Jump to content

dauphin-joyeux

Membre
  • Content Count

    894
  • Joined

  • Last visited

About dauphin-joyeux

  • Rank
    Membre
  • Birthday August 4

A propos

  • Résidence
    06 Mouans-Sartoux
  • Intérêts
    voyages, plongée, photo, apiculture.... astro depuis mai 1968 (polissage d'un miroir de 160)
  • Occupation
    ingénieur retraité
  • Matériel
    C11 +FSQ85+ Canon EOS5Dmk2 + SBIG 8300 + Atik 16IC

Recent Profile Visitors

740 profile views
  1. Au C11 , barlow x2, ASI 224mc + ADC Perso, je préfère Saturne, la mieux résolue Pour Mars, j'attends toujours de bonnes conditions, et avec le temps pourri d'octobre, c'est pas gagné. Dommage car l'opposition est favorable et on n'a pas eu de tempête comme la dernière fois.
  2. Faut faire des essais : ça dépend aussi beaucoup de l'imprimante ou de qui imprime j'aurais tendance a prendre du papier satiné, semi-mat donc ni mat ni brillant (une réponse de normand) : les beaux livres de photos astro que j'ai sont avec ce genre de papier Attention surtout au niveau du fond du ciel surtout s'il est un peu bruité. Seules les très belles images avec une nébuleuse lumineuse sur un fond bien noir et uniforme valent la peine d'être imprimées.
  3. Personnellement, je me contente de la normalisation de l'offset mais je m'astreint à des acquisitions et des traitements strictement identiques pour chacun des morceaux du pano : même nombre, durée, t° des poses, mêmes paramètres dans le traitement... La normalisation de l'offset permet juste de compenser les niveaux du fond du ciel et facilite le travail de Photoshop.
  4. Pour faire simple, prétraitement 1 sous Iris (offset, dark, flat) puis retrait du gradient polynomial avec balance de blanc du fond mais pas forcément la commande black. Puis normalisation du gain. Ensuite, je laisse photoshop se débrouiller pour ajuster les images lors de l'assemblage du pano je te joins une de mes images obtenue par assemblage :
  5. Bonjour, Pour normaliser sous Iris, c'est très simple : il suffit de créer une séquence, c'est à dire renommer l'ensemble des images prétraitées avec un nom générique ( image1, image2, .....) puis de cliquer sur "traitement" puis "normalisation du gain d'une séquence" en donnant le nom de la séquence (image), le gain, le nombre d'images et le nom de la séquence obtenue
  6. Bien joué ! SHO ? ça ressemble plus à du HOO ou HSO
  7. Bonjour et merci pour ce tuto : une aide précieuse pour ce que j'ai toujours eu beaucoup de mal à faire avec un oculaire et un tournevis.... Hélas, MétaGuide ne marche pas avec mon PC sous win10 : il veut bien se lancer en mode compatible, mais se connecte à la webcam du PC et ne me propose jamais l'écran d'accueil pour le choix de la cam. J'ai pourtant réinstallé le driver ASCOM de mon Asi 224mc mais rien n'y fait, j'ai toujours ma pomme à l'écran.... Une idée ?
  8. Bien joué ! Je suppose que c'est fait loin des villes, en montagne ? et je serais curieux de savoir comment tu a retiré le gradient sans retirer l'IFN Étonné aussi du résultat avec des poses de 30 sec
  9. Faut pas rêver ! Tu n'auras pas toujours mieux que 2" en guidant ( c'est le ciel qui décide), par contre tu pourras faire des poses beaucoup plus longues, et tu n'auras plus besoin de trier.
  10. Le champ est magnifique avec plein de petites choses à explorer. Les 20h de Ha en valaient la peine, et bravo pour le traitement, pas si facile que ça avec la pleine lune. Par contre je trouve que tu as forcé un poil trop fort. Un détail sans importance ; les aigrettes semblent avoir été passées au spectroscope, comme c'est bizarre !
  11. Merci pour ce cours magistral et une image inaccessible sous mon ciel pollué
  12. En Bin2 tu gagnes un facteur 4 sur le temps de pose mais tu ne captes qu' 1/3 de la bande passante Donc des poses 3/4 plus courtes pour les rgb en bin2 par rapport à la luminance en bin1 En pratique, un peu plus pour le bleu : à ajuster en fonction de la sensibilité de ton capteur
  13. Pas dans le cas où tu as très peu de bonnes et beaucoup de (pas très) mauvaises. Je parle de S/B uniquement pour ce qui est des bonnes et des mauvaises (on supposera que tout le reste est bon : fwhm....) Pour la limite à trouver de manière empirique, d'accord, mais je voulais faire autre chose : faire des images de meilleur S/B en en regroupant des mauvaises. Avec 4 mauvaises, on obtient une image avec un S/B 2 fois meilleur, et les images obtenues, je veux les rajouter aux bonnes. En pratique, il m'arrive (rarement) d'avoir une nuit super claire dont je pourrais tirer 20 poses en bande étroite puis 4 nuits avec un ciel laiteux : de ces 4 nuits donnant 80 poses de piètre qualité, je peux obtenir 20 poses avec un S/B 2 fois meilleur en les empilant par paquets de 4. Si je rajoute ces 20 poses aux 20 bonnes, je dois pouvoir gagner un peu (√2) sur mon S/B. C'est laborieux, mais est-ce que c'est mieux que rien ?
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.