apricot

Membre
  • Compteur de contenus

    2 575
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de apricot

  • Rang
    Redshift de

A propos

  • Résidence
    Ouest Toulousaing
  • Intérêts
    0%
  • Occupation
    regarde de près des tout petits trucs et des beaucoup plus grands de beaucoup plus loin
  • Matériel
    et méthodes
  • Site Web

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. apricot

    Actualité exoplanétaire

    La réponse peut être dans cette conférence ? http://astrobiovideo.com/fr/video/216 En angliche, désoled..
  2. C'est juste superbe avec un cadrage.. original !
  3. apricot

    Estimation de la distance au Soleil de Neptune

    Super manip, bravo et merci !
  4. apricot

    ISIS : étalonnage avec lampe du commerce

    Bonjour Damien, La raie Ha qui tombe a 42 A, il y a un problème... Avec une bonne calibration les raies de Balmer tombent pile avec des erreurs <1A, tu en es loin apparemment. Est-ce le cas pour Hb etc ? As tu essayé de calibrer avec une étoile chaude, puis avec la méthode mixte étoile chaude et lampe Ar-Ne ? Peut être que ton identification de raie Ar Ne n'est pas parfaite, ça pourrait expliquer pourquoi tu as un bon RMS tout en étant dans les choux. Voici une carte des raies de la lampe Ar Ne de l'Alpy, avec en bleu des raies qui ne sont pas des "blends" et qui sont utilisées par isis dans sa routine de calibration :
  5. apricot

    Spectres d'étoiles remarquables

    Une autre étoile remarquable dans UMa, Lalande 21185: De type M2V, c'est une naine rouge, bien plus froide (3400 K vs 5750 K) et petite (50%) que le soleil. Plus remarquable encore, c'est une de nos voisines les plus proche, à juste 8 années-lumière. Malgré sa faible distance, elle est palichote (magv=7.5). Son mouvement propre est imposant, près de 5" par an.. un joli projet d'observation astrométrique au long court : http://www.blog-city.info/fr/etoilesvoyageuses.php?Page
  6. apricot

    Spectres d'étoiles remarquables

    Alpha des chiens de chasse, le cœur du Roy ("Cor Caroli") C'est une belle double (19" de séparation), j'ai enregistré ici le spectre de la composante principale. C'est une étoile naine de type A0. Elle est intéressante à plusieurs titres; c'est une étoile un peu spéciale, une prototype chez les étoiles magnétiques de la famille des "Alpha CV". Son champ magnétique est 2000 fois plus puissant que celui du soleil. Il en résulte des taches "solaires" monstres qui font varier la magnitude et la métallicité apparente de l'étoile. On le devine sur son spectre, avec son apparence bruitée qui est en fait du à la multitude de raies associées aux éléments lourds brassés par le magnétisme Accessoirement, elle est dans la base de donnée "Miles" qui compile des observations spectro réelles sur des télescope pros; pour nous amateurs, c'est l'occasion de se calibrer et sa chaîne d'acquisition et de traitement. Le spectre observé vs celui des pros : Ça colle bien même dans l'UV (un Newton marche bien dans ce domaine) Une comparaison de Cor Caroli et la classique Véga est assez parlante pour visualiser l'influence sur le continuum de l'abondance d'éléments lourds (ici du Si) sur la surface de Cor Caroli et absents sur Véga :
  7. apricot

    Après 4 ans voici mon film time lapse sur le Pic du Midi

    Superbe, merci pour le partage ! EDIT, à 5:50 dans le film, c'est quoi la trace verte sur l'antenne ?
  8. apricot

    Logiciels "astro"

    Un logiciel d'acquisition pour le suivi d'occultations, OccuRec, http://www.hristopavlov.net/OccuRec/OccuRec.html
  9. apricot

    NGC 2903 @Calern

    Belle galaxie, merci
  10. apricot

    Redshift de Quasars

    Je ne connais pas de moyen + simple de l'écrire autrement ici O_o En fait ce n'est pas compliqué du tout, la preuve même moi pas mateu du tout qui n'ai pas encore compris ce qu'est un "mètre linéaire" y arrive
  11. apricot

    Redshift de Quasars

    Le décalage Doppler-Fizeau entre le centre de 2 raies (observée et au repos, ou ici pour les raies BAL en émission observée et en absorption observée) donne la vitesse : v = delta lambda / lambda zero x c (km/s) avec delta lambda = lambda - lambda zéro (A) c = V lumière (km/s) La vélocité Doppler basé sur la FWHM d'une raie étudiée dépend de la température, pression, densité, turbulence etc.. mais permet d'estimer une vitesse d'expansion / de rotation : V = FWHM / lambda x c (km/s) La FWHM doit être corrigé pour l'élargissement du à l'instrument : FWHM corrigée = racine carré (FWHM observé ^2 - FWHM instrument ^2) FWHM instrument est déterminée par le R de l'instrument = lambda / R (tu peux le déterminer avec les raies de la lampe de calibration) C'est très clair non ?
  12. apricot

    Redshift de Quasars

    Je croyais qu'un crobard valait mille mots Tu as raison, pas le choix, faut remonter au Pic.
  13. apricot

    Redshift de Quasars

    Je remonte ce post avec une nouvelle observation d'un quasar tout à fait extraordinaire. J014709+463037 surnommé "le Parachute d'Andromède". L'image de sa découverte par PANStars vaut son pesant de cahuettes : L'image du quasar est démultiplié par l'effet de lentille gravitationnelle d'une galaxie pile dans la ligne de visée. Avec Gérard avec le T60 + Alpy 600 au Pic du Midi nous avons enregistré son spectre. Enfin celui des 4 composantes combinées, car elles ne peuvent être résolues ici. On a pris 4x15 min de pose (il est un peu faiblard, sa magnitude est d'environ 15). Une pose brute : Le spectre traité : Gérard avait ouvert une discussion sur le calcul de son redshift. En deux mots, en prenant la raie CIII et les raie en absorption intrinsèques aux larges raies en émission on mesure un redshift à z=2.34 . Le papier de découverte au 10 m du Keck donne 2.377 (https://arxiv.org/pdf/1707.05873.pdf). Un autre spectre encore plus récent avec le Nordic Optical Telescope (2.5 m à la Palma) a précisé le redshift à 2.341±0.001 (https://export.arxiv.org/pdf/1708.05131), donc notre mesure colle bien ++ Les composantes en absorptions décalées vers le bleu indiquent que c'est un "broad absorption line (BAL)". Seuls 10% des quasars montrent ce phénomène, c'est une chance que celui là nous soit accessible. Pour les différents types de quasars voir par exemple http://hea-www.harvard.edu/~elvis/structure.htm. J'ai annoté les différentes raies et comment les replacer dans la structure du quasar : C'est assez cool d'arriver à sonder la structure du quasar et les vitesses démentielles en jeu simplement avec un spectre
  14. apricot

    newton 8" F4 carbone sur HEQ5

    Bonjour, j'ai joué un moment avec un 200/900 carbone sur heq5, c'était limite, beaucoup de poses à la poubelle. Jean-Philippe
  15. apricot

    Hickson 61 (amas de la boite)

    Très jolie boite, un bon choix de cible Franck Pour l'inspiration de cibles astrophoto (et le visuel), si vous ne connaissez pas déjà jetez aussi un œil au bouquin de Sue French "Deep-Sky Wonders" et plus largement ses chroniques sur Sky and Telescope