francheu

Membre
  • Compteur de contenus

    329
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de francheu

  • Rang
    Membre

Visiteurs récents du profil

435 visualisations du profil
  1. francheu

    LSST / lentille géante

    Hello, Le futur télescope LSST de 8,4 mètres de diamètre comporte un correcteur de champ aux dimensions hors normes : 1,57 m pour la plus grosse lentille (L1), plus d'un mètre de long entre la première lentille et le plan focal, avec au final un capteur de 3,2 Gpx (oui, giga). La L1 vient d'être traitée anti-reflet en France chez Reosc. Le LSST vient d'en diffuser une image : Image originale : https://gallery.lsst.org/bp/#/folder/2334394/84233439 Il s'agit d'un traitement très large bande (300 - 1100 nm), bien éloigné ce que l'on a dans nos instruments. Et pour aller plus loin, une super présentation sur l'avancement du projet : http://www.linea.gov.br/wp-content/uploads/lineadbfiles/apresentacao/Victor Krabbendam .pdf
  2. francheu

    Les comètes de 2019

    Salut les cométeux, Profitez bien de 46P/Wirtanen car 2019 s'annonce comme désespérément pauvre en comètes. Donc nous aurons à nous mettre sous la dent : 46P/Wirtanen : en début d'année, alors que sa luminosité sera en baisse C/2018 N2 (ASASSN) : avec un pic de magnitude autour de 10 en septembre, ce sera la toute petite star de la fin de l'été... C/2017 T2 (PanSTARRS) : la comète de 2020 commencera à avoir une magnitude intéressante dès l'automne Voilà, c'est à peu près tout... Il ne reste plus qu'à croiser les doigts pour qu'une bonne surprise arrive ! (Sujet à étoffer avec quelques cartes, courbes...)
  3. francheu

    Caillou glacé et cailloux cuits

    Salut, Petit CROA du 10 décembre dernier depuis mon balcon en pleine pollution lumineuse francilienne. Comme d'hab' avec mon bon vieux Newton de 200 mm. 46P/Wirtanen On démarre avec la star du moment, pratiquement à son pic de magnitude. Je la repère presque au petit bonheur la chance : ayant du mal à pointer une étoile repère un peu trop haute je mets l'œil à l'oculaire tout en étant encore loin de mon repère, puis je commence à remonter, et là paf je tombe dessus. Comme une belle tache cotonneuse avec des limites on ne peut moins précise et un noyau bien distinct. Pour l'occasion j'ai fait un petit croquis de ce que je voyais avec le 36 mm (x33). Le rendu de la coma n'est pas très bon, le bord est en fait indéfinissable, très flou. La coma fait environ 15' de diamètre. (Dessin publié dans un autre sujet dédié à 46P). Vu le temps, j'en profite pour enchaîner avec quelques astéroïdes. (3) Junon Avec une magnitude de 7,7, Junon est particulièrement brillant comparé aux nombreux astéroïdes observés cette année. Sa détection est vraiment aisée, et on peut clairement le repérer avec de petites jumelles. (80) Sappho Je voulais d'abord pointer Éléonore, mais de vicieux nuages se sont interposés au moment du pointage, donc petite déviation vers une autre cible pas trop difficile. Avec une magnitude de 10,3 c'est une cible moins évidente mais tout à fait accessible au 200 mm. (354) Éléonore Entre temps les nuages sur Orion se sont dissipés, je repars donc sur la cible initiale. Là le point de départ pour le cheminement d'étoiles est facile. Je pars d'Alnilam, au milieu du baudrier d'Orion, puis je suis quelques jalons brillants en direction du sud-ouest, pour finalement repérer Éléonore, là encore facilement étant donnée sa luminosité (magnitude 10,2). Et pour finir, le petit parcours de la soirée : Ne loupez pas Wirtanen si vous avez un temps dégagé. Même avec une vilaine pollution lumineuse elle en vaut le coup d'œil (bon là la Lune va en rajouter une couche...).
  4. Un petit dessin datant du 10 décembre, avec mon T200 + Hyperion 36 mm (x33) + UHC-E Astronomik. Le bord de la coma est en fait beaucoup moins net (difficile de bien barbouiller...) et le noyau était bien centré. Croquis fait au critérium HB sur bloc-note spécial dessin, puis passage sous Gimp pour remettre en négatif, corriger le contraste, barbouiller... Nord à droite, ouest en bas.
  5. francheu

    Interstellarum Deep Sky Atlas

    Ce que dit Ronald Stoyan (sur CN) : « For the POSS plates, objects’ red features are visible in white light, but become invisible under red light conditions, as perceived through the eyepiece » Donc c'est bien volontaire. L'idée est que les parties rouges seront difficilement visibles, et donc elle s'effacent avec l'éclairage rouge, pour ne faire apparaître sur le terrain que ce que l'observateur est susceptible de voir.
  6. francheu

    Comète Wirtanen visible à l’œil nu.

    Ben si en fait. Mine de rien cela faisait un bout de temps qu'on n'avait pas eu une comète aussi facile à observer (bon OK 21P en septembre était pas mal non plus). Là en pleine banlieue (genre à quelques km des pistes d'Orly) elle est détectable aux jumelles, et au T200 elle est évidente et bien large. Donc allez-y les parigos, sortez vos instruments, c'est pas en 2019 que vous en verrez des comètes !
  7. francheu

    Interstellarum Deep Sky Atlas

    D'après ce que j'ai compris c'est volontaire. Les parties en rose correspondent à la couche Ha, à laquelle notre œil est très peu sensible. Ce qui fait que le rendu à la lampe rouge est censé être plus fidèle à ce qu'on verra à l'oculaire.
  8. francheu

    Premières observations

    Et en plus cette année Mars était très basse sur l'horizon, donc en pleine turbulence, et une tempête de sable martienne a effacé pendant de longues semaines les moindres détails visibles. Donc pas de panique, tu n'as pas loupé grand chose. En ce moment tu peux aller pointer la comète Wirtanen. Elle passe pendant quelques jours du côté du Taureau. Elle est tout à fait accessible avec ton 300, et je peux t'assurer que la première comète laisse toujours un souvenir fort, un peu comme pour la première vision des anneaux de Saturne. Ne t'inquiète pas, une fois ton instrument et ta vision maîtrisés, tu passeras un nombre incalculable de nuits à scruter le ciel avec ton nouveau jouet
  9. francheu

    Interstellarum Deep Sky Atlas

    La classification est valable pour un bon ciel de campagne, et effectivement si les objets sont suffisamment hauts dans le ciel. À l'usage cette classification marche bien. Avec mon T200, les objets de la catégorie T100 sont faciles, ceux de la catégorie T200 sont difficiles voire très difficiles, ceux de la catégorie T300 sont inaccessibles. Évidemment il n'y a que 3 catégories, mais cela aide vraiment à savoir où on met les pieds quand on part chercher une galaxie ou une petite NP. Le système de notation des étoiles doubles/multiples est aussi rudement bien foutu, avec seulement 3 paramètres (épaisseur, longueur et orientation du trait) on arrive à connaître à l'avance l'allure de ce qu'on vise. J'ai testé sur le terrain, ça marche impec'. Au final, comparé à mon ancien Urano c'est le jour et la nuit, pourtant il y contenait plus d'étoiles et d'objets. Là tu as beaucoup plus de champ sur une seule carte, c'est imprimé beaucoup plus finement tout en étant tout aussi lisible, et le système de classification permet de savoir quoi viser avec ton instrument. Avec l'Urano je pouvais viser 2 ou 3 galaxies différentes et ne rien percevoir, pour découvrir par la suite que je visais des machins à mag 13+ (je n'ai jamais vraiment préparé une soirée, je prends un zone de départ, une zone d'arrivée, et je trace mon chemin entre les deux). Maintenant les rares fois où je ne détecte pas un objet je sais déjà grâce à l'atlas que je pointe une cible difficile, donc pas de frustration, juste du challenge
  10. francheu

    Comète Wirtanen visible à l’œil nu.

    Ben non c'est la tête : Si tu te réfères à l'illustration faite par Hevelius dans son Uranometria (donnée par Wikipédia) : Regarde bien, les sens sont inversés (Eridan à droite) car la sphère céleste est vue de l'extérieur. Ce qui peut prêter à confusion.
  11. francheu

    Les comètes de 2018

    Petit miracle de la soirée, le ciel s'est éclairci alors que toute la journée il avait fait un temps pourri. Direction le balcon avec les 8x42, et j'ai pu apercevoir 46P en vision légèrement décalée, ce qui n'est pas trop mal vu la pollution lumineuse dans mon coin. J'ai ensuite monté les 20x100 sur le trépied photo, et là la comète était évidente, sans être éblouissante, comme une boule floue d'environ 4' de diamètre, sans condensation centrale. J'ai fait un petit relevé des étoiles alentours, j'essaierai de le poster ici.
  12. francheu

    Les comètes de 2018

    Merci pour ces observations. Vivement que tous ces foutus nuages disparaissent...
  13. francheu

    Les astéroïdes du mois

    Hello, Le mois de décembre arrive avec pas moins de 32 astéroïdes descendant sous la barre de la magnitude 12,5. On retiendra essentiellement les 4 plus brillants : (6) Hébé (433) Éros (40) Harmonie (532) Herculina Tous descendent sous la magnitude 10, ce qui en fait des cibles pas trop difficiles même avec un petit instrument. Bonne chasse, en espérant que le ciel soir moins couvert qu'en novembre. astero_12_2018.pdf
  14. francheu

    Oculaire ES 82° 4.7 ou 6.7 pour mon SW 150/750?

    Et donc il coûte combien le 4,5 82° ?