Jump to content

John Deuxsource

Membre
  • Posts

    46
  • Joined

  • Last visited

A propos

  • Résidence
    Pyrénées
  • Matériel
    Fullum 3.3 508mm arp83
    Bino denkmeier

Recent Profile Visitors

883 profile views

John Deuxsource's Achievements

  1. Les pentaxs xw sont vraiment excellents, sur un veux compléter complétement ta gamme il te faudrait un 5mm et un 3.5. Tu as la même option avec deux delite 3/5 qui te coûterait 200 euros moins cher. La solution la plus économique serait la Barlow 2.5. avec ton 16 ça te fait un 6.4 (un peu proche..) et avec ton 11 un 4.4 Perso , je prendrai un xw 5. Ils sont juste géniaux en planètaires. Et peut être plus tard si tu vois qu'il t'en manque un peu prendre une plus courte focale :))
  2. Bonjour à tous, voici le croa d'une sortie sur trois jours en Espagne à 1800m. On s'est bien éclatés. :)) Bonne lecture ! griegos CROA.pdf
  3. Pour l'instant la fin de semaine à l'air moins dégueu ... Croisons les doigts
  4. Excellent ça :)) un peu de culture ne nous fera pas de mal entre deux verres de pinards 😜
  5. Question bête aux organisateurs... Si jamais la météo est aussi pourrie qu'annoncée, c'est envisageable de décaler l'événement ? 🤔
  6. Dites moi , est-ce que l'un d'entre vous se ramène avec une paire de Pentax xw20 par le plus grand des hasards ? SI oui ça serait super sympa de venir comparer avec ma paire de pano 24. Afin que je me déleste d'ici peu de quelques euros 😁 Johan
  7. 😃 En espérant qu'on ait bien une étoile visible...
  8. Merci pour tous vos tests et vos retours je pense que je vais devoir tester ,c'est encore le plus simple ! Je finirai peut être par craquer sur les Pentax 20xw, j'adore les 10 donc je me dis que les 20 devraient aussi me convenir. Malgré tout , la focale de 24 mm des pano reste très intéressante , notamment pour le CP . Dommage qu'il n'y ait quasiment pas de concurrence sur la même focale (à part ES...)
  9. Tu utilises quel télescope sparky ? Tu parles des qualités intrinsèques des oculaires mais je me demande si la rapidité du télescope ne joue pas aussi beaucoup sur le visuel obtenu en fonction de la formule optique des oculaires. Entre un fd3.0 et un 5.0 ,en fonction de la bino et des oculaires, je suis sûr que ça peut être le grand écart... Non ?🙃
  10. J'ai rédigé il y a peu un essai détaillé de mon nouveau 508mm 3.3 arp83/fullum. Petite mise à jours et questions concernant mon utilisation de la bino bino denkmeier binotron J'utilise depuis que j'ai le scope une paire de pano 24 qui me donnent les grossissements suivants : 90/160/220 (grâce à un commutateur de puissances ) De ce que j'ai pu tester, les visions a 90 et 160 sont fantastiques mais j'ai pu déceler une petite baisse de netteté compare à la vision mono ( Pentax xw et paracorr 2) a partir du troisième cran (220x) du coup l'envie était pressante de tester une nouvelle paire avec des grossissements plus importants 😁 je viens de tester une paire de Pentax xw 10mm. Ouahou ! Le grossissement obtenu avec les trois positions du commutateur de puissance de denk me donnent : 220/388/506 jai pu essayer et profiter de 220x et 388x sur la lune et j'ai trouvé ça génial malgré la turbulence assez importante le jour du test (jetstreams très marqués ...) Au premier cran , a grossissement égal avec les Panos au troisième cran , je trouve l'image meilleure ! Du coup je comprends pas trop si c'est la formule optique des oculaires qui se prête mieux aux forts grossissement ou si c'est le troisième glasspath de la.bino qui serait moins bon oO ? vos avis sur la questions ? Vu le plaisir avec les Pentax 10, je me demande même si ça ne vaudrait pas le coup de troquer mes pano 24 contre deux Pentax xw 20 ?? Vos avis sur ce couple d'oculaires en bino ? Merci
  11. Petite mise à jour , concernant le paragraphe bino denkmeier : je viens de tester une paire de Pentax xw 10mm. Ouahou ! Le grossissement obtenu avec les trois positions du commutateur de puissance de denk me donnent : 220/388/506 jai pu essayer et profiter de 220x et 388x sur la lune et j'ai trouvé ça génial malgré la turbulence assez importante le jour du test (jetstreams très marqués ...) Je mentionnais dans le commentaire initial que je constatais une petite perte de netteté au troisième cran avec les Panos 24. (220x) ,donc a grossissement quasi égal avec les deux paires d'oculaires je trouvais ça mieux avec les Pentax.. a retester un soir avec de bonnes conditions ... Du coup je me demande si ce n'est pas la formule optique des oculaires qui se prête mieux aux forts grossissement ?! Je me demande même si ça ne vaudrait pas le coup de troquer mes pano 24 contre deux Pentax xw 20 ?? Des avis sur ce couple d'oculaires en bino ?
  12. Bonjour à tous J’ai le plaisir de vous présenter un projet arrivé à son aboutissement. Je projetai depuis quelques années de changer d’instrument et de passer sur plus gros. J’observe régulièrement de chez moi (campagne Sqm 21,3) et aussi en montagne dans les Pyrénées (sqm 21,75). Je possédais un explore 300 précédemment qui me donnait satisfaction mais il manquait un peu de patate et de finesse… Quand la diamétrite vous gagne… Déjà une petite photo pour vous présenter le bestiau. Le cahier des charges : - L’instrument le plus gros possible et transportable que je puisse mettre en œuvre seul (ca dépend des gens mais je me suis fixé de 450 à 508mm) - Une très bonne optique (dommage d’avoir un cheval de course qui boite.) - De bons mouvements fluides et pas de freins - Structure très rigide car FD Rapide - Double cage pour la rigidité /pratique et protection secondaire - Pas de GOTO (j’aime bien chercher au TELRAD) - Une possibilité de suivi avec table équatoriale (voire même de photo occasionnelle) - Optimisation pour utiliser une bino ( Denkmeier Binotron 27 dans mon cas) Optique : Après moultes comparatifs, devis et négociations j’ai jeté mon dévolu sur le travail remarquable de Normand Fullum. Ses prix sont assez concurrentiels et sa réputation n’a jamais été mise en doute. Le poli du miroir est vraiment excellent et le vendeur est très accessible. Voir avec lui pour les frais de douane…. :p J’ai échangé quelques mails avec lui en quelques mois et j’ai finis par avoir un très bon prix sur un de ses miroirs pendant la période Covid un peu creuse pour lui au canada. Le miroir est en supremax , fait 39mm d’épaisseur pour 508mm taillé à 3,3. J’ai une focale de 1688 et de 1941 avec le paracorr 2. Le secondaire vient de chez Antares optics aux êtats unis. C’est un 140mm avec une excellente régularité de surface. Mécanique : Le nombre d’artisans actuels pour la réalisation de télescopes de cette gamme est vite limité… On entend surtout parler de Df/SD /Stellarzac et Sv et plus récemment Doctelescope... Je leur ai tous demandé de me faire un devis (sauf pour le plus cher…). J’allais quasiment franchir le pas avec l’un d’entre eux quand une connaissance m’a parlé de Fred Amirayan (ARP 83). J’ai un peu fouiné sur son site et j’ai vu que son travail avait l’air très soigné. Je n’ai finalement pas mis très longtemps à me décider à réaliser le projet avec lui. Les raisons : - Travail hyper soigné (il fait tout sur demande !) - Suivi tout le long du projet avec photos etc.. - Prix concurrentiels - matériaux de qualité (Carbone 35mm , bois de bouleau…) - Le barillet : 18 points à 4 points d’appuis latéraux pour mon miroir (une pièce d’orfèvrerie) - Travail en France, il est plus facile d’aller chercher le scope et/ou de le faire modifier. Mouvements et stabilité : En bref, après quelques utilisations je dois dire que le télescope est un vrai bonheur à utiliser ! Le télescope est toujours hyper stable et respire le solide. Ce n’est pas de l’ultra léger mais ça n’est pas ce que je lui demandais. Les mouvements en azimuth sont freinés par le contact du téflon sur la table équatoriale. Les mouvements en hauteur sont assurées par un couple Téflon / roulements (2 et 2). Pas besoin de freins ni contrepoids alors que j’utilise une tête bino qui pèse un bon 1,5kg avec un porte filtre ! Montage et collimation : Fred m’a confectionné un système de montage rapide vu que je sors régulièrement en montagne avec. Je monte le scope en 5 Minutes chrono. J’ai identifié les 4 tubes carbones pour avoir un réglage qui bouge le moins possible à chaque remontage. Et ça fonctionne ; Je n’ai qu’une petite rectification à l’autocollimateur Catseye à chaque remontage (je rappelle que c’est 7 fois le trajet optique donc on est assez loin de la précision au laser). Je ne touche presque pas au primaire. Les molettes de collimations sont très bien faites (vis tirantes incorporées au poussantes) Table équatoriale : J’aime bien trouver mes cibles et j’avais acheté cette table ( Tom’O) d’occasion avant la réalisation de ce projet. J’ai donc demandé à Fred de me l’adapter spécialement pour ce dob (il a réalisé un axe fixé à la table qui se glisse directement dans le rocker). Le scope est tellement ramassé avec ce FD à 3,3 que je le laisse carrément posé sur un support roulant avec sa table équatoriale tout monté dans ma chambre et je le sors comme ça ! Sans la table le Po doit se trouver à un petit 1,60m, avec à 1,75 au zénith. Refroidissement du miroir : Après quelques discussions avec des habitués du forum et des gros dobsons, je souhaitais que le scope soit rapidement en température. C’est un problème récurrent sur les gros dobs, on est donc partis sur 3 ventilos en dessous et 4 ventilos au niveau du miroir sur le côté pour enlever la couche limite. Je peux activer les deux en même temps ou les différencier. Premières soirées : J’ai pu utiliser trois fois de télescope à la maison. C’est la première fois que j’ai un aussi gros diamètre en ma possession mais j’ai très régulièrement la possibilité d’observer avec mon voisin qui possède un 620 (oui oui je sais j’ai du cul xD). Mes premières impressions sont excellentes. Le piqué est superbe quand le télescope est à température (45min avec les ventilos je dirais). J’ai déjà pu voir que le FD court imposait une collimation PARFAITE ! Dès que mes images à l’autocollimateur sont un peu décalées je constate une perte de qualité de l’image (je l’ai vu sur mars), heureusement qu’il tient bien la colim ! Les premiers objets que j’ai pu observer ; M13 /M101/M51/ l’œil de chat/ de nombreuses galaxies dans la vierge / quelques amas et d’autres nébuleuses planétaires… UN REGAL. Sur M51 je vois depuis mon jardin le pont de matière qui relie les deux galaxies et de nombreux détails dans les bras… J’ai l’impression que le grossissement est très bien tenu par le télescope, les images se dégradent à partir de 400 fois mais j’ai pu pousser à 500 le meilleur soir des trois sorties sur l’œil de chat. j’ai pris une baffe sur pas mal d’objets.. Vivement le test à la montagne! Binoculaire : Denkmeier binotron 27 Je l’utilise pour le moment avec une paire de Pano 24. Je l’utilise avec le commutateur de puissance (1,3X ; 2,3X et 3X qui me donnent environ 90x/160x/220x) et je vais tester d’ici peu avec une paire de Pentax xw 10mm. 😃 Le résultat est tout simplement bluffant. Sur les amas, c’est juste exceptionnel. Le piqué est aussi bon qu’avec mon paracorr 2 et les pentax Xw en mono. Le confort d’observation est incroyable. Sur les galaxies, je perçois la même quantité de détails même sur les galaxies faibles mais je constate une petite perte de luminosité (je le vois surtout à l’assombrissement du fond de ciel). J’ai quand même pu observer des galaxies autour des magnitudes 14. Je trouve que la différence majeure est dans les grossissements. Quand je peux pousser facilement à 400 voire plus en Mono, il est difficile de faire la même chose en bino. A 220 je trouve que l’image se dégrade un peu, je me demande si c’est parce que je dois reculer un peu la bino pour avoir la map à se grossissement ? Voilà pour mes premières impressions , j’ai vraiment hâte de tester ce petit bijou en montagne. J’espère que ça éclairera ceux qui sont dans la même recherche 😃
  13. Bonjour à tous J’ai le plaisir de vous présenter un projet arrivé à son aboutissement. Je projetai depuis quelques années de changer d’instrument et de passer sur plus gros. J’observe régulièrement de chez moi (campagne Sqm 21,3) et aussi en montagne dans les Pyrénées (sqm 21,75). Je possédais un explore 300 précédemment qui me donnait satisfaction mais il manquait un peu de patate et de finesse… Quand la diamétrite vous gagne… Déjà une petite photo pour vous présenter le bestiau. Le cahier des charges : - L’instrument le plus gros possible et transportable que je puisse mettre en œuvre seul (ca dépend des gens mais je me suis fixé de 450 à 508mm) - Une très bonne optique (dommage d’avoir un cheval de course qui boite.) - De bons mouvements fluides et pas de freins - Structure très rigide car FD Rapide - Double cage pour la rigidité /pratique et protection secondaire - Pas de GOTO (j’aime bien chercher au TELRAD) - Une possibilité de suivi avec table équatoriale (voire même de photo occasionnelle) - Optimisation pour utiliser une bino ( Denkmeier Binotron 27 dans mon cas) Optique : Après moultes comparatifs, devis et négociations j’ai jeté mon dévolu sur le travail remarquable de Normand Fullum. Ses prix sont assez concurrentiels et sa réputation n’a jamais été mise en doute. Le poli du miroir est vraiment excellent et le vendeur est très accessible. Voir avec lui pour les frais de douane…. :p J’ai échangé quelques mails avec lui en quelques mois et j’ai finis par avoir un très bon prix sur un de ses miroirs pendant la période Covid un peu creuse pour lui au canada. Le miroir est en supremax , fait 39mm d’épaisseur pour 508mm taillé à 3,3. J’ai une focale de 1688 et de 1941 avec le paracorr 2. Le secondaire vient de chez Antares optics aux êtats unis. C’est un 140mm avec une excellente régularité de surface. Mécanique : Le nombre d’artisans actuels pour la réalisation de télescopes de cette gamme est vite limité… On entend surtout parler de Df/SD /Stellarzac et Sv et plus récemment Doctelescope... Je leur ai tous demandé de me faire un devis (sauf pour le plus cher…). J’allais quasiment franchir le pas avec l’un d’entre eux quand une connaissance m’a parlé de Fred Amirayan (ARP 83). J’ai un peu fouiné sur son site et j’ai vu que son travail avait l’air très soigné. Je n’ai finalement pas mis très longtemps à me décider à réaliser le projet avec lui. Les raisons : - Travail hyper soigné (il fait tout sur demande !) - Suivi tout le long du projet avec photos etc.. - Prix concurrentiels - matériaux de qualité (Carbone 35mm , bois de bouleau…) - Le barillet : 18 points à 4 points d’appuis latéraux pour mon miroir (une pièce d’orfèvrerie) - Travail en France, il est plus facile d’aller chercher le scope et/ou de le faire modifier. Mouvements et stabilité : En bref, après quelques utilisations je dois dire que le télescope est un vrai bonheur à utiliser ! Le télescope est toujours hyper stable et respire le solide. Ce n’est pas de l’ultra léger mais ça n’est pas ce que je lui demandais. Les mouvements en azimuth sont freinés par le contact du téflon sur la table équatoriale. Les mouvements en hauteur sont assurées par un couple Téflon / roulements (2 et 2). Pas besoin de freins ni contrepoids alors que j’utilise une tête bino qui pèse un bon 1,5kg avec un porte filtre ! Montage et collimation : Fred m’a confectionné un système de montage rapide vu que je sors régulièrement en montagne avec. Je monte le scope en 5 Minutes chrono. J’ai identifié les 4 tubes carbones pour avoir un réglage qui bouge le moins possible à chaque remontage. Et ça fonctionne ; Je n’ai qu’une petite rectification à l’autocollimateur Catseye à chaque remontage (je rappelle que c’est 7 fois le trajet optique donc on est assez loin de la précision au laser). Je ne touche presque pas au primaire. Les molettes de collimations sont très bien faites (vis tirantes incorporées au poussantes) Table équatoriale : J’aime bien trouver mes cibles et j’avais acheté cette table ( Tom’O) d’occasion avant la réalisation de ce projet. J’ai donc demandé à Fred de me l’adapter spécialement pour ce dob (il a réalisé un axe fixé à la table qui se glisse directement dans le rocker). Le scope est tellement ramassé avec ce FD à 3,3 que je le laisse carrément posé sur un support roulant avec sa table équatoriale tout monté dans ma chambre et je le sors comme ça ! Sans la table le Po doit se trouver à un petit 1,60m, avec à 1,75 au zénith. Refroidissement du miroir : Après quelques discussions avec des habitués du forum et des gros dobsons, je souhaitais que le scope soit rapidement en température. C’est un problème récurrent sur les gros dobs, on est donc partis sur 3 ventilos en dessous et 4 ventilos au niveau du miroir sur le côté pour enlever la couche limite. Je peux activer les deux en même temps ou les différencier. Premières soirées : J’ai pu utiliser trois fois de télescope à la maison. C’est la première fois que j’ai un aussi gros diamètre en ma possession mais j’ai très régulièrement la possibilité d’observer avec mon voisin qui possède un 620 (oui oui je sais j’ai du cul xD). Mes premières impressions sont excellentes. Le piqué est superbe quand le télescope est à température (45min avec les ventilos je dirais). J’ai déjà pu voir que le FD court imposait une collimation PARFAITE ! Dès que mes images à l’autocollimateur sont un peu décalées je constate une perte de qualité de l’image (je l’ai vu sur mars), heureusement qu’il tient bien la colim ! Les premiers objets que j’ai pu observer ; M13 /M101/M51/ l’œil de chat/ de nombreuses galaxies dans la vierge / quelques amas et d’autres nébuleuses planétaires… UN REGAL. Sur M51 je vois depuis mon jardin le pont de matière qui relie les deux galaxies et de nombreux détails dans les bras… J’ai l’impression que le grossissement est très bien tenu par le télescope, les images se dégradent à partir de 400 fois mais j’ai pu pousser à 500 le meilleur soir des trois sorties sur l’œil de chat. j’ai pris une baffe sur pas mal d’objets.. Vivement le test à la montagne! Binoculaire : Denkmeier binotron 27 Je l’utilise pour le moment avec une paire de Pano 24. Je l’utilise avec le commutateur de puissance (1,3X ; 2,3X et 3X qui me donnent environ 90x/160x/220x) et je vais tester d’ici peu avec une paire de Pentax xw 10mm. 😃 Le résultat est tout simplement bluffant. Sur les amas, c’est juste exceptionnel. Le piqué est aussi bon qu’avec mon paracorr 2 et les pentax Xw en mono. Le confort d’observation est incroyable. Sur les galaxies, je perçois la même quantité de détails même sur les galaxies faibles mais je constate une petite perte de luminosité (je le vois surtout à l’assombrissement du fond de ciel). J’ai quand même pu observer des galaxies autour des magnitudes 14. Je trouve que la différence majeure est dans les grossissements. Quand je peux pousser facilement à 400 voire plus en Mono, il est difficile de faire la même chose en bino. A 220 je trouve que l’image se dégrade un peu, je me demande si c’est parce que je dois reculer un peu la bino pour avoir la map à se grossissement ? Voilà pour mes premières impressions , j’ai vraiment hâte de tester ce petit bijou en montagne. J’espère que ça éclairera ceux qui sont dans la même recherche 😃
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.