• paradise
    paradise

    Explore Scientific 16" (1ére génération)

       (1 avis)

    Vu l'intérêt que beaucoup portent sur cet instrument, je vais faire un résumé et un bilan des tests effectués, afin que chacun puisse faire le point sur l'opportunité, ou non, de se lancer dans l'achat de ce modèle.

     

    Rappel :

     

    Test n°1 :http://www.webastro.net/forum/showthread.php?t=139825

    Test n°2 : http://www.webastro.net/forum/showthread.php?t=140153

     

    Trop tôt pour faire un bilan, avec trop peu de sorties ? Oui et non : le bilan sera forcément incomplet mais en même temps je pense qu'après quelques corrections il serait navrant de ne pas avoir d'opinion sur un instrument qui est censé donné rapidement satisfaction.

     

    On peut faire tous les tests qu'on veut, il restera toujours une part de subjectivité, et chacun réagira à sa manière.

     

    Certains trouveront certainement matière, au vu des tests et commentaires, à argument pour NE PAS acheter cet instrument, c'est leur droit, et tant mieux si cela leur évite de se retrouver avec un instrument qui ne leur convient pas. image.gif.e0761e96703ba5984444a216476f1a6f.gif

     

    IMPORTANT :

    L'ES 16" est équipé pour une utilisation immédiate : miroirs, PO, canne de collimation, viseur point rouge, bague supplémentaire de PO, livret d'utilisation en français.

    Mais il est livré sans oculaires.

     

     

    A - AVANTAGES ET QUALITÉS :

     

    1) La compacticité.

    On a affaire à un Serrurier, mais pas seulement, la conception est celle d'une base compacte : la base est très réduite, on est à l'opposé de la conception des Orion XX, GSO, LB, et autres Flextube, à la base énorme, et à la cage du primaire enveloppante.

    Bien sûr, l'ES n'est qu'un manuel.

    Cela va sans dire, mais disons-le image.gif.c5b575c7c606304e511589006426886f.gif, charger cet instrument dans une voiture est un régal, il prend une place minimum, c'est TRÈS appréciable pour moult raisons inutiles à énumérer.

     

    2) Le poids.

    Certes il y a le poids du miroir, mais on gagne dans l'ensemble dans la transportabilité, la manutention, pas de base énorme à déplacer, il y a juste la boîte à primaire, très réduite, qui est lourde à déplacer, c'est un moindre mal.

     

    3) Les mouvements de la structure.

    Le chapitre le plus subjectif d'entre tous, chacun ayant ses goûts et surtout habitudes ! image.gif.dbd90d401a3c2a43f8c7262b6bda40ac.gif

    Je quitte un GSO très fluide, trop fluide, sensible à la moindre chiquenaude, pour un instrument possédant des mouvements que je trouve au juste milieu : ni trop durs ni trop mous, avec peut-être un peu trop de dureté quand le tube est levé haut.

    Mais ça ne « colle » pas, moi ça me va, je peux changer d'oculaire sans l'inquiétude de faire pivoter l'instrument, un confort que je découvre.

     

    4) La rigidité.

    On est à l'opposé aussi de descriptions faites ci et là : c'est un régal de rigidité en observation, et cela a pu être vérifié par nombre d'astrams aux Estivales, appréciable à fort grossissement.

     

    5) Le réglage de collimation.

    La trouvaille géniale d'ES : une canne (un poil courte mais bon) permet de visser debout, l'œil dans le Cheshire, dans l'œilleton, ou autre, les vis de collimation.

     

    6) Le tarif.

    Il faut bien en dire un mot ! Pour le prix c'est une bonne affaire, je le dis tout net.

    Si on additionne le prix des miroirs, du porte-oculaires, on arrive déjà à plus de 1 600€, calculez le reste, vous avez un 400mm qui fonctionne bien, pour un prix imbattable, manuel certes.

     

    B - INCONVÉNIENTS ET DÉFAUTS :

     

    1) Le PO du mauvais côté.

    Ce détail sera peut-être sans importance pour certains, qui pourront donc passer outre ce chapitre.

    Facilement corrigible, quelques coups de perceuse, quelques vis, et le problème est réglé, je l'explique plus en détails dans l'autre sujet n°2.

     

    2) La collimation rétive.

    Impérativement, investir dans un autre réducteur, celui d'origine ayant tendance à se loger de travers, source de souci pour aligner laser, Cheshire, etc...

    Je conseille d'emblée le Parallizer Howie Glatter qui se loge parfaitement dans le coulant 2". image.gif.918792e3ede88048c8dd8a6964a2fbc7.gif

    Le PO a son coulant 2" à serrage par anneau, curieusement avec trois vis : attention de ne serrer qu'avec la vis se trouvant à l'opposé de l'endroit où l'anneau se resserre : il est facile de faire tourner au doigt l'anneau pour le placer en face (de l'autre côté) de la vis de son choix, les deux autres vis restant à visser juste en appoint.

     

    IMPORTANTES INFOS CONCERNANT LA COLLIMATION DE L'ES ICI : http://www.webastro.net/forum/showth...=1#post2381760

     

    3) La collimation qui bouge après les transports.

    Un défaut marqué qu'on retrouve dans la plupart des Serrurier de série.

    Sur les ES, le secondaire est difficilement réglable, les vis n'offrent pas un réglage précis et pérenne, il faut modifier le système, je n'ai pas encore la solution idéale au moment où j'écris ces lignes (26 Avril 2017).

     

    4) Le viseur point rouge inutilisable.

    Tout est dit, c'est de la camelote, prévoir un autre viseur de marque efficace, point rouge ou un Telrad, un Quickfinder, selon ses préférences.

     

    5) Les traces rapides d'usure au niveau peintures.

    La peinture noire et jaune a très facilement tendance à s'écailler au bout de quelques montages/remontages.

    Nous n'avons pas affaire à un Sud-Dobson, un Dobson Factory, à un Skyvision, c'est sûr !

     

    Très important : suis-je content de cet instrument ? OUI.

     

    Cela signifie qu'une bonne partie des futurs acquéreurs le seront aussi ! image.gif.8b7f286a57e6855d1688797469b279e2.gif

     

    ** Mais je ne conseillerais pas cet instrument à un débutant, à cause de la collimation délicate notamment, et à cause de la structure Serrurier qui demande prudence et habitude, les miroirs étant à l'air libre, et qui demande attention également quant aux divers serrages. **

     

    Il est toujours possible de récupérer un beau jour miroirs et PO pour acheter une structure artisan, ce qui serait le top, mais en attendant on peut parfaitement profiter ce qu'on a, sans budget pour mieux.

     

    Voilà, en espérant que ces indications aient pu aider certains, comme je le disais pour décider d'acquérir cet ES ou au contraire pour l'éviter. image.gif.2ff49307f1c8454d6db4bdd81fcf6695.gif

    • J'aime 1
    • Merci / Quelle qualité! 1



    Retour utilisateur

    Créer un compte ou se connecter pour laisser un avis

    Vous devez être membre afin de pouvoir laisser un avis

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    Luc Roba

      

    Merci il est pas simple d'obtenir des infos sur ce dobson, et en ce moment je prend des info sur le

    "Télescope Dobson Skywatcher N 305/1500 Skyliner FlexTube BD DOB"

    et le  Explore Scientific N 305/1525 Ultra Light Generation II DOB

    Entre les deux mon cœur balance car le ES me fait un peu peur avec tout les petit souci de fabrication de la première génération, es que la génération II est plus fiable ? Si une personne le sait elle est la bien venue.

    mon but c'est que de l'observation et devrais prendre la voiture la plus part du temps car trop de polution lumineuse où je vis, et il me suivrait en vacance "900km"

    merci à vous et bonne année 

    Partager cet avis


    Lien vers l’avis