Jump to content

JBMMV

Membre
  • Content Count

    142
  • Joined

  • Last visited

About JBMMV

  • Rank
    Membre

A propos

  • Résidence
    Jura
  • Intérêts
    Descente VTT, badminton, volley, informatique, web, photo
  • Occupation
    Président directeur d'une agence de communication / Photographe
  • Matériel
    Triplet APO 127/950 sur NEQ6 + tout le bazar qui va avec pour l'astrophoto

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Bonjour à tous, Après plusieurs mois (depuis août 2015) de réflexion sur l’achat d’un dobson, mon choix s’est enfin porté sur le Skywatcher Astrolitech 458/1900, donc 18 pouces, et en version GOTO, car le suivi est pour moi indispensable sur ce type d’instrument. J’ai longtemps hésité avec le 20 pouces (508/2000), mais finalement, les retours étant un peu moins bons sur ce dernier, et la différence de prix étant assez conséquente par rapport au 18 pouces, j’ai abandonné l’idée. Je préfère 2 pouces de moins et garder du budget pour de bons oculaires. J’ai donc choisis la gamme Kepler XWA en 3.5 / 5 / 9 / 20mm en 100 et 110° de champ. Pour planter le décor, et expliquer mon choix, voici en quelques lignes un résumé de mon expérience d’astram (pour ceux qui ne veulent pas lire, passer directement à la suite ). =================================================================== J’ai commencé l’astronomie très tôt, vers 8 ans (en 1986…), avec une lunette à lentilles en plastique Puis vers 2004, j’ai acheté un Paralux 114/900 sur EQ2. Etant photographe, j’ai voulu avoir mieux et pouvoir à la fois photographier au foyer avec un reflex et faire du visuel. Je me suis alors tourné en 2009 vers une lunette APO 127/950 sur une NEQ6. Après avoir coulé une dalle de 3x3m avec des pieds réglables intégrés, pour gagner du temps lors des MES, j’ai rapidement été découragé, car le temps de régler le tout pour photographier, les minuits étaient vite là en plein été, avant même d’avoir déclenché la première photo. J’ai donc décidé en 2011 de construire un observatoire fixe, en reprenant ma dalle comme base. J’ai pratiqué une ouverture dans la dalle de 60x60 et j’ai creusé 1m cube environ de terre dessous, pour y couler un pilier de 300mm afin d’y fixer la monture. Les murs autours (6x3m) sont montés en bloc à bancher, ferraillés et remplis de béton. La ceinture du dessus est coulée en une fois, avec une poutre de renfort au milieu. Le toit est sur une structure acier de 50x50x3mm, avec couverture en bacacier et habillages bois. Il glisse à l’aide de 10 poulies à roulements à aiguilles, sur des rails et des poutres extérieures en chêne de 250x150 et des piliers de 200x200. Il faut bien ça pour soutenir les 1,2 tonnes du toit Du coup, ayant supprimé toutes les contraintes de la MES, je me suis retrouvé avec un système rapide à mettre en œuvre, mais très vite, le besoin d’avoir une CCD s’est fait sentir. Sauf que sur une lunette à f7,5 de qualité assez moyenne, je ne voyais pas l’intérêt. Après avoir lorgné du côté d’un RC en 250 ou 300mm, j’ai finalement porté mon choix en 2013 sur un astrographe ASA 10N sur une EQ8, avec une caméra Moravian G2-8300 et roue à filtre LRVBSHO. Malgré quelques déboire sur la mise en service du setup pendant presque 2 ans (merci Windaube ), tout fonctionne enfin (merci TheSkyX ). Mais le problème est que depuis 2013, je ne peux plus faire de visuel, et cela me manquait =================================================================== En août 2015, un très bon ami qui pratique l’astronomie depuis plus de 30 ans m’a gentiment invité (ou plutôt, je me suis invité ) à passer 4 jours en Auvergne afin de venir tester son tout nouvel Orion Skyquest XX 14 (355mm). Depuis qu’il le possède, et je confirme ses dires, ayant pu passer des heures à observer sous des ciels magnifiques, que ce dobson est déjà tout simplement incroyable. Je ne pensais pas que l’on pouvais voir autant de chose avec un « simple » 14 pouces. Pour vous dire à quel point, on poussait parfois à plus de 900x et les taches d’Airy étaient visibles sur certaines étoiles ! Seul problème de ce 14 pouces, un peu de manque de lumière certain lorsque l’on mettait un OIII. En tous cas, cette découverte et agréable surprise de ce dobson (j’avais déjà observé avant dans d’autres, mais dans de moins bonnes conditions, et limités à 12 pouces) m’a vraiment encouragé et décidé à partir sur ce type d’instrument, plutôt que sur mon idée de mettre un C11 ou C14 en parallèle de mon ASA pour faire du visuel. De plus, cette expérience du SkyQuest pendant quelques jours n’a fait que confirmer le fait qu’il est pour moi indispensable d’avoir un suivi et des oculaires très grands champs. Le confort apporté par le suivi est indéniable, car ne passant plus son temps à suivre à la main (et donc faire trembler le tube), on est beaucoup plus concentré sur les détails de nébuleuses ou galaxies, et on « ne perd pas le fil » de ce que l’on regarde. Quel bonheur de pouvoir admirer un objet pendant 15 ou 20 minutes, les mains confortablement au chaud dans les poches, assis sur un tabouret stable, par 0°C, sans avoir à faire quoi que ce soit C’était donc décidé et confirmé. Il me fallait un plus gros diamètre avec suivi. Et après toutes mes recherches, l’Astrolitech 458 est apparu comme le meilleur choix. Après renseignements auprès d’Optique Unterlinden, validation et vérification des points qui pouvaient être négatifs, j’ai donc commandé hier cet instrument, que je devrais recevoir demain ou vendredi. Certes, j’aurais pu prendre encore du temps pour trouver mieux, étudier la fabrication personnelle, ou la conception par un artisan. Mais c’est fait. Et pendant que d’autres discuterons encore longtemps sur leur choix, et continueront de dénigrer ces dobson chinois, moi, je serai derrière l’oculaire, et je me régalerai La vie est courte… Bref, RDV samedi matin. Déballage et montage de tout ça. En essayant bien sûr de faire le maximum de photos et de vous donner le maximum d’explications, avant de tenter un reportage vidéo sur la bête.
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.