Olivier38

Membre
  • Compteur de contenus

    36
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Olivier38

  • Rang
    Membre
  1. Un petit article indiquant comment partir à la chasse des outburst des étoiles Be et l'intérêt d'en découvrir ou en déterminer la période : https://www.shelyak.com/la-chasse-aux-outbursts-detoiles-be/
  2. Nova Sct 2018

    Un objet a été découvert le 29 par un Japonais au coordonnées suivantes : RA : 18h 29' 22' 90'' DEC: -14°30'46.0'' Magnitude 10,3 Une demande a été lancé pour obtenir un spectre de cet objet de façon à déterminer sa nature. Dans la nuit de samedi à dimanche, j'ai tenté de réaliser un spectre de cette objet peut lumineux pour un spectrographe eShel R=11000 de plus basse sur l'horizon (n'excédant pas 30 degrés de haut) Et j'ai obtenu au bout de 3h20 de poses (10x1200s) un spectre dont voici les principales informations La raie H Alpha, un classique profil P-Cyg signature classique d'une Nova avec une vitesse d'expansion de l'ordre de 800 km/s Puis également les raies du Sodium Dans cette même nuit, les spectres ont été analysé par Steve Shore, Astrophysicien qui a rédigé de suite un Atel : http://www.astronomerstelegram.org/?read=11802 Une cible à observer lors des prochaines nuits en basse et haute résolution pour venir compléter la datables ARAS : http://www.astrosurf.com/aras/Aras_DataBase/Novae/2018_NovaSct2018.htm
  3. Un nouveau doublet tout spécialement dédié au spectrographe eShel est désormais disponible en tant « d’upgrade » pour les possesseurs de l’eShel. Il permet d’obtenir une meilleurs focalisation du spectres sur un plus grand nombre d’ordres, voir l’article qui décrit les amélioration sur le lien suivant :https://www.shelyak.com/amelioration-de-la-performance-du-spectroscope-eshel/Cet upgrade est trés facile à mettre en place sur votre spectrographe, en démontant seulement les 3 vis qui maintiennent le tube d’entrée de la fibre optique. L’upgrade est disponible ici :https://www.shelyak.com/produit/se0220-kit-de-mise-a-jour-module-collimateur-eshel/Noter que désormais, le spectrographe eShel est commercialisé avec ce nouveau doublet sous la référence eShel II :https://www.shelyak.com/produit/pf0011-spectroscope-eshel/
  4. AFOEV

    Que ce soit ARAS, Bess ou l'AAVSO, toutes ces structures sont internationales et pas Franco Française. Je dit cela car c'est important dans des campagnes de mesures ou l'on peut ainsi suivre presque 24h/24 une cible, que le nombre d'amateurs est beaucoup plus important que si l'on se contente de la communauté Française, que la météo peut être bonne dans un pays à un instant t et mauvaise dans un autre, bref, une couverture mondiale est bien plus efficace et cela c'est vu par exemple sur la campagne de mesure de V339 Del ou la communauté amateur à produit au niveau mondial plus de 1.000 spectres : http://www.astrosurf.com/aras/Aras_DataBase/Novae/2013_NovaDel2013.htm Et que ces spectres ont fait l'objet de plus de 10 publications en tout genre uniquement sur cette Nova. On a besoin que tout les amateurs au niveau mondial se mobilisent. Dans ARAS, Bess ou l'AAVSO, il y a des données Françaises, Américaines, Espagnoles, Allemandes, Hollandaises, Chinoises, Australiennes, Italiennes, Autrichiennes, Britanniques Portugaises, Suisses, Belges, Japonaises, etc.. Et les publications qui sont issues des données de ces bases sont également des astronomes, chercheurs ou physiciens du monde entier.
  5. AFOEV

    Il existe déjà une base de données spectrale sur certaines étoiles variables comme ARAS Database pour les novaes Supernovaes, étoiles cataclysmique, étoiles symbiotiques : http://www.astrosurf.com/aras/Aras_DataBase/DataBase.htm Et également une autre base de donnée sur RR Lyr : https://base.pulsating-stars.org Ces 2 bases ont servis à de nombreuses publications comme par exemple : https://www.aanda.org/articles/aa/pdf/2014/09/aa24284-14.pdf https://arxiv.org/pdf/1310.6499.pdf http://o.garde.free.fr/astro/spectro/Nature13834.pdf https://arxiv.org/pdf/1705.00076.pdf https://arxiv.org/abs/1709.03556v2 https://arxiv.org/pdf/1710.04831.pdf D'autres publications sont actuellement en cours. A noter que l'AAVSO c'est directement inspirée du format de spectre Bess pour sa base de donnée spectrale.
  6. ISIS : étalonnage avec lampe du commerce

    Bon, j'ai pas fait le traitement (j'ai pas ISIS sous la main actuellement) mais ce que je peut dire c'est que tu n'as aucune certitudes sur les longueurs d'onde que tu indiques pour la lampe de calibration. Rien ne prouve qu'il y ait le même gaz dans celle utilisée par Christian (de mémoire c'était une lampe de chez Habitat qui est introuvable maintenant) et la tienne. De plus en poussant les seuils sur ton image on voit clairement qu'il y a un autre spectre qui se superpose à celui de la lampe : peut être Regulus ? Déjà je prendrai le problème à l'inverse : calibre Régulus sur les raies de Balmer (tu les as toutes jusque loin dans le bleu, tu peut prendre de H alpha à H epsilon après elles sont moins espacées donc tu ne gagneras pas grand chose) et ensuite applique la calibration sur ta lampe spectrale et comme cela tu pourras vérifier les valeurs des longueurs d'ondes. Sélectionne ensuite celles qui correspondent bien à du Neon et/ou de l'Argon, puis retraite le spectre de Régulus en appliquant ta liste de raie.
  7. ISIS : étalonnage avec lampe du commerce

    Bonjour Spectrahm, Je prend la discussion en cours de route et je ne suis pas sur d'avoir tout compris de ta manipe, mais il me semble que ton problème vient du fait que tu fais la calibration avec M95 se qui ne peut pas fonctionner car le décalage Dopller de cette galaxie est de 766 km/s, ce qui engendre un décalage de la raie H Alpha de plus de 12 Å. J'ai pas bien compris sur quelle cible se situe ton problème ? Est ce avec M95 ou une étoile ? S'agit il bien d'une Lampe Relco Ar/ne car il en existe de plusieurs types qui n'ont pas rigoureusement les même raies, certaines ont également des raies de l'Hydrogène. En comparant ce que tu obtient avec ma lampe qui est dans mon module de calibration LISA, les 2 graphes sont différents. o.garde.free.fr/astro/spectro/SpectreArNeLISA.pdf De plus de quelle manière as tu fait la pose pour avoir l'image de calibration ? En positionnant la lampe devant le télescope ? As tu changé la position du télescope entre le moment ou tu as fait la cible et le moment ou tu as fait la lampe de calibration ? Sinon, je t'encourage fortement à t'inscrire sur le forum Spectro ARAS, tu auras bien plus de réponses et si c'est juste pour le coup du pseudo, sache qu'il n'y a jamais de question bêtes en spectro, on a tous était débutant un jour et on a tous fait des erreurs, voir on continues à en faire même si l'on maitrise un peu le sujet
  8. Un nouvel article qui vous donne toutes les infos nécessaires sur la manière de procéder pour confirmer des nébuleuses planétaires en spectro :https://www.shelyak.com/confirmation-de-nebuleuses-planetaires/
  9. Spectro Party OHP 2018

    La spectro party OHP 2018 est complète avec 52 personnes d’inscrites.Nous ouvrons donc une liste d’attente pour ceux qui souhaitent participer à cette spectro party (dans le cas de désistement d’un des inscrits)Je rappel le lien :https://www.shelyak.com/ohp-spectro-star-party-2018/
  10. Le nouveau site de Shelyak Instrument est désormais en ligne.https://www.shelyak.comOutre un nouveau look de l’interface et la mise à jour des fiches produits, le site comporte de nombreux articles sur des manipes spectro comme celle ci :https://www.shelyak.com/mesurer-le-redshift-dune-galaxie/Et régulièrement le site s’enrichissera de nouveaux articles sur la spectro.
  11. Spectro Party OHP 2018

    Je me renseigne demain mais faudrait que tu puisses me communiquer ton vrais nom Spectrahm
  12. Spectro Party OHP 2018

    Les inscriptions arrivent très vite, il ne reste que 10 places...
  13. Spectro Party OHP 2018

    Comme chaque année depuis 2004, la spectro party OHP 2018 aura lieu du 13 au 18 juillet à l’observatoire de Haute Provence.Tout les détails et le bulletin d’inscription sont disponibles sur le lien suivant :https://www.shelyak.com/ohp-spectro-star-party-2018/Ne tardez par à vous inscrire, les places sont limités à 50 personnes et sont trés vite prises.Olivier Garde
  14. Validation matériel

    L'idéal étant de se trouver dans la configuration d'un gain unitaire et cela est dépendant de l'APN qui est utilisé (la taille du pixel entre autre) et de mesurer le bruit que l'on a avec un gain unitaire. Le réglage de l'ISO n'est pas tant sur la magnitude des cibles mais plutôt en fonction de l'électronique de chaque boitier photo qui a ces propres spécificités, le but étant d'être proche d'un gain unitaire 1e- = 1 ADU. Cela permet de savoir sur quelle plage d'ISO il faut jouer avec son propre boitier sans tomber dans des valeurs ISO trop extrêmes. Le but ici est de savoir si l'on sera plus du coté de 100-400 ISO ou de 800-1600 ISO et d'adapter la bonne valeur ISO en fonction du gain et du bruit lié a ce réglage de gain. Faut trouver le bon compromis entre gain (donc ISO) et bruit. Je ne sais pas à quelle sensibilité (ISO) il faut régler le 1000D pour avoir un gain unitaire, sans doute que certaines personnes ont déjà fait cette mesure (voir sur le net). Après c'est une mesure qui peut être réalisé par chacun avec son boitier et que l'on peut mesurer avec le logiciel ISIS, le tuto est ici : http://www.astrosurf.com/buil/isis/noise/eval.htm Quelques infos et autres pistes sur les 2 liens suivants : http://www.clarkvision.com/articles/digital.sensor.performance.summary/#unity_gain http://www.astrosurf.com/buil/20d/20dvs10d.htm
  15. Validation matériel

    Si l'on prend une CCD par exemple équipée d'un capteur KAF3200 avec un puit de potentiel de 55000 électrons donc passant par un CAN de 16 bits, on a un rapport de gain de 0,83 et l'on exploite pleinement la dynamique de 16 bits. Par contre effectivement les photosites d'un apn sont bien moins grand et donc le puit de potentiel chute très vite à 10000 voir moins (sauf sur les APN ayant des gros pixels comme sur le SONY A7S ou les pixels font 9u) et dans ce cas les 16 bits ne sont pas justifiés. C'est pour cela que j'indiquait qu'une CCD avait une meilleur dynamique sans compter bien sur le rendement quantique d'un capteur couleur qui est presque 2X moins sensible qu'un capteur monochrome. Ensuite, je veut bien que l'on ne prenne que la couche verte, mais c'est oublier que la couche V c'est l'interpolation de 50% des pixels qui composent cette couche (en utilisant les valeurs des pixels adjacents qui ne sont pas vert). Dans une matrice de Bayer on a 25% de pixels rouge, 25% de pixels bleu et 50% de pixels vert, une grande partie de l'information par couche est donc interpolé. Bon cela ne veut pas dire que l'on ne peut rien faire avec un apn, on peut bien sur faire des mesures mais pas aussi précises et avec un moins bon SNR que ce que l'on pourrait faire avec une CCD, sinon cela se saurait et tout le monde utiliserait un APN bien moins couteux qu'une CCD pour faire ce type de mesures...