroir secondaire. 5: Il ne reste plus qu'à dessiner une épure grandeur nature (sur le sol) ou idéalement avec un logiciel de dessin comme propose Catluc... Petite question: Je pense qu'il faut encore éloigner le CPL du point focale de la moitié de la couse du PO soit de 25mm, non ? Voilà 😉 Flo500
  2. Cela n'apparaît pas sur les étoiles faible...
  3. Flo500

    croa du samedi 1er juin

    Alors moi non plus je n'ai pas de Goto ni chercheur (juste un viseur ''point rouge'') et n'ai qu'un atlas ''papier'' et comme toi j'ai BEAUCOUP de satisfaction lorsque je fini par trouver mes cibles. Le CP (ciel profond) ca se mérite! Je n'avais pas non plus de suivi les deux premières années sur mon T500... ... et comme toi , je suis super nul en ortografe😉 🤣
  4. Flo500

    A couper le souffle !

    Je vais te remotiver moi tu va voir! Tu me relancera en Juillet, d'ac?
  5. Merci à tous pour vos commentaires, pour vos félicitations et... de m'avoir lu.
  6. Ouais c'est vraiment chiant ses lunettes! J'ai observé cette nuit (3ème observations depuis le croa🤗) avec les oculaires Ethos (TeleVue 100°)... Et bien c'est assez agréable avec des lunette, plus qu'avec mes Nagler (TeleVue 82°) mais je pense passer aux lentilles jetables car des lunettes doivent ''bouffer'' une demi magnitude! P.S. salutations aux Gruyériens(ennes), ma Maman est Bulloise😁
  7. Lors de la mise au point (map), l'étoile, au lieu de devenir ponctuel, s'allonge légèrement sur un axe horizontale puis si l'on continue en intra focale fait la même chose sur un axe verticale... Je n'ai que des étoiles ''allongées"😬
  8. Nannn, juste 250kg😉... de bonheur😍
  9. Flo500

    Rabibochage avec un vieux compagnon

    J'aurai pu choisie exactement le même titre pour mon croa... "Rabibochage avec un vieux compagnon"😉
  10. Flo500

    Fuir le brouillard a la montagne

    En te lisant je n' arrêtais pas de me dire: "Oui ça je dois revoir'' ''ha, et ça aussi!'' ''Y faut vite que je retourne dans la Grande Ourse'' ... Tu m'as bien motivé quoi! Merci merci
  11. Flo500

    croa du samedi 1er juin

    Je viens de lire ça : T250 - Excursion galactique un brin désinvolte. Par hibou, 13 mai 2019 Il a aussi pointé le trio du Lion et décrit NGC 3628 ainsi que ''l'autre'' trio du Lion.
  12. Flo500

    croa du samedi 1er juin

    T'as bien fais de persévérer pour décrocher NGC 3628, c'est la plus belle! Notre amis Charles M. l'a definitivement loupé lui... Suis impatient que tu nous la dérive sous un meilleur ciel😉 Flo
  13. Flo500

    Rabibochage avec un vieux compagnon

    Ouais c'est ça! quand la qualité du ciel est au rendez vous et que le lieu d'observation est chouette alors y'a juste besoin d'un bon instrument d'observation même qu'une paire de jumelles voir que ses yeux!
  14. Flo500

    A couper le souffle !

    Salut Dédé, J'ai décidé de me remettre à l'astro et profite d'une relecture de ton incroyable ''double croa'' pour te proposer que l'on réobserve ensemble d'une nuit à l'autre, d'ac? En plus du ''dépoussiérage'' d'un mythique CROA comme celui là c'est kdo pour tous le monde! A bientôt Flo
  15. CROA - jeudi 30 mai 2019 PARTIE I (carbonée) Il y a beaucoup trop longtemps que je n'ai plus pris le temps d'observer avec mon T500, c'est ma première obs' de l'année! et ma 69ème depuis le 9 juin 2007, y'a 12 ans... on peux faire mieux... Photo : Juin 2007 (500mm f/3,47) 18h00 je monte seul au chalet et grâce aux longues soirées de fin de printemps j'aurai bien le temps de tous préparer et installer avant la nuit, donc pas de stress, j'adores ça! Ce serra mon 500 et moi ce soir! 19h30: je vais ''sortir'' le télescope... aïe, une partie de la plateforme est défoncée par le poids de la neige de cet hiver! Je répare comme je peux pour ouvrir l'abris roulant. Puis je vérifie l'alignement du miroir secondaire avec mon laser. Comme il fait encore jour, je peux voire la croix stabilossé sur le miroir secondaire qui représente l'axe optique que dois frapper mon laser. (Le centre du miroir secondaire est volontairement légèrement décalé du centre optique du télescope). Je prends une photo ou frappe les points aller et retour du laser, fais un croquis pour mieux comprendre et corrige tous ça... y'avait besoin... On devine la crois au stabilo et le point ''aller" (net) et le point "retour'' (pâteux). Tous devrait être superposé... 21h50: Le crépuscule traîne... Je m'habille très chaudement et grignote. 22h50 : La nuit se fait encore attendre... réglage du viseur Telrad sur "l'Epi" aussi nomée "Spica", l'étoile α de la Vierge. Malgré ses -11° qu'est ce qu'elle est haute! (90-46°-11° = 33°) ça c'est de l'hemishpère Sud qui pointe sérieusement son nez! Puis je pointe Arcturus du Bouvier vers 80° de hauteur, c'est stable malgré un petit vent, j'observe... ouais bof bof... mets mes lunettes et youououuuu y'a plus d'astigmatisme! Après avoir incriminé mon secondaire et même mon miroir principal, le problème étais... mes yeux astigmates!!! Vive la quarantaine bien tapée!... Arcturus, 200x (avec mes lunettes) les aigrèttes sont super fines et d'une couleur orangée pétante, c'est magnifique! Qu'est ce que je suis content d'être là moi! ''tu m'a manqué mon p'tit 500'' Dans la lancée je pointé Alcor & Mizar au zénith et fais un petit croquis avec leurs trois paires d'aigrettes qui se chevauchent. Je ne le sais pas encore mais la nuit va être longue et pleine de surprises... PARTIE II (galactique) Il est 23h00, allez je commence par chercher M 104, la galaxie du Sombréro! Qu'est ce qu'elle m'a fait rêver gamin celle-ci! C'est au pif entre la constellation du Corbeau et l'Épi (α de la Vierge) , mon oculaire de 16mm me donne 110x c'est mon minimum, je tombe sur une galaxie ''double'' et une compagne plus faible... croquis pour les identifier demain car la région est riche en mini galaxies de m 11 à 15 et dans mon atlas, l' Uranometria 2000, y'a plusieurs candidates, se seront les photos sur le web qui trancheront. Ce n'est qu'aujourd'hui et après 2h de recherche sur le web que je leurs colle un n° avec certitude, il s'agit de NGC 4782/83 et NGC 4794 la galaxie double en forme de cacahouète!: NGC 4782 m: 11,7 dim: 1,7'x1,8' NGC 4783 m: 11,6 dim: 1,3'x1,3' et à 10' de là: NGC 4794 m: 13,3 dim: 0,8x1,9' J'adore ses recherches ''post observation'' ou j'identifie et confirme sur le web mes croquis. (souvent grâce aux magnifiques dessins de Monsieur Bertrand Laville, merci merci!) Le crépuscule laisse encore une trace sur l'horizon mais je trouve M 104 (m: 8,0 et dim: 3,5'x8,7'), passe à 200x (avec mon oculaire préféré; le 9mm). La galaxie est à l'envers! ça surprend par rapport aux photos qui la représente toujours à l'endroit. Malgré sa faible hauteur qui dois être maintenant qu'à 30°, la galaxie, fine, s'allonge en vision indirecte. Sa forme hyper caractéristique avec sa barre d'absorbation et son ''sombréro" l'a fait ressembler à aucune autres. Son noyau est contrasté. Je remarque seulement maintenant, mon atlas sous les yeux, qu'elle est exactement à la latitude de l'Épi (α Vierge)... Depuis M 104, je vais prospecter la région, la page 284 de mon atlas grouille de p'tites galaxies, je vais essayer d'en taquiner quelques une qui, peut-être tapie dans ''l'ombre'' de leur grande sœur valent le coup d'œil comme tous à l'heur avec cette petite galaxie double...?...alias "la cacahouète" J'avais, il y a plusieurs années eu une belle surprise en faisant la même chose autour de M 51 (la galaxie des chiens de chasses) et étais tombé sur une galaxie très très fine et allongée. Je ne connais riens de ce qui m'attends, ni leurs dimensions ni leurs magnitudes alors je chemine d'étoile en étoile à 110x de grossissement... le minimum. Cela me vaut des aller-retour à mon atlas et ce n'est qu'en observant tous seul que je peux me permettre cette ''perte de temps'', encore une fois pas de stress, j'adores! NGC 4680 m: 12,8 dim:1,2x1,4' Ovale avec une étoile juste sur un bord. NGC 4700 m: 11,9 dim: 0,8x3,2' Fine et allongée de rapport 4/1 NGC 4708 m: 13,1 dim: 0,9x1,2' Faible et minuscule... J'ai fini par me perdre et en ai profité pour changer de zone car la terre en tournant m'emmène au S-O dans la polum d'Annecy. Je mesure de belles valeurs ''SQM'' (Sky Quality Meter) au zénith de 21,15 et de 21,23 au S-W là ou le ciel est le plus préservé. C'est un très bon relevé pour ce site que je n'ai jamais mesuré à plus de 21,35 mais il dois pouvoir monter jusqu'à 21,45 lors de nuits très propre et lorsque la couche de nuage (ici le stratus) recouvre en hiver toute les vallées. PARTIE III (oxygénée) Je ''monte" à l'est dans la constellation d' Ophiuchus. En partant d'une mauvaise étoile jalon, je me ''casse les dents'' à trouver la nébuleuse planétaire de ''l'émeraude''; NGC 6572 de m: 9,0 qui est une des plus belles du ciel et, lorsque l'on tombe dessus, malgré sa taille minuscule c'est : holalalala!... et là je reste poli. De seulement 15'' d'arc elle reste ''stellaire'' à 110x mais sa couleur d'un vert émeraude (logique) si instance la trahis instantanément. Je reste complètement scotché! Elle est plus belle encore que dans mes souvenirs. Puis à 200x et 350x, très peux de perte de couleur et je vous promet que je n'ai pas mis le filtre OIII! mais aucuns détails supplémentaires à ses grossissements, le vents est moyennement fort. Son étoile centrale de m: 13,1 est noyée dans l'intensité de cette émeraude semi-précieuse. Je l'ai préférée à 110x perdue dans son champs d'étoile ternes contrastant aves elles. Pas loin de là et toujours seul avec mon 500 je peux tenter une ''chiure de mouche'' ; PK38+12,1 une nébuleuse planétaire donc. Oui parce que "PK'' c'est le p'tit nom du célèbre catalogue de nébuleuse planétaires de "Perek & Kohoutek" de 1968. Mon atlas m'indique un truc inférieur à 30'' d'arc ce qui ne m'aide pas beaucoup car 30'' de diamètre c'est assez gros (comme Jupiter) par contre 10'' c'est riquiquis... Je persévère pendant 30 minutes et la cherche d'étoile en étoiles mais cette planétaire de magnitude 12,4 reste introuvable... Il s'avèrera qu'elle ne mesure que 5'' d'arc ! Elle reste donc "stellaire" avec mon grossissement de 110x et même de 200x et ne révèle sa forme que vers 300x et plus! J'ai bien tenté le filtre OIII de ma roue à filtre (toujours monté à demeure sur mon porte oculaire) sur quelques étoiles qui me paraissaient ''pâteuse'' mais rien!... Allez! un gros défit pour une prochaine fois. Toujours dans la constellation d'Ophiuchus, je vais remonter ma moyenne de vitesse de recherche avec une autre nébuleuse planétaire; NGC 6309. Cette fois je connais tous d'elle; sa magnitude de 10,8 son étoile centrale invisible de m:16,5 et ses dimensions de 10"x20''. Elle est plein Sud, ca tombe bien car elle n'est qu'à -13° Vu sa taille je passe directement à 200x et la vise du premier coup avec mon 9mm! (nan j'ai pas tiré). Ca remonte le morale de trouver sa cible en 20 secondes. Elle est effectivement allongée, une moitié est plus brillante. A 350x l'image est chouette, une 2ème petite étoile toute proche est vu avec certitude alors que ce n'était pas le cas à 200x. Sa couleur sera t'elle visible dans mon prochain télescope...?... surement! Ophiuchus est plein sud, j'y reste! Cap sur une nébuleuse planétaire (encor!) que je n'ai non plus jamais vu ni entendu parler; NGC 6369 qui s'avèrera s'appeler ''le petit fantôme". Elle est très basse; -24° mais le fond du ciel ''grisouille'' de ses basse latitudes, vous verrez, ne gâchera rien. En plus ca serra une confortable observation sans échelle. Facile à trouver grâce à sa taille de 38" d'arc malgré une petite magnitude de 12,9. C'est exactement une découverte que j'adores; Une belle nébuleuse planétaire annulaire, discrète par sa magnitude de presque 13 qui à l'aire de nous dire ''coucou tu m'a vu, suis belle nan!'' Ho que oui tu est belle! Tu ressemble à ta grande sœur; M51 de la Lyre, tu nous laisse entrevoir des détailles subtils qui est la raison de ma fascination pour les nébuleuses planétaires. Dans son anneau très légèrement ovale, un subtil liseré extérieur plus lumineux entoure les 3/4 de sa circonférence. Une nodosité (partie plus lumineuse) dans l'anneau deviens visible qu'après quelques minutes d'observation et de persévérance. Son étoile centrale de m: 15,9 m'est inaccessible... là aussi je pense très fort à mon prochain télescope... Quel plaisir savoureux d'observer une si belle nébuleuse pour la première fois et avec ''son'' télescope. Merci ''Petit Fantôme'' du sud, tu serra ma motivation à ce que je me remette à écrire des croa. PARTIE IV (granuleuse ou résolue mais assurément globulaire) Voici encore une zone vierge pour moi et mon 500, que des découvertes en perspective donc. J'adore! Je commence tout en bas de ma page, soit qu'à +15° sur l'horizon! avec: NGC 6316, c'est un ama globulaire de m: 10 Haaa c'est plus gros que mes p'tites nébuleuses! 1,1' (sois 66") mais ca reste petit pour un globulaire surtout ici par -28° de latitude sud! A 200x il n'est pas résolut (c'est à dire que je ne distingue pas ses étoiles individuellement) si bas sur l'horizon je ne tente même pas un plus fort grossissement (à cause de la turbulence atmosphérique) et ça reste donc un truc flou et nébulaire mais, parce que c'est un amas globulaire, avec un centre bien marqué qui s'estompe en dégradé de gris vers l'extérieur, du coup c'est chouette quand même à observer. Deux degrés plus au nord; NGC 6293, un ama globulaire de m: 8,5 et dim: 2' qui est cette fois ''granuleux'' c'est à dire qu'il est entre un truc flou pas résolut du tout et un truc complètement résolut en étoile. Là aussi c'est sa très faible hauteur qui le pénalise en résolution et en contraste. Puis M 19 de magnitude 6,5 et de 4,3' d'arc mettra tous le monde d'accord... Il est complètement résolut! et très piqué à 200x malgré ses -26°! Avis à tous les astigmates; gardez vos lunettes sur les globulaires, qu'elle régale. Encore deux degré plus haut y'a NGC 6284 de m: 9,5 et dim: 1,5' Celui là est granuleux et presque résolu à 200x et comme l'intérêt des observations de ses petits amas globulaires c'est d'essayer de les résoudre, je ''pousse'' à 350x et bingo, il se résout dans les ''trous de turbu". Hum, j'aurais du essayer aussi à 350x sur celui d'avant pour tenter de le résoudre... NGC 6287; ama globulaire toujours, de même magnitude que le précédant (m: 9,3) mais d'une surface dix fois plus grande (dim: 4,8')! Et bien c'est moche comme tout, une faible tâchouille quoi... Mais cinq amas globulaires intéressants à comparer entre eux. Juste en dessus, à -22° quand même, je passe du ''New General Catalogue'' à ''l'Index Catalogue" avec IC 4634; une nébuleuse planétaire de magnitude honorable de 10,7 et de 24'' d'arc. Je la trouve rapidement et le filtre OIII me la confirme à 200x. Elle reste petite et lumineuse à 350x, j'espère voir son étoile centrale affichée à m: 13,9 mais elle c'est rapprochée de la polume Annecienne, ca serra pour une prochaine fois... L'aube pointe presque son nez, la transparence du ciel est descendue à une valeur SQM de 21,05. Je pointe le zénith sur M 57 (la grande nébuleuse de la Lyre) et là c'est la grosse méga claque! Wouououuu qu'elle couleur! Un magnifique vert évident, claire mais évident comme je ne l'ai j'avais vu au T500. Je m'en suis même arrivé à me demander si y'avait le filtre OIII (il contraste et verdi les nébuleuse qui émette à la longueur d'onde de l'oxygène 3). Je passe directement à 350x, elle reste très verte! et le pourtour extérieur est mieux dessiné que d'habitude. C'est magnifique d'autant plus que son étoile centrale, que je vois habituellement difficilement, est évidente en vision indirecte et vue par intermittence en vision directe. A 500x le vert pâli fortement mais pleins de très faibles étoiles entoure M 57. Je les dessines pour mon petit plaisir ''poste observation" sur le web. qui? Merci Bertrand! Qu'elle grosse surprise cette observation de M 57! Comme quoi on ne s'en lassera jamais des ''grands classiques''. Vivement cet été et la Grande nébuleuse d'Orion... 03h40, le SQM est passé en dessous de 21, l'aube dilue la noirceur de la nuit. Jupiter passe mon horizon, basse mais agréablement détaillée avec ses deux bandes fines qui ondule et qui, surprise encore, forme les bords d'une seul large bande plus claire. A part "les grands classique" : M 57, M 104 et l'Émeraude, je n'ai observé que des nouveautés et fini avec un tableau de chasse bien rempli: - 6 nouvelles petites galaxies, dont une chouette ''cacahouète''🥜 - 4 nouvelles nébuleuses planétaires dont "le petit fantôme du sud" - 5 nouveaux amas globulaires. 04H00 l'adrénaline tombe et, dans mon lit à 30 mètre de mon observatoire, moi aussi. Je m'endors heureux de mes ''retrouvailles'' avec mon 500 et remettrai ça le soir même en dénichant le fameux ''Sextette de Seyfert'' un ama galactique à 200 millions d'années lumières! Bravo à ceux qui on tous lu d'un coup! et même à ceux qui on tous lu tous court Flo500