Jump to content

Denis Udrea

Membre
  • Content Count

    188
  • Joined

  • Last visited

1 Follower

About Denis Udrea

A propos

  • Résidence
    Europe, Asie SE, Ardèche...
  • Intérêts
    Astrophysique, cosmologie
  • Occupation
    NAT
  • Matériel
    Dobson 12" F5
    Pentax 4mm
    Hyperion 13mm
    Pentax 8,5
    Meade 28
  • Site Web

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Comme l'a dit Benoît l'objet change de vitesse sous l'influence gravitationnelle du Soleil auquel il emprunte de l'énergie. Nous pouvons le faire directement de la même façon avec une dépense énergétique initiale au moins égale à celle qu'il faudrait pour aller se poser sur l'objet. Inférieure même car il n'y aurait pas à gérer les manœuvres d'approche. Il est donc plus simple de profiter directement de cette assistance sans être obligé d'utiliser un objet quand même assez rare. N'oublie pas que "les moments où il est le plus lent" correspondent à ceux où il est très éloigné du système Solaire. Si on savait le rejoindre à ce moment là nous aurions déjà dépensé autant d'énergie qu'il en faut pour sortir du système ou presque. Ton hypothèse ne serait valable que si "l'objet" disposait lui même d'une source de propulsion interne (un vaisseau interstellaire en somme) et non "empruntée" au Soleil mais nous sommes dans un cas différent. La "résonance des courbes de gravité" semble un concept assez poétique mais n'a pas grand sens physique
  2. Il y en a bien sûr, c'est même assez évident et beaucoup on relevé les impossibilités "mécaniques" Mais j'en ai fait abstraction, considérant que ce n'était qu'une expérience de pensée, même assez physiquement irréaliste, pour ne me consacrer qu'au problème de l'addition des vitesses relativistes.
  3. D'après la relativité restreinte on ne peut additionner (ou soustraire) les vitesses que lorsqu'elles sont faibles par rapport à c. La formule n'est plus une simple addition mais une composition basée sur les formules de Lorentz. V = (v1+v2) / (1+(v1*v2)/c²)) où v1 et v2 sont les vitesses à composer et c la vitesse de la lumière dans le vide. Si les deux vitesses sont très faibles devant c le dénominateur tend vers 1 et l'on retrouve la loi de composition de vitesse habituelle. En revanche si l'une ou les deux sont très proche de c, le résultat est toujours inférieur à c. Tu es dans ce cas : tu utilises implicitement la loi de composition classique de vitesse mais ce n'est valide que si les deux sont plus faibles que c.
  4. Mouais. Dans le genre pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué... Bon c'est possible certes, mais ne pas oublier quand même le rasoir d'Ockham. Peut être aussi simplement des chercheurs qui ont besoin de publier (Publy or perish...)
  5. L'équinoxe ? Vous voulez dire l'écliptique ? En ce moment pour trouver une partie (vers le méridien) l'écliptique à plus de 40 degré il faut attendre 2 3 heures du matin. C'était pareil l'an dernier 2 heures du matin, vers le sud...Est-ce compatible avec votre observation ? L'an dernier Mars restait très bas... Pas à ces hauteurs Je crains qu'en l'absence de données rigoureuses il soit difficile d'aller plus loin. D'autant que ce qui me trouble c'est que vous avez écrit " 1/4 du diamètre d'une pleine Lune " Il est vrai qu'il est très difficile pour un observateur non expérimenté d'estimer le diamètre apparent d'un objet surtout lorsque sa luminosité est forte, mais de toute façon il n'existe aucun objet astronomique observable de cette taille.
  6. La magnitude de la pleine Lune est de -12,6 donc considérablement plus que 0 ! Si cela avait une supernova, cela aurait fait du bruit dans le Landerneau des astronomes, surtout de ce calibre ! Donc vous pouvez oublier cette hypothèse. Une météorite n'aurait pas brillé pendant 10 minutes à un point fixe. Pas un lampadaire si vous le dites, mais un phare de voiture sur la colline d'en face ? Il faudrait une localisation précise, une date précise,une heure précise, une direction précise pour que l'on puisse commencer à vous aider.
  7. Attention parfois aux idées reçues ! Chez moi (Ardèche) les retraités sont plutôt favorables à l'extinction, et ce sont les jeunes et les adultes qui sortent et rentrent plus tard les plus difficiles à convaincre. Bon il y a parfois en effets quelques mamies qui ont peur des cambrioleurs, mais on peut les raisonner.
  8. A l'intérieur il y a en général un boîtier et dans le boîtier un bête fusible (un petit cylindre clipsé sur deux supports) qu'il suffit de retirer
  9. Sur certains pieds de lampadaires on peut trouver une trappe qui s'ouvre avec un carré type SNCF, mais un gros tournevis fait l'affaire. A l'intérieur il y a un boîtier avec un fusible... Je l'ai fait chez moi et personne ne s'en est plaint.
  10. Tiens une suggestion... Ecrire à la ministre de tutelle de la SNCF. Ecrire à la ministre chargée de l'environnement. Cela fera des économies de timbre : c'est la même 😉
  11. Tu as raison. Mais ne serait-ce tout bêtement pas du à notre habitude d'inversion des images vues dans les instruments astro ? Tu aurais la même inversion sur les pôles nord des planètes (et de la Lune) vus au télescope.
  12. Pourquoi hiérarchiser, du moins en dehors d'un critère temporel ? C'est fromage puis dessert
  13. Eh bien merde pour la soirée ! Nous ne sommes pas si éloignés que ça !
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.