Jump to content

antoinebba

Membre
  • Content Count

    130
  • Joined

  • Last visited

About antoinebba

  • Rank
    Membre

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Bien sur c'est vrais mais je parle ici de temps de pose cumulé. Dans la simulation j'ai pris des temps de pose unitaire de 60s. Je pense qu'il ne doit pas y avoir beaucoup de différence avec un temps de pose unitaire de 30".
  2. Salut Colmic Cela doit être l'inverse (sinon je me suis bien trompé) à trois bornes de paris dans le centre de paris (17.67mag/arcsec2) il faut vraisemblablement poser 3 a 4 fois plus de temps pour un même rapport signal sur bruit sur l'image cumulée que a 10km avec 1 point de plus en SQM. C'est le résultat d'un calcul bien sur. Difficile expérimentalement de tout tester. Mais certains points ont été testé. Je cherche à voir juste les ordres de grandeur de l'influence de l'altitude et de la pollution sur le temps de pose à photo de qualité equivalente. 25% de plus entr
  3. C'est une question qui m'à toujours interpelée : Cela vaut il le cout de monter en altitude ? et quel temps de pose cumulé faut il entre un site pollué et un site rural pour obtenir la même qualité de photo pour un setup donné? Mais comment quantifier tout cela ? J'utilise la calculette http://astronomie.aparcourir.com/c_astro/objet.php?item=Calculs&action=formulaireDetail qui permet de répondre à la question même s'il faut saisir beaucoup de paramètres (ne fonctionne bien que pour AS1600MM) Le setup : ASI1600 en luminance au foyer d'une lunette de 102mm ouvert à
  4. Je fais un test sur pertuis au nord d'aix en provence. J'utilise (1) https://www.lightpollutionmap.info/#zoom=4.00&lat=45.8720&lon=14.5470&layers=B0FFFFFTFFFFFFFFFF (avec overlay "world atlas 2015) pour avoir le niveau de pollution moyen (SQM) au centre de Pertuis :19.95 mag/arcsec2. Cela donne un nombre d'étoiles visibles en période de nouvelle lune (je pense) de 1200 environ étoiles de magnitude inférieur à 5.5. C'est apparemment pas ce que j'observe. Je dirais que j'observe entre 100 et 200 étoiles les bon jours. Pour le centre de paris le niveau de pollution SQM
  5. c'est vrai. Mais une seule pose de 120 sec donne le rapport signal sur bruit de 6 sur la magnitude surfacique moyenne de m27 et encore pour un ciel parfait de 21 mag/acrsec2. Il faudra 6 poses pour la même chose dans une ciel de ville (17) Mais m27 comme tous les objets ont une magnitude surfacique pas uniforme les parties les plus tenues de m27 ont sans doute une magnitude surfacique plus élevée compter 1.5 à 2 de plus. Dans ce cas pour avoir le rapport signal sur bruit de 6 dans un ciel médiocre de 17 mag/arcsec2 il faut entre 32 et 80 poses de 120 secondes pour avoir ce rapport signal su
  6. as tu plus d'infos: erreur de date ou autre ou l'objet sélectionné est non visible ? Attention il n'y a que ASI1600MM qui fonctionne malheureusement les autres n'ont pas leur modélisation et donc plantent
  7. Je ne sais pas ce que tu appelles la VA ? Pour ajouter une caméra il faut la modéliser obtenir les fonctions readnoise(gain), gain en ADU(gain) dynamique(gain) bruit thermique(température) offset(brightness ou piedestal). On peut obtenir cela avec sharcap (analyse capteur et histogramme) mais c'est long est c'est inconcevable de le faire saisir. La calculette doit pouvoir fonctionner et pour les poses courtes et longues à partir du moment ou ce qui est au dessus est modélisé. Pour les poses courtes l'influence du readnoise devient important et la fonction doit être bien modé
  8. Merci d'avoir testé Malheureusement je n'ai pas de pose faite sur m27. Le nombre de poses à faire pour avoir le rapport signal de m27 sur bruit photo dépend du setup (focale diamètre collecteur, gain, temps de pose unitaire mais surtout de niveau de fond de ciel.) Le gain agit peu sur le nombre de poses a faire si on est sur que on est bien avec un temps de pose unitaire entre Tmax et Tmin (calcul temps de pose unitaire). Le temps de pose unitaire agit sur le nombre de poses car en fait c'est le temps de pose cumulé qui détermine le rapport signal sur bruit objec
  9. Malheureusement en ce qui me concerne j'ai besoin de modéliser pour comprendre l'influence et l'importance de l'influence des facteurs du setup sur la qualité de l'image (rapport signal sur bruit et la saturation) : Comment agit la pollution lumineuse sur le SNR? comment intervient le bruit thermique (dark) sur le SNR comment intervient le bruit de lecture sur le SNR? comment intervient la turbulence et le fwhm sur le SNR? comment intervient un filtre luminance de couleur, antipollution ou narowband Ha OIII ou SII sur le SNR? quel est l'influence du nombre de dark sur le SRN, comment comparer
  10. Merci pour ces retours je vais essayer de répondre à quelques éléments. - "magnitude que l'on ne veux pas voir saturée" : désolé pas compris (également une faute sur veux) Beaucoup de mes photos ont des étoiles saturées et dans les traitements difficile d'avoir de belles étoiles fines et correctement colorée. La saturation augmente considérablement le fwhm . Les étoiles non saturées ont un fwhm constant pour toutes les magnitudes entre 3 et 4 . Au delas le fwhm augmente jusqu'à plus de 20 pour les grosses magnitudes (en tout cas c'est ce que l'observe sur ASI1600). c'est lié à l'ét
  11. Bonjour J'ai un gros problème de compréhension sur le niveau des obtenus avec la caméra 294Cpro. en adu 16bits mesuré avec siril le niveau baisse avec le temps de pose ? -15°C 300 seconde (40 ADU moyen) -15° 2 secondes (120 ADU moyen) mais le plus bizarre pour un offset (dark avec un temps de pose de 0.001secondes) le niveau en ADU est de 3292 ? or pour moi l'offset (qui contient le bruit de lecture) doit être contenu dans le niveau du Dark. là tout s'écroule pour moi Selon ce que j'avais compris :le niveau du dark = bruit thermiq
  12. Je reformule les avis pour bien comprendre. Si j'avais la réponse aux questions je ne la poserais pas. Mais l'échange permet d'avoir les idées plus claires. La finalité de cette question est de déterminer le flux qui arrive au niveau du pixel entre la couleur et le monochrome pour comparer des choses comparables. Cela dépend du filtre du type de flux (flux étoile avec une dispersion, ou flux surfacique sans dispersion) . En fait avec le confinement en mes temps perdu j'essaie de développer un petit applicatif de calculette de setup dont l'objectif est de savoir avant de faire une sé
  13. La question était : quel est la réduction du flux au passage de la matrice de bayer d'une caméra couleur par rapport à la caméra monochrome. C'est un problème de sensibilité. Je résume en faisant ce petit exercice de pensée (qui peut être réalisé) pour essayer de quantifier les choses. coté sensibilité : Pour quantifier le gain de sensibilité sur la couche L Si on fait une couche L avec capteur couleur sans dématricer, Chaque pixel (portion spectrale) reçoit environ 30% de la lumière (filtre rouge 30% du spectre filtre vert 30%de la lumière, filtre bleu 30
  14. C'est bien clair il y a un filtre unique sur chaque pixel. Donc le pixel rouge voit le même champ du ciel que son petit voisin le pixel vert ou bleu. L'échantillonnage sur le ciel est le même. Cependant comme pour la couche finale il y a interpolation des valeurs de pixel pour remplacer les manquants, on dégrade la résolution de l'image. On a au final la même résolution en rouge que pour l'image en monochrome en binning 2x2 ou en bining 1x2 comparé avec le vert. Maintenant concernant les flux (ou la sensibilité) c'est autre chose Si on simplifie les choses le filtre vert d
  15. J'e tente de répondre à ce genre de question avec avec cette application (calculateur de setup astrophoto ) que je viens de développer grace ou malgré le confinement. Maintenant je mets en place d'autres caméras comme ASI294MM cela permettra la comparaison sur le SNR et autres critères. Il me reste quelques points a affiner et quelques tests à faire.
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.