Jump to content

Paco Del Diablo!

Membre
  • Content Count

    66
  • Joined

  • Last visited

About Paco Del Diablo!

  • Rank
    Membre

A propos

  • Matériel
    Dobson Skywatcher 254/1200

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Pour les objets du catalogue Messier, je n'utilise que l'objectif de base de mon télescope. Ils sont pour la majorité rapides à viser quand même. Et si jamais je galère pour une raison quelconque (genre un arbre qui m'embêtait salement pour M27 et M71 avant-hier par exemple), je montre des étoiles doubles ou des astérismes aux gens, ils aiment bien aussi généralement. Mes amis étant tous issues du grand public, je vise très souvent des objets Messier avec eux. Ça fait clairement le boulot pour une initiation. Si je passe à des NGC et que je galère un peu trop, je sors le quickfinder en revanche. Que j'observe en solo ou avec des potes. Là c'est un gain de temps appréciable tout de même. Le vrai problème de mon Dobson, c'est l'absence de push-to ou autre système similaire. Les personnes ont tendance à perdre la cible et à ne pas réussir à la suivre en manuel. Je dois souvent recentrer la cible.
  2. Oui, il a beaucoup apprécié de voir le ciel de cette façon. Il n'a pas réussi à voir la plupart des galaxies que je lui ai mis à l’oculaire (dont NGC 6207 à côté de M13 ou des galaxies de la Vierge trouvées lors d'une promenade désinvolte dans le secteur), mais la Lune était assez gênante et il est probable que j'eusse moi-même éprouvé de grandes difficultés à voir ces galaxies si j'eus été débutant. Heureusement, il a pu voir les inévitables M94, M51 et M63, et des "classiques " (M92, M13, Albiréo, M56 et M57 notamment -que je vois en couleur, là où lui n'en voit pas- Cor Carolis etc...). Nous avons évidemment observé la lune, mais c'était assez violent. Le 14mm 82° d'ES équipé de ma Barlow Televue m'a convaincu de ne pas pousser le vice avec un grossissement supérieur😁 J'ai aussi initié mon voisin (enfin ex-voisin depuis son déménagement il y a une semaine) à l'astronomie. Il s'est montré plus curieux. Possible qu'on puisse en faire un astram quand j'y pense tiens... Disons que la plupart des galaxies sont assez délicates au premier abord. Ok, il y a bien le cas M31, mais sinon on ne sait jamais à quoi s'attendre avant de les trouver. En conséquent les quelques amis que j'ai initié préfèrent souvent le cas des amas globulaires. Surtout qu'on peut "bourriner" en grossissement dessus pour voir plus de détails dessus, là où les galaxies ne montreront pas forcément plus de choses. Quand je pars à la chasse d'objets plus délicats, je me sers de ce lien http://www.astrosurf.com/agerard/observ.html C'est vrai que dans le cas de IC 4634, cela semble jouable avec ton 400.
  3. Tiens j'avais pas vu ce CROA bien sympathique. Bon normal après tout, je faisais découvrir l'astronomie à un pote ce soir-là. Pas évident avec la présence de la Lune, mais j'ai quand même réussi ce challenge. Je ne trouve pas la lecture particulièrement longue voyons roooo. M101 a enfin révélée son potentiel chez vous. Chez moi, malgré un bon ciel, elle reste une grande tâche diffuse refusant de livrer ses secrets...Là c'est le diamètre du télescope qui fait que... Trouver des objets IC n'est pas un peu ambitieux avec un 400mm sinon? En astrophoto ça doit le faire sans trop de soucis, mais en visuel? (les baroudeurs, vous avez un avis là-dessus svp?) C'est pas faux concernant la Chevelure de Bérénice, j'étais aussi un peu perplexe quant à sa position. Repérer des objets comme M53 et M64 n'est absolument pas problématique, mais je trouve que cette constellation ne "vient" pas comme ça à l’œil nu. C'est certes pas sportif comme le Lynx, mais c'est clairement pas la constellation qu'on repère le plus rapidement lorsque le noir vient. A+ ps: c'est pas bien de saboter le matériel de sa collègue!
  4. Le 304mm si tes finances le permettent, et si tu peux gérer l'encombrement un peu plus important que pour le 254. Sinon pars sur ce dernier, ce qui sera déjà très bien. Sinon Popov a raison. La patience est la clef en astronomie. Mais tu peux aussi apprendre sans club au début à cause de la crise, c'est également assez formateur.
  5. J'ai aperçu ce fameux train hier soir vers 22h, vraiment par hasard parce que j'étais dehors avec mon télescope. C'est impressionnant (mais pas dans le bon sens du terme) et c'est clair que rien que pour l'astrophotographie, ça fout tout en l'air. De toute façon, ça "flambe" tellement qu'on est obligé de les voir à partir du moment où nous sommes dehors à cette heure-là. Pour le reste, rien à rajouter, les autres ont tout résumés.
  6. Salut, CROA sympa de ta part comme d'habitude. On a à peu près les mêmes cibles lors de nos sorties respectives, marrant. Quand tu observes M13, pourquoi ne vas-tu pas rendre visite à M92 et M53 derrière par curiosité? Elles sont plus localisables que M3 et M5 je trouve (même si moins jolies), et surtout ça donne un phénomène de "décroissance" aux amas globulaires dans la soirée: d'abord M13 qui est un peu le "boss", M92 qui se défend pas trop mal et M53 qui est plutôt mal résolu en son centre (du moins dans mon 250...). Sinon j'ai observé M57 à 1h hier, elle me semble encore un peu basse à cette heure-là. Et j'habite plus au Sud que toi. Pour les galaxies de la Vierge, c'est sûr qu'il faut vérifier après la soirée les cibles observées pour être sûr. Je suis justement en train de m'y atteler. Edit: pendant que j'y suis, à côté de M13 se trouve la galaxie NGC 6207 (et il a aussi une galaxie du catalogue IC, mais on peut l'oublier celle-là je pense) .La vois-tu avec ton 400mm et avec tes conditions par hasard?
  7. Bonsoir, C'est tout à fait normal de galérer durant les premières sorties, pas d'inquiétude. Ca fait partie de l’apprentissage, on est tous passé par ce stade de frustration. Surtout qu'avec un Dobson, pas de coordonnées. C'est à la "dure" au début (j'ai le Skywatcher 250, tu as le 150, c'est bien ça?) Je te conseille de commander le Sky Pocket Atlas comme certains le suggèrent ici. Sur le terrain, ça aide énormément. Cependant ne te reposes pas entièrement dessus au début. Pour repérer tes premières constellations dans le ciel (outre la Grande Ourse), je te recommande de regarder attentivement avant chaque sortie leurs formes et les objets remarquables qui les constituent sur le logiciel gratuit Stellarium. Ok tu auras une carte sur place, mais tâches de ne pas avoir trop le nez dedans sur place. C'est bien de laisser la vision nocturne s'installer et de se repérer progressivement dans le ciel. M44 est certes un très bel objet, mais encore faut-il pouvoir le repérer dans le ciel lorsque l'on débute. Ce n'est peut être pas le plus évident comme l'a dit Popov. En toute honnêteté, je verrais ça moi (et je suis très large, je te rassures) - La constellation d'Orion avec évidemment M42. Certes elle est un peu basse sur l'horizon, mais ça me semble pas si mal en début de soirée. Faut y aller directement dès que le ciel commence à être assez sombre. Ok, ce n'est peut être la meilleure période pour l'observer, mais c'est toujours ça après tout. - M3. Pas besoin de connaître la constellation du Bouvier ici, le simple repérage d'Arcturus fait déjà bien le boulot. M3 au 150, c'est bien ça pour un premier amas ça, non? - Les galaxies de la Grande Ourse + Chiens de chasses quand le ciel est plus sombre. - Des objets comme M13 et M57 plus tard dans la soirée. - Une promenade désinvolte dans le Superamas de la Vierge pour le challenge éventuellement. Parce que la zone est vaste et ne nécessite pas vraiment un pointage précis. Et aussi parce qu'il recèle plusieurs Messier, et on peut penser qu'ils seront accessibles dans l'ensemble avec un 150 (ok, ça peut dépendre de la pollution urbaine certes). Ca ne sera pas forcément facile au début, mais bon, whynot après tout. - Plus tout ce que dit Bruno plus bas. C'est vrai qu'on oublie souvent que nous sommes nombreux à avoir commencé les observations à partir d'étoiles doubles et de planètes. Pour le reste, l'acquisition d'un 6mm peut être bien oui. N'oublies pas de laisser ton dobson ouvert après observation, sinon les miroirs resteront humides (c'est pas bon pour le matériel ça). Tu fermeras le tube le lendemain matin, le temps que cela sèche. Et pour ma part je range mes oculaires dans les poches de ma grosse veste ou bien dans une boîte durant l'observation.
  8. Bonsoir, 1) Pour ma part je n'essaie même pas une observation du ciel profond (galaxies + nébuleuses) lorsque l'on se situe entre le premier quartier et la pleine Lune. C'est comme un phare dans la nuit. Les amas peuvent toujours être tentés, même s'ils seront évidemment moins beaux que lors d'une nuit sans lune. C'est un peu plus simple quand on se rapproche du dernier quartier je trouve, et bien entendu il faut se renseigner sur le lever et le coucher de la lune chaque jour. J'ai du mal à fournir une quantification concernant la magnitude observable limite suivant ces conditions. 2) Normalement tu peux voir M101 dans les conditions que tu énonces, oui. Cette galaxie est (très) sensible à la pollution lumineuse notamment. En revanche je ne pense pas que tu puisses voir des détails remarquables sur cet objet avec ton 200 (quoique tu es semble t-il un peu en altitude, non?). Dans tous les cas tu verras au minimum une grande tâche floue assez ténue. C'est sans doute une galaxie à tenter plusieurs fois pour toi au début, pour voir ce que tu peux y voir précisément. 3) M53 est assez granuleux de mémoire, mais le cœur n'est pas vraiment net chez moi. Je te dis ça alors que j'ai un 250 et que j'habite en campagne assez préservée de la pollution lumineuse. Et n'oublies pas que tu as observé lors d'une nuit avec lune, c'est moins évident dans ces conditions.
  9. J'observe de mon champ, situé derrière mon jardin. J'ai juste une installation de dix minutes à faire, c'est l'idéal. Comme certains membres ayant postés ici, j'ai pour voisins nocturnes des chouettes, des grands-ducs, des chevaux dans le terrain d'en face ou encore des renards notamment. J'en ai d'ailleurs aperçu un il y a 5-6 jours. Les sangliers ne sont pas rassurants, oui. J'en ai jamais vu pour ma part mais déjà entendu lors de plusieurs nuits sans lune. Ma seule frayeur était une nuit d'été à deux heures du matin: une cavalcade dans mon champ, ça sentait la horde de sangliers près de moi. J'ai allumé la frontale (pas le choix), et je suis tombé sur deux ânes et une dizaine de moutons...Ils s'étaient échappés de chez mon voisin😄 C'est seulement le lendemain matin qu'on a pu mettre un terme à cette évasion.
  10. Bonjour, Beau CROA, on devine le potentiel d'un 400 ici. Je suis possesseur d'un 250, et j'ai effectué deux sorties similaires aux tiennes ces jours-ci. La différence (outre le diamètre), c'est que j'habite en campagne et que M101 se laisse voir plus facilement. C'est un sacré monstre oui, assez sensible à la pollution lumineuse malheureusement. Cette région est particulièrement riche en galaxie - avec un 400 ça doit même grouiller à certains endroits-, bien difficile d'identifier un objet précis quand on "pioche" dans les NGC. On peut supposer avoir affaire à telle galaxie, mais seule la présence à nos côtés d'un observateur chevronné peut permettre de valider l'hypothèse. Pour le reste, pourquoi n'avoir pas tenté sa chance sur NGC 4490/la galaxie du Cocon? Je ne crois pas que tu l'ai essayé en te relisant. Elle est très simple à trouver (juste au dessus de Chara des Chiens de Chasse) et déjà elle offre pas mal de détails au 250, alors je n'ose imaginer au 400🙂. Pareil pour M94 (l'Oeil du Crocodile). Ils doivent être de plus moins sujets à la pollution lumineuse que les galaxies de la Chevelure de Bérénice étant donné leurs positions. Enfin je dis ça mais ils viendront peut être dans ton CROA du 25. Et pour la collimation, tu as tenté le cheshire? Pour le reste, observer un objet avec une collimation un peu hasardeuse puis avec une bonne collimation est assez instructif ceci dit. A+ et hâte de lire ton prochain CROA🙂 ps: le dictaphone est une bonne idée pour se rappeler les observations en effet. Moi je préfère observer, mettre un adjectif et une description pour chaque objet dans un coin de ma tête et le mettre sur écrit le lendemain. Prendre des notes en même temps qu'être sur le terrain en soirée, c'est empiéter sur son temps d'observation quelque part, même si c'est faire preuve de plus d'exactitude.
  11. Le Plössl 25mm suffit au début lorsqu'on découvre l'astronomie, même si effectivement un ES 24mm 82° est bien supérieur. Il ne faut pas oublier que Sinbad est pour le moment un novice, il est sans doute plus intéressant de trouver tout d'abord des alternatives au Plössl 10mm de départ (je suppose que Sinbad l'a de base avec l'achat du télescope) qui lui est franchement pas terrible, que de vouloir remplacer dès à présent le 25mm d'origine. C'est pas si mal de commencer à se faire la main avec un oculaire plutôt bas de gamme comme le Plössl 25mm et le changer par la suite par un ES 24mm, même si le budget de départ pourrait pallier à cela . On apprécie mieux la différence par la suite de cette façon. Avec les possibles achats des ES 6.7 mm 82°et 11 mm 82°, c'est réglé pour la question du remplacement du 10mm sinon.
  12. Salut, Merci pour les photos, on n'a pas vraiment l'habitude de voir ces objets (La partie nord de la Colombe rase vraiment l'horizon et la constellation du Sculpteur n'est guère haute non plus en ce moment par exemple), Nordiens que nous sommes😄. NGC 1851 reste très sympa même si la Lune (ou la Grosse, pour les intimes) était de la partie. Les Nuages de Magellan doivent être bien sympas en cas de nuit noire, le genre d'objet sur lesquels on passe une bonne partie de son temps je suppose. Un bon week-end? Sans doute, mais pas d'astronomie de prévue étant donné la météo...Bon après, la pleine Lune approche, alors on ne rate peut être pas grand chose.
  13. De rien C'est en effet davantage psychédélique que progressif, en témoigne le caractère "planant" du spectacle. J'ai écris "rock progressif" pour ne pas effrayer les gens 😄 Le reste du groupe fait également très bien le boulot, oui. Eric Lohrer et ses lunettes bioniques est bien de la partie, j'avais oublié de le mentionner.
  14. Bonjour à tous, A titre d'information (il n'est nullement question de démarchage commerciale de ma part, surtout qu'étant donné le succès du spectacle, cela n'est d'aucune utilité 😀), la troupe Compagnie Inouïe dirigée par Thierry Balasse propose une performance artistique de la mission Apollo 11, de son décollage, son passage sur la Lune, à son amerrissage. Ce spectacle existe depuis environ 2 ans il me semble, mais je n'ai pas vu de topic à ce propos sur ce sous-forum. C'est à la fois une performance musicale et poétisée de l'épopée d'Apollo 11. Le spectacle dure environ 1h30, et est donc aussi bien un sujet de détente qu'un sujet touchant le domaine de l'astronomie et des sciences. Il conviendra très bien aux personnes aimant le rock progressif de la fin des années 60, bien que d'autres styles musicales soient également abordés. Chez les plus "anciens" ayant été devant leurs écrans en 1969, cela ranimera sans doute des doux souvenirs bien lointains. Cette performance conviendra un peu moins au jeune public né durant les années 2000, s'ils ne sont pas vraiment habitués à ce genre d'ambiance et au rock progressif (je me base essentiellement sur mon observation hier, mais cela est peut-être biaisée), avis donc à ceux voulant aller voir ce spectacle en famille. Pour l'avoir vu hier soir, ce regard posé sur Apollo 11 est empli de lyrisme, et les 1h30 passent bien vite. Pourtant il n'est pas question de la moindre précipitation durant cette proposition scénique. Voici le calendrier de la troupe pour Cosmos 1969. Ils parcourent globalement la France, allant de ville en ville. L'agenda n'est pas encore rempli au delà de mai 2020 pour le moment. http://www.inouie.co/fr/agenda A noter qu'on trouve très facilement des informations sur le web concernant Cosmos 1969, le journal Le Monde y a consacré un article par exemple. Ce spectacle a déjà une certaine notoriété. Avis à ceux que cela pourrait intéresser😊
  15. Bonjour, Hum étant donné que vient l'hiver, tu peux équiper ton Orion d'un pare-buée découpé dans un tapis de yoga acheté pour pas grand chose dans le commerce. Ça n'empêchera pas tôt ou tard la buée sur les miroirs, mais au moins cela ralentira son apparition. Si tu te contentes au tout début de la Lune et du planétaire, ça passe, mais quand tu t'aventuras dans le CP, tes observations dureront probablement plus longtemps, et là, fatalement... Tu peux également télécharger gratuitement le logiciel Stellarium sur ton ordinateur (si ce n'est déjà fait, afin d'apprendre le ciel peu à peu ) et tu peux aussi faire l'acquisition du Sky Pocket Atlas, il te sera très utile sur le terrain lors de l'exploration du ciel. Pour la collimation, oui. Laser ou cheshire, selon ton choix. Reste sur le viseur que tu vas recevoir pour le moment je pense, tu pourrais toujours le changer plus tard selon tes souhaits. Un ventilateur? J'ai toujours fait sans, donc là je ne me prononce pas. D'autres utilisateurs ont sans doute un avis plus pertinent là-dessus. Et je confirme les dires de Ouille21, tu pourras toujours sortir l'ES 6.7, alors que le 3 euh...Pas évident du tout.
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.