Jump to content

Patrick Sogorb

Membre
  • Content Count

    287
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Patrick Sogorb

  1. Que voila un beau projet. Comme j'en suis déjà à deux club d'astro crées (Quasar 95 et Luberon Sud Astro), je peux te donner quelques ficelles: Je trouve que tu t'emballe (beaucoup trop) vite sur le matos. Si ton club marche bien, cette question reviendra d'elle-même toute seule, ce n'est pour l'instant pas le moment d'y penser. Commence tout d'abord à penser administratif... Quelle sera le type de structure: club indépendant type "loi 1091", ou section astronomie à l'intérieur d'une structure déjà existante de type "Foyer rural" ou équivalent? Au début, personne ne te donnera rien. Tu va donc probablement commencer avec une salle municipale qui sera partagée avec beaucoup d'autres associations de la commune. Ensuite, si tu veux un jour pouvoir faire des investissements, il faudra tout d'abord que ton club puisse montrer une certaine crédibilité. Cela veux dire qu'il faut beaucoup de monde lorsque tu fera des animations publiques (soirées d'observations, conférences...), que les membres de ton club soient nombreux et motivés, que tu peux assurer des animations en milieux scolaire ou autre... Par expérience, monter un club dans un coin perdu n'est pas forcément une bonne chose: tu aura peu de public, peu de membres, la commune qui abritera ton club aura peu de moyens matériel, et probablement encore moins de moyens financiers. Tous les clubs qui marchent bien, sont en général dans, ou pas trop loin d'une ville. Après si le club marche, rien n'interdit de construire un observatoire plus loin, dans un ciel noir. Mais il ne faut pas oublier que pour avoir des subventions, il faut que cet observatoire soit facilement accessible à un public nombreux. Sais-tu qu'il y a déjà un club super dans la région Lyonnaise? Le CALA à Vaux en Velin...
  2. Pour l'instant il est trop bleu, alors un peu de jaune en plus corrigera le problème... Les surfaces brillantes ne réfléchissent la lumière que dans une seule direction (réflexion dite spéculaire), alors que les surfaces mattes réfléchissent idéalement dans toutes les directions (réflexion diffuse). Le but d'une boite à flat, est justement que la lumière réfléchisse plusieurs fois sur les parois avant d'arriver sur la plaque diffusante, pour homogénéiser le plus possible la lumière. D’où peinture le plus mat possible, cela donnera de bien meilleurs résultats.
  3. TS ne fabrique pas de matériel, ni lunettes ni télescope. TS est une boutique et ne fait que poser son logo sur du matériel venant généralement de Chine ou de Taiwan. Donc dans le matos étiqueté TS, il y en en réalité du matériel venant de sources très diverses. Mais il est vrai qu'en général, ils choisissent généralement des fournisseurs de matériel ayant un assez bon rapport qualité/prix. Le Newton 150 f/2.8 est fabriqué par "Jiaxing Rui Xing Optical Instrument" (nommé aussi "SharpStar") fabriquant chinois, situé à Jiaxing en chine. (http://www.sharpstar-optics.com/index.php?l=en ) Quelques infos complémentaires et quelques images sur leur site ici: http://www.sharpstar-optics.com/index.php/en/150F28/240.html On peut aussi voir quelques images faites avec cet instrument sur le FaceBook de "Mickael Fong", l'une des personnes travaillant dans cette boite: https://www.facebook.com/fong.michael.56
  4. Quitte à rajouter des leds, choisi cette fois de leds à couleurs chaude, cela t'apportera un peu plus de rouge et moins de bleu (bien que comme dit précédemment, un flat un peu coloré ne gène pas). Sinon, petite remarque sur la peinture intérieure de ta boite. Le blanc se doit d'être le plus mat possible pour une meilleure diffusion de la lumière à l’intérieur de la boite, et sur la photo, j'ai l'impression que tu as mis du brillant.
  5. Attention, on n’achète pas un télescope pour commencer l'astro. Un télescope est un appareil qui nécessite un apprentissage pour s'en servir correctement. Cela peut être comparable à un ordinateur ou un piano. Si tu ne sais pas t'en servir, tu aura beau en acheter un, tu n'est pas près de faire quoique ce soit avec. Mon conseil: il faut apprendre utiliser un télescope avant d'en acheter un. Tu as un grand nombre de livres et de sites web sur le sujet. Dans un club d'astronomie tu pourra apprendre au contacts des membres et observer dans leurs instruments. Ensuite tu aura une meilleure idée sur ce que l'on peut faire et voir avec un instrument. Après seulement, tu pourra acheter un instrument, et tu aura naturellement les réponses aux questions que te pose sur ce sujet.
  6. until
    Le club d'astronomie Luberon Sud Astro, organise sa seconde conférence publique d'astronomie. Venez nombreux http://astrosurf.com/lubsudastro/
  7. Un outil très utilisé, et qui a déjà montrer sa facilité d'utilisation ainsi que sa fiabilité: l'IPX800 En plus il existe maintenant un drivers ascom pour le piloter. Pour l'ouverture, les mécanismes pour portails coulissants donnent de bons résultats (et peuvent se piloter via l'IPX800 bien sur)
  8. Les trois jours pour moi. Et avec une conf sur la diversité des montures, le Jeudi à 13h30 salle n°1 (faut bien faire un peu de pub 😁)
  9. L'émotion passe plutôt bien, surtout au moments importants. J'ai beaucoup aimé, mais il y a quand même quelques points qui m'ont gêné. Je regrette les effets cinématographiques (image dégradée pour imiter le grain des pellicules argentique, camera qui bouge tout le temps, même hors de scènes d'actions). Mais ce que je regrette surtout, c'est le coté dépressif de presque tous les personnage du film, Armstrong en premier. Il y a peut-être un fond de vérité, mais le trait est surement très exagéré. Si Armstrong avait été réellement dépressif, la Nasa ne l'aurait pas choisi pour être le premier...
  10. Entre les lentilles il peut y avoir trois type d'interface: - de l'air - de la colle (plutôt pour les petites tailles de lentilles) - de l'huile (pour les grandes lentilles) La colle ou l'huile ont des indices de réfraction voisins de ceux des verres => pas besoin de traitement anti-reflet sur faces internes, et on peut les polir avec une moins grande précision. Les faces externes elles, nécessitent bien sur un bon traitement anti-reflet et un très bon niveau de polissage. Mais le problème c'est que cela oblige à avoir les même rayons de courbures entre les lentilles qui doivent s'épouser. Un assemblage à l'air permet d'avoir des faces avec des rayons de courbures différents et cela facilite grandement le travail du calculateur optique. Cela permet donc de mieux maitriser les distorsions géométriques. Mais en contre parti, toutes les faces doivent être traitées anti-reflet et toutes doivent être polies avec une grande précision.
  11. Effectivement, l'aluminure commence a s'oxyder. Mais là, tu n'a presque rien. A la louche, tu as moins d'un millième de la surface du miroir atteins. A l'usage, ce miroir ne se différencie pas d'un miroir avec une aluminure neuve.
  12. until
  13. Chaque fabricant décide lui même de sa façon pour estimer la charge max. Bref, c'est surtout pas un élément de comparaison entre différents fabricants. Je pense qu'un meilleur critère serait plutot de comparer le poids des monture. Dans le post initial, tu parle de monture de 200kg, puis 10 lignes plus loin tu parle d'une de 30kg. Elles ne peuvent évidemment pas porter la même charge... Personnellement j'ai toujours considéré que pour une utilisation photo, la monture devait etre au moins aussi lourde que le tube optique.
  14. Le club Luberon Sud Astro (La Bastide des jourdans, 84240) organise sa première conférence publique. C'est gratuit et ouvert à tous.
  15. J'ai 2 numéros de 1971 (mon année de naissance), mais j'ai pas celui de mon mois de naissance...
  16. Si elle marche en equato, elle me plait bien cette monture . Je dois avouer que j'ai de plus en plus de mal avec les monture allemandes qu'il faut retourner pour viser d'un coté ou de l'autre du ciel... Dans un observatoire, je trouve que ce type de monture est une aberration. Pour les codeurs relatifs/absolus, comme tu le souligne, seul la panne de courant fait la différence. Ce qui compte avant tout, c'est leur résolution, mais aussi leur précision.
  17. Le choix de Vigon, me semble au contraire très justifié. Si l'azimutal + dérotateur marche bien, il y a toujours le problème de la rotation des aigrettes, et l’impossibilité de monter un second instrument en parallèle, sans mettre sur lui aussi un dérotateur... Je comprend très bien son choix (Direct-Drive + équatorial + tout le ciel sans retournement), et perso, je ferais le même. Cependant, je ne sais pas si une telle monture existe, car je ne suis pas sur du tout que la PlaneWave puisse marcher en équatorial...
  18. Avec plaisir, les portes du club astro sont toujours ouvertes, même aux astronomes amateurs de passage Pour l'instant, le petit effectif du club est surtout composé de débutants. C'est normal, le club vient de naitre... Pour la Pollution lumineuse, si il est vrai qu'on a un halo sur l'horizon sud, il ne faut pas exagérer le ciel reste très bon dans le coin. Bon, c'est vrai qu'avant j'étais à 30 km du périphérique parisien, donc cela ne pouvait qu'être mieux
  19. Quelques nouvelles du nouveau club astro: Le nom officiel est "Luberon Sud Astro" Nous avons mis en place un site web: http://astrosurf.com/lubsudastro/ et un forum: http://lubsudastro.forumactif.com/
  20. Mon avis: effacement du post et bannissement de son auteur...
  21. Pour ceux qui veulent un peu plus de détails, j'ai écris un petit article sur la réalisation de cette image dans le dernier numéros d'Astrosurf Mag (n°89).
  22. La lumière transmise par un filtre est la même qu'il soit dans un sens ou dans l'autre. Comme le traitement est en général d'une seul coté, on peut alors observer, comme sur les images, soit le traitement direct, soit le traitement à travers le verre. Dans ce cas là, on voit alors des réflexions qui ont lieu entre les deux faces du filtres. Mais ces réflexions ont lieu par définition, aux longueurs d'ondes qui sont coupées par le filtre, et ne sont pas gênantes. A la longueur d'onde transmise, la face traitée est "transparente", et les éventuelles réflexions peuvent avoir lieu, que le filtre soit dans un sens ou dans l'autre. Bref, du marketing à deux balles, afin d'infantiliser un peu plus le client.
  23. A une époque, j'avais pu passer pas mal de SC devant des interféromètres. Surtout des 8 pouces, mais aussi du 9, du 10, du 11, du 12 et même du 14 pouces. Peut-être 12 à 15 scopes au total, venant pour la plupart de copains qui voulaient connaitre ce que valait leur instrument. A final, la qualité n'était pas si variable que cela. Le seul problème que l'on pouvait observer de temps temps, c'est un astigmatisme (contrainte due à un stockage sur le flanc?, perte de l'appairage?) qui pouvait devenir gênant dans certains instruments. Or astig, ils étaient quasiment tous bons, voir très bons. Je me souvient d'un C9 qu'on avait mesuré en le faisant tourner autour de son axe optique. En fonction du sens de la gravité, son astig était variable, mais dans tous les cas, cela restait un bon télescope. Dans tout cela, je n'ai eut qu'un seul vraiment mauvais télescope, c'était un C8, qui souffrait d'une aberration sphérique très prononcée. A noter aussi, pour le fun, que le meilleur des SC qui étaient passés au banc, était un C8 orange datant de 1974...
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.