roger15

La série diffusée sur France3 "Un village français".

Recommended Posts

Bon, vu le premier épisode. Je ne crois pas que ça passera à la postérité. Scénario faible, émotions convenues (l'inévitable accouchement, les enfants tués...), jeu plat et acteurs faisant la course à qui parlera le plus vite et de préférence dans sa barbe).

 

J'ai bien aimé l'avion qui mitraille le sol en lui restant parallèle.

 

En 1940 on ne disait pas : "laisser ses coordonnées".

 

Pourquoi les producteurs sont-ils si pauvres qu'ils ne puissent mettre un vrai beau warbird dans ce genre de film, au lieu du sempiternel Taïfun/Noralpha resservi à tous les coups depuis 1945 (exemples : WE à Zuidcoote ou le Jour le plus long) ?

Un spécialiste des blindés pour faire la critique du matériel terrestre ?

 

Mais le plus drôlatique, c'est la scène anachronique du curé faisant réciter le Notre Père à une assemblée en prononçant lui-même chaque phrase que le groupe répète.

Là c'est carrément flatter l'inculture en confondant 1940 et 2013. En 1940, il n'y aurait pas eu le moindre besoin de faire répéter : la quasi-totalité de l'assemblée aurait récité en même temps que le prêtre (évidemment, il aurait fallu enseigner une prière aux figurants, et ça n'aurait plus été un tournage laïc :be:).

 

Encore qu'à ma surprise le texte du Notre Père soit bien celui de l'époque et non de la version postconciliaire actuelle.

 

Ayant regardé le tiers de la vidéo par sondages, j'ai dû manquer les deux tiers des approximations.

Edited by jarnicoton

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tu as bien raison. Je raffole de ces deux chants allemands, langue virile, ach, dont je manque rarement de régaler les convives au dessert (ensuite je passe à l'italien en chantant successivement Non ho l'eta et Bella ciao).

 

Il ne te manque plus qu "El paso del Ebro" pour finir ton tour de l'Europe sur un baraboubaraboumbaraboum bam bam...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bon, vu le premier épisode. Je ne crois pas que ça passera à la postérité. Scénario faible, émotions convenues (l'inévitable accouchement, les enfants tués...), jeu plat et acteurs faisant la course à qui parlera le plus vite et de préférence dans sa barbe).

 

J'ai bien aimé l'avion qui mitraille le sol en lui restant parallèle.

 

En 1940 on ne disait pas : "laisser ses coordonnées".

 

Pourquoi les producteurs sont-ils si pauvres qu'ile ne puissent mettre un vrai beau warbird dans ce genre de film, au lieu du sempiternel Taïfun/Noralpha resservi à tous les coups depuis 1945 (exemples : WE à Zuidcoote ou le Jour le plus long) ?

Un spécialiste des blindés pour faire la critique du matériel terrestre ?

 

Mais le plus drôlatique, c'est la scène anachronique du curé faisant réciter le Notre Père à une assemblée en prononçant lui-même chaque phrase que le groupe répète.

Là c'est carrément flatter l'inculture en confondant 1940 et 2013. En 1940, il n'y aurait pas eu le moindre besoin de faire répéter : la quasi-totalité de l'assemblée aurait récité en même temps que le prêtre (évidemment, il aurait fallu enseigner une prière aux figurants, et ça n'aurait plus été un tournage laïc :be:).

 

Encore qu'à ma surprise le texte du Notre Père soit bien celui de l'époque et non de la version postconciliaire actuelle.

 

Ayant regardé le tiers de la vidéo par sondages, j'ai dû manquer les deux tiers des approximations.

 

 

- Tu as vu le dernier Tweet de CDG du 18 juin ?

- Ouais, je kif trop le drole +1

- Bon, PhilouPetain a encore pas mal d'amis sur sa page FaceBook et ca va pas durer quand tu vois le nombre de personnes qui ont podcasté l'interview du marechal sur Radioparis.de !!

-Je te laisse, les anglais doivent parachuter une livraison d'Iphone

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il ne te manque plus qu "El paso del Ebro"

 

Merci, un paso de plus à ma discothèque.

Mon préféré reste quand même "El gato montes".

Et puis je n'aime pas la guerre, sauf si la bataille est vraiment glorieuse pour nos armes. Par exemple, la bataille de Rocquencourt (non, ce n'est pas le combat de supplétifs africains la nuit dans un tunnel).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mais le plus drôlatique, c'est la scène anachronique du curé faisant réciter le Notre Père à une assemblée en prononçant lui-même chaque phrase que le groupe répète.

Là c'est carrément flatter l'inculture en confondant 1940 et 2013. En 1940, il n'y aurait pas eu le moindre besoin de faire répéter : la quasi-totalité de l'assemblée aurait récité en même temps que le prêtre (évidemment, il aurait fallu enseigner une prière aux figurants, et ça n'aurait plus été un tournage laïc :be:).

 

Encore qu'à ma surprise le texte du Notre Père soit bien celui de l'époque et non de la version postconciliaire actuelle.

Bonjour Jarnicoton, :)

 

Évidemment que dans tout film ou documentaire français tourné à notre époque ceux qui ont connu l'époque en question ou tous ceux qui sont, comme toi, spécialistes de cette époque relèveront hélas des anachronismes... :( C'est pourquoi - peut-être là, seras-tu d'accord avec moi ? :?: - j'aime mieux me référer à ce qui était vraiment d'époque (par exemple en janvier 1943 - donc avant la défaite allemande de Stalingrad - où l'on n'était pas encore sûr et certain de qui allait gagner la guerre : l'Axe ou les Alliés ?), principalement en lisant la presse de l'époque. J'indique ici où l'on peut visionner, grâce à Gallica (site Internet de la Bibliothèque Nationale de France) quatre titres de journaux quotidiens français parus durant la Seconde guerre mondiale :

 

● journal quotidien d'informations générales "Le Matin" (publié à Paris jusqu'au 17 août 1944) : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb328123058/date.r=.langFR ;

 

● journal quotidien du soir catholique d'informations générales "La Croix" (publié d'abord à Paris, puis ensuite à Limoges durant l'Occupation jusqu'au 21 juin 1944) : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb343631418/date.langFR ;

 

● journal quotidien d'informations générales "Le Figaro" (publié d'abord à Paris, puis ensuite à Lyon durant l'Occupation jusqu'au 10 novembre 1942) : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb34355551z/date.langFR ;

 

● journal quotidien du soir d'informations générales "Le Temps" [l'ancêtre du journal actuel "Le Monde"] (publié d'abord à Paris, puis ensuite à Lyon durant l'Occupation jusqu'au 30 novembre 1942) : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb34431794k/date.langFR ;

 

En plus, j'indique deux autres liens Internet qui peuvent être intéressants sur cette période :

 

"Le Journal Officiel de la République française - édition lois et décrets" (entre 1871 et 1939) publié à Paris : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb34378481r/date ;

 

"Le Journal Officiel de la République française - édition débats parlementaires" (entre 1881 et 1940 + 1948) publié à Paris : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb328020951/date.

 

Mais, et c'est peut-être beaucoup plus intéressant, il y a le site helvétique "Le Temps" où l'on peut consulter "La gazette de Lausanne" (entre le jeudi 1er février 1798 et le samedi 28 février 1998) ou "Le Journal de Genève" (entre le jeudi 5 janvier 1826 et le samedi 28 février 1998) : http://www.letempsarchives.ch/Default/Skins/LeTempsFr/Client.asp?Skin=LeTempsFr&enter=true&AppName=2&AW=1382595986463.

 

Ainsi l'on peut comparer, par exemple ce qu'indiquait "La gazette de Lausanne" du lundi 25 octobre 1943 et "Le Journal de Genève" du même jour. L'on pourra ainsi savoir ce que pouvaient connaître réellement de la situation internationale les rares Français frontaliers de la Suisse qui avaient la chance de pouvoir lire il y a 70 ans un de ces deux journaux d'un pays neutre qui faisait la balance entre les informations fournies par les trois pays de l'Axe (l'Allemagne nazie, l'Italie fasciste et le Japon impérialiste) et les trois pays alliés (Grande-Bretagne, Union Soviétique et États-Unis d'Amérique), ainsi le lecteur français qui avait la chance de pouvoir en consulter un des deux bénéficiait d'informations beaucoup plus objectives que s'il consultait seulement un journal français de la zone occupée, sous la botte nazie, ou un journal français de l'ancienne zone non occupée sous la censure du régime de Vichy...

 

Roger le Cantalien. :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir à toutes :) et bonsoir à tous :) ,

 

A propos de ce que pouvaient connaître les Français sous l'Occupation allemande sur les événements internationaux, vous pourriez me répondre : « Eh bien, ils occupaient évidemment Radio-Londres !... » ainsi qu'on ne cesse de le montrer sur les nombreux films ou les nombreuses séries télévisées qui évoquent cette époque.

 

D'ailleurs, c'était au début des années 1990 un cousin germain de mon épouse, né le 21 juillet 1936 (et qui donc avait sept ans et demi au printemps 1944) m'avait répondu lorsque j'évoquais avec lui cette période :

« Mes parents (qui travaillaient à Paris) m'avaient confié à mes grands-parents maternels au début de 1944 pour être plus en sécurité que dans la capitale. C'est donc au Moulin du Puech (lieu-dit de la commune de Maurs-la-Jolie, Cantal, juste en lisière de la rivière Veyre qui sépare le département du Cantal de celui du Lot) où j'ai séjourné durant la moitié de l'année 1944. Et que savions-nous de la situation internationale dans ce moulin loin de tout ? Eh bien, nous le savions grâce à un poste de TSF à quatre lampes que mes grands-parents avaient acheté à un marchant italien itinérant en 1942 (par chance, le Moulin du Puech avait eu l'électricité avant le début de la Seconde guerre mondiale). Et là, dans la salle à manger nous écoutions Radio-Londres pour être bien informés. »

 

Lorsque nous en avons reparlé le soir avec mon épouse Josette je lui ai dit : « Il est évident qu'Edmond ne raconte pas tout à fait la réalité, il nous a ressorti ce qu'il a vu et entendu dans des films où évidemment tout le monde captait parfaitement la radio britannique. » Mon épouse m'a demandé pourquoi je ne le croyais pas ? Je lui ai répondu : « Le Moulin du Puech est situé dans un trou au bord de la rivière Veyre entouré de collines qui gênent la réception des ondes radio des émetteurs lointains ou de de faible puissance, et en plus Radio-Londres était brouillée par les Allemands... Moi, si j'avais été au Moulin du Puech au printemps 1944 j'aurais écouté plutôt Radio-Sottens, la radio suisse en langue française qui n'était pas brouillée par les Allemands et dont les informations étaient assez objectives puisque faisant la synthèse des informations en provenance des Alliés et celles en provenance de l'Axe. »

 

Trois ans plus tard, j'ai eu l'occasion d'en avoir confirmation par l'autre cousin germain maternel de mon épouse, Lucien, né en 1926 (qui avait donc dix-huit ans au printemps 1944 et qui était lui aussi au Moulin du Puech chez ses grands-parents), qui m'a alors dit : « Au Moulin, le matin et le soir nous écoutions les bulletins d'informations de Sottens ; ce qu'il y avait de pénible, c'est que ce poste commençait toujours par indiquer ce qui se passait en Suisse, canton après canton, et ce n'était qu'au bout de cinq minutes environ qu'étaient enfin abordées les nouvelles internationales, qui seules nous intéressaient !... »

 

Quelques années plus tard je me rappelle avoir entendu Marc Ferro (vous savez celui de la série sur ARTE "Histoire Parallèle" ; voir : http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_parall%C3%A8le) déclarer, dans une émission télévisée, que c'était également Radio-Sottens le poste radiophonique qu'il écoutait à l'époque pour être informé de ce qui se passait dans le monde.

 

Tiens, à propos de "Histoire Parallèle", voici pour ceux qui n'auraient jamais eu l'occasion d'en voir un épisode, l'épisode (qui dure 57 minutes) diffusé sur la Sept le samedi 2 octobre 2010 (rediffusant l'émission du samedi 27 octobre 1990) concernant les actualités allemandes projetées en Allemagne nazie, puis les actualités françaises projetées à Paris ainsi qu'en zone occupée, suivies enfin des actualités françaises projetées à Vichy et dans la zone non occupée concernant la semaine du 27 octobre 1940 (la semaine de la rencontre Hitler-Pétain à Montoir-sur le Loir) avec les commentaires de Marc Ferro et René Raymond : http://videos.arte.tv/fr/videos/histoire_parallele_semaine_du_27_octobre_1940--3452512.html. Dommage qu'il y ait assez rapidement un décalage très désagréable entre l'image et le son... :mad: :mad: :mad:

 

Dommage également que la série "Histoire Parallèle" n'ait jamais - du moins à ma connaissance - été rééditée sur DVD ou Blu-ray... :( :( :(

 

Roger le Cantalien. :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonsoir à toutes :) et bonsoir à tous :) ,

 

A propos de ce que pouvaient connaître les Français sous l'Occupation allemande sur les événements internationaux, vous pourriez me répondre : « Eh bien, ils occupaient évidemment Radio-Londres !... » ainsi qu'on ne cesse de le montrer sur les nombreux films ou les nombreuses séries télévisées qui évoquent cette époque.

 

D'ailleurs, c'était au début des années 1990 un cousin germain de mon épouse, né le 21 juillet 1936 (et qui donc avait sept ans et demi au printemps 1944) m'avait répondu lorsque j'évoquais avec lui cette période :

« Mes parents (qui travaillaient à Paris) m'avaient confié à mes grands-parents maternels au début de 1944 pour être plus en sécurité que dans la capitale. C'est donc au Moulin du Puech (lieu-dit de la commune de Maurs-la-Jolie, Cantal, juste en lisière de la rivière Veyre qui sépare le département du Cantal de celui du Lot) où j'ai séjourné durant la moitié de l'année 1944. Et que savions-nous de la situation internationale dans ce moulin loin de tout ? Eh bien, nous le savions grâce à un poste de TSF à quatre lampes que mes grands-parents avaient acheté à un marchant italien itinérant en 1942 (par chance, le Moulin du Puech avait eu l'électricité avant le début de la Seconde guerre mondiale). Et là, dans la salle à manger nous écoutions Radio-Londres pour être bien informés. »

 

Lorsque nous en avons reparlé le soir avec mon épouse Josette je lui ai dit : « Il est évident qu'Edmond ne raconte pas tout à fait la réalité, il nous a ressorti ce qu'il a vu et entendu dans des films où évidemment tout le monde captait parfaitement la radio britannique. » Mon épouse m'a demandé pourquoi je ne le croyais pas ? Je lui ai répondu : « Le Moulin du Puech est situé dans un trou au bord de la rivière Veyre entouré de collines qui gênent la réception des ondes radio des émetteurs lointains ou de de faible puissance, et en plus Radio-Londres était brouillée par les Allemands... Moi, si j'avais été au Moulin du Puech au printemps 1944 j'aurais écouté plutôt Radio-Sottens, la radio suisse en langue française qui n'était pas brouillée par les Allemands et dont les informations étaient assez objectives puisque faisant la synthèse des informations en provenance des Alliés et celles en provenance de l'Axe. »

 

Trois ans plus tard, j'ai eu l'occasion d'en avoir confirmation par l'autre cousin germain maternel de mon épouse, Lucien, né en 1926 (qui avait donc dix-huit ans au printemps 1944 et qui était lui aussi au Moulin du Puech chez ses grands-parents), qui m'a alors dit : « Au Moulin, le matin et le soir nous écoutions les bulletins d'informations de Sottens ; ce qu'il y avait de pénible, c'est que ce poste commençait toujours par indiquer ce qui se passait en Suisse, canton après canton, et ce n'était qu'au bout de cinq minutes environ qu'étaient enfin abordées les nouvelles internationales, qui seules nous intéressaient !... »

 

Quelques années plus tard je me rappelle avoir entendu Marc Ferro (vous savez celui de la série sur ARTE "Histoire Parallèle" ; voir : http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_parall%C3%A8le) déclarer, dans une émission télévisée, que c'était également Radio-Sottens le poste radiophonique qu'il écoutait à l'époque pour être informé de ce qui se passait dans le monde.

 

Tiens, à propos de "Histoire Parallèle", voici pour ceux qui n'auraient jamais eu l'occasion d'en voir un épisode, l'épisode (qui dure 57 minutes) diffusé sur la Sept le samedi 2 octobre 2010 (rediffusant l'émission du samedi 27 octobre 1990) concernant les actualités allemandes projetées en Allemagne nazie, puis les actualités françaises projetées à Paris ainsi qu'en zone occupée, suivies enfin des actualités françaises projetées à Vichy et dans la zone non occupée concernant la semaine du 27 octobre 1940 (la semaine de la rencontre Hitler-Pétain à Montoir-sur le Loir) avec les commentaires de Marc Ferro et René Raymond : http://videos.arte.tv/fr/videos/histoire_parallele_semaine_du_27_octobre_1940--3452512.html. Dommage qu'il y ait assez rapidement un décalage très désagréable entre l'image et le son... :mad: :mad: :mad:

 

Dommage également que la série "Histoire Parallèle" n'ait jamais - du moins à ma connaissance - été rééditée sur DVD ou Blu-ray... :( :( :(

 

Roger le Cantalien. :rolleyes:

 

Bonjour Roger,

 

Tu fais du hors sujet là... Ben oui, tu nous conseilles de regarder une série tv et tu es parti avec des situations de 39-45...

 

Ah la la, je sais bien combien ça te tiens à cœur cette époque et combien tu aimerais qu'actuellement les français n'oublient pas cette époque de souffrance et que pire que ça pourrait peut-être bien recommencer un jour.

 

Mais tu es hors sujet là ! ;):)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir Mon Cher Hervé, :)

 

Eh bien, je vais revenir en plein dans le sujet : toi-même, as-tu déjà eu l'occasion de regarder un épisode de la série historique de France 3 "Un village français" ? :?: Et éventuellement, qu'en as-tu pensé ? :?:

 

Roger le Cantalien. :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonsoir Mon Cher Hervé, :)

 

Eh bien, je vais revenir en plein dans le sujet : toi-même, as-tu déjà eu l'occasion de regarder un épisode de la série historique de France 3 "Un village français" ? :?: Et éventuellement, qu'en as-tu pensé ? :?:

 

Roger le Cantalien. :rolleyes:

 

Non Roger, je ne regarde jamais les séries à la télé ! La charte m'empêche de te dire le pourquoi et pourtant ça crève les yeux. Mais bon, c'est tellement mal joué que je n'ai rien perdu. Il est vrais que le choix des acteurs est prit sur à peut près 1% de la population française... Je ne suis pas hors charte en disant ça non ? C'est de retour d'un voyage en mer rouge en Israël que je m'en suis aperçu... ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Juste une petite chanson que je pense que peut-être j'aurais fait. Fait, c'est à dire ne rien faire en me disant que les autres en face, ça aurait pu être moi et qu'en fin de compte, je me serais tué moi même... Souviens toi le chemin des dames, dans la chanson sur les plateaux... Ils le disaient bien qu'ils faisaient tout ça pour les intérêts des ... Ben oui quoi, les ceux que l'on nome grands ! Y a bien de quoi être pas mal démotivé, non ? C'est bête, mais si tu avais été allemand ? qu'est ce que tu aurais pensé de ces gross filoutes ? Oui, pas facile de donner sa vie pour un idéal... Enfin, ce que l'on pense être la vérité ! Souviens toi, qu'aurais tu fais si tu avais été Allemand ?

 

Peut-être que je suis complètement à coté de la plaque puisque je n'ai vu le feuilleton... Mais bon, cette chanson donne peut-être une solution aux guerres si tout le monde en faisait autant. Ben oui hein... Si personne ne veut aller en guerre, ben aurait pas... :rolleyes:;)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Peut-être que je suis complètement à coté de la plaque puisque je n'ai vu le feuilleton... Mais bon, cette chanson donne peut-être une solution aux guerres si tout le monde en faisait autant. Ben oui hein... Si personne ne veut aller en guerre, ben aurait pas... :rolleyes:;)

Bonjour Mon Cher Hervé, :)

 

Non, tu n'es pas du tout "à côté de la plaque" dans tout ce que tu viens de dire et que je trouve très sensé !... :)

 

Aussi, je vais reprendre point par point tes remarques :

Juste une petite chanson que je pense que peut-être j'aurais fait. Fait, c'est à dire ne rien faire en me disant que les autres en face, ça aurait pu être moi et qu'en fin de compte, je me serais tué moi même... Souviens toi le chemin des dames, dans la chanson sur les plateaux...

Je suppose que tu évoques, en parlant de la stupide offensive du "Chemin des Dames", la très belle "Chanson de Craonne" écrite en 1917 au tragique "Chemin des Dames" par un pacifiste et anti-militariste anonyme (heureusement pour lui, car sinon il aurait fini au poteau d'exécution ; voir http://www.decouvrezmussy.org/rubrique%20histoire/chansoncraonne.htm : « La hiérarchie militaire avait offert un million de francs-or et la démobilisation à toute personne qui dénoncerait les auteurs de la chanson. »).

 

« Adieu la vie, adieu l'amour,

Adieu toutes les femmes,

C'est bien fini, c'est pour toujours,

De cette guerre infâme

C'est à Craonne sur le plateau,

Qu'on doit laisser sa peau,

Car nous sommes tous condamnés,

C'est nous les sacrifiés !... »

 

ERROR: Si vous lisez ce texte, YouTube est hors-ligne ou vous n'avez pas installe Flash

 

C'est bête, mais si tu avais été allemand ? qu'est ce que tu aurais pensé de ces gross filoutes ? Oui, pas facile de donner sa vie pour un idéal... Enfin, ce que l'on pense être la vérité ! Souviens toi, qu'aurais tu fais si tu avais été Allemand ?

Si j'avais été un citoyen Allemand je crois sincèrement que je n'aurais pas déserté ni en août 1914, ni en septembre 1939, et aurais rejoint mon affectation à la Wermarcht. En revanche, après Stalingrad (début février 1943) je pense que j'aurais compris que le troisième Reich risquait bien de perdre la guerre et aurais essayé de sauver ma peau en tentant de me faire prisonnier, si possible plutôt par les troupes anglo-saxonnes et non par les troupes soviétiques.

 

Quant à la chanson de Boris Vian "Le déserteur", je l'adore moi aussi !... :wub: :wub: :wub:

ERROR: Si vous lisez ce texte, YouTube est hors-ligne ou vous n'avez pas installe Flash

En voici d'ailleurs une version très peu connue, qui date de 1966 (avec des paroles légèrement modifiées par rapport à la version de Boris Vian : notamment "Messieurs qu'on nomme grands" au lieu de "Monsieur le Président" ;) ), de Richard Anthony :

 

88414.jpg

 



ERROR: Si vous lisez ce texte, YouTube est hors-ligne ou vous n'avez pas installe Flash

 

Mais, Hervé, je te fais une petite confidence : selon moi, la chanson la plus antimilitariste francophone est la chanson du Québécois Raymond Léveque (âgé aujourd'hui de 85 ans) "Quand les hommes vivront d'amour" sortie en 1956, en pleine guerre d'Algérie :

 

« Quand les hommes vivront d'amour,

Il n'y aura plus de misère,

Et commenceront les beaux jours,

Mais nous, nous serons morts mon frère...

 

Quand les hommes vivront d'amour

Ce sera la paix sur la Terre,

Les soldats seront troubadours,

Mais nous, nous serons morts mon frère... »

 

 

 

ERROR: Si vous lisez ce texte, YouTube est hors-ligne ou vous n'avez pas installe Flash

 

Roger le Cantalien. :rolleyes:

Edited by roger15

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://perso.numericable.fr/cf40/articles/4041/4041344B.htm

 

Précision : le litre d'essence à 4,50 francs en 1940 équivaut (calculs faits d'après le site France Inflation) à 1,80 euro.

On peut en déduire le prix du gazogène : cher ; le prix de 3000 litres d'essence. Si toutefois le bois est gratuit, c'est amorti en moyenne avec les voitures de l'époque en 20 à 30 000 km. Si le bois est au prix actuel, ça fait... pfffuuu, c'est compliqué, je préfère acheter de l'essence. Enfin, je veux dire : du gazole.

Edited by jarnicoton

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour Roger

 

Le format feuilleton genre "plus belle la vie " au temps de l'occupation m'a rebuté ...

Bonsoir Gglagreg :) et bonsoir à tous :) ,

 

Pour tous ceux qui trouvent que la série historique "Un village français" est trop "gentillette" et "manquant d'actions viriles" je conseille de regarder l'excellente série historique allemande "Generation War" en trois épisodes. C'est un peu l'équivalent de la série américaine "Band of Brothers" mais vue du côté allemand.

 

Justement demain, lundi 28 octobre 2013, le 1er épisode "Une autre époque" sera diffusé à 15h25 sur "Canal + Séries" (canal n° 12 de CanalSat). Voici un lien Internet qui vous expliquera, bien mieux que je le ferais, ce dont il s'agit : http://programme-tv.premiere.fr/serie/generation-war#D_91124282.

 

Le deuxième épisode "Une autre guerre" sera diffusée le mardi 29 octobre 2013 à 15h25 sur "Canal + Séries" (canal n° 12 de CanalSat). Voici le lien Internet le concernant : http://programme-tv.premiere.fr/serie/generation-war#D_91131379.

 

Quant au troisième et dernier épisode "Un autre pays" (le meilleur des trois selon mon modeste avis) il sera diffusée le jeudi 31 octobre 2013 à 15h25 sur "Canal + Séries" (canal n° 12 de CanalSat). Voici le lien Internet le concernant : http://programme-tv.premiere.fr/serie/generation-war#D_91729183.

 

Sinon, Wikipédia a également évoqué la série "Generation War" : http://fr.wikipedia.org/wiki/Generation_War.

 

Roger le Cantalien. :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir à toutes :) et bonsoir à tous :) ,

 

A tout hasard je vous signale que ce soir, mardi 18 novembre 2014, à 20h45 sera diffusée sur France 3 le début de la saison 6 de la série "Un village français" avec les deux premiers épisodes "Paris libéré" et "Le Pont". Cette saison 6 abordera la période très délicate pour tous les protagonistes qui va des derniers jours de l'occupation allemande aux premiers jours de la libération de "Villeneuve" (sous-préfecture fictive du département du Jura). Voir l'excellente analyse de Mickaël Frison d'Europe1 : http://www.europe1.fr/medias-tele/un-village-francais-la-liberation-cote-sombre-2292409.

 

Roger le Cantalien. :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Roger,

 

J'ai regardé les épisodes sur France 3 hier soir.

 

Une scène m'a retourné les tripes : le premier épisode de la saison 6...

L'exécution "gratuite" de toute la famille dans la cour de la ferme, j'y ai repensé toute la journée. C'est con mais, je me disais que la connerie humaine pouvait aller loin quand un Homo stupidus (le penchant con et cruel d'Homo sapiens, je parle du chef de la milice et de ses sbires) à la solde d'un régime totalitaire et meurtrier (j'espère ne pas être hors charte) se permet de dire à ses "collègues", de retour au poste de police : "On s'est bien marrés hein ?".

 

Quant à ceux qui n'aiment pas les acteurs, etc... On ne peut pas reproduire exactement des faits horribles avec des effets spéciaux qui en jettent pour faire monter l'audimat quand on est une télévision de service public. Si vous voulez que cela canarde tout le temps façon soldat Ryan, faut louer des dvd...c'est pas ça qui manque...les navets.

 

Pour une fois qu'un feuilleton (j'ai suivi quelques saisons) ne prend aucun parti et montre réellement le vrai visage de certaines personnes sous l'occupation - sans être pourvoyeur d'un message quelconque (comme ceux d'en face outre-atlantique) - je trouve que c'est toujours bien ficelé.

 

Et, même si le jeu des acteurs laisse parfois à désirer, je ne m'en lasse pas.

Vivement mardi prochain !

 

Denis.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Denis pour ta très pertinente analyse des deux premiers épisodes de la saison 6 du "Village français". :)

 

Effectivement l'exécution "gratuite" de toute la famille d'un résistant ordonnée par le chef local de la Milice est difficilement supportable... :mad: :mad: :mad: Mais, c'est le mérite de toute la série de montrer que tout n'a pas été rose partout dans les derniers jours de l'Occupation...

 

Tu as sans doute noté que le filleul du Chef de la Milice (celui qui tue les deux jeunes enfants sur ordre de son parrain) et l'adjoint du Chef de la Milice sont beaucoup plus "humains" que leur abruti de Chef !... :mad: :mad: :mad:

 

Et puis, la Chef des Résistants en répondant au docteur Larcher (parti négocier avec la responsable des Maquisards sur ordre du sous-préfet de Villeneuve les conditions de rédition honorables pour le sous-préfet et les policiers de Villeneuve aux nouvelles autorités gaullistes) lorsqu'elle lui déclare : « les miliciens pris les armes à la main seront immédiatement exécutés !... » condamne hélas ces derniers à vendre chèrement leur peau, donc à réaliser toutes les exactions possibles... :confused:

 

Que je suis heureux de ne pas avoir connu cette période sinistre.

 

Roger le Cantalien. :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Saison 6 de la série "Un village français" : France 3 se moque de ses téléspectateurs !...

:mad: :mad: :mad:

 

 

Bonjour à toutes :) et bonjour à tous :) ,

 

Lors de l'actuel sujet sur Webastro je vous ai dit tout le bien que je pensais de l'excellente série historique "Un village français". :wub: :wub: :wub:

 

Le mardi 18 novembre 2014, à 20h45, j'ai eu beaucoup de plaisir à regarder sur France 3 le début de la saison 6 de la série "Un village français" avec les deux premiers épisodes (sur les douze que doit compter cette saison 6) "Paris libéré" et "Le Pont".

 

Le mardi suivant, 25 novembre 2014, à 20h45, j'ai eu encore beaucoup de plaisir à regarder les épisodes 3 ("La corde" où l'on est cependant très gêné d'assister à la pendaison en public de Marie Germain, la chef du maquis de Villeneuve, par le commissaire de police Jean Marchetti) et 4 ("Sur le quai" où pour une fois dans une série sur l'Occupation et la Résistance l'on côtoie le quotidien des jeunes Miliciens français).

 

Hélas, le mardi suivant, 2 décembre 2014, à 20h45, j'ai eu beaucoup moins de plaisir à regarder les épisodes 5 ("L'homme sans nom") et 6 ("Le groupe") de la saison 6 à cause de l'interminable - et particulièrement ennuyeuse !... :mad: :mad: :mad: - romance entre l'institutrice Lucienne et son ancien petit ami, un soldat allemand avec qui elle a eu en 1941 un enfant.

 

J'attendais avec impatience le mardi suivant (9 décembre 2014) pour voir les épisodes 7 et 8, et notamment ce qui allait se passer pour que les Maquisards tentent de libérer le nouveau Préfet du Jura, nommé par le général de Gaulle pour succéder au préfet nommé par Vichy, qui avait été fait prisonnier par la Milice.

 

Or... point de "Un village français" le mardi en question, ni les mardis suivants. Et ceci sans la moindre explication de la chaîne nationale "France 3". :( :( :(

 

Ce n'est que dans l'hebdomadaire des programmes de télévision "Télé Poche" de la semaine du 13 au décembre 2014, en page 4 que j'ai pu lire ceci, émanant de France 3 : « Pas de panique, les épisodes 7 à 12 de la saison 6 sont actuellement en tournage et devraient être diffusés courant 2015. Pour information, la fabrication de 12 épisodes étant extrêmement longue, la chaîne a décidé de diffuser les épisodes déjà en boîte, afin de ne pas faire attendre les téléspectateurs. Puis, bien plus tard, viendra l'ultime saison 7. »

 

Je ne sais pas ce que vous pensez de cette réponse de France 3 ? Pour moi, elle est très évidente : FRANCE 3 SE MOQUE DE SES TÉLÉSPECTATEURS !... :mad: :mad: :mad:

 

Sinon, cette même chaîne France 3, va diffuser ce soir, lundi 15 décembre 2014, à 20h45 un très émouvant téléfilm historique inédit intitulé "La guerre des ondes [Radio Londres 1943-1944]" avec Jean-Yves Lafesse dans le rôle du résistant Pierre Dac et Didier Flamand dans le rôle du collaborateur Philippe Henriot. Voir : http://television.telerama.fr/tele/programmes-tv/la-guerre-des-ondes-radio-londres-1943-1944,77419926.php.

 

Le mercredi 10 mai 1944 au micro de Radio-Paris, Philippe Henriot, éditorialiste au service de la propagande du gouvernement de Vichy, donc des Allemands, attaque Pierre Dac en évoquant ses origines juives et en rappelant qu'il s'appelle en réalité André Isaac et qu'il est le fils de Salomon et de Berthe Kahn : « Dac s'attendrissant sur la France, c'est d'une si énorme cocasserie qu'on voit bien qu'il ne l'a pas fait exprès. Qu'est-ce qu'Isaac, fils de Salomon, peut bien connaître de la France, à part la scène de l'ABC où il s'employait à abêtir un auditoire qui se pâmait à l'écouter ? La France, qu'est-ce que ça peut bien signifier pour lui ? »

 

Le lendemain, jeudi 11 mai 1944, oubliant le profond sentiment d'écœurement qui l'habite, Pierre Dac répond avec un ton exceptionnellement grave à Philippe Henriot au micro de Radio Londres :

 

« Monsieur Henriot s'obstine ; Monsieur Henriot est buté. Monsieur Henriot ne veut pas parler des Allemands. Je l'en ai pourtant prié de toutes les façons : par la chanson, par le texte, rien à faire. Je ne me suis attiré qu'une réponse pas du tout aimable - ce qui est bien étonnant - et qui, par surcroît, ne satisfait en rien notre curiosité. Pas question des Allemands.

 

C'est entendu, monsieur Henriot, en vertu de votre théorie raciale et national-socialiste, je ne suis pas français. A défaut de croix gammée et de francisque, j'ai corrompu l'esprit de la France avec L'Os à moelle. Je me suis, par la suite, vendu aux Anglais, aux Américains et aux Soviets. Et pendant que j'y étais, et par-dessus le marché, je me suis également vendu aux Chinois. C'est absolument d'accord. Il n'empêche que tout ça ne résout pas la question : la question des Allemands. Nous savons que vous êtes surchargé de travail et que vous ne pouvez pas vous occuper de tout. Mais, tout de même, je suis persuadé que les Français seraient intéressés au plus haut point, si, à vos moments perdus, vous preniez la peine de traiter les problèmes suivants dont nous vous donnons la nomenclature, histoire de faciliter votre tâche et de vous rafraîchir la mémoire :

 

- 1) Le problème de la déportation ;

 

- 2) Le problème des prisonniers ;

 

- 3) Le traitement des prisonniers et des déportés ;

 

- 3) Le statut actuel de l'Alsace-Lorraine et l'incorporation des Alsaciens-Lorrains dans l'armée allemande ;

 

- 4) Les réquisitions allemandes et la participation des autorités d'occupation dans l'organisation du marché noir ;

 

- 5) Les réquisitions allemandes et la participation des autorités d'occupation dans l'organisation du marché noir ;

 

- 6) Le fonctionnement de la Gestapo en territoire français et en particulier les méthodes d'interrogatoire ;

 

- 7) Les déclarations du Führer dans Mein Kampf concernant l'anéantissement de la France.

 

Peut-être me répondrez-vous, Monsieur Henriot, que je m'occupe de ce qui ne me regarde pas, et ce disant vous serez logique avec vous-même, puisque dans le laïus que vous m'avez consacré, vous vous écriez notamment : « Mais où nous atteignons les cimes du comique, c'est quand notre Dac prend la défense de la France ! La France, qu'est-ce que cela peut bien signifier pour lui ? »

 

Eh bien ! Monsieur Henriot, sans vouloir engager de vaine polémique, je vais vous le dire ce que cela signifie, pour moi, la France.

 

Laissez-moi vous rappeler, en passant, que mes parents, mes grands-parents, mes arrières-grands-parents et d'autres avant eux sont originaires du pays d'Alsace, dont vous avez peut-être, par hasard, entendu parler ; et en particulier de la charmante petite ville de Niederbronn, près de Saverne, dans le Bas-Rhin. C'est un beau pays, l'Alsace, Monsieur Henriot, où depuis toujours on sait ce que cela signifie, la France, et aussi ce que cela signifie, l'Allemagne. Des campagnes napoléoniennes en passant par celles de Crimée, d'Algérie, de 1870-1871, de 14-18 jusqu'à ce jour, on a dans ma famille, Monsieur Henriot, lourdement payé l'impôt de la souffrance, des larmes et du sang.

 

Voilà, monsieur Henriot, ce que cela signifie pour moi, la France. Alors, vous, pourquoi ne pas nous dire ce que cela signifie, pour vous, l'Allemagne ?

 

Un dernier détail: puisque vous avez si complaisamment cité les prénoms de mon père et de ma mère, laissez-moi vous signaler que vous en avez oublié un : celui de mon frère. Je vais vous dire où vous pourrez le trouver ; si, d'aventure, vos pas vous conduisent du côté du cimetière Montparnasse, entrez par la porte de la rue Froidevaux ; tournez à gauche dans l'allée et, à la 6e rangée, arrêtez-vous devant la 8e ou la 10e tombe. C'est là que reposent les restes de ce qui fut un beau, brave et joyeux garçon, fauché par les obus allemands, le 8 octobre 1915, aux attaques de Champagne. C'était mon frère. Sur la simple pierre, sous ses nom, prénoms et le numéro de son régiment, on lit cette simple inscription: "Mort pour la France, à l'âge de 23 ans". Voilà, Monsieur Henriot, ce que cela signifie pour moi, la France.

 

Sur votre tombe, si toutefois vous en avez une, il y aura aussi une inscription, elle sera ainsi libellée :

 

Philippe HENRIOT

 

Mort pour Hitler,

 

Fusillé par les Français...

 

Bonne nuit, Monsieur Henriot. Et dormez bien, si vous le pouvez... »

 

Roger le Cantalien. :rolleyes:

Edited by roger15
Rectification d'une faute de frappe...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le Festival du Film de Fiction Historique diffusera en exclusivité les épisodes inédits 6 et 7 de la saison 6 demain au Théâtre de Narbonne à 16h !

Avec la présence de Richard Sammel et Martin Loizillon !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le Festival du Film de Fiction Historique diffusera en exclusivité les épisodes inédits 6 et 7 de la saison 6 demain au Théâtre de Narbonne à 16h !

Avec la présence de Richard Sammel et Martin Loizillon !

Bonjour Cilou, le Gersois (ou la Gersoise ?), :)

 

Bienvenue sur le forum astronomique francophone Webastro. :be:

 

J'ignore si, en plus de l'histoire (spécialement de la Seconde guerre mondiale), tu t'intéresses aux magnifiques "choses du ciel" (astronomie et astronautique) ? Moi, j'adore autant l'une que l'autre de ces deux disciplines. Je ne puis que t'inviter à regarder le merveilleux spectacle de la voûte étoilée dès que le Soleil se couche, c'est tout simplement ineffable comme sentiment de bien être et de sérénité. :wub: :wub: :wub: A ce propos, Cilou, dans la nuit de dimanche prochain à lundi il y aura entre 03h 07m et 06h 27m (heure légale française), avec un maximum à 04h 47, il y aura un magnifique phénomène : une très importante éclipse totale de Lune, entièrement visible en France :be: :be: :be: (voir : http://www.webastro.net/forum/showthread.php?t=122480).

 

LE2015-09-28T.gif

 

Sinon, pour en revenir à l'excellente série "Un village français", je suis très heureux que les Narbonnais puissent voir cet après-midi à 16 heures en avant première les épisodes n°6 et 7 de la série 6. :D Puis-je te demander un service, Cilou ? :?: Pourrais-tu demander aux organisateurs de cette séance narbonnaise s'ils savent exactement quand France 3 envisage de diffuser enfin la suite de cette excellente série et nous communiquer sur ce fil leur réponse ? Merci par avance :D .

 

Je signale aux Webastrams belges que la troisième chaîne de la RTBF diffuse actuellement des épisodes inédits de cette fameuse série 6 (voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/Saison_6_d%27Un_village_fran%C3%A7ais) ; ainsi le samedi 3 octobre 2015 à 21h00 sera diffusé sur la troisième chaîne de la RTBF l'épisode 9 "Le crépuscule avant la nuit" et à 21h50 l'épisode 10 "La loi du désir". Quelle chance vous avez, amis Belges !... :D

 

Roger le Cantalien. :rolleyes:

 

 

logo-Cantal-Shop-noir1.jpg

Edited by roger15

Share this post


Link to post
Share on other sites

Enfin, France 3 diffuse ce soir, mardi 24 novembre 2015, la suite de la série "Un village français".

 

Bonjour à toutes :) et bonjour à tous :) ,

 

Ce soir, mardi 24 novembre 2015, France 3 diffuse enfin à 20h50 la suite de la saison 6 de la série historique sur la Seconde guerre mondiale "Un village français" : l’épisode n°7 "Une explosion" puis l’épisode n°8 "Le procès".

 

 

PHO63de68f0-8ec1-11e5-8c92-80e1d52fab05-805x453.jpg

 



Voir ce que dit Télérama de la campagne de publicité de France 3 pour la reprise de cette série, 11 jours après les attentats de Paris du vendredi 13 novembre 2015 en soirée : http://television.telerama.fr/television/un-village-francais-il-va-falloir-etre-resistant-la-campagne-pub-qui-fait-mouche,134571.php.

 

Roger le Cantalien. :rolleyes:

Edited by roger15

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à toutes :) et bonjour à tous :) ,

 

Hier soir, mardi 8 décembre 2015, la chaîne nationale France 3 a diffusé les deux derniers épisodes de la sixième saison de l’excellente série historique "Un village Français" :wub: :wub: :wub: :

 

• d’abord le 11ème épisode "Arrestations" ;

 

• ensuite le 12ème et dernier épisode "Libération".

 

La septième et dernière saison commencera à être tournée en mars 2016, son thème principal sera l’épuration et la Libération en France, avec notamment le procès de l’ex sous-préfet Servier nommé par le gouvernement de Vichy. Elle couvrira la période allant de novembre à Noël 1945, et d'anciens personnages réapparaîtront sous forme de retours en arrière permettant de mieux comprendre les chemins pris par les personnages.

 

Le site Internet http://www.toutelatele.com/audiences-tv-du-mardi-8-decembre-zoo-en-perte-de-vitesse-sur-tf1-un-puy-du-fou-rassembleur-section-de-recherches-fait-le-plein-sur-hd1-78067 donne des précisions sur cette septième saison.

 

La diffusion d’hier soir mardi 8 décembre 2015 a-t-elle été favorable à cette série ? Eh bien, le site Internet http://www.premiere.fr/Audience-tele nous donne la réponse : hélas, pas tout à fait… :confused:

 

• 1°) TF1 avec l’émission "Zoo" a été regardée par 4 904 000 téléspectateurs (18,30 % de part d’audience) ;

 

• 2°) France 2 avec l’émission "Les pouvoirs extraordinaires du corps humain" a été regardée par 3 446 000 téléspectateurs (13,60 % de part d’audience) ;

 

• 3°) France 3 avec l’émission "Un village français" a été regardée par 2 950 000 téléspectateurs (11,00 % de part d’audience).

Roger le Cantalien. :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais enfin Roger, pourquoi voudrais tu parce tu aimes un truc que tout le monde devrait être du même avis ? :?:

 

Hier, je n'ai ni regardé TF1, n'y la deux et n'y la Trois. Puis je déteste le genre de cette émission "Un village Français", je préfère largement des documentaires. Je resterai même silencieux aux sujet des acteurs par respect à la charte de Wa. :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mais enfin Roger, pourquoi voudrais tu parce tu aimes un truc que tout le monde devrait être du même avis ? :?:

 

Hier, je n'ai ni regardé TF1, n'y la deux et n'y la Trois. Puis je déteste le genre de cette émission "Un village Français", je préfère largement des documentaires. Je resterai même silencieux aux sujet des acteurs par respect à la charte de Wa. :rolleyes:

 

Bah si tu n'aimes pas , reste hors de ce fil ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mais enfin Roger, pourquoi voudrais tu parce tu aimes un truc que tout le monde devrait être du même avis ? :?:

Bonjour Mon Cher Hervé, :)

 

Mais, je n'ai jamais dit ça... ;) Simplement je déteste la stupide chaîne TF1, la chaîne de la médiocrité !... :mad: :mad: :mad:

 

Et pourquoi je n'aime pas France 2, pourrais-tu me dire ? :?: Eh bien, Hervé, tout simplement parce que cette chaîne publique (donc payée par ce qu'on appelait la "redevance audiovisuelle" et qu'on a rebaptisé "contribution à l'audiovisuel public") fait trop souvent du "sous-TF1" :confused: , au lieu de faire par exemple du "sous-ARTE". ;)

 

Dans l'ensemble, j'aime assez les documentaires et les séries françaises diffusées par France 3. Je crois que c'est aussi ton cas Hervé, n'est-ce pas ?... ;)

 

Roger le Cantalien. :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah d'accord, tu n'aime pas TF1 et c'est donc la raison de ce "hélas, pas tout à fait"... ;)

 

Mais bon, tu sais, il ne faut pas trop regarder ce que regardent les gens et surtout les scores que font les chaines hein... Il en faut pour tous les gouts. Bon, bien sur, comme tu le dis, certaines chaines diffusent des émission aux ras des pâquerettes. Pourquoi la deuxième chaine ne ferait elle partie de la danse après tout ?

 

Tiens ça va être l'heure de regarder la télé, je vais regarder "TopGear" ce soir. Je rigole comme un p'tit fou avec cette émission et c'est tout ce que je lui demande. Même si j'étais le seul à la regarder... :p:D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.