gastropode

Membre
  • Content Count

    388
  • Joined

  • Last visited

About gastropode

  • Rank
    Membre

A propos

  • Résidence
    Centre
  • Intérêts
    Etoiles variables / astéroïdes
  • Occupation
    has been
  • Matériel
    Un APN réflexe avec téléobjectifs 105 et 200 mm de focale

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Une petite série de PDF autour de la notion d'histogramme et présentant quelques manipulations avec GIMP et SIRIL Ils sont introduits par un article du site de l'AAI (Association Astronomique de l'Indre). Ici : http://aai.free-hosting.fr/histogrammes-et-echantillonnage.html Cela se veut simple et abordable par le plus grand nombre... (quant à savoir si c'est le cas...)
  2. Tu as raison. J'aurais du faire l'ENA 🙂
  3. Assez curieusement je n'arrive pas à trouver cette information, exprimée sans ambiguïté aucune. Ma position de départ est : axe AD = poids en bas, à la verticale du pied Nord. axe Dec = sur 90 ° (J'effectue une mise en station correcte avant de calibrer le goto.) Quand j'initialise le Goto, par exemple sur Pollux l'instrument pointe loin de cette étoile, ce qui ne devrait pas être. J'attribue cela au fait que ma position initiale n'est pas la bonne. Mais dans ce cas, quelle est la bonne position de départ ?
  4. Prétention. Faveur. S'octroyer : Ce langage est porteur d'affects. C'est tout à fait respectable, mais on sort là du domaine de la science pour entrer dans celui de la croyance. Si on me demande "Pensez-vous que l'équipe de Denver va gagner le championnat" ? (alors que je ne sais pas de quel sport il s'agit, comment il se pratique et que la ville de Denver n'est pour moi qu'un point sur une carte...). Seule réponse intègre : je n'en sais rien. Si l'interlocuteur m'est sympathique et que j'ai un gros coup de fatigue... Mais là on est dans le domaine des affects. La réponse ne contient rien de pertinent. Pour répondre à la question posée au début du fil de discussion : "Pensez-vous...". Réponse : je n'en sais rien.
  5. gastropode

    Comment calibrer une monture EQ6 pro goto

    Un grand merci pour ce guide du Goto,qui n'aboutit pas au "Go (n'importe) To". Cela faisait un long moment que j'espérais trouver des explications de cette nature. ... Et vous l'avez fait. Bravo.
  6. gastropode

    Chevaucher les montagnes de la Lune

    Un petit article qui réunit un poème d'Edgar Poe, une photo de la Lune et une "manipe" minimaliste mais instructive. Où : comment déterminer un ordre de grandeur pour les montagnes de la Lune ? Sur le site de l'AAI (Indre (36)). http://aai.free-hosting.fr/ecrire/?exec=article&id_article=416
  7. gastropode

    AFOEV

    Vous ne savez pas son nom. Vous le le connaissez pas. Vous ignorez tout de ses compétences. Comment pouvez-vous vous permettre d'émettre une telle appréciation péjorative ? Pour ce qui est des bases de données "astronomiques", heureusement qu'elles sont hébergées sur des sites institutionnels. Sinon nous n'aurions pas d'accès tels que ceux-ci : https://aladin.u-strasbg.fr/AladinLite/ https://www.minorplanetcenter.net/data Effectivement, on pourrait "pomper" l'ensemble des données du Minor Planet Center pour les héberger sur le compte Free d'un particulier (ou orange ou Bouigues...) sous réserve de respecter les termes qui définissent les règles d'usage. Mais avec quel débit ? et quel en serait l'intérêt ? Pour sortir des mots inutiles et des postures... Les variables, c'est de l'observation, de l'accumulation de données, de l'exploitation minutieuse de clichés, du travail de besogneux... C'est ingrat, et on n'est pas sous les feux de la rampe. Il faut être persuadé de l'utilité à long terme pour se lancer là-dedans... et s'y tenir un certain temps.
  8. gastropode

    AFOEV

    J'ai été adhérent de l'AFOEV à la fin des années 70 et au début des années 80. Je faisais de observations visuelles avec un "télescope standard" au sens de Texereau : diamètre 210 mm focale 1200 mm. Mes observations retenues comme valables (par M. Schweitzer à l'époque) ont été publiées dans le périodique de l'association (sigle lrt). Puis la vie... Vos demandes et les remarques qui en ont résulté, sur deux pages de ce fil de discussion m'inspirent quelques réponses. 1. Vous possédez un matériel (un APN réflex) alors utilisez-le sur un temps assez long pour acquérir de la pratique. Vous n'en serzez que plus à même de décider par la suite de ce qui vous conviendra. Et si, au bout de six mois vous en avez marre de la photométrie... vous n'aurez pas acquis une caméra ayant des caractéristiques qui ne vous conviennent plus. 2. J'utilise SIRIL, logiciel libre et gratuit qui permet de faire de façon rapide et efficace le "développement" et l'empilement des clichés multiples. Ce logiciel inclut quelques possibilité de photométrie. Il est doté de didacticiels en français, évolue régulièrement et est soutenu par une communauté dynamique (voir SIRIL dans la partie logiciel de ce forum). 3. L'AFOEV est une association, c'est à dire un ensemble de personnes qui s'efforcent de parvenir à quelque chose. Ce n'est pas une société de services et chacun doit se prendre par la main... Je ne comprends pas qu'on puisse la considérer comme vieillotte et qu'on cherche à la déconsidérer. Si vous décidez de la rejoindre, il vous appartiendra de la faire changer... mais en attendant, elle mérite du respect ayant rendu quelques services à l'astronomie pendant des décennies. (je la défends d'autant plus que je n'y suis plus depuis longtemps). 4. Par contre, utiliser un compte Yahoo pour échanger me semble une idée détestable. Il est tellement simple de constituer des listes sans plier le genou devant Google ou Yahoo... quand on n'est que quelque dizaines de personnes...
  9. Super ! Une liste à piocher. Mais tout en anglais. Pour les calculs il y a aussi la bibliothèque Python Astropy (avec des tonnes de doc en anglais à lire en plus). Par contre avec très peu de code, on obtient de bonnes valeurs. J'ai testé pour les X, Y, Z du Soleil : les résultats sont proches de ceux de l'IMCCE et meilleurs que mon programme codé avec le livre de Jean MEEUS (mais sans les données complémentaires pour corriger les perturbateurs). C'est tout de même sympa d'arriver à rassembler quatre personnes sur un sujet pareil 🙂
  10. Voici un exemple de sujet qui semble rebutant au plus grand nombre. Avec une conséquence : peu de gens s'y intéressent et on ne trouve pas beaucoup de supports didactiques en langue française. ... -> ce qui fait que cela semble encore plus rebutant... et que .... Voici une petite page qui présente brièvement le sujet. Elle contient des liens vers : - un document PDF détaillant la structure de la base de données de petites planètes utilisée par le logiciel Carte du Ciel. - une feuille de calcul de dix lignes contenant un court extrait de cette base. http://aai.free-hosting.fr/les-bases-de-donnees-d-asteroides-exemple-de-celle-de-carte-du-ciel.html
  11. Merci de le considérer ainsi. Je continue à accumuler des expériences de pointage d'astéroïdes et de comètes, dans l'intention de dégager une "méthodologie" qui sera applicable un certain temps... Un peu par hasard, j'ai réalisé une série de photos (moches) de l'astéroïde Argentina et ai rédigé une sorte de résumé de pratiques autour de ces clichés. C'est ici : http://lerautal.lautre.net/journal/AAI/asteroides/argentinaFevrier2019.pdf ... qui est brièvement présenté sur le site de l'AAI, ici : http://aai.free-hosting.fr/suivi-de-l-asteroide-469-argentina-en-fevrier-2019.html En passant : le même soir j'avais fait une petite série de photos de la comète 46P, avec un objectif de 200 mm de focale et de 40 mm de diamètre. http://lerautal.lautre.net/journal/AAI/Cometes_2019/2019-02-03T21:10:00_46P_rec.jpg En utilisant la démarche décrite dans le PDF, j'ai abouti à des coordonnées équatoriales pour le noyau de la comète : Coordonnées calculées avec Astrometry : Décimales : RA,Dec (141.8178060988, 54.0706669561) Sexagésimales: RA,Dec (09:27:16.273, +54:04:14.401) Carte du Ciel donne : RA : 9 h 28 m 37 sec Dec : +53° 59' 13'' Compte tenu de la focale utilisée, c'est encourageant. Je vais refaire des essais avec une lunette courte 80 x 400 pour vérifier si l'on peut gagner en précision.
  12. gastropode

    Quel logiciel pour l astrophoto ?

    Deux logiciels libres et gratuits : SIRIL pour le prétraitement et le traitement. (voir divers fils de discussion sur ce logiciel sur Webastro) GIMP version 2.10 parce qu'il importe directement les images 16 bits qui sortent de SIRIL (et parce que je n'ai pas à "pirater" Photoshop).
  13. Mercredi soir, beaucoup de nuages qui défilent... et quelques rares trouées. Pose 10 secondes : http://lerautal.lautre.net/journal/AAI/amas_nebuleuses/plei30_01_2019.jpg Ici deux poses de 20 secondes alignées et empilées avec SIRIL : http://lerautal.lautre.net/journal/AAI/amas_nebuleuses/pleiade02.jpg Zoomer. Mise en station rapide... Le résultat est étonnant... Tout cela pour une fraction de tour du barillet. (à retenir).
  14. Ta remarque sur le risque de voir les cales se promener est bienvenue : je n'avais pas pensé à ce genre de problème. Merci, donc. Le barillet existe... mais sans plus. On ne peut pas en vouloir au fabricant : cette lunette en vendue entre 100 et 120 euros. J'ai rédigé une petite note pour illustrer le problème : http://lerautal.lautre.net/journal/AAI/materiel_AL_80x400/starwatcher80x400.pdf Elle n'est pas terminée : les conditions atmosphériques étant ce qu'elles sont, pas moyen de tester sur le ciel. (note réalisée avec Scribus, logiciel libre de PAO. Je réalise des PDF, plus faciles à imprimer. Horizontaux parce que facile à afficher sur nos écrans. PAO ??? à cause de la facilité à positionner les éléments graphiques et à utiliser des styles.)
  15. Plus sous garantie (achetée il y a 4 ans). Merci de votre réponse. Le sujet https://www.webastro.net/forums/topic/46835-test-de-ma-80400-achromatique-sur-eq1-de-table-en-cours/ évoque la possibilité du démontage. J'ai essayé de démonter le pare-soleil... et y suis parvenu. Possible de desserrer aussi le vissage de l'objectiF (je ferai des photos demain)