Jump to content

Vakoran

Membre
  • Posts

    3,371
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    4

A propos

  • Résidence
    Pertuis
  • Intérêts
    Astronomie, Randonnées
  • Occupation
    Écriture
  • Matériel
    Dobson Factory/Mirrosphère 600/1980
    Dobson Skywatcher 254/1200
    Lunt 100
    Oculaires :
    - Ethos 3,7
    - Nagler 7
    - Pentax XW 14
    - Panoptic 24
    - Powermate 2,5x
  • Site Web

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

Vakoran's Achievements

  1. Des initiatives de guerre propre sont à l'étude :
  2. Ah, ces couleurs et ces reflets, c'est top !
  3. Excellent, ce coquelicot ! On a envie de le toucher. Dans un autre registre, voici un dragon gecko ramené par le chat (tout fier). Les écailles sont étonnantes, je trouve. À notre échelle, c'est vraiment ce qu'on s'imagine d'une créature mythique invincible.
  4. C'est superbe ! Sur la seconde image, on a l'impression de se promener dans une sorte de forêt extra-terrestre bizarre... 😄 J'en profite pour mettre ça : une abeille retrouvée morte, mais pas encore trop poussiéreuse :
  5. Apparemment, le fameux 2% des émissions générés par l'avion n'est pas exact : https://bonpote.com/pourquoi-arreter-lavion-ne-devrait-plus-etre-un-debat/
  6. Pour abonder dans le sens de ce qu'indique @ursus, je conseille cette excellente vidéo du non moins excellent Kurzgesagt :
  7. Oui, je trouve ça bien dommage. On va prendre du retard sur une filière dont je pense qu'elle prendra beaucoup d'ampleur dans les années ou décennies à venir. D'autres pays n'auront sans doute pas notre résistance au changement.
  8. Manifestement, selon à peu près toutes les sources que l'on peut trouver, l'impact est largement positif. J'ai trouvé une synthèse qui m'a l'air pas mal ici : clic. Par ailleurs, être végétalien ne signifie pas du tout que l'on ne puisse pas manger à sa faim, et ce serait même le contraire : moins de ressources à dépenser en terres et autres pour élever des animaux afin de les consommer. Il me semble que pragmatiquement, c'est plus rentable. L'ennui sur ces questions, c'est que le végétarisme et le végétalisme sont souvent pratiqués par effet de mode, ou de volonté de se distinguer. Si je caricature, on arrive vite à l'archétype du bobo CSP+ qui se donne bonne conscience parce qu'il serait "plus éclairé" que ses contemporains. Sauf que cela demande de s'informer un peu en amont, et si on ne le fait pas, alors oui, on peut vite se retrouver carencé. Je ne sais pas vous, mais moi j'ai des souvenirs très nets de gens maigrichons et un brin hagards déambulant dans les rayons de tel ou tel magasin bio, ce qui est loin de donner envie ! Être bien informé évite de tomber dans ce travers, notamment en se complémentant en vitamine B12. Et j'espère qu'étant sur un forum scientifique, on ne me rétorquera pas que "c'est pas naturel", car vous devinez, je crois, la réponse que je pourrais vous faire ! Idem pour l'argument du coût... Bref, pour côtoyer (à mon corps défendant) des végans depuis plusieurs années, je peux témoigner qu'ils sont tout à fait aussi bien nourris que quiconque. Pas de carence, aucun problème de forme ou d'énergie, etc. Essayez les protéines de soja texturées, pour voir, vous me direz si ce n'est pas nourrissant ! 🙂 Pour la même raison que l'on mange de la viande alors que ce n'est pas nécessaire : pour le goût, pardi ! Pourquoi vouloir réduire son impact écologique devrait impliquer de ne manger que des choses insipides ? C'est le meilleur moyen de dissuader au changement de son alimentation : ça n'a pas de sens ! Une autre réponse ici : clic. Extrait : "Beaucoup de personnes véganes aiment le goût du fromage, des laitages, de la chair. Ce n’est donc pas par dégoût ou par principe dogmatique qu’elles rejettent la consommation de produits d’origine animale"
  9. Je ne crois pas que tu aies bien lu ce que j'ai écrit. 🙄
  10. Cette affirmation me paraît très imprudente. Il me semble que les exemples ne manquent pas, de pratiques tout à fait acceptées voire encouragées à une époque, qui deviennent parfaitement intolérables ensuite. Par ailleurs, je ne comprends pas bien le rapport avec la médecine, et j'espère que ça ne va pas nous ramener sur le douloureux chemin de ce-que-vous-savez. 🤐 Voici une base déjà très complète sur le site de la frangine : https://questionsanimalistes.com/fiches-info/
  11. Les participants à cette passionnante (et inquiétante, à juste titre) discussion étant soucieux de la réalité des faits et des données chiffrées, je me dois d'apporter quelques précisions. Autant le dire de but en blanc : je ne serais pas surpris que dans les décennies qui viennent, la consommation de viande finisse par disparaître de nos habitudes alimentaires. Et même, j'imagine sans peine une société qui finira par trouver incroyablement absurde et barbare que l'on ait pu continuer aussi longtemps à manger des animaux pour notre plaisir. Après tout, il est fréquent que les pratiques courantes et naturelles d'une époque deviennent incompréhensibles et inacceptables pour les générations suivantes. Pour ma part, après avoir constaté que ma consommation de viande était devenue faible, et en tout cas très loin de la tradition de viande ou de poisson à chaque repas, j'ai fini par sauter le pas du végétarisme. Essentiellement pour des raisons écologiques d'ailleurs, étant assez peu, et c'est un tort je crois, sensible à la souffrance animale. Ce qui m'a longtemps retenu, c'est la peur des carences. C'est moi qui gère la cuisine pour ma petite famille, et je ne voulais pas me retrouver face à un casse-tête pour réguler les apports nécessaires de chacun, notamment en ce qui concerne les protéines. Grâce à la frangine, très à la pointe sur ces sujets, j'ai fini par être rassuré sur ce point, et depuis quelques semaines, j'ai arrêté la viande. Madame est d'accord avec cette démarche, et si les petites l'acceptent moins bien, elles ont quand même leur ration quotidienne à la cantine. Je suis directement exposé aux arguments végan depuis des années, et je dois bien reconnaître qu'il est très difficile de modifier son alimentation radicalement. On met dans ce sujet un affect étonnant, alors qu'au fond, il s'agit seulement de sacrifier un peu de plaisir gustatif pour éviter des souffrances et réduire son empreinte carbone. La dissonance cognitive joue pleinement, et je ne voudrais surtout pas emm... qui ne pense pas comme moi, sous prétexte que je serais passé du "bon côté". Encore une fois, j'insiste, bien que sensibilisé et informé directement, il m'a fallu des années pour sauter le pas. Et encore, je n'ai pas arrêté les œufs ni les produits laitiers. J'aime trop mes recettes de pâtisserie et le complément agréable que constitue le fromage à la fin d'un repas. Mais je sais qu'il serait bien que je parvienne, là aussi, à évoluer. Bref, tout ça pour rectifier certaines affirmations lues ici, parmi lesquelles les végan seraient carencés, ou que nous serions conçus pour manger (entre autres) de la viande. Je ne vais pas développer tout de suite car je sais que ce genre de sujet hérisse très vite, mais si ça en intéresse certains, j'ai accès à des informations précises, sourcées et nombreuses, afin de combattre certaines idées reçues. Après, à chacun de faire comme il souhaite et peut, en conscience. 🙂
  12. Un Panasonic DMC-TZ100. Très polyvalent et parfait pour moi, notamment pour les randonnées. ☺️
  13. @fdudu : extraordinaire, ce bourdon ! Quel niveau de détail ! Pour ce qui est de les filmer en milieu naturel, j'ai trouvé une excellente fonctionnalité sur mon APN actuel, qui fait à peu près tout de manière très correcte (compact expert) : la vidéo en 100 images/seconde. On s'éloigne un peu de la microscopie, mais j'étais content d'avoir pu saisir ceci :
  14. Waouh, cette araignée est sublime ! Avec ce léger flou derrière, ça donne un super effet 3D.
  15. Ce regard de crevette de face, c'est quelque chose ! 😅
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.