Jump to content

dauphin-joyeux

Membre
  • Posts

    966
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

Everything posted by dauphin-joyeux

  1. Oui, mais avec quelle focale ? Trépied ou monture ? Une monture ne servira à rien sauf suivi . Petit calcul, vous me direz si j'ai faux : Si on veut le suivre jusqu'à 30 000m, un ballon de 10m de diamètre aura un diamètre apparent de 1,2' donc à peine plus gros que Jupiter. Ca fait une grosse focale si on veut voir quelque-chose. Alors il va falloir faire un compromis : une focale pas trop longue pour ne pas perdre la cible en suivi manuel, mais assez longue pour garder un peu de déf à haute altitude. Un zoom peut être utile. Une cam astro ne semble pas l'idéal : il faut suivre l'image sur un PC ou tablette en bougeant le trépied par ailleurs. Un APN en mode live-view, c'est quand même plus facile à gérer. => un plein format pour garder du champ et ne pas perdre la cible => beaucoup de pixels pour garder de la définition Perso, j'essayerais avec mon Canon 5D + zoom 100-400 et je m'entrainerais avec des avions en croisière. Dernier détail mais important, faire la mise au point sur un objet éloigné et la bloquer. Après si tu veux tenter avec un télescope sur monture et sans suivi, c'est pas gagné, faut faire des essais avant pour s'entrainer à manier la monture. Là encore, mieux vaut un apn en live-view. Un newton d'1m de focale me parait tout à fait jouable. Au C11, j'y crois pas trop. Fais nous part du résultat, ça m'intéresse
  2. juste par curiosité, quel fwhm (en sec) sur tes meilleures étoiles ? Cette résolution, ça vaut la peine si tu as un seeing exceptionnel, de l'ordre de la seconde d'arc Mais surtout, je ne comprends pas l'intérêt du bining logiciel Quoi qu'il en soit, beau résultat : on attend la couleur
  3. Dommage, tu aurais pu t'instruire. Si tu veux faire des économies, tu peux aussi acheter une paire de lunettes pour presbyte à 7€ : ça te fera 2 lentilles + ton doublet = 1 quadruplet mais je doute du résultat en astro. Un doublet + un correcteur de champ, c'est pas pire. Un correcteur de champ, c'est généralement pour corriger la coma d'un Newton, pas pour le chromatisme d'un doublet. L'abus de langage est dangereux. Pas plus d'un par jour.
  4. Si tu veux tout savoir sur le sujet, il existe un excellent livre éducatif qui peut t'apprendre à faire ce calcul et bien d'autres choses encore. C'est très technique, mais pour peu qu'on veut s'en donner la peine, il y a toutes les explications : "Conception et construction de télescopes et astrographes amateurs" éditions De Boeck www.deboeck.com
  5. C'est déjà bien meilleur. Autour d' 1" pour le guidage, c'est pas la cata avec une lunette (avec un C14, faudrait faire quelque chose). Le guidage en //, c'est pas top à cause des flexions. Il y a un blocage sur le crayford, donc à priori ça ne glisse pas, quoique .... Un tube carbone, ça ne bouge pas non plus en t°, surtout pour 1°5 Un mauvais alignement, tu aurais de la rotation de champ dès les premières images, donc pas ça. Du tilt dû à la flexion : voir réponse de Tyler. Sur tes poses les plus mauvaises, il faudrait mesurer le fwhm dans différentes parties de l'image, pas seulement la moyenne, et voir si c'est mauvais partout pareil ou pas : si tilt, il peut y avoir une zone où la map est bonne (ou la moins mauvaise), et plus on s'en éloigne, plus c'est mauvais. Puisque tu es dans le brouillard, tu peux faire quelques manips qui pourraient t'éclairer. 1/ poses courtes sans guidage sur un groupe d'étoiles assez brillantes ("genre" pléiades) => voir si le problème persiste. Si oui, éliminer la question du guidage 2/ cible assez basse ou bien 3/ remplacer le nikon par la cam de guidage qui est beaucoup plus légère => si ça persiste, éliminer la question de la flexion ..... bon courage. Si c'était facile, ça ne serait pas drôle
  6. Tu ne dis pas comment tu guides : DO ou en // ? 2 ou 3 sec pour le guidage, pas important : 2 sec c'est au moins ce qu'il faut pour moyenner la turbu. Une fréquence trop rapide et le guidage oscillerait un peu trop autour du 0, pas ton souci. Le calibrage est à faire une fois pour toute et soigneusement avec une étoile au zénith. Ca fais des années que je ne l'ai pas refait. Quand je tourne mon capteur de 90°, je permute les coef X et Y et c'est tout. Pour guider, paramétrer selon DEC. Reste à voir les paramètres du guidage. A la prochaine séance, il te faut absolument enregistrer le log puis l'analyser. Sinon, la dérive en t° : trop gros pour une simple dilatation du tube. Comme dit Tyler, vérifie bien que rien ne glisse. M81 est très haute dans le ciel : faut vérifier que le crayford ne descende pas : j'ai eu ce problème avec un Baader à friction qui ne supportait pas le poids de mon train optique. Quand je visais trop haut, tout se cassait la gueule ! Si tu peux verrouiller la map, faut pas hésiter.
  7. C'est des pixels "chauds" qu'il faut éliminer au traitement par soustraction du signal de dark => voir les logiciels spécialisés (Iris, Siril ....)
  8. 1 ou 2 starlost : pas bon ! ça veut dire des écarts qui peuvent être énormes donc déjà un problème de guidage : même avec des nuages d'altitude, ça doit guider sans starlost mais si ça n'apparait pas dans la courbe des corrections, y a un bug : faudrait voir le log Il semble quand même que les corrections sont trop faibles et ne finissent par récupérer la position qu'après de nombreuses commandes : faut voir les paramètres de guidage . Peut être un problème d'équilibrage ? Ensuite, si on regarde seulement l'enveloppe de la courbe du fwhm en se focalisant sur les minima, il y a quand même une dérive importante pour un refroidissement de seulement 2 ou 3°
  9. Je m'étais posé la même question il y a bien longtemps quand j'ai débuté l'astro. J'avais fait le choix d'un Canon 5D mk2 avec un télé 100/400 Génial en photo animalière. Par contre, pas du tout adapté à l'astro, avec mon C11 : champ trop grand et il aurait surtout fallu le défiltrer, ce que je ne voulais pas faire, justement pour continuer la photo animalière... J'ai fini par m'équiper avec un vrai capteur astro (sbig st 8300 +raf, do....) . Aujourd'hui, ce serait du Cmos (ZWO) Pour conclure, on peut débuter avec du matériel animalier, mais faut pas rêver. Un objectif très longue focale peut être utile, mais le résultat n'est pas top, avec des étoiles salement déformées. J'ai fini par acheter un lunette de 85. Un grand angle le sera beaucoup plus pour des images de la voie lactée.
  10. C'est sûr qu'à F/5 c'est bien plus raisonnable, ça reste très ouvert pour un objectif photo utilisé en astro, mais sur un demi-format, ça peut passer. En tout cas, l'image est déjà très réussie si on fait abstraction des étoiles. Ici, on se tutoie 🤘
  11. La question du départ est : comment optimiser le nombre de poses couleur pour qu'elles soient adaptées au mieux à la couche luminance. Voici quelques mesures faites sur une acquisition en LRGB : en L : 21 poses de 300sec en bin1 => bruit (sigma) mesuré autour de 17 ADUs en R et G : 9 poses de 300sec en bin2 => bruit autour de 31 ramené à 24 après passage en bin1 en B : 16 poses de 300sec en bin2 => bruit autour de 29 ramené à 23 en bin1 Après assemblage sous Iris : bruit > 24 c'est à dire le niveau de bruit de la couche la plus bruitée Première surprise pour obtenir le même niveau de bruit dans les couches RGB qu'en L, il faudrait autant de poses qu'en L alors que la bande passante est 3 fois plus étroite. Du coup, je ne comprends plus très bien l'intérêt de travailler en LRGB. En réduisant la définition dans les couches couleurs, commande "gauss 2" sous Iris, je divise par 2 environ le bruit des couches RGB, autour de 11 Mais déception encore, le bruit de l'image finale reste à 19, sensiblement supérieur à la couche luminance Quelqu'un pourrait-il m'éclaircir ?
  12. Pour commencer, tu pourrais essayer en diaphragmant normalement pour savoir à quel F/D les étoiles retrouvent une forme plus acceptable. Ensuite, faire un bouchon avec un simple carton (ou mieux, découpé dans une vieille radio) sur l'objectif puis de même sur le pare-soleil. Inutile de dépenser pour faire usiner, tu auras bien d'autres investissements à faire si tu attrapes le virus de l'astro. A priori, je ne pense pas que mettre le bouchon sur le pare-soleil pose problème puisqu'on vise à l'infini.
  13. Hélas oui, car c'était sans binning : le Tiff fait 32Mo, le Jpeg sorti de photoshop 3Mo, réduit à 1,28 pour le forum.
  14. Je n'avais encore jamais fait une image la baleine : pas convaincu par quelques essais rapides . alors j'y ais mis le paquet avec plus de 10h de poses sur 3 soirs. En LRGB sans binning pour la luminance, au C11 à 1800 de focale et ma vieille ST8300. Bon, la baleine, je connaissais, mais la sardine en haut ? Aladin dit : 2MASX J12420645+3245390 -- Galaxy in Cluster of Galaxies
  15. J'aime bien les couleurs, mais aussi de la finesse et du contraste : what else ?
  16. Cadrage raté, mais réduction d'étoiles parfaitement réussie, sans l'ombre d'un halo : peux tu nous dire avec quels filtres précisément ?
  17. Je crois qu'il faut admettre qu'il y ait ce que tu appelles un vignetage central, disons plutôt une non homogénéité qui peut venir de divers défauts dans la chaine optique. Donc je suppose que tes flats ne sont pas parfaits puisque la division par le flat ne corrige pas bien. Faut déjà voir comment tu les fait, et tenter de les refaire au mieux.
  18. Merci pour les infos. J'attendrai mais avec impatience, et ça va peut être m'encourager à changer aussi la ST8300. La comparaison avec d'autres filtres sera toujours intéressante. Avec Baader, c'est un peu la loterie : dans ma série, question halos, c'est le filtre S2 le plus pourri, et chez un pote à moi, c'est le O3. Ensuite, passer à 3nm, c'est un gros plus en zone polluée
  19. Bonjour, Je ne connaissais pas ces filtres chinois. Dans mon ciel archi-pollué, je galère avec mes filtres SHO Baader. Je les aurais bien remplacés par des filtres Astrodon, surtout pour O3 avec une bande de 3nm et une quasi absence de halos. Le tarif m'en a vite dissuadé, d'autant plus que ma cam ST8300 est vieillissante et que je ne la remplacerai pas forcément par une autre à filtres de même dimensions. Les filtres Antlia étant moitié moins cher, je vais y regarder de plus près, mais je voudrais être certain qu'ils sont sans halos (halo free comme ils disent) Sur ton image LRGB, les halos sont visibles mais pas catastrophiques. As-tu déjà fait quelques poses en bande étroites ? Si oui, qu'est-ce que ça donne ?
  20. L'O3 c'est bleu-vert certes, mais dans la bande des photosites de l'APN sensibles au vert 550nm c'est à l'autre bout de la bande verte C'est pas parce qu'on le met dans la couche bleue que c'est bleu (c'est pas parce qu'il y a écrit Martini sur les pissotières qu'il y en a dedans) 😜 Et le Ha en SHO c'est vert ? L'O3 c'est 501nm, et Baader vend des filtres verts à 500 : https://www.pierro-astro.com/baader/40-filtres-couleurs-pour-observations-planetaires-references-phantom/filtre-vert-500-nm-bande-passante-large-surface-plan-parallele-filetage-standard-31-75-mm_detail
  21. Certes, il n'y a pas beaucoup de nébuleuses qui rayonnent plutôt en OIII, mais il y en a. Et je dirais que c'est plutôt la couche S2 qui est le plus souvent la plus faible : on fait souvent du HOO, jamais du HSS Ce qui attirait l'attention de Zipstpqui, c'est que O3 est dans la partie verte du spectre, là où justement l'APN est le plus sensible puisque la matrice de Bayer lui accorde 2 pixels sur 4. Alors pourquoi pas essayer : je serais curieux de voir le résultat. Après, bien sûr qu'il a tout intérêt à défiltrer et acheter plutôt un filtre bi-bande pour élargir ses possibilités. En attendant de défiltrer, le filtre bi-bande servira de filtre O3.
  22. Rien à voir Darks, flats et Offsets sont pour le prétraitement avant alignement. La normalisation du fond du ciel, (commande "normalisation de l'offset d'une séquence" sous Iris) consiste à égaliser les niveaux moyens dans une série de poses, afin d'éliminer les pixels déviants (les plus éloignés de la moyenne) lors de l'empilement en sigma-clipping, pixels provenant aussi bien d'un satellite que d'un rayon cosmique.
  23. Logiciel Iris (ou Siril) : empilement par sigma clipping ; attention, il faut impérativement faire la normalisation du fond du ciel avant, et plus il y a de poses, mieux c'est (7 poses est vraiment un minimum, une dizaine serait plus correct)
  24. Pourquoi pas ? Mais rares sont les nébs qui rayonnent principalement dans la raie O3. Quelques cibles intéressantes : NGC 2359 (le casque de Thor), Abel 39, Jones 1....
  25. Merci Au C11 à 1680mm de focale, la Sbig ST8300m en bin2, filtres Baader poses de 600sec, 5h en Ha et 2h30 en O3
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.