astronomixlegaulois

Membre
  • Content Count

    94
  • Joined

  • Last visited

About astronomixlegaulois

  • Rank
    Membre
  • Birthday 11/23/1986

A propos

  • Résidence
    Fresnes
  • Occupation
    Ingéniérie Spatiale
  • Matériel
    Strock 250

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Bonjour à tous, Après une dizaine d'années de bons et loyaux services, le miroir de mon Strock 250 (f=1250mm) se fait vieux. Il s'oxyde et j'ai de plus en plus de mal à avoir de belles images. Par ailleurs il est lourd (4.1 kg) et en BK7. Je vais donc le changer par un miroir plus fin et plus léger (2.7 kg) de 255mm. J'ai le choix entre f/4.5 ou f/5 et aimerais avoir votre avis sur la focale à choisir. D'un point de vue équilibre, actuellement mon tube est équilibré lorsque j'utilise mes oculaires (Hypérions ~380g, mon chercheur point rouge~60g et la jupe en lycra~440g). Toutes choses égales par ailleurs, l'équilibre est un peu plus précaire lorsque j’utilise un oculaire Explore scientifique (~240g) : le télescope n'est pas loin de remonter vers le zénith lorsque je pointe un objet proche de l'horizon. J'ai fait des tests d'équilibre en remplaçant mon miroir actuel par un poids de 2.7 kg: - En gardant la jupe lycra, le tube est équilibré sans oculaire, ou avec l'Explore Scientific, mais tombe vers l'avant avec les Hypérions. - Si je retire la jupe en lycra, le tube est équilibré avec l'ES et l'Hypérion, mais remonte vers le zénith si je retire les oculaires. Avec le nouveau miroir je compte changer la jupe en lycra contre de la toile de cerf volant (40g/m²). Je me tatais donc à passer en f/4.5 ou rester en f/5. A priori, f/4.5 me donnerais un peu plus de confort à l'observation et le télescope aurait tendance à remonter vers le zénith sans oculaire (et je prends peut être un risque que cela se passe aussi avec l'ES). Qu'en pensez vous? Également, est ce que je prends des risque optiquement parlant (obstruction, cercle de pleine lumière...) Merci d'avance pour vos avis! Daniel
  2. astronomixlegaulois

    Avis telescope sud dobson et mirroir Astroreflect

    Merci pour vos retours!
  3. astronomixlegaulois

    Avis telescope sud dobson et mirroir Astroreflect

    Salut Pancho61, As tu continué l'investigation concernant Astroreflect? As tu eu d'autres retours? Comme je suis en train de me renseigner pour changer le miroir primaire de mon Strock 250, l'info m'intéresse! Daniel
  4. astronomixlegaulois

    Le tabouret ultime?

    Den, c'est exactement celle que tu as mis en photo que j'avais copié et que je trouvais trop lourde. J'avais beaucoup vu tes réalisations (impressionnantes du reste!). Bon, je reconnais que le réglage de la hauteur n'est pas très simple. Par contre Elki et Syncopatte, je ne suis pas fan des chaises à roulette reconditionnées parce que c'est quand même galère à transporter et pas très léger (tous les modèles que j'ai vu ont une partie en acier autour du verin). Et par ailleurs ça ne va pas très bas, or sur mon Strock je suis plus souvent à faible hauteur qu'en haut... Après, peut être qu'un mix entre ce genre de tabouret et le monopode de hysot que je cite un peu plus haut pourrait être à creuser. Je veux vraiment trouver un truc facilement transportable (de l'ordre du kg et pas plus gros que le tabouret replié), sinon, je me connais, je la prendrai pas. J'aime bien ton idée aussi Den du tabouret à 2 positions. Mais si on essaye de continuer sur a base de ce tabouret, que feriez vous pour l'améliorer (ou minimiser ses défauts suivant le point de vue! )? Je me dit que c'est toujours intéressant de remuer un concept, c'est comme ça que viennent les bonnes idées non? :-)
  5. astronomixlegaulois

    Le tabouret ultime?

    Salut à tous, Ca fait un moment que je cherche une chaise astro réglable en hauteur pour mon Strock 250. Je ne compte plus le nombre d'heures à fouiner ici et là les idées astucieuses. Il y a quelques années, j'avais bricolé une chaise réglable un peu dans ce genre là : Après une gamelle mémorable au premier essai (avec des amis en public!), et un petit renforcement de l'assise , l'engin était fonctionnel mais trop lourd. De fait il est resté à la cave et ne m'a quasiment jamais servi. Je n'aimais pas non plus son empreinte au sol (dangereux quand il y a des gens autours du télescope) et son confort assez moyen. Depuis, j'utilisais un tabouret de camping pliant et pas réglable en hauteur un peu dans ce gout là: J'en ai eu récemment marre de me torturer le dos et le cervicales avec ce petit tabouret et me suis résolu de barrer cette fichue ligne de ma liste des choses à faire : "remplacer mon tabouret astro". Les grandes lignes de mon cahier des charge sont: - Réglable en hauteur: au moins 40 à 55cm de haut (plus bas, je peux m'assoir par terre ou me mettre à genoux, plus haut c'est inutile pour mon Strock au Zenith) - Le plus léger/transportable possible - Pas cher Je pourrais rajouter nombre d'autres contraintes (faible empreinte au sol, élégant, facile à régler, assez confortable etc...), mais disons que les 3 précédentes serait déjà suffisantes pour remplacer mon tabouret actuel. En recommençant à lire les posts du forums je suis tombé sur celui là: L'idée était bonne, mais je me disais qu'à la longue, un seul pied ne serait pas assez confortable. Alors, je me suis dit, pourquoi pas en mettre, 2, ou 3 ou 4... Ah tient, peut être que ça existe déjà! Je vous présente donc mon nouveau tabouret astro: Il s'agit du modèle de la marque NRS Healthcare, que vous pouvez trouver à moins de 30€ sur un site célèbre de vente en ligne... Alors certes, il a un style...particulier... mais j'en suis bien content : il est léger (à peine plus d'1 kg!), il est réglable de 35 à 53cm, il se démonte avec 5 vis. Je n'avais jamais vu cette idée sur les forums astro, alors je me suis dit que ça pourrait en intéresser certains! J'aimerai aussi avoir vos bonne idées pour l'améliorer. J'ai déjà un peu commencé: Je vais remplacer les 5 vis cruci par des vis moletés (je nais que les têtes moletés pour l'instant ) : J'en ai profité aussi pour re-tarauder les inserts filetés qui étaient trop durs pour un vissage-dévissage régulier. J'envisage de m'acheter un feutre blanc (ou phosphorescent) pour repérer les 8 hauteurs et ne pas trop galérer à changer de hauteur dans le noir je compte me faire une petite pochette de transport (environ 40x40x3cm) Avez vous d'autres idées? Que pensez vous de ce tabouret? A bientôt, Daniel
  6. astronomixlegaulois

    Fixation d'un secondaire de grand diamètre

    Salut salut! J'ai mis en pièce jointe un petit schéma explicatif. Le miroir 1 est fixe, le miroir 2 peut tourner sur lui même mais la gravité s'applique toujours de la même façon. Le miroir 3 peut tourner "dans tous les sens" (par rapport à la gravité). 1)Les miroirs sont assez gros (170 mm de grand axe). Comme effectivement on perd l'isostatisme avec 3 "points" de colle, autant en mettre plus. Pour aller plus loin, pourquoi ne fait on pas la même chose sur les barillets classiques. J'imagine par exemple un primaire qui reposerai sur une plaque, par l'intermédiaire de plein de petits points de colle silicone. C'est alors cette plaque que l'on bougerai pour faire la collimation... Questions subsidiaires : 2) Comment calculer la position optimale des points d'appuis d'un barillet sur un miroir primaire elliptique (bon, c'est une situation théorique ) 3) Savez vous comment sont maintenus les secondaires des gros télescopes Newton (où puis je trouver des infos à ce sujet)? 4) Est ce que les déformations calculées avec PLOP sont toujours "assez" valables si le primaire n'est plus vertical (si on ne vise pas au zenit avec un Dobson)? 5) Peut on imaginer un barillet pour gros secondaire fabriqué comme le montre l'autre pièce jointe : en bleu, la structure ; en vert, des plots de colle ; en gris, le secondaire ? Voilou voilou, tous plein de question super tordues ! Daniel PS : Non, je ne suis pas fou ... enfin, je ne crois pas!
  7. astronomixlegaulois

    Fixation d'un secondaire de grand diamètre

    Tu parles du collage en silicone? En fait j'aimerai arriver à trouver quelques éléments quantitatifs sur le sujet. Les pattes de retenue, c'est pour le cas où (ou bien elles ont aussi un rôle de maintien)? Le challenge est que ce miroir doit pouvoir bouger dans tous les sens à des vitesses relativement élevées (de l'ordre d'1 tour par minute) et respecter au moins lambda/4 (ds l'IR, à 1550 nm) dans toutes les positions. En fait j'essaie de concevoir un système de scan ressemblant à un périscope (trois miroirs plans mobiles les uns par rapport aux autres). C'est surtout le troisième miroir qui doit pouvoir tourner dans tous les sens, les deux autres sont toujours à 45°, 1 la tête en bas, un la tête en haut. Les miroirs sont légèrement sur-dimensionnés donc ils ne sont pas obligés d'être contraints strictement en translation dans leur plans. Pour couronner le tout, le système peut être soumis a de fortes variations de température (une vingtaine de degrés d'amplitude). Merci pour vos premières pistes, Daniel PS : je peux faire un petit schéma pour vous expliquer plus le fonctionnement du système.
  8. astronomixlegaulois

    Fixation d'un secondaire de grand diamètre

    Salut salut, Je reviens sur le forum après une longue absence... Alors re-salut! Je recherche une documentation technique sur les fixations des secondaires sur les Newton. Connaîtriez vous par hasard un logiciel équivalent à PLOP, mais qui pourrait prendre en compte des miroirs secondaire. Je cherche a quantifier les déformations appliquées sur 1 miroir maintenu avec de la colle, et posé sur des points d'appuis, dans n'importe quelle position. De la même façon, j'aimerai comprendre pourquoi on utilise classiquement de la colle silicone, si c'est valable aussi pour les miroirs secondaires de gros diamètre etc... Merci d'avance pour vos lumières! Daniel
  9. astronomixlegaulois

    Avis sur un téléscope

    Super! Cette notice en Français devrait pouvoir t'aider (c'est pas tout à fait ton télescope, mais les principes sont identiques) : http://sebastienherbreteau.free.fr/astro/NoticeSW150750.pdf N'hésites pas à nous demander si t'as des problèmes techniques! Daniel
  10. astronomixlegaulois

    Avis sur un téléscope

    Oulà, l'histoire des petites lunettes ne me semble pas du tout raisonnable. C'est visiblement lourd ( ouaaa, mon 250 pèse moins de 10kg!), c'est pas facile à régler ou sur des montures instables (à ce prix là), c'est petit (un miroir est beaucoup moins cher à fabriquer qu'une lunette à diamètre égal)... Bref beaucoup d'inconvénient pour ton cas! On est encore loin des intruments de la NASA quand on parle de télescope de 130 ou 150mm! C'est la même catégorie d'instrument : des instruments pour débuter! Je suis tout à fait d'accord avec Syncopatte, Gill et Bruno. L'idée d'acheter un newton sur monture équatoriale et de lui construire une base dobson est vraiment bonne (assez curieusement les Dobson de petits diamètres reviennent moins cher que des newtons de même diamètre sur monture équatoriale... Ils en vendent sûrement plus!). Le bricolage n'est pas difficile, et si tu le fais avec ta fille, ça pourrait être une façon qu'elle s'approprie vraiment l'instrument! Autrement tu n'as pas dit si tu as la possibilité d'aller voir dans un club pas trop loin de chez toi. Tu pourrais y trouver des conseils, et par dessus tout regarder dans différents instruments dont on parle... Je me suis amusé à essayer de déterminer l'âge que j'avais quand j'ai eu mon premier télescope. Dans mon cas c'est facile, c'était quand il y avait Hall Bopp dans le ciel. Un savant calcul m'emmène à l'âge de ... 9ans! Alors je peux l'affirmer, on n'est pas manchot à 9 ans Dans mon cas j'avais un 114/900 sur monture équatoriale (en fait c'était un prêt à moyen terme d'un collègue de travail à mon père ). J'étais vraiment seul pour découvrir la bête, il n'y avais encore pas Internet à la maison, et pas de notice avec le télescope. Pour vous représenter me connaissances optiques, je pensais qu'il fallait tourner l'oculaire sur lui même pour redresser l'image de la cheminée au loin... Je n'avais pas la possibilité d'aller dans un club, et des forums comme celui ci n'existaient pas encore... Mais bon, avec le temps et la motivation, j'ai progressé. Je me suis acheté l'excellent "lunettes et télescopes : mode d'emploi" et ai persévéré. Bref, tout ce paragraphe souvenir, souvenir pour dire qu'a 9 ans on peut quand même manipuler un minimum, et que si en plus on est aidé par son papa, alors tout roule! Pour finir, quelques argument (s'il en faut encore ) en faveur d'un Dobson (au fait, as tu bien noté que Newton et Dobson c'est pareil? La seule différence ici c'est la monture): 1) A prix égal, on collecte beaucoup plus de lumière qu'une lunette (proportionnel à la surface, donc au diamètre au carré) 2) Ne présente pas d'aberrations chromatiques (pour la Lune et les planètes, qui risquent d'être vos premières cibles, c'est super important!) 3) Se trouve souvent et pas cher dans la section Petites annonces 4)A 9 ans on est pile à hauteur pour observer debout. Adulte on est à la bonne hauteur pour observer assis ! 5) La monture se manipule très très facilement et intuitivement 6) Ça se transporte facilement et peut par la suite s'optimiser (on peut par exemple se bricoler (ou acheter) un table équatoriale qui permet de suivre le mouvement apparent du ciel 7)etc... Bon courage pour ton choix! Daniel PS : Je ne suis pas un grand connaisseur de boutiques (surtout dans le chnord), mais fais une recherche (du genre "boutique astro nord" dans le forum et tu devrais trouver ton bonheur). Regarde aussi (et surtout) dans les petites annonces, et demande nous conseils une fois que t'auras trouvé! N'oublie pas les petites annonces d'Astro Surf (pour ne pas le nommer)!
  11. astronomixlegaulois

    trouver un astre avec un dobson??

    Salut, Ca ne me parait pas fou que ce diamètre soit difficile à trouver sans intelliscope. Demande à la clé des étoiles. J'ai vu que sur leur site ils avaient le 250 sans intelliscope: http://www.laclefdesetoiles.com/browse.php?cat=32 Faut vraiment que tu sois sûre de n'avoir jamais à le transporter, car un 300 en tube plein ça commence vraiment à peser un âne mort! Après t'as toujours la possibilité à terme de transformer ton télescope en Strock! Daniel
  12. astronomixlegaulois

    Avis sur un téléscope

    Je rejoins complètement Bruno. En revanche, moi l'instrument que je te conseil pour l'instant, c'est... ceux des autres. Il y a des clubs d'astro un peu partout en France. Si j'étais toi, j'emmènerai ta petite voir à quoi ressemble le ciel dans un "vrai" télescope et discuter avec d'autres astronomes amateurs dans un club. Ça te permettrait de voir si ta file accroche bien à l'astro. Perso je trouve que "même" 200€ pour un instrument qui risque de ne plus servir c'est quand même risqué (après je ne connais pas tes moyens )... Sinon tu as l'option Jumelles. Ça peut être une approche pédagogique qui se défend, et on voit vraiment plein d'objets avec une paire de jumelles. Et puis si jamais ta fille n'apprécie plus l'astro, tu peux toujours les utiliser pour regarder des paysages terrestres! Enfin, si tu envisages malgré tout l'achat d'un télescope, je reste persuadé que pour un enfant, un dobson est ce qu'il faut (pour avoir eu à manipuler une monture équatoriale à l'âge de ta fille!). Daniel
  13. astronomixlegaulois

    Ecole de physique

    Hello, Je pense que tu te poses les bonnes questions! Dans le contexte actuel il vaut mieux prévoir des solution de secours pour pouvoir gagner sa croûte si ça n'est pas possible avec un métier-passion (comme l'Astrophysique)! Je suis en école d'ingénieurs (ISAE-ENSICA). En fait je suis en césure cette année et finis mon cursus l'an prochain. Si tu viens à l'ISAE (ENSICA ou SUPAERO) tu auras la possibilité de faire un master d'astrophysique en parallèle de la troisième année. Sinon, effectivement l'ENSPG est réputée pour être assez orientée physique. Ceci étant la formation d'ingénieur n'est pas une formation fondamentale conduisant à la recherche ou à l'enseignement. Par conséquent si tu veux ensuite te diriger vers la recherche, il faut effectivement faire un master en parallèle (en général de la troisième année) ou le faire après ton école d'ingé : tu as souvent une équivalence M1 ou M2 selon ton école et le master que tu veux. D'une façon général, tu n'auras pas de difficultés à postuler à un master de physique fondamentale si tu es dans une grande école au dessus de CCP (Mines, Centrale, X etc...), ou bien dans les CCP physique (et sûrement aussi les E3A physique mais je connais moins). Si tu es vraiment bon tu peux regarder du côté des écoles Normales Supérieurs, mais c'est très orienté recherche et enseignement (mais je ne connais pas très bien non plus). Les Masters effectués en parallèle ou après l'école sont des Masters tout à fait classiques. Après il arrive que des écoles d'ingé (c'est le cas pour l'ISAE) soient habilitées à délivrer des Masters. Là encore ce sont des diplômes nationaux classiques. Cependant les Masters qui sont dispensés par les écoles sont liés aux domaines de compétence de l'école (pour l'ISAE regarde là http://www.isae.fr/fr/les_formations/dnm_et_masteres_specialises.html). Voila quelques pistes! Bon courage, Daniel
  14. Hello, J'ai un peu regardé les réponses que t'on donné les gens sur http://forum.prepas.org/viewtopic.php?f=17&p=290784. Je suis assez d'accord avec la personne qui parle de l'utilité des TPE... Sans vouloir être désagréable, je trouve que commencer à baliser 1 mois avant la soutenance c'est un peu court . Bon après vous n'êtes pas complètement fautifs, mais vous avez quand même une part de responsabilité! Après là où les profs n'ont pas bien fait leur job, c'est de ne pas vous avoir mieux aiguillé dès le départ (en commençant par l'intitulé de votre sujet). Pour revenir au sujet qui t'intéresse, je penses que l'idée de l'effet Doppler peut être pas mal, mais au fait, sait tu exactement ce qu'est l'effet Doppler, et comment il est utilisé pour détecter la présence d'une exoplanète? Si vous parlez d'effet Doppler, je pense qu'il serait également intéressant de se demander comment on peut utiliser un spectre pour éventuellement déceler la présence d'un élément "propice à la vie" (en tous cas telle qu'on la connait) sur une exoplanète. Il faut que tu fasses quelques recherches, mais une méthode consiste à "soustraire" les spectres obtenus quand une exoplanète est derrière son étoile, et le spectre obtenu quand la planète passe devant l'étoile (pour cela il faut évidemment que l'exoplanète présente une éclipse!). Pour illustrer cela, vous pourriez faire une expérience qui consisterait en: - placer deux hauts parleurs côte à côte - les faire émettre un son différent (par exemple un La sur un, et un Do sur l'autre) - se placer "assez loin" (genre 30m) et enregistre le son total avec un micro - éteindre un haut parleur, et enregistrer à nouveau - décomposer le signal suivant une transformée de Fourier (en abscisse la fréquence et en ordonnée l'intensité sonore) -> Des outils (gratuits) font ça très bien). Vous obtenez donc deux spectres. - Comparez les deux spectres. Normalement, dans un cas (le premier) vous aurez un pic à la fréquence du La et un pic à la fréquence du Do, et dans le deuxième cas vous devriez avoir un seul pic. -Il ne reste plus qu'à faire l'analogie avec l'astronomie : dans cette histoire le son est l'analogue de la lumière, les fréquences auditives analogues des fréquences lumineuses (= électromagnétiques), chaque source sonore est l'analogue d'une "source" de lumière (l'une l'étoile et l'autre l'exoplanète) etc... On raisonne souvent par analogies en science. Vous pouvez ensuite améliorer l'expérimentation selon vos idées, mais il me semble que ça n'est pas trop dur à faire, et bien illustratif d'une méthode qui permet de déterminer la présence d'éléments chimique propice à la vie sur une exoplanète. Voila pour mon idée d'expérience (peut être un peu plus originale qu'une expérience d'effet Doppler, et un peu plus lié à votre sujet). Une dernière chose. Je pense qu'il est très important pour un sujet comme celui de la vie extraterrestre de bien faire la distinction entre philosophie et science. Pour ce qui est du WOW signal, de SETI, de l'équation de Drake, du paradoxe de Ferme etc..., c'est à la limite de la science. En tous cas il est important que vous soyez conscient que tous cela ne sont que des hypothèses mais qui ne doivent pas être pris pour vérité scientifiques (même si ça porte le nom d'"équation"). Si vous tombez sur un examinateur un peu rigoureux il ne vous loupera pas à ce sujet. Cependant rien ne vous empêche de parler de tous cela, mais il faut que vous soyez bien clair sur ce que ça signifie... ++ Daniel
  15. astronomixlegaulois

    Notre première expérience !

    Ouep, plusieurs fois Si tu es sur Toulouse, sache qu'il y a pas mal de passionnés dans le coin qui seront ravis de te faire découvrir le ciel!