Jump to content

LyraeAB

Membre
  • Content Count

    40
  • Joined

  • Last visited

A propos

  • Résidence
    Étain(55) - Reims(51)
  • Intérêts
    Sciences
  • Occupation
    Doctorant en mécanique des fluides
  • Matériel
    Dobson GSO 254/1250
    ES82 4.5 8.8 et 14
    UHC Astronomik

Recent Profile Visitors

581 profile views
  1. Elle est un peu plus puissante, ça peut être pratique pour lire ou dessiner par exemple. C'est vrai que je trouve que celle que j'ai est un peu juste pour lire le PSA. De plus, l'allumage se fait par rotation qui est certainement plus pratique dans le noir. Reste à voir si elle tient bien la batterie. En tout cas, si quelqu'un a un retour la concernant, ça m'intéresse. Alexandre
  2. Non. Pour passer en lumière blanche, il faut plusieurs appuis très rapprochés. Si elle est en lumière rouge et qu'on appui de nouveau dessus, elle s'éteint donc pas de risque pour la vision nocturne. Alexandre
  3. Bonjour, J'utilise un lampe Quechua, achetée chez Décathlon : https://www.decathlon.fr/lampe-camp-bl-100-bleue-id_8331135.html Elle a trois modes de luminosité : lumière rouge faible, lumière blanche moyenne et lumière blanche forte. Je la trouve très pratique car 1 seul bouton et elle commence par la lumière rouge. Alexandre
  4. Bonjour, J'ai quasiment le même laser et il n'était pas bien collimaté non plus. Regarde si tu n'as pas 3 vis à 120° cachées par une cire près du bouton de mise en marche, dont une derrière l'étiquette. Pour collimater le laser, il faut jouer avec ces trois vis pour que le point ne se balade plus lorsque que tu tournes le laser. C'est fastidieux mais faisable. Alexandre
  5. Salut ! Un petit comparatif sympa des filtres sur pas mal de nébuleuses réalisé avec un Newton de 10" : http://www.raycash.us/astroimages/filters.htm En espérant que ça t'aide. Alexandre
  6. Je ne connaissais pas ce lien, directement dans les favoris, merci ! Pour NGC 6207, je ne l'ai pas observé hier mais je lui ai déjà rendu quelques fois visite Il est vrai qu'on a tendance à vite oublier M22 du fait de sa faible hauteur sous nos latitudes. J'ai ma petite préférence pour M13 tout de même.
  7. Salut Sylvain, Le site que j'ai trouvé est sympa ! La voie Lactée y est parfaitement visible. Pour te donner une idée, toutes les étoiles de la petite ourse sont visibles ainsi que M13 en vision décalée. Coté sud, en dessous de 15°, c'est compliqué pour le CP à cause de la pollution lumineuse de la ville. C'est juste à coté d'Etain, si tu connais. J'avais en effet trouvé le fil des sorties à Euvezin, vous y allez souvent ? Ca m'intéresserait aussi de vous rejoindre certains week-end. Alexandre
  8. Bonjour à tous, Je prends souvent des notes lors de mes observations mais je ne les ai jusqu'à maintenant jamais converti en CROA donc je vous présente mon premier. Bonne lecture ! Date : Nuit du 22 au 23/08/2019 Lieu : Campagne Meusienne Matériel Utilisé : Dobson GSO 250/1250. Oculaires ES20 70° (~60x), ES14 82° (~90x), ES8.8 82° (~140x) ES4.5 LER 82° (~280x). Turbulence faible après quelques passages nuageux vers 21h30. J'arrive sur place juste après le coucher du soleil et installe calmement tout le matériel pendant que la nuit commence à tomber. Je commence à 21h30 les observations par les planètes. Jupiter (21h30-22h00) : Ganymède, Europe et Callisto sont bien visibles tandis que Io est en éclipse derrière le disque jovien. Au début de l'observation, l'ombre de Ganymède et la Grande Tache Rouge sont à peine visibles sur le limbe Est de la planète à 140x. Après un passage nuageux, la turbulence se calme me permettant de pousser le grossissement à 280x. Deux structures en dent de scie apparaissent alors partant de la bande nuageuse nord de Jupiter et replongeant vers le centre. Une autre bande nuageuse beaucoup plus ténue que les deux principales est visible par intermittence au nord du globe. Enfin, il m'a semblé noter une tempête ou un nodule dans la bande sud de couleur brun pale précédant la GTR. A la fin de l'observation, vers 22h00, l'ombre de Ganymède n'est plus très loin du méridien central. Saturne (22h00-22h20) : A 140x, la division de Cassini est déjà visible sur une bonne partie de l'anneau. Titan et Rhéa sont tout de suite visibles eux aussi au sud de Saturne. En passant à 280x, le changement de couleur entre le centre de Saturne et le Nord est clairement visible, passant du blanc crème au brun clair. La division de Cassini est maintenant vue sur tout le pourtour visible de l'anneau. Il m'a semblé voir l'ombre de Saturne se projetant sur une petite portion de l'anneau mais peut-être était-ce simplement de l'auto suggestion. Après cela, place au ciel profond avec pour commencer quelques galaxies dans les Chiens de Chasses. M94 : Petite galaxie dont le centre est très brillant à 90x. Le halo galactique est quant à lui bien plus faible et ne m'a pas laissé entrevoir les bras spiraux que ce soit à 90x ou à 140x. Peut-être le ciel n'était il pas encore assez noir. M51 : Pour me consoler, j'attaque M51. Les deux noyaux sont bien brillants à 90x. Les bras spiraux de M51 sont visibles en vision décalée tournant dans le sens horaire à l'oculaire. Le bras passant entre les deux noyaux me semble se détacher bien mieux. En revanche, impossible d'apercevoir de détails sur la compagne de M51. Il est environ 22h45 lorsque je commence à chercher la nébuleuse de l’œil de chat (NGC 6543) dans le Dragon dont le repérage m'avait tenu en échec la veille. Après quelques instants passé l’œil au chercheur, je suis surpris par un flash très lumineux venant de l'ouest puis quelques secondes plus tard par un second. Intrigué, je repère un satellite qui se dirige vers le zénith et qui semble être l'origine de ces flares. En se rapprochant de la tête du dragon dans laquelle il passe à 22h53, il émet d'autres flashs bien moins intenses de façon irrégulière et continuant sa route vers l'Est, il en émet encore un qui m'a surpris par sa magnitude surpassant les flashs iridium que j'avais pu voir auparavant. Il finit par disparaître proche de Pégase. Après recherche (merci à @den ! ), ce satellite s'avère être Telkom 3 qui semble tourner sur lui même de façon incontrôlable après un lancement raté ce qui explique l'irrégularité de ses flashs. Pour ceux que ça intéresse, il devrait de nouveau être visible ce soir à 22h42 dans la tête du dragon toujours. Après cela je m'attèle de nouveau à ma tache et je finis par trouver NGC 6543. NGC 6543 : Dès 90x on discerne un diamètre apparent ce qui permet de la repérer parmi les étoiles. A 140x, elle prend un forme ovalisée de rapport 2:1 environ, encore mieux perceptible à 280x. Je n'ai cependant pas perçu de couleur particulière et n'ai pas réussi non plus à discerner l'étoile centrale. Je retenterai ce soir ! NGC 5907 : Voilà une galaxie qui porte bien son nom : la galaxie de l'écharde. En effet, cette galaxie est vue presque parfaitement par la tranche ce qui lui donne cet aspect si sympathique à l'oculaire. A 140x, il m'a semblé apercevoir une partie plus sombre le long de la galaxie. M81/M82 : Voilà le couple que j'aime le plus observer ! Elles rentrent tout juste dans le champ du ES14 82° soit un peu moins de 1° de champ. La vue y est magnifique ! Je m'attarde sur la Galaxie du Cigare et pousse le grossissement à 140x. On perçoit très clairement la zone plus sombre qui semble couper la galaxie en deux presque en son centre. M13 : Impossible pour moi de sortir sans observer le roi des amas globulaires. Les étoiles sont bien résolues en périphérie à 90x et le grossissement de 140x me permet de le résoudre jusqu'en son centre. Le fameux Y est visible en vision décalée. En terminant à 280x, l'amas occupe tout le champ et on croirait nager dedans. Le Y est maintenant parfaitement visible sans aucune difficulté. A minuit je m'aperçois que la Lune est en train de se lever à l'est avec une jolie teinte orangée. Trop basse pour en profiter réellement au télescope je l'observe monter doucement dans le ciel à l’œil nu. Sa luminosité commençant à éteindre les étoiles, je me balade au chercheur dans la voie lactée avant de remballer le matériel sur les coups de 00h45. Merci de m'avoir lu et à bientôt. Alexandre
  9. Je l'ai observé tout à l'heure, à 22h53 en culmination dans la tête du dragon. J'ai perçu un flash très fort en relevant la tête de l'oculaire me rappelant aussi les flash iridium. Il a continué sa route vers l'est en flashant plusieurs fois de façon irrégulière puis a disparu proche de Pégase. Je n'avais jamais observé de satellite aussi étrange ! L'irrégularité de ses flashs semble suggérer qu'il est en rotation chaotique rapide non ? Alexandre
  10. Bonjour, Voici une citation tirée du livre Cosmic Challenge : The Ultimate Observing List for Amateurs de Philip Harrington "The record for spying the youngest crescent Moon without any optical aid is held by Astronomy magazine contributing editor Stephen James O’Meara. He spotted the young crescent with the unaided eye just 15 hours 32 minutes after New Moon on May 24, 1990. Records are meant to be broken, however. Can you do better?" Les meilleurs moments pour ce challenge sont les soirs de Mars ou d'Avril et les matins de Septembre et Octobre. Alexandre
  11. Merci pour ce retour, j'en prends bonne note. J'ai aussi le 14 et le 8.8 de chez ES dont je suis plus que satisfait. Je ne m'inquiète pas, je m'interroge seulement sur cet oculaire dont je n'avais pas trouvé de test. Merci beaucoup pour le lien, je vais décortiquer tout ça. Alexandre
  12. Bonjour à tous, J'ai un Dob 10" et je recherche un bon oculaire autour des 5mm. Outre les televue et Pentax un peu chers en neuf et le 4.7 de ES qui n'a pas de super retours, je suis tombé sur le Meade 5000 5.5mm qui doit être importé des USA (par TS ou moins cher sur Amazon). Je n'ai pas trouvé de retour sur webastro sur cet oculaire à F/D 5. Quelqu'un peut me renseigner ? J'ai cru comprendre que les autres focales sont optiquement assez proches des ES. Merci d'avance. Alexandre
  13. Salut à tous, Voici ma contribution avec mes deux malettes ! Il reste de la place pour quelques oculaires de plus qui vont arriver petit à petit Bon ciel, Alexandre
  14. Ça dépend du chercheur qui est livré avec le télescope. Chez optique unterlinden, ils te le livrent avec un chercheur coudé redressé qui est bien pratique. Alexandre
  15. Non un Cheshire n'est pas un laser, c'est plus un "oculaire" sans lentille mais avec un réticule. Tu peux chercher sur le forum, il y a beaucoup de discussions sur la collimation au cheshire. On les utilise en général en complément l'un de l'autre. Le quickfinder, je ne sais pas mais pour le telrad, il se fixe avec des bandes collantes, donc pas de perçage à prévoir. Alexandre Edit : devancé par Paradise
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.