Jump to content

Guillaumedu59

Membre
  • Content Count

    1,995
  • Joined

  • Last visited

About Guillaumedu59

  • Rank
    Membre

A propos

  • Résidence
    Haubourdin
  • Intérêts
    Astronomie, Grandes orgues, Tour Eiffel, Cinéma, Informatique
  • Occupation
    Agent administratif
  • Matériel
    DOBSON ORION XT10g Goto
    Oculaires :
    PENTAX XW 20 mm
    TELEVUE NAGLER 11 mm
    PENTAX XW 7 mm
    TELEVUE NAGLER 5 mm
    PENTAX XW 3.5 mm
    Filtres :
    BAADER UHC-S
    OIII ASTRONOMIK
    H-Beta Astronomik
  • Site Web

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Une photo cette fois-ci de Vallis Schroteri :
  2. Merci pour ton message Sébastien. Si je devais opter pour un filtre rouge, lequel me conseillerais-tu ? Et où l'acheter ? Pour ce qui est de ma caméra, je mets toujours la saturation à zéro pour bénéficier du monochrome. Les conditions de prises de vues sont : plusieurs films de 1 à 2 minutes au format SER, Sharpcap et/ou AltairCapture pour l'acquisition, puis Registax 6 pour le traitement, ainsi que PhotoFiltre 7 pour le recadrage de la photo. Pour la taille des films et le nombre d'images stackées, je n'en sais rien du tout (pour le moment, du moins).
  3. Bonsoir, Je me permets de vous montrer deux photos lunaires que j'ai pu photographier ce jeudi de cette semaine. Elles ont été prises avec mon Dobson Orion XT10g équipé de ma caméra Altair GPCAM3 385C (que je vais probablement revendre pour un modèle monochrome). La première photo prise avec la lentille de Barlow 2x de la marque Televue montre les cratères Schickard, Schiller, Wargentin, Nasmyth et Phocylides : La seconde photo sans la lentille de Barlow montre les cratères Tycho et ses éjectas, puis Schickard et Schiller : Etant débutant en la matière, j'ai fait du mieux que je pouvais en fonction de mes connaissances.
  4. Moi, je la trouve très bien, surtout si je compare avec mes premières photos en mode "one shot".
  5. De mon côté, je vous présente une photo des cratères Copernicus, Gassendi et Kepler. Matériel utilisé : Dobson Orion XT10g Temps de pose : 6ms Gain : 100 Logiciels utilisés : Sharpcap (pour la prise de vue des 500 images) + Registax 6 (pour l'alignement, l'empilement et les ondelettes) + PhotoFiltre 7 (pour la luminosité et le contraste).
  6. Je voulais bien mettre une photo, mais c'est d'un compliqué pas possible.
  7. Merci à vous tous ! Bien que la seconde photo n'a plus rien à voir avec la première, je n'en suis encore qu'à mes débuts. Il me faudra pas de temps pour maîtriser tout çà !
  8. Salut Phil, A mon tour, je te présente toutes mes meilleurs voeux pour cette année 2020, mais aussi, et surtout, une excellente santé. Même si tu ne fais plus d'astro pour l'instant, ça fait me bien plaisir que cela puisse te remémorer tous ces beaux objets à contempler dans ce ciel si merveilleux. Un grand merci à toi aussi pour les compliments que tu me fais concernant mes photos lunaires. Pour ce qui est des autres astres, j'ai également eu l'occasion de photographier NGC 7662 (la boule de neige), NGC 2392 (le clown) et M57. Cela étant, je ne suis encore qu'à mes débuts. Au plaisir de te lire !
  9. Salut Jean-Pierre, Merci pour le compliment que tu me fais pour mes photos lunaires. A mon tour, de te souhaiter une excellente année 2020, mais aussi et surtout, une excellente santé.
  10. Merci pour ces explications. De mon côté, je possède un Newton de 254 mm de diamètre et de 1200 mm de focale. Est-il également possible de faire la même chose avec mon Canon Reflex EOS 4000D ?
  11. Eh ben, ce n'est pas moi qui va arriver à ce genre de résultat. En tout cas, bravo pour ces magnifiques photos. As-tu utilisé une Barlow ? Si oui, est-ce une 2x, 3x ou plus ?
  12. Date d’observation : Dans la nuit du 31 Décembre 2019 au 1er Janvier 2020 Heure d’observation : Non précisée Lieu d’observation : Haubourdin Type de ciel : Ciel péri-urbain Matériel : Dobson Orion XT10g 254/1200 (Diamètre : 254 mm / Focale : 1200 mm / Rapport F/D : 4,7) Oculaires : - Explore Scientific 30 mm (champ apparent : 82°/grossissement respectif : 40 x) - Pentax XW 20 mm (champ apparent : 70° / grossissement respectif : 60 x) - Televue Delos 12 mm (champ apparent : 72°/ grossissement respectif : 100 x) - Pentax XW 7 mm (champ apparent : 70°/grossissement respectif : 171 x) - Pentax XW 3,5 mm (champ apparent : 70°/grossissement respectif : 343 x) Filtres : - UHC-S Baader : Non - OIII Astronomik : Non - H-Beta Astronomik : Non Conditions : Ciel bien dégagé dans l’ensemble avec des températures plutôt froides pour la saison. Objet(s) observé(s) : - Lune : Oui mais en mode « visuel assisté » - Planète(s) : Non - Ciel profond : Oui (M42, M35 et M38 & NGC 1907) Préface ! Bonjour, Pour le passage de la dernière nuit de l’année 2019 vers le nouvel an, à part peut-être quelques nuages se dissipant au début de soirée, le ciel finit par se dégager. La Lune étant encore présente, je décide donc de la photographier avec ma caméra Altair GPCAM3 385 MC qui me sert également pour le « visuel assisté ». Eh oui ! Dans la section CROA, je suis de moins en moins présent, du fait que j’ai trouvé une toute nouvelle activité astronomique. Cela étant, je n’abandonne pour rien au monde l’observation classique. Loin de là ! En cette nuit de la Saint-Sylvestre, je commence donc par de l’imagerie lunaire pour finir par de la contemplation traditionnelle du ciel nocturne. Je vous propose donc ce récit concernant la dernière nuit de l’année 2019 : Photographie de cratères lunaires ! Loin d’être encore un pro dans la matière, je me permets de vous montrer deux photos que j’ai prises de notre satellite naturel. Néanmoins, j’insiste pour vous signaler qu’elles ont été photographiées hier soir. Sur cette première photo, on peut distinguer quelques cratères lunaires forts intéressants, comme Atlas et Hercule, les deux plus importants, puis en regardant bien, juste au-dessus, se trouvent Franklin et Cepheus. Plus en bas et entre Atlas et Hercule, se trouve le cratère Keldysh. Endymion est également visible sur cette photo. Sur cette seconde photo, le cratère Fracastorius qui se trouve dans la Mer des Nectares. Cette « mer » possède une surface très plate avec peu de dorsales et de rainures. L’observation du ciel profond ! Au fil que les minutes passent, Dame Céleste se couche en plus en plus à l’Ouest. Maintenant que la nuit est bien là, je vais pouvoir m’attaquer à des très beaux objets du ciel profond faisant la une de l’hiver. M42 & M43 Magnitude = 4,0 pour M42 / 9,0 pour M43 Taille = 65x60’ pour M42 / 20x15’ Oculaire(s) utilisé(s) = Pentax XW 20 mm, Televue Delos 12 mm et Pentax XW 7 mm Grossissement(s) respectif(s) = 60 X, 100 X et 171 X Description : C’est un très grand plaisir pour moi que de retrouver ce magnifique oiseau de nuit. Dès son apparition dans le clair, je ne peux m’empêcher de contempler ce joli « volatile étoilé » qu’est la grande nébuleuse d’Orion. Dans le 254 x 60, sa forme, ainsi que sa couleur verdâtre, sont bien reconnaissables. Le trapèze, quant à lui, est presque résolu. Dans le 254 X 100, le spectacle est à tomber par terre. La nébuleuse s’étend sur une grande partie du champ de l’oculaire. L’Aile orientale, qui est la plus grande des deux, est parfaitement bien contrastée. Deux étoiles de faible luminosité sont observables en surimpression depuis cette dernière. Je redécouvre également le fameux alignement composée de trois astres lumineux, l’échancrure sombre qui contraste bien avec le cœur, le trapèze très bien résolu, ainsi que la fameuse barre noire séparant la partie la plus brillante de la nébuleuse de sa partie la plus faible. Comme toujours, la magie opère et est loin de s’arrêter en si bon chemin. Je m’extasie à chaque fois devant cette remarquable qualité d’image que me procure le Televue Delos 12 mm. Dans le 254 X 171, c’est tout simplement bluffant. J’ai l’impression d’avoir encore plus de relief sur l’aile orientale et la vision de l’échancrure sombre me laisse sans voix. Quant à M43, je la redécouvre telle qu’elle, c’est-à-dire, une étoile entouré d’une faible nébulosité. Cela étant, je n’ai pas utilisé mes filtres. Ça sera donc pour une prochaine fois. M35 & NGC 2158 Magnitude = 5,1 pour M35 / 8,6 pour NGC 2158 Taille = 25’ pour M35 / 5’ pour NGC 2158 Oculaire(s) utilisé(s) = Pentax XW 20 mm et Televue Delos 12 mm Grossissement(s) respectif(s) = 60 X et 100 X Description : C’est un superbe amas ouvert composé de nombreuses étoiles brillantes, situé dans la constellation des Gémeaux. Dans le 254 X 60, il claque vraiment bien. Mais c’est dans le 254 X 100 que je l’apprécie davantage. J’ai l’impression de voir de petits diamants très lumineux en train de ressortir sur un fond de ciel parfaitement noir. Un véritable régal pour les yeux. Néanmoins, cette fois-ci, étant donné le pointage manuel des objets, je ne réussis guère à trouver son compagnon portant le nom de NGC 2158. Ça sera probablement pour une prochaine fois. M38 & NGC 1907 Magnitude = 6,4 pour M37 / 8,2 pour NGC 1907 Taille = 15’ pour M37 8 / 5’ pour NGC 1907 Oculaire(s) utilisé(s) = Pentax XW 20 mm , Televue Delos 12 mm et Pentax XW 7 mm Grossissement(s) respectif(s) = 60 X, 100 X et 171 X Description : L’un des plus beaux duos d’amas d’ouverts de la constellation du Cocher. C’est le 2ème amas le plus beau après M37. M38 est large et riche. Il ressemble à s’y méprendre à une croix ou à une sorte de Y. Il possède un compagnon portant le nom de NGC 1907 qui, quant à lui, est bien plus petit avec ses 5’. Dans le 254 X 60, il a un aspect plutôt granuleux, mais j’arrive quand même à voir quelques-unes des étoles qui le composent. Dans le 254 X 100 et dans le 254 X 171, cet aspect se confirme avec la présence de ces fameux astres de faible luminosité, formant par ailleurs cette sorte de « grappe étoilée », si je puis m’exprimer ainsi. Bilan de la soirée ! Vraiment excellente ! Je me suis bien régalé, à la fois, par les photos de la Lune que j’ai pu immortaliser, mais aussi, par la vision en direction de quelques-uns des plus beaux joyaux du ciel hivernal. Malgré ces magnifiques amas que sont M35, M36, M37, M38, et bien d’autres encore, je ne cesse d’être attiré par la grande nébuleuse d’Orion qui me procure un voyage sensationnel au cœur même de l’espace. Pour ma part, j’ai passé un superbe réveillon de fin d’année en compagnie des étoiles. En attendant la prochaine séance, je vous remercie de m’avoir lu et je vous dis à bientôt !
  13. Ok merci pour le lien. Je verrais ça prochainement lorsque la météo sera plus clémente.
  14. Pour le moment, ça m'a l'air d'être vraiment compliqué. Je n'y comprends absolument rien. Quand tu dis que je dois régler l'expo sur la zone la plus lumineuse de la Lune, de quelle zone parles-tu ? Tout ce que je sais, c'est que si je venais à toucher au temps d'exposition, ça se répercutera sur toute la surface de notre satellite naturel. Ensuite, pour ce qui est du traitement avec ces logiciels, impossible d'avoir le mode d'emploi sous les yeux. Donc, je reste sur mon idée de départ. Désolé.
  15. Ne connaissant pas cette méthode de traiter un film SER, je reste sur l'idée de faire plusieurs séquences d'images PNG. Mais pour le moment, je préfère rester en mode "one shot", pour pouvoir trouver les bons réglages. En tout cas, merci pour le bouquin. Peut-être qu'un jour, je finirai probablement par l'acheter.
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.