Lighty50

Membre
  • Content Count

    105
  • Joined

  • Last visited

1 Follower

About Lighty50

  • Rank
    Maxime Oudoux
  • Birthday 10/04/1990

A propos

  • Résidence
    Le Mans
  • Intérêts
    Astronomie, photographie, high tech, jeux vidéo, musique, cinema
  • Occupation
    #1 Web & Communication #2 Photographe Indépendant
  • Matériel
    // Astrophoto
    2 Nikon D750 dont 1 Astrodon, des optiques Samyang et Sigma, une tête pano Nodal Ninja IV, une Astrotrac TT320X AG...

    // Visuel
    Meade 395 90/1000 "custom" de 1993 import
  • Site Web

Recent Profile Visitors

291 profile views
  1. until
    « PHOT’EXPO 2019, LES RENCONTRES PHOTOGRAPHIQUES D’ASNIÈRES SUR VÈGRE », onzième édition, aura lieu à Asnières-sur-Vègre durant les trois jours de la Pentecôte, les 8, 9, et 10 juin 2019. La manifestation connait un succès grandissant au fil du temps. Avec la participation de photographes de renom comme Hans Silvester, Nicolas Orillard Demaire, Grégory Pol, Emmanuel Tardy, Christophe Salin, « PHOT’EXPO » a pris régulièrement de l'ampleur par la qualité des œuvres présentées, la diversité des thèmes. Invité d'honneur en 2019 Maxime OUDOUX, sur le thème de l'Astrophotographie. L'exposition "Les Couleurs de la Nuit" (paysage nocturne principalement, 2 images ciel profond) Sombre, froid, triste, parfois inquiétant… autant d’adjectifs souvent associés au monde nocturne. Il est pourtant d’une très grande richesse, avec de multiples facettes extraordinaires et méconnues, accessibles à tous ceux qui souhaitent le découvrir. Une fois le crépuscule arrivé à son terme, l’obscurité s’empare du paysage avec beaucoup de douceur. Dégradés subtils et spectacles célestes à la fois éphémères et immenses nous invitent alors à la rêverie et à l’imagination. Lumières, nuances, détails, immensité… voici les vraies couleurs de la nuit. Cette série photographique, qui est toujours en cours de réalisation avec l’ajout de quelques prises de vues tous les ans, est à la fois contemplative et informative. La diversité des lieux représente les aspects de notre ciel au fil des saisons avec les différents objets célestes à observer, mais aussi de la présence humaine avec la désormais tristement célèbre pollution lumineuse. Contenu de l'exposition : 14 images tirées sur papier Canson Infinity Baryta Prestige, finition satinée, dans des dimensions allant du 60x40cm jusqu'à 120x60cm, contrecollées sur support Dibond Alu. Travail important en amont et lors du tirage pour obtenir un rendu équilibré et détaillé (tirages d'épreuve, contrôles en présence du tireur et du photographe).
  2. Pas encore levée la VL, avec la pleine lune c'était mort pour cette fois ! Ce petit trip en Bretagne était avec ma compagne, donc la partie photo était en bonus, si j'avais le temps. Le prochain trip, lui par contre, il est dédié exclusivement à la photo, en solo, à dormir à l'arrache et photographier toute la nuit pendant 1 semaine... enfin ça c'est sur le papier ! 😅 Il a déjà été repoussé une fois à cause du mauvais temps, j'espère pouvoir le faire début mai...
  3. C'est une image assez clivante, a la fois plutôt reposante et poétique, mais aussi entachée (littéralement) par la pollution lumineuse présente partout, y comprit dans des zones relativement préservées... La grande tache de lumière à l'horizon est celle de Saint-Malo; située à une douzaine de km (vol d'oiseau) de la pointe du Grouin, nous pouvons quand même très bien la voir. Même avec l'emploi d'un filtre permettant de réduire la pollution lumineuse, ce n'est pas suffisant, elle est beaucoup trop forte ! Sans le filtre, cette zone de l'image aurait été cramée, ce n'est pas le cas ici, même si sur certains écrans cela y ressemble) J'ai été surprit de cet élément qui n'était pas prévu, pas de cette intensité en tout cas. Il est temps que les mesures et les textes de Loi soient appliqués... car ils existent depuis peu, mais ils ne sont pas pris en compte. Le paysage se prête à de belles images terrestres et céleste s'il n'y aurait pas tout cela... A l'opposé, la "Pleine Lune Rose" émergeait de l'horizon, éclairant le sol et le ciel, ce qui lui donne cette belle teinte bleutée... par-dessus la pollution lumineuse. Côté technique, quelques essais ici : première fois que je me met en scène sur l'image avec la frontale (pour faire comme tout le monde... même si je ne suis pas vraiment fan de ça ) et gestion de la profondeur de champ avec une double mise au point (une sur le ciel, une sur moi; seul l'horizon est un peu flou). L'image pleine définition est impressionnante de détail, grâce à l'utilisation du Samyang 35mm f/1.4, très piqué à f/2.8 même sur des cibles à 3m et de nuit. Matériel et EXIFS : Nikon D750 Astrodon Samyang 35mm f/1.4 AS UMC NiSi Natural Night Tête panoramique Nodal Ninja VI RD-16 II Embase de mise à niveau EZ-Leveller II Panoramique de 16 images, projection mirror ball Pour chaque image : 8s, 3200ISO, f/2.8, 35mm Traitement des RAW sur DxO Optics Pro 11 Elite Assemblage du panoramique sur Autopano Giga 4.4.1 Retouches sur Lightroom CC Image traitée sur moniteur Samsung F2380M calibré
  4. Salut tout le monde, le test de la monture de voyage Slik ECH-630 est rédigé : https://maximeoudouxphotographie.fr/test-de-la-monture-de-voyage-slik-ech-630/ Il contient son descriptif, son utilisation, les temps de pose (vérifiés à plusieurs reprises, en été comme en hiver, dans les plaines comme en haute montagne !), quelques images d'exemple et une ouverture avec la concurrence. A mettre en comparaison avec le test de @Fred_76 pour la Star Adventurer Mini, les 2 montures sont à la fois plutôt proches mais relativement différentes en même temps !
  5. Yes je peux l'ajouter dans le club, comment je peux faire ? Créer un nouveau post exprès ? (je ne vais pas coller le texte du test sur WA) Effectivement quand on veut charger plus ces montures, gros avantage à la SAM qui est clairement conçue pour avoir une marge d'évolution plus importante que l'ECH-630 Pour ta batterie externe, tu n'a pas de soucis de régularité du jus délivré ? Pas de suivi en "demi lune" qui trahi un moteur qui a du mal à entrainer l'ensemble ? Quand j'avais la SA et une batterie 18000 mAH (une Weex Titan), j'ai souvent remarqué ce problème vers le dernier tiers de charge restant. On avait un peu cogité avec Philippe Bernhard sans trouvé la cause... jusqu'à ce qu'on change de type d'alimentation, en repassant sur 4AA qui trainait dans le sac photo. Le suivi est reparti direct sans soucis
  6. Hello ! Un test a (enfin !) été rédigé pour l'ECH-630. Je devais le faire bien plus tôt en 2018, mais les aléas de l'emploi du temps et de la météo en ont décidé autrement 😓 Il est disponible sur mon site : https://maximeoudouxphotographie.fr/test-de-la-monture-de-voyage-slik-ech-630/ @Fred_76 la marque à prit conscience du tarif qui était effectivement mal positionné et à revu sa copie : elle est désormais proposée à 349€ avec une mini table équatoriale (la SMH-250). On est encore 20€ plus cher qu'une SAM et certaines fonctionnalités sont absentes (pas de wifi, pas d'intervallomètre) mais certains avantages sont assez intéressants, notamment l'autonomie importante (testé sur le terrain) et un suivi plutôt confortable pour des focales jusqu'à 135mm environ. (c'est marrant que tu as répondu au post samedi alors qu'il datait de 2017, on se suit ! 😀 )
  7. C'est exactement ça, pour jeter un coup d'oeil sur les objets du ciels sans se prendre la tête et avec plaisir ! 👍 Elle fait aussi office de déco dans le bureau à côté de la station de travail 🔭 💻 Ah excellent, j'ai vu votre site pour me faire un avis sur cette lunette justement, la boucle est bouclée ! C'est grâce à votre page que j'ai pu connaître son vrai nom (le "395") et plus d'infos à son sujet Et je confirme, la Lune est un vrai plaisir à voir au travers de cette lunette; j'ai pu monter quelques oculaires (Meade 24mm serie 5000, Baader Hyperion MkIII 8-24mm, Meade 14mm Super Plössl entre autres) et à chaque fois, ça claque pas mal pour une achromatique.
  8. Bonjour à tous, Le Bon Coin nous réserve quelques fois de belles surprises dans les annonces, ça ne vous aura peut-être pas échappé ! Il y a quelques mois, j'ai sauté sur une affaire assez peu courante. Un jeune vendait la lunette de son grand-père, récemment décédé, car il ne savait pas l'utiliser. Je suis venu la chercher en lui assurant qu'elle va être bien traitée et qu'elle verra un peu de ciel, ce qui lui a fait énormément plaisir, limite la petite larme aux yeux 😀 La pauvre avait une monture qui avait perdu ses jambes et ses flexibles, et n'était pas vraiment dans un bon état général (assez sale, du jeu dans les serrages...). J'ai donc trouvé sur une autre annonce de quoi la compléter : pieds en bois, flexibles "chromés", et une entretoise provenant d'une autre lunette de 60mm (un peu petite, les pieds ne sont pas assez écartés). L'adaptation des pieds a nécessité de raboter un peu les parties en bois. Après un premier nettoyage, son état est vraiment bon : la monture a presque aucun choc esthétique, la mécanique marche très bien, sauf une crémaillère sur l'axe AD qui est desserré, donc le mouvement est un peu difficile parfois, ça glisse ! Je n'arrive pas à resserrer les vis en question pour le moment cas leur accès est difficile. Une fois tout ce "travail" terminé, elle a bien meilleur allure 😃 ! Voici donc une Meade 395 90/1000 de 1993, "importée" des USA, car le grand père du jeune y a vécu quelques années et l'a rapatrié avec lui. Tous les documents et manuels (en anglais) sont en ma possession. C'est une achromatique sur monture allemande simple, avec des flexibles, aucune fioritures. La lunette en elle-même marche vraiment bien pour une achromatique de cette décennie : peu de chromatisme et de coma, assez piquée, la Lune est très belle avec un bon petit oculaire sympa, idem pour les planètes. C'est un sentiment partagé avec les autres astropotes qui pratiquent le visuel régulièrement avec différents instruments, ils la trouvent vraiment correcte pour son âge et sa gamme. Le tout pour... 35 euros la lunette + monture et les oculaires d'origine, 50 euros cumulé pour tout le reste. Elle sort de temps en temps au club de la SAT pour faire du lunaire et planète + ciel profond léger (les objets les plus faciles et lumineux), et sera utilisée pour l'événement "On the Moon Again" de cette année.
  9. j'ai saisi 17 "positions" différentes de l'ISS, sur 4 angles différents (de la tête panoramique); chaque angle contient environ 4 trainées de l'ISS; c'est IMPOSSIBLE d'avoir un trait continu, le temps de relancer une autre pose, il y aura un trou dans le filé de l'ISS, à nous de faire en sorte qu'il soit le plus petit possible. C'est pire quand on doit tourner la tête panoramique aussi. Du coup, ce petit panoramique montre la trajectoire de l'ISS dicontinue; sur Photoshop, j'ai utilisé le tampon de duplication pour boucher les trous, tout simplement (en utilisant une autre zone de la trainée de l'ISS). Les étoiles sont complètements dans le sac à cause du paramétrage particulier d'autopano : par défaut, le logiciel va fusionner les 17 images en paquet de 4 (rappelez vous le nombre de position de la tête pano) et ne va afficher que les 4 premières trainées de chaque position, c'est pas ce qu'on veut! Il faut lui dire en gros : "on s'en fiche de ne pas avoir de fusion propre ici, tout vas disparaitre sauf la trainée de l'ISS". Du coup on a des débuts de startrails, des fusions "au plus proche" sur le fond de ciel, bref n'importe quoi :D Ensuite, ce gros panoramique spécifique à l'ISS, je l'ai fusionné avec le reste du paysage et du ciel, avec précaution. Pour la full res, je vais la mettre prochainement sur mon site, et oui je pense qu'elle va finir sur l'espace des tirages très bientôt. (il n'est pas visible pour le moment) Merci !
  10. Merci pour vos retours ! 👍 Merci ! Oui l'avantage du panoramique c'est que l'on peut tirer les photos en très grand, et que même avec le nez dessus, on ne voit toujours pas les pixels (si le fichier de départ est correctement préparé ) Pour l'APOD c'est fait via leur forum, on verra bien ! Merci pour vos retours, ça fait super plaisir (et ça rassure un peu, on a toujours des doutes sur le travail réalisé...)
  11. Un spectacle toujours aussi magique à voir et à photographier ✨ La scène, qui s'est déroulée le 30 janvier dernier à 19h08, valait le coup de monter un peu dans les montagnes pour aller la saisir, par -12°C (et ce n'est pas la température ressentie... il y avait du vent ❄️) et depuis une pente plutôt prononcée. La Station Spatiale Internationale a traversé le ciel d'Ouest en Est, avec un éclat blanc intense qui lui est propre. Au moment d'arriver "dans" la constellation de la Grande Ourse, l'ISS est passée dans l'ombre de la Terre : remarquez le changement de couleur de son trait lumineux, du blanc vers l'orange. Pour les astronautes à bords, ils voyaient un coucher de soleil ! Au centre de l'image vers le haut, l'Etoile Polaire brille un peu isolée des autres étoiles lumineuses. L'image est donc orientée parfaitement vers le Nord. Au sol, le Mont Pelvoux (à gauche), la pointe des Arcas (au centre gauche, au fond) et le trio de la Cime des Condamine / Tête des Lauzières / Tête d'Amont (centre droite et droite) se partagent le paysage de second plan, tous éclairés par Vallouise, le village en fond de vallée. Matériel et EXIFS : NIkon D750 Astrodon Samyang 35 mm f/1.4 AS UMC Filtre NiSi Natural Night 77mm Tête panoramique Nodal Ninja IV ID-16 Embase EZ-Leveller II Panoramique de 40 RAW + 17 pour le suivi de l'ISS + 1 pour Vallouise (Smart Digital Blending) Ratio 2:1, projection stéréographique Sol, ciel et ISS : 10s, 2500ISO, f/2.8, 35mm Vallouise : 6s, 1600ISO, f/4, 35mm Traitement des RAW sur DxO Optics Pro 11 Elite Assemblage panoramique sur Autopano Giga 4.4.1 Retouche et placement de l'ISS sur Photoshop CC 2017 (2 panoramiques à faire concorder ensemble, le morphing manuel des 2 grandes images était rigolo à faire !) Image traitée sur un moniteur Samsung F2380M Calibré
  12. Lighty50

    Lancement des [tags] pour les photos

    merci @kiwi74 ! 👍