Olivier38

Membre
  • Content Count

    49
  • Joined

  • Last visited

About Olivier38

  • Rank
    Membre

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Un article écrit par Forrest Sims qui décrit la manière dont il gère ces observations en spectro est maintenant en ligne. A découvrir ici : https://www.shelyak.com/how-i-go-about-planning-the-acquisition-and-logging-of-a-stellar-spectra/ cela peut également intéresser ceux qui font de l'imagerie ou de la photométrie.
  2. Bonjour à tous,Pour information, David Antao a écrit un trés bon article sur l’étude d’une binaire spectroscopique avec des moyens amateurs et qui est disponible ici :https://www.shelyak.com/etude-dune-binaire-spectroscopique-avec-des-moyens-amateur/Il montre ce qu’il a pu faire comme mesures sur une des étoiles des Pléiades et la collaboration qu’il a mené avec un pro avec son propre matériel.
  3. Le groupe Grrr (groupe pro/am qui étudie l’évolution des étoiles variables et pulsantes) organise un atelier de spectroscopie sur un week end à l’OHP les 27 et 28 juillets (juste une semaine avant la spectro party annuelle). Voici le programme (non définitif) et les modalités d’inscription, les places étant limitées, il est nécessaire de ne pas tarder à s’inscrire : premier inscrit, premier servis. Les repas seront pris à l’extérieur de l’OHP dans divers resto autour de l'Observatoire.
  4. Il y avait un atelier spectro fin février au Nouveau Mexique ou l'on a été invité (4 français) à participer et présenter des sujets en spectro. Voici un article qui relate l’atelier de spectroscopie SMSW-2 ou l’on peut télécharger les présentations : https://www.shelyak.com/whorkshop-spectro-smsw-2/ Le niveau était assez élevé parmi les participants.
  5. Olivier38

    Spectro Party OHP 2019

    La spectro party aura lieu comme chaque année à l’observatoire de Haute Provence (OHP) du 2 au 7 Aôut 2019.Les modalités et inscriptions sont sur le lien suivant :https://www.shelyak.com/ohp-spectro-star-party-2019/Inscrivez-vous vite, les places sont trés vite prises….
  6. Olivier38

    tou Be or not Be?

    Les be ont un cycle d'outburst plus ou moins long ce qui peut expliquer dans ce cas que l'on ne voit pas l'émission sur les raies de Balmer. Il se peut également que la résolution ne soit pas suffisante pour révéler à l'intérieur de la raie en absorption, une légère émission. Certaines Be ont des cycles très court comme CX Dra, d'autres plus longues sur plusieurs mois comme V442 And, d'autres sur plusieurs années, voir dizaines d'années....
  7. Voici un petit article qui montre qu'il est possible de réaliser avec des moyens amateurs des spectres d'objets très faibles comme ici le spectre d'un quasar à 12 milliards d'années lumière : https://www.shelyak.com/spectre-dun-quasar-avec-un-lisa-ou-un-alpy/
  8. Olivier38

    Premier résultat : α Orionis (Bételgeuse)

    Est ce que tu as fait une étoile de référence à la même auteur dans le ciel et proche de Betelgeuse pour corriger le profil obtenu par la réponse instrumentale de ton setup ? (une étoile de type A ou B ?) C'est une étape indispensable à faire pour avoir un spectre bien étalonné en flux relatif et donc d'avoir une bonne mesure de la température.
  9. Olivier38

    à l'envers

    Salut Gérard, Oui tu peut tout de même traiter tes spectres avec ISIS en prenant la précaution préalable de retourner toutes tes images en faisant un miroir gauche/droite de TOUT : - Les darks, flats et offset - Les images de calibrations - et bien sur tes spectres de ta cible. En l'état ISIS comme tout les autres soft de traitement de spectres ne pourront traiter correctement tes spectres renversé gauche/droite. La convention veut que les spectres soient correctement orientés avec les courtes longueur d'onde (bleu) à gauche et le grandes longueurs d'ondes à droite (rouge)
  10. Olivier38

    Spectroscopie pour éxoplanètes

    Oui c'est faisable avec des "moyens amateurs" mais reste très délicat à réaliser du fait des faibles vitesses radiales à détecter ici l'on parle d'un décalage de 50 à 100m/s en vitesse radiale. Christian Buil l'a fait sur 51 Peg et Tau Boo, voir les résultats ici : http://www.astrosurf.com/buil/extrasolar/obs.htm Il faut avoir au minimum un spectro de type échelle haute résolution (R=11000 voir plus) pour analyser simultanément un grand nombre de raies pour y appliquer une CCF. Au niveau du diamètre du télescope, on peut le faire avec un C11 tout au moins sur des cibles lumineuses comme Tau Boo. Il faut bien sur pouvoir suivre la cible sur plusieurs jours, voir la faire plusieurs fois dans une même nuit pour avoir un grand nombre de mesures à divers instants. On peut se faire la main sur des cibles ayant des décalages spectraux plus importants, j'avais fait l'essais sur Eta Ori et j'avais pu en déterminer l'une des périodes toujours avec la méthode des vitesses radiales et un spectro eShel : http://o.garde.free.fr/astro/spectro/Eta-Orionis-Period.pdf
  11. Olivier38

    Supernova AT2018gjx dans NGC 865

    Oui Gérard, car sinon on aurait pas vu la Sn Après cela reste une cible difficile avec un 200mm à moins de poser très longtemps....
  12. Olivier38

    Supernova AT2018gjx dans NGC 865

    Nous avons pu faire le spectre de cette supernova avec un spectro graphe LISA, voici son spectre (calcul du redshift à venir) Et le capteur d'autoguidage durant les acquittions
  13. Olivier38

    Spectro Party OHP 2018

    Voici un lien résumant la dernière spectro party à l’OHP avec de nombreuses photos et 2 vidéos collectors : https://www.shelyak.com/spectro-party-ohp-2018-retrospective/ A l'année prochaine pour la prochaine spectro party....
  14. Un petit article indiquant comment partir à la chasse des outburst des étoiles Be et l'intérêt d'en découvrir ou en déterminer la période : https://www.shelyak.com/la-chasse-aux-outbursts-detoiles-be/
  15. Olivier38

    Nova Sct 2018

    Un objet a été découvert le 29 par un Japonais au coordonnées suivantes : RA : 18h 29' 22' 90'' DEC: -14°30'46.0'' Magnitude 10,3 Une demande a été lancé pour obtenir un spectre de cet objet de façon à déterminer sa nature. Dans la nuit de samedi à dimanche, j'ai tenté de réaliser un spectre de cette objet peut lumineux pour un spectrographe eShel R=11000 de plus basse sur l'horizon (n'excédant pas 30 degrés de haut) Et j'ai obtenu au bout de 3h20 de poses (10x1200s) un spectre dont voici les principales informations La raie H Alpha, un classique profil P-Cyg signature classique d'une Nova avec une vitesse d'expansion de l'ordre de 800 km/s Puis également les raies du Sodium Dans cette même nuit, les spectres ont été analysé par Steve Shore, Astrophysicien qui a rédigé de suite un Atel : http://www.astronomerstelegram.org/?read=11802 Une cible à observer lors des prochaines nuits en basse et haute résolution pour venir compléter la datables ARAS : http://www.astrosurf.com/aras/Aras_DataBase/Novae/2018_NovaSct2018.htm