Jump to content

sebb916

Membre
  • Content Count

    878
  • Joined

  • Last visited

3 Followers

A propos

  • Intérêts
    Tir sportif, moto, déco vintage, astronomie...
  • Occupation
    Enseignant
  • Matériel
    Orion 120 ED, Skyviex Pro, Perl JPM 115/900, Meade ETX90, Atik InfinityDatyson T7C

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. elle est très bien la dernière M27
  2. En logiciel sous pc tu as Asicap (gratuit, basique), Sharcap (gratuit oui payant, très bien), firecapture (gratuit, très bien)
  3. Oui ça de trouve facilement. Un exemple de ce que j'ai pour obtenir avec cette caméra sur une lunette de 120/1000 avec Barlow x2, sans CDA. Acquisition en mode Mono pour avoir plus de débit.
  4. sebb916

    Registax 6

    Tu trouveras de bonnes explications dans l'ouvrage "astronomie planétaire". Un gros pavé qui se déguste lentement (très dense en informations).
  5. il y a un sujet dédié à cette caméra sur le forum, une dizaine de pages de mémoire. Les pilotes sont ceux de l'ASI 120mc (sauf que tu as un mac, et là.... ?) Edit :
  6. Merci @Vivlepic, c'est très aimable, et je prends le temps de donner les noms catalogues et vernaculaires pour les débutants qui passeraient par là ;). Je découvre ces objets depuis peu (avril), m'étant auparavant toujours cantonné au lunaire/géantes gazeuses (manque de temps, motivation...), et depuis quelques mois, que de découvertes. La motivation justement vient du fait que j'ai pris une monture sans aide électronique, c'est donc encore plus plaisant de trouver un objet (même si astrometry m'a évité bien des déconvenues) et j'essaie de trouver et observer au moins 4 ou 5 objets par soirée, il y en a tant. NGC 1491 en mode finder, il fallait les yeux de la foi pour la voir ! Je n'étais pas bien positionné pour l'observer, mais je sais qu'elle est atteignable avec ce duo 120/1000 + Infinity. A ce stade de mes découvertes, j'ai un penchant pour les spirales barrées et les petites galaxies en amas comme le trio ci-dessus. Tu viens de me faire découvrir une nébuleuse parallélépipédique, incroyable !!
  7. Suite des observations deux jours plus tard, avec un ciel toujours bleu laiteux en journée et une très mauvaise transparence la nuit (entre 100 et 150 étoiles visibles seulement !!). Bien que la saison ne soit pas propice à son observation, je voulais retenter d'observer NGC 4631 (galaxie de la baleine) et sa voisine NGC 4656 (galaxie du levier) que je n'avais pas vu deux soirs plus tôt. Outre leur faible élévation (20 ° à 22h30, heure à laquelle le ciel est suffisamment sombre), elles sont positionnés juste en direction de la ville située à quelques km, ce qui rend leur observation bien délicate. Je commence par NGC 4656 et pour donner une idée, voila ce que j'ai pu voir en mode "finder" : Sisi, elle est là, au milieu ! Je suis resté dessus une quinzaine de minutes, je pensais avoir enregistré deux vidéos mais suite à une mauvaise manipulation, une seule était présente : En tirant sur l'histogramme et en passant en binning 2, on pouvait voir cela : A ce stade, j'étais déjà satisfait de l'avoir vu, et comme il me restait peu de temps avant de les voir disparaître, j'ai déplacé le tube d'un champ, de capteur pour trouver sa voisine NGC 4631 : Je pensais aussi avoir deux vidéos, je n'ai que celle-ci, ensuite je suis passé en binning 2 : Je suis ensuite retourner voir M101 (galaxie du moulinet) car je n'étais pas très satisfait des deux observations que j'avais pu faire (trop de filé la première fois, passage rapide la seconde). Trouvée assez facilement (pas de goto, tout en manuel sauf le suivi), j'ai laissé tourné le logiciel pour empiler le temps d'aller prendre un café ; Ensuite petit passage sur M57 (nébuleuse de l'anneau) là aussi car je n'étais pas satisfait de la fois où je l'avais observé ; de plus, ayant reçu le masque de Bathinov entre temps, je suis maintenant sûr de la qualité de la mise au point : IC 4677 (nébuleuse de l'oeil de chat) était bien positionnée pour que j'aille dessus ; il m'a fallu plusieurs recours à http://nova-astrometry.net pour arriver dessus, et au final simplement deviner une toute petite tâche en plein milieu ! Mais c'était tellement peu visible que je n'ai pas passé trop de temps dessus ; d'ailleurs, outre un bien meilleur ciel, faudrait-il un filtre pour en voir d'avantage ? NGC 7009 (nébuleuse Saturne) n'était pas trop loin ; après 4 essais (je me suis emmêlé les pinceaux avec sa position plein sud, au niveau de l'axe d'AD), je finis par tomber sur un champ qui est juste à côté de la cible ; je change de champ, et là je vois que le suivi ne se fait plus... Bah tout simplement le moteur de déclinaison qui venait buter sur la roue d'embrayage de l'axe d'AD... heureusement que je n'ai pas insisté, c'est un coup à casser le mécanisme. Je me suis donc rendu compte que j'aurais du mettre le tube dans l'autre sens (inverser tube/contrepoids), mais à 1 h, je n'avais plus envie de repasser un moment à chercher. Pour clore ces deux soirées qui m'ont permis de découvrir de nouveaux objets (ou d'en revoie certains), voici quelques captures d'écran de cibles pour lesquelles je n'ai pas fait de vidéo, par manque de temps ou de qualité de l'image. NGC 4605 (galaxie de l'oeuf de Fabergé) NGC 1491 (nébuleuse de l'empreinte fossile) NGC 1579 (nébuleuse trifide septentrionale) absolument affreuse avec la lune sur la droite et un reflet dont je pas trouvé l'origine sur le moment : EN tous cas, c'est visible avec cette petite configuration, donc cela mérite de revenir dessus dans de meilleures conditions (et peut-être avec un filtre ?) Merci de votre attention, bon ciel
  8. Non, le zoom ne permet que d'agrandir la zone que tu regardes, mais quand tu enregistres ce sera la zone indiquée dans "résolution" qui sera enregistrée. Définir une ROI permet de ne pas enregistrer inutilement du noir.
  9. je n'ai plus cette caméra sous la main, enfin je ne crois pas, je chercherai demain dans mon carton de bricoles info
  10. bonsoir, le mode "mono8" et le ROI se trouvent à droite dans "capture format and area"
  11. Bonsoir, Voici quelques vidéos, assez courtes, réalisées les nuits du 21 et 23 août. Un masque de Bahtinov et un moteur de mise au point électrique sont venus compléter le petite configuration habituelle : - réfracteur Orion 120/1000 (donc ouvert, ou plutôt ferrmé, à f/D = 8,3) - monture Skyview pro simplement motorisée deux axes, avec mise en station toujours approximative (polaire dans le centre du champ du capteur) - caméra Atik Infinity monochrome - zone AVEX tirant plus sur le jaune que sur le vert (et orange à quelques kilomètres direction nord-ouest) - qualité du ciel très mauvaise ces deux soirées. - qualité des yeux de l'observateur : myope/presbyte/astigmate/kératocône bilatéral ==> le visuel, on oublie Après avoir tenté de faire la M.A.P. avec le masque sur une étoile bien brillante, je me suis souvenu qu'il fallait le faire sur une étoile peu brillante ; c'est redoutable d'efficacité, et quel gain de temps, d'autant plus que, pour l'avoir vérifiée deux fois dans la nuit, la M.A.P. n'a pas bougé du tout. Le moteur de mise au point n'étant pas très rapide, j'avais pour une fois monté la caméra dans le renvoi coudé (et pas directement dans l'axe), là aussi un petit investissement qui ne vaut pas la peine de s'en priver une fois qu'on a testé. J'ai voulu commencer par la galaxie de l'aiguille (NGC 4565) , mais déjà trop basse à ce moment là ; j'avais sûrement du lire la mauvaise ligne sur Stellarium.. J'ai donc pointé vers M63 (galaxie du tournesol), sur laquelle j'ai perdu pas mal de temps pour la trouver en raison de passages nuageux quasi incessants. Vers 23 h, ceux ci se sont dispersés, mais la transparence était vraiment mauvaise. Je ne suis pas resté dessus ce soir là mais je l'ai repointé deux nuits plus tard : Je m'étais noté de chercher le trio du dragon (NGC 5985, 5982 & 5981), que j'ai trouvé assez rapidement, http://nova-astrometry.net étant mon guide pour m'y retrouver. J'ai toutefois omis de faire une vidéo de la première apparition de ce joli trio, qui laisse toujours un beau moment d'excitation lorsqu'on observe un objet pour la première fois. A ce stade, le ciel est presque laiteux, et mon suivi est mauvais dès que je dépasse 10 s de pose unitaire. L'horloge tourne et NGC 891, superbe galaxie spirale vue par la tranche, dont j'ai entendu parler récemment, ne devrait plus tarder à dépasser de derrière le toit de la maison. Coup de chance, je tombe quasi directement dessus, juste au dessus des tuiles. La vidéo montre la première image en mode "finder" et le début de l'empilement, sous un ciel quasi laiteux et une croissant de lune à 60 % qui est situé juste à côté ; toutes les conditions défavorables presque réunies donc : Il est 1h30 et l'humidité met un terme à toute velléité de poursuite d'observation pour cette nuit du 21. Deux nuits plus tard, une autre opportunité d'observer se présente, mais sous un ciel présentant le même aspect. Ne sachant pas quand j'aurais une autre fenêtre d'observation, je tente néanmoins, et malgré l'heure avancée de l'installation du matériel (23 h passé), je souhaite voir NGC 4631 (galaxie de la baleine) dans le court intervalle de temps qu'il me reste avant qu'elle ne disparaisse derrière les arbres. Stellarium m'indique une élévation à 10 °, et elle est située en plus juste dans l'axe de la principale source de pollution lumineuse (Sarreguemines). Autant dire que je ne m'attends à rien et que je suis agréablement surpris de pouvoir la distinguer pendant quelques courtes minutes : J'ai en vain tenté de trouver la NGC 4656/4657 (galaxie du levier) qui et pourtant située juste à côté, mais c'était déjà trop tard. C'est à ce moment que je suis revenu sur M63, que je n'avais pas observé plus de deux minutes la fois précédente (voir ci-dessus). Une autre galaxie spirale vue par la tranche me paraissait accessible : NGC 5906 (galaxie de l'écharde). La première vidéo montre son apparition en mode "finder" et la seconde un petit moment de livestack. L'objet est certes ténu mais bien visible sous ce ciel considérablement dégradé. J'ai poursuivi les observations en utilisant Stellarium pour voir quels autres objets étaient situés assez près : - NGC 1491 (nébuleuse de l'empreinte fossile) que j'ai pu voir mais l'image était tellement mauvaise que je n'ai pas enregistré de vidéo - NGC 1579 (nébuleuse trifide septentrionale), même commentaire. - NGC 4605 (galaxie de l’œuf de Fabergé) et encore le même constat. Pour ces trois objets, je n'ai conservé que quelques images baveuses, afin de conserver une petite trace et me remémorer quelles cibles valent la peine que je retourne les observer. Enfin, au cours de la nuit du 21, j'ai pu voir des galaxies de magnitude 15 alors que je cherchais NGC 891. Dans les conditions d'observation décrite, je pense que c'est le maximum qu'il était possible d'atteindre, mais je reste curieux de savoir jusqu'à quelle magnitude peut capter cette petite configuration peu onéreuse : 160 € pour la lunette+monture, 500 € pour la caméra, acheté d'occasion). Merci de votre attention, bon ciel.
  12. Superbe, est-ce que tu pourrais préciser quelle caméra CCD a été utilisée (j'ai cru comprendre qu'elle était assez ancienne) ?
  13. "pas à l'écoute" alors que tu viens littéralement insulter ce que proposent certains membres, tu es sérieux ? Vraiment ? Great a bien résumé. Tu aurais pu faire tes propositions (certaines pertinentes au demeurant) sans ce ton méprisant au possible.
  14. De l'encouragement quand tu étales ; - que tu te fais suer (restons polis) comme un rat mort en lisant les topics. - que les membres qui participent font des photos de merde (ah oui, photos interdites ...) Je pense que nous n'avons pas la même définition de l'encouragement. Bien à toi.
  15. j'ai passé un coup de gamma car ma vue.... etonnant ce que tu as pu sortir !! tu m'as donné envie de tester avec la mienne, dès que possible, je le fais pour comparer !!
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.