vinsastro

Membre
  • Compteur de contenus

    117
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de vinsastro

  • Rang
    Membre

A propos

  • Résidence
    Cosmos

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. vinsastro

    EQ6R vs AZEQ6

    Pour en finir avec les nombreuses intérrogations sur l'AZEQ-6 et la EQ6-R, voici les différences, les avantages et inconvénients de ces deux montures: La carte électronique, les moteurs, les poulies/courroies, les vis sans fin, le trépied et les raquettes Goto de ces deux montures sont strictement identiques. L'EQ6-R ne possède pas les encodeurs de position qui sont présentes sur l'AZ-EQ6. L'EQ6-R est moins chère car elle reprend l'essentiel de la conception des EQ6 / NEQ6. L'EQ6-R est plus lourde que l'AZ-EQ6, elle a un emport plus haut sur l'axe (donc plus de contrepoids à envisager pour une même charge utile), elle a une barre de contrepoids plus fine, peut être donc plus facilement sujette à des flexions, L'EQ6-R a des freins lattéraux qui poussent/tirent sur la couronne dentée et entrainent des jeux plus importants sur 1/2 tour (l'AZ-EQ6 a des freins axiaux qui ne déplacent pas la couronne dentée), L'EQ6-R et l'AZ-EQ6 offrent un suivi globalement semblable bien que l'EP soit en règle générale bien plus ample sur EQ6-R que sur AZ-EQ6 (position de la couronne moins bien maitrisée du fait des freins lattéraux). Ce n'est néanmoins pas un problème dans la mesure ou cette EP reste très lente et facile à autoguider. L'EQ6-R n'ayant pas d'encodeurs, si vous déplacez manuellement la position du télescope il faudra refaire la synchronisation sur le ciel (procédure d'alignement sur 1, 2 ou 3 étoiles). L'EQ6-R ayant des freins axiaux, ses couronnes sont montées sur roulements, elle a un fonctionnement bien plus doux une fois les freins desserrés, elle est donc plus simple à équilibrer que l'AZ-EQ6.
  2. vinsastro

    EQ6R vs AZEQ6

    J'ai regardé un peu partout, notamment sur des forums américains. Il s'évère que les problèmes sur les AZEQ6 ne sont pas des cas isolés. Bien entendu c'est chinois et il y a aussi des risques avec une 6R mais on n'est pas dans les mêmes proportions. Peut-être que les défauts ont été corrigés par la suite mais je n'exprime pas vraiment le besoin d'avoir des mouvements azimutaux même pour les quelques fois où je ferai du visuel. Finalement, mon choix se porte sur la 6R.
  3. vinsastro

    EQ6R vs AZEQ6

    Astroluma, merci pour toutes ces informations. Tu n'es pas le seul à avoir eu des soucis avec l'AZEQ6 et c'est en parti pour cela que j'ai ouvert cette discussion. Après m'être renseigné, il semble qu'il y a beaucoup moins de problème sur l'EQ6R. Retour d'expérience intéréssant, ami toulousain. Voici ce que j'ai pu trouver: "L'intérêt de l'AZ-EQ6 par rapport à une EQ6 (et à son évolution, l'EQ6-R) n'est pas tant dans le positionnement possible en AZ que dans la robustesse qu'elle apporte. Pour faire simple, une AZ-EQ6, c'est une tête équatoriale d'EQ6-R installée sur une base équatoriale surdimensionnée. Ca change beaucoup de choses en terme de stabilité. Seule réserve de l'AZ-EQ6 : les freins "à la Losmandy", pas une réussite. En AD, c'est même pénible à utiliser. Ceci dit, une fois la monture en place, on ne les desserre plus." Apparement, l'AZEQ6 serait plus stable.
  4. vinsastro

    EQ6R vs AZEQ6

    Merci Lionel de ton retour constructif d'autant plus avec ta config qui se rapproche de la mienne. Pour être totalement franc, je découvre avec toi ce logiciel, peux-tu m'expliquer brièvement ce que je vois ? Je me doute que tant qu'on ne voit pas une sinusoïde et que la courbe reste plutôt linéaire, c'est bon signe...! Une autre question, le tube, que ce soit un 254/1200 ou une 80ed, n'influe pas sur la qualité du guidage ? Je garde tes conseils pour le jour où j'arriverai à faire le même guidage Je pense aussi me tourner vers PA compte tenu des réglages qu'il réalise.
  5. vinsastro

    EQ6R vs AZEQ6

    Je n'ai pas pu comparer de moi même, merci pour l'information. Je l'ai vu mais j'ai omis de le mettre ! C'est clair que c'est super pratique. Peut-être est-il possible de le rajouter sur l'AZEQ6 ou au pire, percements et tarodages... Lol. C'est modifié.
  6. vinsastro

    EQ6R vs AZEQ6

    Bonjour à tous, J’ai cherché sur les profondeurs du web réponse à ma question mais en vain. J’ai néanmoins pris connaissance de tous les retours qu’il y a pu avoir sur ces deux montures. Contextualisation : Je suis en pleine acquisition de matériel pour astrographier, photométrer et aussi, observer. J’en ai conclus donc que le plus souple pour mes utilisations serait un 250/1000 donc ouvert à 4. Je précise que je ne veux pas avoir deux setups différents, le choix de mon tube étant déjà fait. Dans un premier temps, je ferais mes armes avec un APN sans autoguidage puis viendra l’APN + autoguidage pour ensuite finir sur CCD refroidie + autoguidage. C’est donc, vous l’aurez compris, sur du long terme. Ma plus grande problématique, est de départager l’EQ6-R de l’AZEQ6. Je vais donc essayer de faire trois parties : spécifications EQ6R/AZEQ6 et points communs. A ma gauche, la plus célèbre et indémodable des montures : l’EQ6(R) avec, comme sa dénomination l’indique, des améliorations notables. Elle a : Une poignée qui doit être bien pratique, port SNAP pour APN, port autoguidage, ancienne version de raquette (V4 par rapport à l’AZEQ-6 qui a la V5), un peu plus légère, accepte un peu plus de charge sur le papier en astrophoto (1kg de plus que l’AZ soit 17kg) A ma droite, le nouvel hybride, j’ai nommé l’AZEQ6 Elle a : le mode azimutal bien entendu (ce qui ne m’intéresse pas plus que ça) avec les encodeurs qui permettent de reprendre le suivi sans refaire de MES, un réglage plus précis pour la MES (ce qui est un plus), elle est un peu plus lourde et accepte un peu moins de charge (16kg) Points communs: vitesses de rattrapage, mêmes fonctions : park, synchro, backflash, identification, tour etc., corrections permanentes d’erreurs périodiques, moteurs pas à pas 0,144 arc/sec, viseur polaire éclairé. Parlons d’entré des choses qui fâchent (je sais que ça vous titille les doigts): la masse du tube qui est de 14 kg. Oui Monsieur, je suis à 2 et 3 kg de la limite maximum recommandée pour un usage photo. Le tube à un port à faux réduit grâce à sa focale réduite par rapport à un 250/1200 de 20 cm ce qui n’est pas rien. En outre, j’ai vu, sur le terrain, une personne, dont je ne citerais pas le nom pour protéger sont intégrité physique (clin d’œil à toi si tu te reconnais), utiliser un 305/1500 sur EQ6 non modifiée. Alors oui, le port à faux est bien présent, c’est difficile à mettre en place tout seul, la prise au vent est là… Mais il s’en débrouillerait plutôt bien avec en photométrie (bien que cela demande surement moins de précision que de l’astrographie) avec sa petite SBIG de 2 kg sur le PO… ! Ce n’est peut-être pas un exemple à suivre pour ce que je souhaite en tirer mais c’était pour vous dire que ça existe. Pour en revenir à ce que je disais, je n’ai que 2 et 3 kg théoriques de marge et l’évolution de mon setup se fera comme dit plus haut (APN sans autoguidage puis viendra l’APN + autoguidage pour ensuite finir sur CCD refroidie + autoguidage). Je précise que l’autoguidage qui je souhaite faire et qui serait apparemment suffisant, même avec une CCD refroidie serait chercheur (type 50ED) et une petit CCD monochrome soit un total de quelques centaines de grammes, disons 500 pour l’ensemble de l’autoguidage. Donc, il me resterait assez de marge (1,5 kg) pour mettre une CCD relativement lourde et c’est pourquoi, même si ce n’est qu’un kilogramme théorique, que l’EQ6R serait peut-être plus adaptée étant déjà limite. Mon avis personnel : j’ai pu voir que quelques personnes avaient fait des retours négatifs vis-à-vis des problèmes qu’ils avaient rencontré avec leur AZ. D’un autre côté l’AZ a l’air plus joli et mieux fini, peut-être n’est-ce pas la même qualité de matériaux qui sait. Un peu plus chère, un peu plus lourde, supporte un peu moins théoriquement mais elle a quelques avantages. Pour les têtes en l’air, je rappelle la question : quelle monture est la plus adaptée, EQ6R ou AZEQ6 ? Merci de m’aider à y voir plus clair !
  7. vinsastro

    le choix d'un débutant....help!!

    C'est vrai que je n'ai pas d'expérience sur la différence entre un 250 et un 300 par contre, je l'ai sur celle entre un 300 et 350 et là, au vu de l'encombrement supplémentaire, il est déconseillé de se pencher sur le 350. Néanmoins, la différence entre un 300 manuel et un 250 goto est compensée par cette aide qui est pour moi non négligeable en terme de confort d'utilisation
  8. vinsastro

    le choix d'un débutant....help!!

    En CP aussi la photo est possible ! Honnêtement, la différence de visuel entre un 250 et un 300 est infime... Ce serait entre un 250 et un 350, la problématique serait différente 😉
  9. vinsastro

    le choix d'un débutant....help!!

    En CP c'est possible sans table équatoriale en utilisant le mode lucky imaging (voir ma réponse plus haute) Son diamètre limite est le 300 et entre un 250 et un 300, pour la différence de visuel qu'il y a entre les deux, autant prendre le 250 goto !
  10. vinsastro

    le choix d'un débutant....help!!

    C'est possible avec une caméra planétaire en mode lucky imaging en "bombardant" des milliers d’images à 150 images par seconde. Ensuite, il faut réaliser son traitement sur Siril pour corriger la rotation de champs ou sur un autre logiciel. Voir les photos prisent avec un dobson: https://www.flickr.com/photos/joastro/ (toutes les photos ne sont pas prisent avec le dob, il faut regarder la légende pour savoir celles qui le sont)
  11. vinsastro

    le choix d'un débutant....help!!

    Pourquoi as-tu une préférence pour le GSO ? Certes il est plus cher, mais c'est un réel plaisir, crois-moi. La mise en station peut-être délicate les deux ou trois premières fois mais elle est plus simple et rapide que la mise en station d'une monture équatoriale, c'est à la portée de tous. N'oublies pas que le Goto est un sniper: une fois ta mise en station réalisée, tout le ciel s'ouvre à toi. Pour la majorité des personnes, il sera plus rebutant de ne pas trouver des objets dans le ciel, de passer des heures à chercher quelque chose que l'on ne trouvera peut-être pas plutôt que de réaliser une mise en station (c'est aussi ça le charme de l'astro, chercher les cibles...). Même avec cette aide électronique, tu peux utiliser ton Dobson en manuel pour avoir le plaisir de découvrir par toi-même. Si tu es un peu curieux, le goto est un excellent professeur: il te montre où sont les objets et tu peux les retrouver en mode manuel. Un des autres avantages est, une fois que ta MES réalisée, d'utiliser le dobson en manuel sans que la MES soit à refaire ! Quand tu monteras à fort grossisement, tu prendras aussi compte des bienfaits du suivi: l'objet reste au centre et le suivi est fluide. De plus, tu pourras t'essayer à l'astrographie, même en tant qu'amateur, c'est sympa de sortir deux ou trois photos et de se dire qu'elles viennent de toi
  12. vinsastro

    le choix d'un débutant....help!!

    Salut ledoc, J'ai manipuler un 300 goto, c'est transportable seul, en deux fois. Le 350 goto est à oublier. Dans ta voiture, aucun problème pour rentrer le 250 goto ou le 300. Le point que tu dois prendre en compte dans ton choix et qui est pour moi plus important que la différence de visu entre un 250 et un 300 est le confort indéniable du goto...
  13. vinsastro

    Astrographie CP au Dobson

    Bonjour à tous, Dans l’optique (…) d’acheter un nouveau setup, je me suis arrêté sur le choix d’un Dobson car, après moultes réflexions, mes envies d’astrographie de CP furent mises de côté. En me balandant sur les PA de notre très cher forum, j’ai découvert l’annonce de bigoude62100 : https://www.webastro.net/petites_annonces/dobson-skywatcher-400-1800-goto_48119.htm Dans cette dernière, un petit lien nous envoi sur les clichés qu’il a prit avec sont 400 : https://www.flickr.com/photos/joastro/ (Toutes ne sont pas prises avec le 400). Ces prises sont belles. Il utilise une caméra planétaire en mode lucky imaging en "bombardant" des milliers d’images à 150 images par seconde. Ensuite, il réalise son traitement sur Siril pour corriger la rotation de champs. J’ai moi-même parcouru quelques posts qui m’avaient découragé et fait choisir un Dobson uniquement pour le visuel car l’astrographie en CP n’était, d’après ce que j’avais pu lire, impossible sans table équatoriale. Surement, suis-je passé à côté de certains sujets qui en traitent mais cette découverte m’a étonné sans compter le rendu que je trouve réussi. De plus, j'ai discuté avec le gérant de la boutique d'astronomie de ma ville et il m'a aussi confié qu'il était possible de réaliser des photos en CP avec un Dobson malgrè la rotation de champ car des logiciels arrivent très bien à la corriger. Si d’autres personnes peuvent compléter ces informations sur le choix du matériel (caméra), du logiciel, sur le plan technique etc. Ils sont les bienvenus !
  14. vinsastro

    Quand une soirée autour de Toulouse?

    Bonsoir, vous pourrez compter sur moi quand j'aurai acquis mon nouveau matériel, d'ici trois mois tout au plus. Une question me vient, à qui appartient le terrain ?
  15. vinsastro

    Grossissement utile maximum Dobson 254/1200 GoTo

    Je me méfierai plus du vent que des accoups provoqués par les moteurs dans ce cas. Vous m'avez rassurer sur la qualité de la motorisation GoTo. Pour les oculaires, avant de me lancer dans un achat, j'essaierai d'en utiliser différents auparavant...