Jump to content

french_7

Membre
  • Posts

    34
  • Joined

  • Last visited

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

french_7's Achievements

  1. Merci a tous pour vos témoignages ! 🙂 le gîte en Corse semble être au top, j'aime beaucoup partager l'astro avec des néophytes, alors si en plus j'ai un 600mm entre les mains je fonce (enfin l'été prochain). J'appellerai Stéphane demain pour plus d'infos. Quand tu es sur place tu as du temps pour visiter un peu quand même ? Ça va être l'argument pour convaincre Mademoiselle qui n'a pas forcément envie de passer ses 2 semaines de vacances en Corse au pied d'une coupole. 🙄
  2. Oui j'avais vu cette option. Mais ça semble vraiment orienté grand public donc je doute qu'ils proposent réellement des séances observations
  3. Salut, On entend souvent parler des observatoires du Pic du Midi. Même C'est Pas Sorcier s'y sont rendus pour leur épisode sur l'espace, épisode qui m'a plongé dans l'astro quand j'avais 7-8 ans. 😵 (la cassette est depuis dédicacée par Jamy !) Y a-t-il des possibilités d'observer dans les instruments des pros ? Il y a là bas un 2m réservé à la spectro, mais également un 1m spécialisé dans le planétaire. Quelles sont les opportunités pour un amateur d'y placer son œil ? Et sinon, quelqu'un a déjà été voir l'asso qui gère le T60 ? Est-il possible d'amener son propre matériel (un Dobson 250mm dans mon cas) ? Enfin, quelle est la saison optimale ? Quitte à faire 2 jours de route autant qu'il fasse beau en arrivant ! 😬 Merci !
  4. Ah oui faut attendre un peu. Dans 2 mois Orion pointera son nez en début de soirée
  5. french_7

    Flash iridium

    Eh oui c'est fini les Iridiums ☹️Remplacés par une autre constellation de satellites qui ne font plus le même effet.
  6. M42 c'est toujours un spectacle. L'une de mes premières cible avec mon 250 l'hiver dernier, j'avais jamais vu ça, grandiose ! Tu as de la chance pour les bolides, je les rate systématique. A chaque fois je regarde ailleurs 😶
  7. La parallaxe est bien trop faible pour avoir vraiment de la 3D non ? C'est pas là aussi une simulation du cerveau ? J'ai jamais observé avec un binoculaire mais ça m'étonne qu'on puisse voir du "vrai" relief sur quelque chose qui peut être considéré comme à l'infini. Par contre 2 tubes ça permet d'avoir plus de lumière.
  8. Dans la même idée que celui du Cygne, un petit CROA dédié à Céphée basé sur le Top 200 de Bruno et quelques galaxies. Télescope : Dobson SkyWatcher 250/1200 Oculaires : Orion 17mm 68º (x70), Explore Scientific 11mm 82º (x110), Maxvision 4.7mm 82º (x255) Et pour le pointage, le Pocket Sky Atlas et un viseur 9x50. Un meilleur ciel que la dernière fois. Je ne saurais pas bien dire pourquoi, il n'était pas extrêmement sombre mais contrasté, notamment dans la VL. Peut-être parce que la Lune commence a se lever vraiment plus tard (1h). Par contre les nuits commencent à être fraîches : sous-pantalon thermique, pantalon, t-shirt, polaire, blouson d'hiver et petite écharpe commencent à être limite 🤔 Bref, le sujet du jour était Cephée. Alors déjà ça commence bien : je passe 10min a chercher le premier objet, en trouvant très bizarre de ne pas voir l'étoile qui était sensée me servir de repère, avant de me rendre compte que j'étais dans le Cygne. Un peu de nostalgie ? Non sans blague, en considérant Alpha Cyg (Deneb) comme étant Alpha Cep, on peut voir une « maison » pivotée de 90º. Allez, on va mettre ça sur le compte du crépuscule qui me masquait encore bien des étoiles. - NGC 6939 « Le buisson fantôme ». Un amas ouvert, un peu circulaire, faible et dense. En lisant cette page (merci @Vivlepic), je vois qu'il se situe juste à côté d'une galaxie : NGC 6946. Profitons en ! Au 17mm 68º, quasi 1º de champ réel si je ne me trompe pas, les deux tiennent tout juste. L'amas se dévoile avec précision, la galaxie non, ça reste un pâté flou sans détails. Mais c'est sympa à voir quand même ! - NGC 7160 « Swimming alligator ». Encore un amas ouvert. Alors lui j'ai mis longtemps à le trouver, non pas parce que je me trompais de constellation mais parce qu'il n'est pas terrible. Je suis passé plusieurs fois dessus avant de regarder une photo sur Internet pour enfin me dire « ah c'est lui ?! ». Il est pauvre et peu condensé. Par contre il ressemble à NGC 457 , l'amas de la chouette, qu'on aurait un peu tordu. - µ Cep « l'étoile Grenat ». Elle est visible à l'œil nu mais c'est dans l'oculaire qu'elle prend toute sa couleur. C'est une super géante rouge assez intense, un beau spectacle a essayer avec tous les grossissements. J'en profite pour aller voir T Lyr, une étoile carbonée réputée très rouge dans la Lyre, mais je l'ai trouvée beaucoup moins intense. Peut-être est-elle dans une phase peu lumineuse. - NGC 40 « nébuleuse du nœud papillon ». C'est une planétaire, elle me fait penser à la Blinking, mais elle clignote moins. Même ressenti : une naine blanche très lumineuse, et une petite enveloppe toute douce autour. Pas tellement de détails mais ça se grossit facilement. Plus en la regarde en décalé, plus on voit la bulle ! C'est assez frustrant d'ailleurs, si on avait des cônes dans la fovéa ça serait magnifique. Mon programme Cephéien est fini mais il n'est pas tard et le ciel est magnifique alors on continue sur des galaxies ! - M51 « Galaxie des chiens de chasse », l'une de mes préférées. La structure est accessible. Je ne dis pas que je vois les bras, mais je distingue assez clairement des zones sombres en forme d'arc, surtout en vision décalée. - M81-82. Couple de galaxies très brillantes ce soir là, c'est chouette. Du coup je zoom sur le Cigare, et la j'ai du détail pour la première fois. Faut bien prendre le temps de regarder. Je vois la bande sombre qui le traverse pas très loin du centre. Waouh ! - M101 quitte à rester dans la Grande Ourse. Je la trouve facilement (je pense l'avoir vu dans mon chercheur) mais aucun détail. Je vous juste une grosse masse floue assez ronde. Il doit falloir du diamètre pour la détailler. - NGC 7331 dans Pégase. Assez sympa, je cherche le quintet pour rigoler et évidemment je ne trouve rien Au 250mm c'est un peu compliqué... - M11 au hasard d'une promenade dans une zone brillante de la VL. Un amas ouvert assez fourni comme il y en a tant dans la zone. Une bonne soirée avec mon fidèle Dobson. 😄 Emile
  9. Alors, tu l'as vue ? Je l'ai observé hier soir au 250, assez chouette et détaillée !
  10. +1. Je mettais ça sur le compte de mes nouveaux oculaires, mais c'est vrai qu'on y voit des détails que j'ai rarement ou jamais vu avant. Et je rejoins la remarque sur sa blancheur !
  11. Salut, Petit CROA de ma soirée de vendredi dernier avec au programme le Cygne. J'ai pris le Top 200 de Bruno et je me suis donné comme objectif d'observer tous les objets au moins « très intéressants » + les Messiers. Pari presque tenu ! 😁 Télescope : Dobson SkyWatcher 250/1200 Oculaires : Orion 17mm 68º (x70), Explore Scientific 11mm 82º (x110), Maxvision 4.7mm 82º (x255) Et pour le pointage, le Pocket Sky Atlas et un viseur 9x50. - M29 : on commence tranquillement avec un amas ouvert plutôt lumineux mais assez pauvre. Je ne suis généralement pas fan des AO, celui ci est bof. 😐 Il a l'avantage d'être facile à pointer : juste en dessous de Sadr. Je pense qu'il est plutôt facile à dessiner, si un jour je m'y mets je commencerai peut-être par là. - M39 : un autre amas ouvert, un peu plus conséquent, peut-être même trop étendu pour mes oculaires. Un 30mm grand champ serait sans doute plus adapté. - NGC 6811 « Trou dans un amas » : celui là est plus faible mais beaucoup plus condensé, déjà plus sympa à observer. Il n'est pas régulier, on y voit effectivement un vague "trou". Plutôt facile à repérer car juste au dessus de Delta. - NGC 6826 « Clignotant » : nébuleuse planétaire bien connue, un peu difficile à localiser mais vraiment sympa. Elle supporte bien le grossissement, ça permet de révéler des détails dans la bulle qui ne clignote plus si on grossit suffisamment. 🤯 L'étoile centrale est très brillante. - NGC 6819 « Tête de renard ». Un autre amas ouvert du même style que 6811, assez dense. J'ai pas vu le renard ! - NGC 6960, 6992-95 « les dentelles du cygne » : j'ai distingué la forme générale des deux sans filtre. Bon indicateur de la qualité du ciel, je pense qu'avec un filtre ça aurait été très intéressant. - NGC 7008 « Nébuleuse du fœtus » : j'ai eu beaucoup de mal à la trouver car très petite, peu de repères et je ne savais pas trop à quoi m'attendre. J'ai triché en regardant une photo ! Mais une fois localisé c'est évident, effectivement comme un petit fœtus accroché à une étoile. Elle aussi supporte le grossissement, qui apporte des détails. - NGC 7026 « Cheeseburger » : une autre nébuleuse planétaire. Je ne l'ai pas trouvée ! Je vois sur internet une magnitude de 10 sur certains site, 15 sur d'autres ! Et elle ne figure pas sur mon Atlas. - NGC 7027 « Coussin rose » : celle-là je l'ai eue ! Plutôt simple à pointer mais assez petite à faible grossissement. Elle ressemble à une petite gélule blanche. - Albiréo : on ne la présente plus, très belle étoile double jaune et bleue. - 61 Cyg « étoile de Bessel » : un joli couple jaune doré, qui a une vitesse propre très élevée. La Lune se levant, les nuages et le froid arrivant, et le boulot du lendemain approchant, c'était le bon moment pour remballer. Un programme chargé mais qui fait découvrir plein de choses ! Je referai la même chose pour d'autres constellation. 😄 Émile
  12. Oui c'est juste. C'est très approximatif juste à l'œil. On peut se rendre compte d'un décalage mais l'assurance d'avoir une collimation précise n'est pas là.
  13. Problème résolu ! Le primaire n'était pas tout a fait aligné.
  14. Salut, Pour un projet débile quand j'étais étudiant j'avais utilisé un TP-LINK TL-WR702N. Ca doit être l'équivalent du Nano, il faisait le taff pour accéder à une page web d'un Raspberry Pi. Pourquoi est-il "trop mou" ? Sinon tu as le mythique Linksys WRT54GL qui est flashable. Il fonctionne en 12V 1.5A. Emile
  15. Quand c'est un trait, ça l'est même au centre du champ ? Avec Google Earth ou bien ici : https://www.mapsdirections.info/fr/coordonnees-sur-google-map.html Normal ! Sauf dans un gros machin Andromède c'est une tâche floue brillante avec des extensions floues moins brillantes. Y'a qu'à partir d'un 250mm ou 300mm sous un bon ciel qu'on commence à distinguer des détails (d'après mon expérience). Si tu es orienté comme il faut, essaie de te balader dans le Sagittaire (plein Sud et bas sur l'horizon). Il y a plein de nébuleuses et d'amas abordables. Image Stellarium Effectivement en visuel, sous 300-400mm très compliqué d'avoir des couleurs ! Je vois du vert dans M42 avec mon 250 mais c'est à peu près tout. Exactement, suffit d'avoir une source de chaleur (et un toit en été en est une) pour rendre le ciel très instable localement. Et dès que ça bouge, c'est flou ou on perd beaucoup de détails. C'est le problème du ciel d'été... Il fait bon mais c'est pas stable et souvent un peu laiteux, surtout bas sur l'horizon. La plupart des modèles tendent à dire que oui, en tout cas chez moi ! En plus le ciel a des chances d'être lavé par un orage, ça peut promettre un seeing pas trop mauvais. Emile
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.