Jump to content

Denis Udrea

Membre
  • Posts

    371
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Denis Udrea

  1. Intéressant indeed, pardon, en effet 😘 Cela confirme la piste du décalage Doppler. Mais les trois "bulbes" restent à être interprétés à la lumière (;) de ces interprétations.
  2. Bonjour, Les trois larges taches brillantes mériteraient une explication que je serais bien en peine de donner avec rigueur : Effet Doppler : différence de fréquence entre la partie du disque d'accrétion qui se dirige vers nous et l'autre ? Effet relativiste qui permet de voir partiellement derrière le TN ? Imprécision des mesures ? Un mélange de tout ce qui précède plus d'autres causes. Si quelqu'un a des idées ou un lien vers des analyses...
  3. Bonjour à vous deux, merci pour les calculs. Bon j'avais fait les miens en-effet sans préciser que j'avais mesuré à nouveau la vitesse à un tour en 23 minutes plutôt que 30 ce qi explique l'écart.nbdésolé !
  4. C'est parfait ! Merci Cédric. Je vais me lancer avec cette solution, un Nema 17, une réduction de 10, cela devrait le faire. si je ne me suis pas planté dans mes calculs j'arrive à 90 micro-pas par seconde. Mais je vais les refaire encore quelques fois pour être sûr 😉
  5. Bonjour à tous et merci à JMDSomme, hpspt, Sevun, Jp42, Patcubitus et Gentiane pour la richesse des liens fournis. Je vais prendre un peu de temps pour compiler tout cela. J'ai été fortement tenté par la simplicité de la solution de Gentiane https://a.aliexpress.com/_vSai4d Mais je n'arrive pas à trouver les détails de fonctionnement et en particulier combien de micropas le driver intégré peut gérer. Donc, à moins de plus d'information je ferai probablement dans le classique tel que conseillé par JP42 : " "moteur Nema17 200pas/tour , un driver avec 32 micropas et un réducteur mécanique d'au moins 10 fois. Le tout piloté par un arduino nano . " Mais je vais refaire une passe d'analyse !
  6. Bonjour Hpspt : merci. J'avais vu ce post en-effet mais bêtement je ne l'avais pas assez creusé car il concernait une monture équatoriale mais toute la partie moteur et commande est fortement utile. Et cela confirme l'intérêt du Nema 17 avec le bon réducteur bien sûr.
  7. Merci à JP42. Ne me reste plus qu'à trouver le réducteur qui va bien. Avez vous des idées où cela se trouve ? Visuel surtout et un peu de caméra retraité ultérieurement, donc c'est moins critique que pour de la photo. Et puis c'est un Dobson quand même 😉 Patcubitus merci aussi. J'ai essayé sans succès une recherche sur ce thème. Bon l'arduino ne me fait pas trop peur, ma faiblesse est plutôt dans la mécanique 😉 Je vais essayer aussi directement une recherche sur Ali...
  8. Bonjour à toutes et tous. J'ai construit une table équatoriale entraînée jusqu'à récemment par un bête moteur eq1, courant continu donc, et j'avais construit un variateur électronique pour ajuster sa vitesse de rotation autour d'une vitesse d'environ 1 tour/30 minutes (partie basse de la plage du moteur) Cela marchait moyennement : la dérive en vitesse était assez importante au-delà de quelques dizaines de secondes. Et puis j'ai grillé mon variateur. Plutôt que de le refaire, je voudrais passer directement en pas à pas. Quelqu'un aurait-il la gentillesse de me conseiller sur le type de moteur à utiliser (et éventuellement l'interface de commande) J'ai vu que Ber40 avait posé récemment (le 10/4/2022) une question du même type, mais je n'ai pas voulu polluer son fil. ( Merci d'avance
  9. Bonjour, Et encore plus simple : "une tresse" 😉 Ici à deux brins
  10. Bonjour, En-effet c'est très clair. Je réalise en la regardant un truc au-quel je n'avais pas pensé : pour "revoir" une zone donnée (d'une certaine taille toutefois) il faudra attendre 6 mois ce qui peut être handicapant pour suivre régulièrement des phénomènes évolutifs à courte et moyenne période.
  11. C'est bien. Continuez tous les deux. Je n'ajoute rien aux autres bonnes réponses.
  12. Le trou noir "n'aspire" pas non plus n'en déplaise à Hollywood. Trou noir et Pulsar sont soumis à la gravitation comme tous les corps célestes, et un couple trou noir pulsar fera comme les copains, chaque composant orbitera autour du centre de gravité commun. Néanmoins il peuvent finir par fusionner car le pulsar en perdant de l'énergie par rayonnement va se rapprocher inexorablement du TN et ils finiront par fusionner, mais encore une fois ce n'est pas une "aspiration" juste l'application des lois de la gravitation universelle. qui devraient être accessible à un enfant de 8 ans. Il peut être un peu plus délicat decomprendre le mécanisme de perte d'énergie par rayonnement, mais vous pouvez lui donner l'analogie du freinage par frottement.
  13. Bonjour, Très intéressant. Il serait bon d'expliciter l'acronyme (je hais les acronymes) ISRU pour le VP (Vulgum pecus) Bon je taquine, j'ai trouvé sur un moteur de recherche, mais c'est plus sympa lorsque c'est écrit en clair, ce qui re retire rien à l'intérêt de ces articles bien-sûr. ISRU : "In situ ressource utilization"
  14. Bonjour, En mécanique quantique les électrons ne tournent pas autour du noyau. Il y a juste une densité de probabilité de présence. Et j'avoue ne pas comprendre la dernière phrase. Ne serait-ce pas "toutes ces exoplanètes sont pourtant "solides" et non d'une densité supérieure à leur environnement" ? Et même dans ce cas ce n'est pas incompatible : une planète "solide" a bien évidemment une densité supérieure à son environnement. Donc une densité supérieure peut être un indice de présence planétaire.
  15. Bonjour, Je comprends merci pour cette précision. Dommage que les auteurs laissent persister de telles pratiques qui peuvent être préjudiciables pour l'image de la publication et la leur. J'imagine qu'ils n'ont pas le choix. Mais, comme beaucoup, je n'ai pas le temps de procéder à de telles analyses même si elles permettraient de lever une injustice : titre racoleur ->poubelle. J'en suis désolé Mais c'est aussi aux auteurs de se battre pour la qualité de leurs publications et je veux bien les aider, par exemple en faisant part de mon sentiment à la rédaction.
  16. Je suis bien d'accord. Ce comportement de Futura est assez agaçant, et cela ruine souvent la qualité, non nulle, de leurs autres publications.
  17. Bonjour, L'antenne est immobile en effet (du moins par rapport à la surface terrestre) En revanche la Lune est mobile elle ! C'est exactement l'effet que tu ressens lorsque dans un trains tu vois un convoi voisin qui démarre : tu peux avoir l'impression que c'est le tien qui part dans l'autre sens.
  18. C'est mieux en effet merci. C'est bien plus rigoureux que l'image simpliste que j'avais au début : celles de paires se formant à l'horizon avec une seule particule qui "tombe" à l'intérieur du trou.
  19. Bonjour François Ce n'est pas si simple dans mon esprit. Au départ je raisonnais comme toi, puis j'ai commencé à vouloir affiner : La particule ne peut s'annihiler qu'avec une antiparticule. Ce qui veut dire qu'il existe déjà à l'intérieur des antiparticules qui s'annihileraient avec des particules existant déjà aussi à l'intérieur. Et comme à la frontière du TN il se crée autant de particule que d'anti particule cela voudrait dire qu'à l'intérieur il y a autant de particules que d'antiparticules ce qui m'étonne fort cela voudrait dire que les TN sont des réserves matières/antimatières à part égale. Je vais creuser un peu la vidéo de Solfa qui me semble aller plus loin dans les mécanismes profonds en utilisant les effets relativistes plus poussés que le simple mécanisme d'annihilation un pour un que tu évoques. Merci en tout cas
  20. Bonjour, J'avoue que j'ai toujours un peu de mal à appréhender ce phénomène. Il doit me manquer quelques notions précises en mac quantique. Je m'explique : Il y a création spontanée d'une paire particule anti particule. Ok je comprends. Disons pour fixer les idées un proton et anti proton. Plusieurs scenarii me viennent à l'esprit : 1) le proton rentre dans le TN l'anti proton reste à l'extérieur : Il y a donc un proton de plus à l'intérieur du TN donc sa masse augmente à moins que ce proton ne se désintègre avec un antiproton dans ce cas la masse reste constante avec production d'énergie. A l'exterieur du TN reste un anti proton qui sera rapidement neutralisé avec dégagement d'énergie. 2) l'antiproton tombe dans le TN et le proton reste à l'extérieur : L'antiproton du TN se neutralise avec un proton à l'intérieur (pour peu qu'il en existe encore !) avec production d'énergie. La masse du TN décroit mais il y a augmentation correspondante de l'énergie. Donc bilan nul. Et bien sûr il reste un proton extérieur. Tout ceci n'est pas clair dans ma tête et je ne vois pas comment cela peut conduire à l'évaporation du TN a part peut être le deuxième scénario et encore puisque il y a toujours création d'énergie à l'intérieur du TN
  21. Pas mal merci, je découvre totalement. Mais il faudrait remplacer dans le titre de ce fil "La Terre" par le "le système solaire" ce serait plus rigoureux et moins "sensationnaliste" ...
  22. 16 minutes c'est bien trop long pour un aéronef ou un satellite. Le ballon (sonde ou météo) éclairé par le Soleil semblerait un candidat probable. Mais comment pourrait-il être illuminé par le Soleil à cette heure ? Il faudrait une source d'éclairage interne.
  23. Bonjour Astroried, D'après Vigie-Ciel (Réseau FRIPON) le bolide est apparu à 70 km d'altitude et s'est "éteint" à 39 km . Cela me semble bien trop bas pour qu'il ait pu "rebondir" et se libérer de la Terre.
  24. Certes, certes. Mais je ne veux pas me connecter. Et Donc tant pis d'autant que l'article semble de peu d'intérêt 😉 Merci quand même.
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.