Jump to content

AstronomieLorraine

Membre
  • Content Count

    462
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by AstronomieLorraine

  1. bonjour anaxagor ! Merci pour ta réponse, oui ça rentre parfaitement dans mon mémoire ! Je souhaiterais effectivement vous poser quelques questions sur vos interventions ! Auriez-vous une petite demi-heure à me consacrer la semaine prochaine pour que nous échangions par skype ? Ou préféreriez-vous un échange écrit sous forme d'une petit questionnaire ? Bonne soirée à vous !
  2. sBonjour à tous ! Je suis actuellement dans des études de médiation scientifique, et je réalise un mémoire sur la pollution lumineuse. Je sais que sur ce forum, certaine personnes s'engagent dans la lutte contre la pollution lumineuse. Dans mon mémoire, jai prévu de parler des différentes actions de médiation qui sont menées par des citoyens concernés par cette problématique. Je cherche donc à entre en contact avec des astronomes amateurs ayant réalisé une initiative sur la lutte contre la pollution lumineuse (conférence face à un public, rencontre avec le maire/conseil communal pour parler de la pollution lumineuse, rédaction de lettre ou de tracte, ...) Le sujet est donc : les actions possibles dans la lutte contre la pollution lumineuse, les difficultés rencontrées dans cette démarche, les pas en avant réalisés, votre avis sur des questions liées à la pollution lumineuse, etc. Voilà voilà ! Si certains d'entres vous souhaitent partager leur expérience sur le sujet ! Je souhaiterais formaliser notre échange en vous envoyant éventuellement un petit questionnaire dans la semaine, ou bien par un échange en message privé, ou encore par téléphone si vous le souhaitez ! Je vous souhaite une bonne journée, et une bonne nuit bien noire 😁
  3. J'ai trouvé un excellent livre sur… les chaussures utilisés pendant les missions Apollo ! WTF haha, je pensais pas que ça existait ! https://issuu.com/moonandspace/docs/moon_boot J'y ai trouvé la taille des semelles utilisées dans TOUTES les missions Apollo. Mais il y a 2 modèles existant… et malheureusement il me manque une dernière info pour tout recouper, la pointure de buzz aldrin afin de savoir lequel des deux modèles de bottes avait aldrin ! (Merci Keymlinux pour avoir précisé qu'il s'agissait du pied de buzz et non d'armstrong)
  4. ha d'accord, merci pour ces infos très utile ! donc connaitre la pointure de Neil n'aide pas trop pour mon problème OK ça me va, c'est logique en même temps, on peut estimer que les pieds des astronautes n'ont pas eu de variation de plus d'un ou 2 centimètres max, et que la chaussure protectrice au dessus était un modèle unique qui s'adaptait aux différentes tailles ! Je pense que je vais prendre les dimensions Clothing: 33 x 17.8 x 19.7cm (13 in. x 7 in. x 7 3/4 in.) du coup Merci beaucoup de votre aide je vous tiendrais au jus
  5. J'ai trouvé une version Française de l'article, il disent 44,5 de pointure ! https://www.anecdotes-spatiales.com/category/anecdotes-apollo/apollo-11/page/4/ et j'ai trouvé une photo intérieur des bottes… La paroi à l'air vraiment très fine !! Je pense qu'on peut estimer à environ 0,5cm de + de chaque côté par rapport à la pointure non ? la chaussure => https://airandspace.si.edu/multimedia-gallery/4857640jpg
  6. Ouaou merci pour vos réponses ! Très intéressant les liens ! Et Ygogo oui effectivement pas obligé d'être parfait, mais j'essaye d'être au mieux car l'objectif sera de faire marcher le public sur la plaque, à l'emplacement du pied d'Armstrong pour voir la différence de taille 😋 Le lien est bien, seulement c'est une chaussure de la mission Apollo 17... je ne sais pas si ça correspond à l'empreinte de neil ! Alors de mon côté j'ai continué à chercher et j'ai trouvé une réponse parfaite dans les archives d'une magasine de 1969 (je sais pas comment j'ai trouvé ça haha) que voici : https://classic.esquire.com/article/1969/7/1/le-mot-juste-for-the-moon Au début de l'article "size Eleven space boot" c'est à dire de taille onze… pouce je suppose ? J'en déduis qu'il avait un pied de 27,94 cm… mais dommage ca prend pas en compte l'épaisseur de la botte je crois !
  7. Bonjour tout le monde ! Je suis en train de réaliser une petite expo sur le premier pas de l'homme sur la lune (dans le cadre de ON THE MOON AGAIN) et j'aimerais reproduire l'empreinte du pas de NEIL ARMSTRONG à la taille réelle. En gros, quelle est l'échelle de cette photo : https://www.nasa.gov/sites/default/files/thumbnails/image/edu_who_is_neil_armstrong.jpg J'ai un peu cherché je trouve malheureusement aucune source donnant la taille de cette empreinte ☹️ Bonne soirée :)
  8. Coucou les zamis ! Ca fait très longtemps ! 😁 J'aurais une petite question à vous poser… en faite je suis en train d'écrire un roman de science fiction. L'histoire se déroule dans un monde ou la terre ne tourne plus qu'en 150 (anciens) jours sur elle même, bref qu'elle est très ralentie ! Alors évidemment en tant qu'astram j'aimerais bien que l'histoire soit à peut prêt sur des bases scientifiques sans forcement être parfaite… Déjà première question, qu'est ce qui aurait pu causer ça sur des milliards d'années ? => Pour l'instant j'ai proposé qu'un astre venu d'ailleurs (éventuellement d'un autre système solaire pendant la rencontre de la voie lactée avec andromède ?) à complètement déséquilibrée le système solaire. Premièrement en éjectant la lune, et deuxièmement en ralentissant fortement la terre. Deuxième question, j'aimerais mettre un paysage désertique sur la moitié de la terre éclairée et brûlée par le soleil… mais genre vraiment que du sable. => J'ai imaginé que la chaleur serait telle que l'eau ne puisse être à l'état de glace que sur la surface gelé, de l'autre côté. Et que la surface brûlé par le soleil soit un gigantesque contient, une sorte de Pangée nouvelle génération. C'est à peut prêt possible ? Voilà voilà !
  9. Bonjour à vous ! Alors voilà, je suis de retour après au moins une année d'absence du site pour vous demander votre expertise de certains sujets 😁 Je suis en étude de médiation scientifique et je vais réaliser un mémoire sur la pollution lumineuse (son impact sur l'astronomie et l'environnement, puis les alternatives et les actions réalisé pour lutter contre le problème) Dans ce cadre, je cherche actuellement des sources pour m'instruire précisément sur le sujet. Au delà des cartes de PL et des chiffres, je cherche s'il existe des livres traitant de pollution lumineuse. Ou au moins avec une grande partie sur ce phénomène. Une rapide recherche sur internet m'a laissé plutôt sur ma faim… aucun ouvrage traitant directement du problème ! 🤔 Voilà voilà ! Notez que j'écris ce message en ayant regardé que quelques uns de vos topics de PL. Je vais bientôt m'y pencher car ça à l'air d'être une sacrée mine d'or 😋 Bonne journée à vous !
  10. La relativité du temps s'explique très simplement dès lors qu'on sait que la vitesse de la lumière est la même quelque soit le référenciel ( c'est à dire que la loi d'additivité des vitesses de Galilée ne fonctionne plus, un photon lancé à bord d'un train allant a 300 km/h ne va pas a "c+300" mais bien a "c" ). Cette vitesse immuable de la lumière a été découvert par l'experience de michelson et Morley 15 ans avant la relativité. A partir de ce moment, pour v = d / t , si on a une vitesse constante, mais une distance différente selon qu'on regarde de l'intérieur du train ou de l'extérieur (plus long forcement, car on additionne la vitesse du train) , alors c'est que t est forcement différent dans les deux cas pour que l'égalité soit respecté. La relativité du temps vient en gros de cette constatation Non, en faite chacun aura un ressenti normal par rapport à son référentiel. Le mouvement c'est rien , ca signifie que le temps s'écoule normalement quelque soit la vitesse, mais l'écoulement du temps dans le train est différent par rapport à l'écoulement dans un autre référentiel (le quai) !
  11. ha ok le rêve, une ville qui éteint ses lumières, j'suis jaloux * Sinon c'est bête mais on m'a toujours dit que sans l'OIII on ne voit quasiment rien... du coup j'ai jamais tenté 12" ! En plus j'ai un filtre UHC assez sélectif, y'a moyen de voir quelque chose finalement ! Prochaine cible Et j'adore le sac haha ! J'espère qu'il n'y avait pas les bières dedans sinon le contrepoids ne suffira pas en fin de soirée
  12. c'est une excellente idée ce résumé de la balade sous forme d'un tracé sur une carte !!!! J'adore ! Et pour les dentelles du dis avoir déceler quelques choses sans filtre et au 200 ? Tu as peu de PL ?
  13. Wow quelle progression ! Maintenant je lis tes CROA je n'ai pas encore vu la moitié de tes cibles, du coup merci je vais m'en inspirer ! Pourrais-tu juste détailler un peu plus ce que tu as vu sur M31 avec un tel ciel ? Des débuts de nébulosité peut-être ? Ca m'intéresse !
  14. Merci pour la précision ! Donc mon exemple n'était pas très représentatif... j'ai bien aimé la page wiki : "dans 50 milliards d'années les deux rotations seront synchrone".... j'espère qu'on se tapera pas la pleine lune constante, ça va souler pour le ciel profond" edit : méééé tu as déjà fais ma blague
  15. Jupiter est vraiment plus dans de bonne condition pour cette année, elle est trèèès proche de l'horizon assez rapidement dans la nuit. Il suffit d'une atmosphère turbulente pour la rendre dégeulasse. (A titre de comparaison, avec mon 300mm la première fois que j'ai visé jupiter juste au dessus de l'horizon j'ai même pas vu une seul bande, qu'une bille jaune dégeulasse) Pourquoi ne pas testé la qualité sur Saturne ? Très mauvaise cible Comme ça a été dit par mes VDDs, les galaxies sont à réserver exclusivement pour des spots sans pollution lumineuse ! De plus même au 300mm elle est encore un peu pâle ! Pour tester je te conseil de viser M13 ou M57 ! Et as-tu testé de focaliser parfaitement une étoile ? Est-elle bien ponctuelle ? Et pas la dernière... ma première CROA était désastreuse !
  16. Les ondes gravitationnelles se déplacent à la vitesse de la lumière. Donc on en ressentirait l'effet exactement au même moment que la disparition de l'image du soleil dans le ciel. https://fr.wikipedia.org/wiki/Onde_gravitationnelle
  17. renversons l'idée... Si les extra-terrestres ont des programmes de divertissement, je me demande comment ils nous représentent ! En méchant envahisseur assurément...
  18. Pour la certitude d'avoir viser jupiter : as-tu vu trois ou quatres point alignés que sont les satellites de jupiter ? Il me semble que même avec des jumelles on les discernes ! Et comment peux-tu être sûr d'avoir viser jupiter puisqu'avant tu disais alors ne pas savoir ce que tu avais visé quand je t'ai parlé de scintillement ? Oui mais comment ce fait t'il que je vois également les deux dans l'oculaire sans de grossissements ou très peu ? Pas très bien compris cette phrase
  19. Tu n'étais donc effectivement pas sur une planète ! Essaye de repérer sur STELLARIUM vers ou elle se situe (plein SUD en ce moment) et ensuite tu repères l'étoile vers l'horizon qui ne scintille pas du tout Et pour les étoiles c'est parfaitement normal... même avec le télescope amateur le plus puissant et le grossissement le plus fort, les étoiles resterons des points. Elles sont beaucoup trop loin/petite pour être discerné sous forme d'un disque. Et c'est une galère pas possible de caler quoi ? Ton chercheur ? S'il a du jeu peut-être qu'il se décale quand tu l'utilises... ?
  20. Hello ! Alors première chose : es-tu sûr que ton chercheur/viseur est bien aligné à ton télescope ? Peut-être que tu vises saturne mais que tu ne regarde pas celle-ci mais une étoile à côté ! Alors oui tu as testé sur la lune, mais la lune est si grosse que même si on chercheur est un peu décalé tu seras quand même dessus... essaye en pleine journée sur un objet au loin ! Ensuite avec ton oculaire 25mm tu es à x36, c'est pas beaucoup pour du planétaire... peut-être qu'avec de mauvaise condition en plus tu vois effectivement pas grand chose ! Tu as essayé de pousser au 10mm au moins ? là tu discernera forcement les anneaux de saturne (pour t'assurer que c'est bien elle). Après tu dis voir "comme à l'œil nu"... tu peux développer ? Tu vois donc encore qu'un point ? Car là c'est sûr que ce n'est pas la planète... jupiter on voit au moins une bille jaunâtre avec des points alignés autour (les satellites) Sinon les applications sur le terrain pour se repérer... Moi perso je repère les emplacement en avance sur STELLARIUM (à téléchargement obligatoirement si tu l'as pas encore) Et ensuite pour les planètes c'est très simple : c'est toujours un astre assez brillant, plutôt proche de l'horizon, et qui a une particularité très reconnaissable, c'est le SEUL point qui ne scintille pas DU TOUT à l'horizon !! C'est une manière certaine de repérer une planète ! Bon ciel à toi l'ami !
  21. Je ne sais pas si ça a été dit, mais pour célébrer les 35 ans du signal WOW, il y a quelques années on a envoyé 300 tweets avec le radiotélescope chilien ! Une manière un peu étrange de faire participer le grand public à la conquête spatiale... J'préfère la soupe au chou du VDD moi !
  22. Il faudrait connaître la vitesse de chacune d'elle pour le savoir... un objet en chute sur un autre ne signifie pas qu'il chute forcement, par exemple la lune est très légèrement plus rapide que la vitesse optimal pour rester dans son orbite. Elle s'éloigne de 3,5 cm par an. En revanche pour un trou noir, la vitesse de libération doit être très très grande, et je pense qu'aucune étoile à proximité ne l'atteint... Donc à moi d'une intervention extérieur (une autre étoile ?) elle continuerons inexorablement leur chute vers le trou noir. Car un équilibre parfait n'est pas vraiment possible, soit elle s'en échappe, soit elle est exactement à l'équilibre orbitale, mais les quelques frottements vont finir par la ralentir à peine assez pour la faire chuter. Mais ça peut durer trèèèès longtemps...
  23. T'as question est très relative mais légitime, je me posais la même. Alors oui, il y a une IMMENSE différence entre ce que tu vois en visuel et sur les photos sur quasiment tous les objets du ciel (certains s'en rapproche quand même...). Le visuel demande une toute autre vision de l'astronomie. Il faut être très imaginatif pour apprécier les tâches flous que sont la plupart des galaxies, mais quand on y arrive, quel bonheur ! Se dire que la tâche que l'on voit fait parfois plus de 100.000 années lumières, et que les photons ont parcourus des millions d'années lumières pour arriver à notre rétine, wow ! Le visuel, c'est le sentiment de proximité, une sensation d'intimité avec l'objet que l'on voit "pour de vrai". Après si tu veux du concret, avec mon 300 je vois certaines galaxies comme M82 un peu plus qu'en tâche flou (des nébulosités), M51 en spirale mais très pâle, les planètes sont parfois quasi photographique mais souvent turbulente, les plus gros amas d'étoiles sont aussi assez fou, .... Pour une lunette de 77mm comme la tienne le ciel profond devient un peu dure je pense... Mais encore une fois, c'est dans sa façon d'aborder le visuel que le spectaculaire prend vraiment forme
  24. Moi j'ai vu une couche épaisse de nuage ! c'était génial !
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.