Jump to content

antoinebba

Membre
  • Content Count

    122
  • Joined

  • Last visited

About antoinebba

  • Rank
    Membre

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Malheureusement en ce qui me concerne j'ai besoin de modéliser pour comprendre l'influence et l'importance de l'influence des facteurs du setup sur la qualité de l'image (rapport signal sur bruit et la saturation) : Comment agit la pollution lumineuse sur le SNR? comment intervient le bruit thermique (dark) sur le SNR comment intervient le bruit de lecture sur le SNR? comment intervient la turbulence et le fwhm sur le SNR? comment intervient un filtre luminance de couleur, antipollution ou narowband Ha OIII ou SII sur le SNR? quel est l'influence du nombre de dark sur le SRN, comment comparer deux caméras sur le temps de pose cumulé pour un même SNR? Cela n'empêche pas de faire des test en réels bien sur. Des courbes comme celles-ci me parle beaucoup pour comprendre et éviter de faire des erreurs sur les gains, temps de pose unitaire et savoir si cela vaux le coup de faire la photo en milieux pollué ou en montagne (facteur 10 parfois ou plus sur le nombre de poses pour avoir le même SNR). Un ciel non pollué et/ou des filtres narowband agravent l'influence de ces facteurs sur le SNR Je vais aller voir le lien qui m'à l'air pas mal du tout. Merci
  2. Merci pour ces retours je vais essayer de répondre à quelques éléments. - "magnitude que l'on ne veux pas voir saturée" : désolé pas compris (également une faute sur veux) Beaucoup de mes photos ont des étoiles saturées et dans les traitements difficile d'avoir de belles étoiles fines et correctement colorée. La saturation augmente considérablement le fwhm . Les étoiles non saturées ont un fwhm constant pour toutes les magnitudes entre 3 et 4 . Au delas le fwhm augmente jusqu'à plus de 20 pour les grosses magnitudes (en tout cas c'est ce que l'observe sur ASI1600). c'est lié à l'étalement de l'étoile sur les pixels. A observer cela je me suis conforter à prendre des gains assez faibles sans changer le rapport signal sur bruit de l'objet. Bien sur il y a histogramme des outils de capteur pour le voir un peu mais c'est insuffisant. J'utilise APT et j'attends que ce genre de logiciel montre sur les photos capturée les zone saturées. fond de ciel : déjà la carte de pollution lumineuse ne veut strictement rien dire, ce ne sont que des statistiques et ça ne reflète pas du tout la réalité du terrain. Cela donne une indication de départ assez correcte. Cela fluctue avec la lumière de la lune non prise en compte. A pertuis ou j'observe la Pollution varie entre 18 et 19.95. et cela correspond à la réalité. Dans le queyras la magnitude de fond de ciel de 21.7 est aussi correcte. ADU fond de ciel : déjà plus réaliste, mais ça t'oblige déjà à faire des séries de poses et à les pré-traiter pour avoir une idée, donc ce n'est pas possible avant la série de photos comme ta calculette semble être désignée Lors de la 1ere photo unitaire en live je lance siril et je récupère le fond de ciel avec la commande console bg. Je mets cette valeur dans la calculette et automatiquement le fond de ciel s'ajuste. Du coup toutes les autres valeurs: niveau en adu moyen de l'objet et valeur de l'étoile non saturée s'ajustent et deviennent correctes ainsi que le SNR. - turbulence : idem, tu ne le sauras qu'en faisant des images, donc pas possible à savoir avant la série de poses. Dès la 1ere pose unitaire c'est possible. La turbulence agit uniquement sur le flux des étoiles dans les pixels et donc la saturation des étoiles - coefficient de transmission du collecteur : là à mon sens tu vas trop loin dans la précision des détails C'est vrais mais cela rentre malheureusement dans le calcul du flux. une valeur de 0.96, celle donnée par défaut, est valable. Il n'y a pas besoin de la saisir. S/B souhaité : indique au moins le type de valeur que tu veux obtenir, là j'ai pas trouvé quoi indiquer, en électrons, en db ? Le rapport signal sur bruit est une valeur sans unité Plus ce rapport sera grand plus on verra de détail sur la photo avec un fond de ciel plus lisse à moins de 1 on ne verra pas les parties de l'objet concernée noyée dans le bruit , à 3 on commencera à les voir a 10 ce sera parfait. J'avais tendance à prendre peu de pose et certaines extensions de galaxie ou de nébuleuse se perdaient dans le bruit de fond de ciel. Je pense que tu ne devrais pas aller aussi loin dans les détails théoriques, reste simple et factuel, sinon peu de gens l'utiliseront au final. C'est vrais c'est un peu complexe mais pour déterminer ce rapport signal sur bruit (nombre de poses) et voir si le gain et le temps de pose unitaire (poses pas trop courtes pour ne pas dégrader le rapport signal sur bruit et pas trop longues pour ne pas saturer) sont corrects pour l'objet observé, il faut tous les paramètres de la calculette (les paramètres qui caractérisent le Setup). Il y a toujours des paramètres par défaut comme la transparence. Je vais tenter de simplifier une version sans détail qui donnera le gain min Max, le temps pose min Max et le nombre de poses pour avoir le SNR en ne saisissant que l'essentiel (lieu date observation objet, taille collecteur filtre caméra gain temps pose souhaité, température mais on ne peut faire moins je pense). Les autres valeurs comme je nombre de dark le SNR souhaité peut être mis par défaut. Et perso je n'ai aucune des caméras que tu indiques dans ta liste (ASI183, ASI2600, ASI6200), donc je ne peux même pas vérifier un minimum la véracité du calcul. J'ai effectué des tests sur ASI1600 (voir en haut M81, M106, ngc1499 et cela est correct et me montre bien certaines erreurs de prise de vue Pour moi depuis cette calculette fini les gains à 300 et les temps de pose au delà de 120 secondes inutiles. La calculette doit normalement permettre de voir si on va plus vite a faire une photo avec une caméra, avec un filtre ou non qu'avec une autre caméra pour avoir le même rapport signal sur bruit sur l'objet. Malheureusement c'est long de modéliser chaque caméra pour rentrer dans la calculette de flux. Merci pour les retours.
  3. Bonjour J'ai un gros problème de compréhension sur le niveau des obtenus avec la caméra 294Cpro. en adu 16bits mesuré avec siril le niveau baisse avec le temps de pose ? -15°C 300 seconde (40 ADU moyen) -15° 2 secondes (120 ADU moyen) mais le plus bizarre pour un offset (dark avec un temps de pose de 0.001secondes) le niveau en ADU est de 3292 ? or pour moi l'offset (qui contient le bruit de lecture) doit être contenu dans le niveau du Dark. là tout s'écroule pour moi Selon ce que j'avais compris :le niveau du dark = bruit thermique*temps de pose unitaire + offset (bruit de lecture indépendant du temps de pose) et donc le niveau du dark ne doit pas baisser avec le temps de pose. Si je fait la même expérience sur la caméra ASI1600 c'est bien ce qui se passe mais dans cette dernière on paramètre l'offset Imageur en fonction du gain apparemment pas sur ASI294Cpro. le phénomène sur lASI294Cpro viendrais il de là ? Quelqu'un à t'il mesuré la même chose? Merci si vous avez une idée pour éclairer ma lanterne.
  4. Je reformule les avis pour bien comprendre. Si j'avais la réponse aux questions je ne la poserais pas. Mais l'échange permet d'avoir les idées plus claires. La finalité de cette question est de déterminer le flux qui arrive au niveau du pixel entre la couleur et le monochrome pour comparer des choses comparables. Cela dépend du filtre du type de flux (flux étoile avec une dispersion, ou flux surfacique sans dispersion) . En fait avec le confinement en mes temps perdu j'essaie de développer un petit applicatif de calculette de setup dont l'objectif est de savoir avant de faire une série de photo ce que l'on va obtenir en matière de Signal sur bruit et de niveau et éviter le tâtonnement. Je cherche à déterminer le gain, le temps de pose unitaire,l' offset et le nombre de photos à faire pour avoir le meilleur rapport signal sur bruit sur un objet un jour donné. Cela tient compte de beaucoup de facteur mais cela est en train de marcher en tout cas pour ASI1600 MM. voici la calculette. voir aussi mon post
  5. La question était : quel est la réduction du flux au passage de la matrice de bayer d'une caméra couleur par rapport à la caméra monochrome. C'est un problème de sensibilité. Je résume en faisant ce petit exercice de pensée (qui peut être réalisé) pour essayer de quantifier les choses. coté sensibilité : Pour quantifier le gain de sensibilité sur la couche L Si on fait une couche L avec capteur couleur sans dématricer, Chaque pixel (portion spectrale) reçoit environ 30% de la lumière (filtre rouge 30% du spectre filtre vert 30%de la lumière, filtre bleu 30% de la lumière) et en conservant la résolution du capteur monochrome, la sensibilité le capteur capteur serait de 30% moins sensible à résolution identique (filtre de couleur presque parfait). C'est bien ce que calcule l'outil sharcap https://tools.sharpcap.co.uk/ 33% de flux en moins sur un pixel entre le monochrome et le pixel couleur. Coté résolution On peut comparer les deux capteurs si sur la monochrome on place un filtre de couleur devant et on compare chaque couche. Dans ce cas la sensibilité dans le vert sera la même entre les deux capteurs mais la résolution bien meilleur pour le capteur monochrome 2 pixels de plus et encore meilleur pour la couche rouge et bleue 3 pixels de plus). La résolution est plus faible que le capteur monochrome à sensibilité équivalente. Merci pour cet échange qui m'a permis de mieux comprendre en tout cas je l'espère
  6. C'est bien clair il y a un filtre unique sur chaque pixel. Donc le pixel rouge voit le même champ du ciel que son petit voisin le pixel vert ou bleu. L'échantillonnage sur le ciel est le même. Cependant comme pour la couche finale il y a interpolation des valeurs de pixel pour remplacer les manquants, on dégrade la résolution de l'image. On a au final la même résolution en rouge que pour l'image en monochrome en binning 2x2 ou en bining 1x2 comparé avec le vert. Maintenant concernant les flux (ou la sensibilité) c'est autre chose Si on simplifie les choses le filtre vert des la matrice de bayer prend 33% de la lumière le rouge 33% et le bleu 33% Ce sera exactement la même chose avec un capteur monochrome si on met devant un filtre vert bleu ou rouge. La sensibilité sera exactement la même pour la même bande spectrale. La seule différence selon moi entre le capteur monochrome et le capteur couleur est la résolution mais pas la sensibilité sauf si on fait du binning avec le monochrome pour avoir la même résolution que la couleur. Dans ce cas on a un rapport 0.5 de sensibilité avec le vert et 0.25 avec le bleu ou rouge à résolution équivalente.
  7. J'e tente de répondre à ce genre de question avec avec cette application (calculateur de setup astrophoto ) que je viens de développer grace ou malgré le confinement. Maintenant je mets en place d'autres caméras comme ASI294MM cela permettra la comparaison sur le SNR et autres critères. Il me reste quelques points a affiner et quelques tests à faire.
  8. Bonjour J'ai une petite question pour laquelle je doute encore. comment est distribué le flux de photons incident sur un pixel monochrome ou un pixel couleur avec sa matrice de bayer ? je prends ASI 1600 Couleur ou monochrome 4656×3520 pixels. Selon ce que je comprends , la caméra couleur possède le même nombre de pixels mais devant chaque pixel il y a un filtre divisé en 4 secteurs RGGB. Chaque petit filtre reparti la lumière une fois filtrée sur tout le pixel.(il n'y a pas de réduction géométrique) Quel est le champ sur le ciel du pixel rouge ou du pixel monochrome. Cette surface sur le ciel va diminuer d'autant le flux incident de photons La réduction spectrale du flux sera elle d'environ du 33% (filtres parfais) On peut imaginer que le petit filtre bayer de couleur à une surface 4 fois plus petite que le pixel en entier. Si cela change le champ sur le ciel (formule 206taille/focal), ce petit bout de filtre même s'il renvoi la lumière par la suite sur tout le pixel donnera un coefficient de réduction spactiale du flux sera de 0.25 pour le rouge et le bleu et 0.5 pour le vert par rapport au pixel monochrome Quel est alors le coefficient de réduction du flux entre le capteur monochrome et chaque couleur pour le capteur couleur. 0.25*0.33 0.25 0.33 Sur internet on voit un peu de tout comme explication : 0.25 sur le rouge et bleu 0.50 sur le vert comme si il y avait qu'une distribution géométrique ? Pour l'outils sharcap https://tools.sharpcap.co.uk/ il semblerait qu'il raisonne sur une distribution spectrale et pas géométrique 0.33 Merci si vous avez un avis sur le sujet ou un bon lien d'explication.
  9. Bonjour a ceux qui comme moi ont la chance d'avoir une ASI1600 monochrome. En ces temps de confinement j'ai fait de l'astro comme j'ai pu et j'ai développé une calculette de setup pour déterminer ,pour un objet donné, le jour donné, les paramètres optimums du setup (choix du gain, temps de pose unitaire, nombre d'images à stacker pour avoir le bon rapport signal sur bruit, offset...). Cela m'a permis j'espère de comprendre ce qui influe sur ce rapport signal sur bruit et éviter de tâtonner comme je faisais toujours Cela n'a pas été une mince affaire mais j'en vois le bout du tunnel (bibliothèque d'objet, calculs d'ephémérides, profil spectral, modélisation des filtres, calcul des flux de photons et d'electron au niveau du capteur, simulation numérique de la caméra, air masse, transmission atmophérique, etc...). Il me reste à affiner les calculs pour un fond de ciel non uniforme spectralement (et voir ainsi l'influence des filtres antipollution sur le rapport signal sur bruit), calculer l'influence de la lune sur le fond de ciel et enfin mettre en place d'autres caméras pour des comparatifs. Je suis en train de faire des tests sur des images réelles (niveau en ADU, évaluation des bruits et signaux, rapport signal sur bruit) et pour l'instant cela correspond ouf! . Attention la calculette est en cours de développement par moment. Si vous avez des observations en tout genre n'hésitez pas je suis preneur. N'ayant pas forcement tout le temps que je veux, je suis preneur de toutes les formules concernant les caméras que l'on pourrait associer à cette calculette de setup. Très bonne soirée à tous
  10. Je me suis trompé effectivement Le rendement peak est de 60% selon ce que dit le constructeur donc ce n'est pas 1 pour 530Nm mais 0.6. Ce qui va donné un rendement moyen sur tout le spectre de moins de 35% approximativement..
  11. Merci pour l'info cela n'a pas l'air si simple. Je n'ai apparemment pas trouvé ni dans stélarium l'origine de la magnitude qu'ils indiquent: magnitude V B ou autre ou sur tout le spectre visuel en référence à la magnitude 0 de véga ou autre? Pour carte du ciel la source est indiquée : catalogue OpenNGC mais que je ne retrouve pas sur la liste des catalogues astro sur https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_astronomical_catalogues.
  12. J'ai finalement la réponse la courbe du constructeur est bonne bien sur et le calcul du rendement moyen sur tout le spectre est de 60%. Il y a bien un rendement de 100% à 530Nm 1 photon donne 1 électron.
  13. Bonsoir Je cherche la magnitude surfacique de m81 et là il y a quelques petites différence entre stélarium et carte du ciel et wikipédia. Carte du ciel donne 22.78 mag/arcsec2 pour une taille de 21.6'*11.3' cela donne selon la formule qu'à donné jgricourt 13.59 mag/ar'2 soit 22.49 selon la formule de jiricout ms en mas2=mag/minute2+8.89 il y a 0.3 d'écart stelarium lui donne 13.13 mag/ arcmin2 soit 22.02 mag/ arc sec2 mais avec la dimension donnée 26'54" et 14"05" donne une magnitude surfacique de 22.015 mag/arcsec2 sur wikipedia la dimension est 24,9′ × 11,5′ Une nouvelle dimension La magnitude surfacique est alors de 21.76 mag/arcsec2 5 chiffres différents dimensions différentes ? Il faudrait se mettre d'accord Mais je trouve qu'entre 21.76 et 22.78 il y a une grosse différence ? Y a t'il d'autres références plus sure que tout cela?
  14. Bonjour Je recherche une loi approximative qui donnerait l'influence de la lune en éclairement (magnitude surfacique) sur la photo d'un objet placé une distance angulaire A de la lune. Je cherche une loi simple Magnitude surfacique apportée par la lune : Ms=F(A, age de la lune); J'ai bien magnitude de la pleine lune -12, mais je cherche la décroissance de la luminosité induite du ciel avec la distance à la lune. j'ai trouvé cette info légèrement quantifiée en %de luminosité par rapport à la pleine lune: 0%:0j, 1.2%/3j,8%/7j,25%/11j,100%/14j . Cela peut donner la magnitude de la lune mais pas l'influence sur le ciel à 30° par exemple. j'ai cherché sur internet en français ou en anglais je n'ai rien trouvé. Je vais faire quelques photos et tenter une approche. Merci si vous avez des idées .
  15. Je viens de voir sur carte du ciel les valeurs en jour julien sont bonnes mais l'heure sidérale est donnée en local pour 23h34m20s. J'ai beau tourner les choses dans tous les sens je ne vois pas la liaison avec 1h42'? Il a t'il une explication ? Je pense que c'est cet heure sidérale locale 23h34'20" qui rentre dans le calcul de l'azimut et hauteur d'un objet sur le ciel?. Merci si vous voyez.
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.